Journée internationale de lutte contre la corruption : La prévention est une arme essentielle

À l’instar des autres pays du monde, le Mali célèbre ce samedi 09 décembre, la Journée internationale de lutte contre la corruption. Pour cette année, le thème retenu est «CNUCC : 20 ans de la Convention des Nations unies contre la corruption : Unissons le monde contre la corruption»

Par

Publié vendredi 08 décembre 2023 à 16:01
Journée internationale de lutte contre la corruption : La prévention est une arme essentielle


Le thème est une reconduction de celui de l’année dernière, car il est d’actualité avec le 20è anniversaire de la Convention des Nations unies contre la corruption. Mais aussi il démontre la nécessité d’une mobilisation, à l’échelle planétaire, contre le phénomène de la corruption. Cela, à travers notamment les États, les représentants des gouvernements, les fonctionnaires, les forces de l’ordre, les représentants des médias, le secteur privé, la société civile, le monde universitaire, le public et les jeunes qui ont tous un rôle à jouer à cet égard. 


En prélude de la journée, le ministre de la Justice et des Droits de l’Homme, Garde des Sceaux, Mahamadou Kassogué, a fait remarquer que la corruption est devenue un problème majeur qui sévit dans tous les pays. Pour lui, elle constitue un obstacle majeur au développement, à la paix et à la sécurité. Le gouvernement a pris la juste mesure du fléau de la corruption et de la délinquance économique et financière. Il en a fait une priorité clairement visible dans son Plan d’action dont l’axe 4.1 porte sur «combattre la corruption et l’impunité.» 


Pour le Garde des Sceaux, l’occasion est opportune de reconnaître et de saluer à leur juste valeur les nombreuses activités de sensibilisation que mènent certains acteurs étatiques, les organisations de la société civile et du secteur privé. Cela, afin de faire prendre conscience par la population des conséquences néfastes de la corruption sur tous les segments de la société. Il les a encouragés à intensifier leurs activités afin que la lutte contre la corruption soit une préoccupation partagée conformément au thème de cette année. 


Selon le ministre Kassogué, la prévention est une arme essentielle contre la corruption. C’est pourquoi, dira-t-il, il urge de mettre un accent particulier sur l’effectivité du contrôle interne permanent dans les administrations publiques afin de dissuader les auteurs de pratiques corruptives. «À cet égard, il importe de procéder à l’évaluation de la Stratégie nationale de contrôle interne (Snci) pour envisager le renforcement du contrôle interne, et réfléchir à la possibilité de créer le corps des contrôleurs afin d’intensifier le contrôle interne», a-t-il fait savoir.


Pour l’année qui s’achève, le gouvernement a confirmé sa volonté de lutter contre la corruption et la délinquance économique et financière par l’adoption de mesures majeures. Au nombre de ces initiatives, le ministre Kassogué a rappelé le décret n°2023- 0546/PT-RM du 21 septembre 2023 portant approbation de la Stratégie nationale de lutte contre la corruption (Snlcc) et son Plan d’actions (2023-2027). Pour lui, ce document constitue désormais la référence pour toutes les mesures et les actions à entreprendre dans le cadre de la lutte contre la corruption dans notre pays. Son élaboration a fait l’objet d’une concertation large et d’une participation inclusive de l’ensemble des couches socioprofessionnelles. Afin de renforcer le dispositif de répression des actes de corruption, le gouvernement a modifié le Code de procédure pénale pour créer le Pôle national économique et financier dotée d’une compétence nationale. 


Cette œuvre s’est poursuivie avec l’adoption en Conseil des ministres, en sa session du 11 octobre 2023, des projets de loi portant Code pénal et Code de procédure pénale. Pour le Garde des Sceaux, l’adoption de ces textes par le Conseil national de Transition (CNT) va contribuer à améliorer considérablement l’arsenal juridique de lutte contre la corruption. Le ministre en charge de la Justice a cité des innovations majeures concernent notamment le projet de Code de procédure pénale et le projet de Code pénal. Ainsi que l’adoption le 19 janvier 2023, la circulaire relative à la politique pénale et à la stratégie des poursuites en matière de délinquance économique et financière afin de rendre plus efficace l’application des textes dans ce domaine. C’est dire que les nombreuses procédures d’atteintes aux biens publics initiées suivent leur cours normal au niveau du Pôle national économique et financier et de la Cour suprême. À cela s’ajoutent d’autres dossiers d’atteintes aux biens publics qui seront pris en charge par la prochaine session de la cour d’assises de Bamako en cours de préparation.


Le ministre Kassogué a également annoncé l’institution d’un numéro vert gratuit dénommé «Binkani Kunafoni» dont le lancement aura lieu en janvier prochain. Pour lui, cela permettra d’offrir un nouvel outil pour lutter efficacement contre les divers abus. «La lutte contre la corruption et la délinquance économique et financière n’est pas une option, mais une obligation pour toute Nation qui aspire au développement socio-économique», a déclaré le Garde des Sceaux, tout en soulignant que c’est en cela que nous devons encourager une culture d’intégrité, de transparence, de responsabilité et de bonne gouvernance.

Souleymane SIDIBE

Lire aussi : #Mali : Journée citoyenne de défense et de sécurité : Le CDM s’engage à protéger la patrie jusqu’au sacrifice ultime

De sa création à nos jours, le Collectif pour la défense des militaires (CDM) a toujours accompagné les Forces armées maliennes (FAMa) dans leur noble et exaltante mission de défense de l’intégrité de notre territoire national. En plus de cet accompagnement, le Collectif s’engage à trav.

Lire aussi : #Mali : Soutien à l’Armée malienne et à la création de l’AES : Le marcheur Adama Tereta accueilli par le ministre Mossa Ag Attaher

Le ministre des Maliens établis à l’extérieur et de l’Intégration africaine, Mossa Ag Attaher, a accueilli mardi à son département notre compatriote Adama Tereta qui a entrepris un voyage extraordinaire en marchant de Dakar à Bamako pendant un mois et dix jours..

Lire aussi : #Mali : Sécurisation du territoire : Cadence maintenue dans les actions offensives

Les Forces armées maliennes poursuivent inlassablement leurs activités contre les groupes armés terroristes qui conservent une certaine capacité de nuisance. Malgré les nombreux coups qui leur ont été portés.

Lire aussi : #Tchad : Le gouvernement annonce la mort du principal opposant Yaya Dillo

Le principal opposant du général Mahamat Idriss Déby Itno au Tchad, son cousin Yaya Dillo Djérou, a été tué mercredi 27 février dans l'assaut par l'Armée du siège de son parti..

Lire aussi : #Mali : Le nom du ministère en charge de la Réconciliation modifié

Le nom du ministère de la Réconciliation, de la Paix et de la Cohésion nationale, chargé de l’Accord pour la Paix et la Réconciliation nationale a été modifié mercredi dernier. Le Département est désormais intitulé «ministère de la Réconciliation, de la Paix et de la Cohésion nation.

Lire aussi : #Mali : Une trentaine de mort dans un accident sur le pont du fleuve Bagoé

Un accident tragique de la voie publique est survenu ce mardi 27 février aux environs de 17 heures sur le pont traversant le fleuve Bagoé de la route nationale n° 07, précisément de la section Niéna- Koumantou..

Les articles de l'auteur

#Mali : Journée citoyenne de défense et de sécurité : Le CDM s’engage à protéger la patrie jusqu’au sacrifice ultime

De sa création à nos jours, le Collectif pour la défense des militaires (CDM) a toujours accompagné les Forces armées maliennes (FAMa) dans leur noble et exaltante mission de défense de l’intégrité de notre territoire national. En plus de cet accompagnement, le Collectif s’engage à travailler au renforcement de la citoyenneté, du respect du bien public et du vivre-ensemble..

Par Souleymane SIDIBE


Publié mardi 05 mars 2024 à 08:03

#Mali : Soutien à l’Armée malienne et à la création de l’AES : Le marcheur Adama Tereta accueilli par le ministre Mossa Ag Attaher

Le ministre des Maliens établis à l’extérieur et de l’Intégration africaine, Mossa Ag Attaher, a accueilli mardi à son département notre compatriote Adama Tereta qui a entrepris un voyage extraordinaire en marchant de Dakar à Bamako pendant un mois et dix jours..

Par Souleymane SIDIBE


Publié mardi 05 mars 2024 à 07:59

#Mali : Sécurisation du territoire : Cadence maintenue dans les actions offensives

Les Forces armées maliennes poursuivent inlassablement leurs activités contre les groupes armés terroristes qui conservent une certaine capacité de nuisance. Malgré les nombreux coups qui leur ont été portés.

Par Souleymane SIDIBE


Publié mardi 05 mars 2024 à 07:46

#Tchad : Le gouvernement annonce la mort du principal opposant Yaya Dillo

Le principal opposant du général Mahamat Idriss Déby Itno au Tchad, son cousin Yaya Dillo Djérou, a été tué mercredi 27 février dans l'assaut par l'Armée du siège de son parti..

Par Souleymane SIDIBE


Publié jeudi 29 février 2024 à 21:13

#Mali : Le nom du ministère en charge de la Réconciliation modifié

Le nom du ministère de la Réconciliation, de la Paix et de la Cohésion nationale, chargé de l’Accord pour la Paix et la Réconciliation nationale a été modifié mercredi dernier. Le Département est désormais intitulé «ministère de la Réconciliation, de la Paix et de la Cohésion nationale».

Par Souleymane SIDIBE


Publié jeudi 29 février 2024 à 11:56

#Mali : Une trentaine de mort dans un accident sur le pont du fleuve Bagoé

Un accident tragique de la voie publique est survenu ce mardi 27 février aux environs de 17 heures sur le pont traversant le fleuve Bagoé de la route nationale n° 07, précisément de la section Niéna- Koumantou..

Par Souleymane SIDIBE


Publié mercredi 28 février 2024 à 15:28

#Mali : Couverture médiatique en période de crise : Faut-il faire avancer le concept de journalisme embarqué ?

Les journalistes sont essentiels dans la promotion de la paix. Mais dans un contexte de crise, il faut des professionnels expérimentés dans le maniement de l’information pour éviter une manipulation du public.

Par Souleymane SIDIBE


Publié mercredi 28 février 2024 à 08:31

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner