#Mali : Procès du terroriste Al Hassan : La CPI prononcera son verdict le 26 juin

La Chambre de première instance X de la Cour pénale internationale (CPI) prononcera son verdict sur une condamnation ou un acquittement en vertu de l’article 74 du Statut de Rome dans l’affaire «le Procureur c. Al Hassan Ag Abdoul Aziz Ag Mohamed Ag Mahmoud».

Publié mercredi 19 juin 2024 à 16:06
#Mali : Procès du terroriste Al Hassan : La CPI prononcera son verdict le 26 juin


Le jugement sera rendu en audience publique dans la salle d’audience 1 de la Cour.  L’audience sera également retransmise en direct sur le site internet de la CPI. Les juges peuvent soit acquitter soit condamner l’accusé. Cette information a été rendue publique mardi dernier par la CPI.  

 Faut-il rappeler qu’Al Hassan, 47 ans, est un touareg membre de la tribu des Kel Ansar.

Il a été arrêté par les troupes françaises de la Force Barkhane avant d’être remis en 2018 à la CPI par les autorités maliennes en exécution d’un mandat d’arrêt délivré à son encontre par la Cour.  Il est accusé de crimes de guerre et crimes contre l’humanité prétendument commis à Tombouctou entre 2012 et 2013. Le procès dans cette affaire s’est ouvert les 14 et 15 juillet 2020. 52 témoins oraux ont été appelés par l’accusation à ce stade et 22 témoins de la défense ont comparu en salle d’audience.

 Les représentants légaux des victimes, représentant 2.196 victimes dans cette affaire, ont également appelé deux témoins. Le 8 février 2023, la Chambre de première instance X a prononcé la clôture de la présentation des preuves dans cette affaire. Il a été également demandé aux parties et participants de déposer leurs mémoires de clôture. Les conclusions orales de l’accusation, des représentants légaux des victimes et de la défense ont été présentées du 23 au 25 mai 2023. Le prononcé du jugement était initialement prévu pour le 18 janvier 2024, mais la Chambre de première instance X a reporté le prononcé en raison de l’état de santé du juge président.

Al Hassan est un ex-membre présumé du groupe Ansar Dine. Son procès, qui avait été confirmé le 6 janvier pour débuter le 14 juillet 2020, intervient après celui de notre compatriote Ahmad Al-Mahdi. Ce second terroriste a été condamné, en août 2016, à neuf ans de prison pour la destruction des mausolées à Tombouctou. Ahmad Al-Mahdi est accusé aussi d’avoir participé à la destruction des mausolées de Tombouctou, mais également d’être responsable de crimes de guerre et de crimes contre l’humanité.

Selon le bureau du procureur, à l’origine simple pharmacien vétérinaire et membre d’un groupe qui défendait la cause du «peuple touareg», Al Hassan deviendra agent de la police islamique lors de l’occupation de Tombouctou par les terroristes en 2012. Il a ainsi partagé le dessein des chefs des mouvements Ansar Dine et Aqmi. Il voulait soumettre la population civile à un nouvel appareil de pouvoir fondé sur l’idéologie religieuse.  La procureure Fatou Bensouda déclarait il y a quatre ans que, Al-Hassan menait lui-même les patrouilles chargées de surveiller la population et de faire respecter les règles de la charia. Il aurait aussi participé à l’application des décisions du tribunal islamique en infligeant des coups de fouet et d’autres châtiments violents aux personnes condamnées par ce tribunal. 

La procureure l’accusait également d’avoir pris part au système de mariages forcés entre des combattants terroristes et des femmes de Tombouctou. Ces mariages forcés sont bien souvent synonymes de viols et d’esclavage sexuel. En plus, d’autres accusations de torture et d’actes cruels pèsent contre ce malien qui comparait devant la Cour pénale internationale. Ces accusations avaient été réfutées par la défense lors de l’audience préliminaire en août 2019. En tout cas tous les regards sont tournés vers la CPI dont le verdict est attendu le 26 juin prochain.  

Souleymane SIDIBE

Lire aussi : #Union africaine : Les ministres chargés des Affaires étrangères de l'AES appellent au respect scrupuleux de la souveraineté des États membres

Les ministres des Affaires étrangères de la Confédération de l’Alliance des États du Sahel (AES) en appellent aux organes politiques intergouvernementaux de l'Union africaine (UA), à savoir la Conférence des chefs d'État et de gouvernement, le Conseil exécutif et le Conseil paix et sécur.

Lire aussi : #Mali : Le projet de digitalisation des moyens de paiement dans les services publics adopté

Les moyens de paiement dans les services publics seront bientôt digitalisés. C’est en substance ce que l’on retient du projet de décret fixant les principes de cette digitalisation adopté par le gouvernement sur rapport du ministre de l’Économie et des Finances, Alousséni Sanou, en cons.

Lire aussi : #Mali : Le gouvernement lève la suspension des activités des partis politiques

Sur le rapport du ministre d’Etat, ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, le conseil des ministres a adopté un projet de décret portant levée de la suspension des activités des partis politiques et des activités à caractère politique des associations..

Lire aussi : #Niger : Les militaires américains basés à Niamey ont définitivement quitté le pays

Les militaires américains installés à la Base aérienne 101 de Niamey ont totalement et définitivement quitté le Niger..

Lire aussi : #Mali : Pour une stratégie de communication efficace : Les experts des pays de l’AES à Bamako la semaine prochaine

Les ministres chargés de la Communication des pays membres de l’Alliance des États du Sahel (AES) ont décidé de réunir leurs experts à Bamako la semaine prochaine..

Lire aussi : #Mali : Colonel Assimi Goïta au sommet de l’AES : «Nous assistons régulièrement à des actes de reddition d’éléments terroristes»

Le chef de l’État a fait un tour d’horizon des questions liées à la vie de l’Alliance, mais aussi à la lutte contre le terrorisme dans les trois pays concernés. Une situation qui est à l’origine de la création de l’AES.

Les articles de l'auteur

#Union africaine : Les ministres chargés des Affaires étrangères de l'AES appellent au respect scrupuleux de la souveraineté des États membres

Les ministres des Affaires étrangères de la Confédération de l’Alliance des États du Sahel (AES) en appellent aux organes politiques intergouvernementaux de l'Union africaine (UA), à savoir la Conférence des chefs d'État et de gouvernement, le Conseil exécutif et le Conseil paix et sécurité, afin qu'ils veillent au respect scrupuleux de la souveraineté des États membres..

Par Souleymane SIDIBE


Publié jeudi 11 juillet 2024 à 21:53

#Mali : Le projet de digitalisation des moyens de paiement dans les services publics adopté

Les moyens de paiement dans les services publics seront bientôt digitalisés. C’est en substance ce que l’on retient du projet de décret fixant les principes de cette digitalisation adopté par le gouvernement sur rapport du ministre de l’Économie et des Finances, Alousséni Sanou, en conseil des ministres de ce mercredi 10 juillet 2024..

Par Souleymane SIDIBE


Publié jeudi 11 juillet 2024 à 13:49

#Mali : Le gouvernement lève la suspension des activités des partis politiques

Sur le rapport du ministre d’Etat, ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, le conseil des ministres a adopté un projet de décret portant levée de la suspension des activités des partis politiques et des activités à caractère politique des associations..

Par Souleymane SIDIBE


Publié mercredi 10 juillet 2024 à 21:43

#Niger : Les militaires américains basés à Niamey ont définitivement quitté le pays

Les militaires américains installés à la Base aérienne 101 de Niamey ont totalement et définitivement quitté le Niger..

Par Souleymane SIDIBE


Publié mercredi 10 juillet 2024 à 18:02

#Mali : Pour une stratégie de communication efficace : Les experts des pays de l’AES à Bamako la semaine prochaine

Les ministres chargés de la Communication des pays membres de l’Alliance des États du Sahel (AES) ont décidé de réunir leurs experts à Bamako la semaine prochaine..

Par Souleymane SIDIBE


Publié mercredi 10 juillet 2024 à 12:51

#Mali : Colonel Assimi Goïta au sommet de l’AES : «Nous assistons régulièrement à des actes de reddition d’éléments terroristes»

Le chef de l’État a fait un tour d’horizon des questions liées à la vie de l’Alliance, mais aussi à la lutte contre le terrorisme dans les trois pays concernés. Une situation qui est à l’origine de la création de l’AES.

Par Souleymane SIDIBE


Publié mardi 09 juillet 2024 à 09:56

#Mali-Chine : la concrétisation des projets en mire

L’axe Bamako-Pékin se renforce davantage. Depuis quelques années, les relations d’amitié et de coopération entre le Mali et la Chine ne cessent de prendre du volume et ce, au grand bonheur des populations des deux pays. C’est dans ce cadre que le président de la Transition, le colonel Assimi Goïta, a reçu vendredi dernier au Palais de Koulouba, une délégation chinoise de la société Norinco..

Par Souleymane SIDIBE


Publié lundi 08 juillet 2024 à 09:34

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner