#Mali :30è Conférence des directeurs généraux des douanes : Les experts balisent le terrain

En prélude à la 30è Conférence des directeurs généraux des douanes de la région Afrique occidentale et centrale (AOC) de l’Organisation mondiale des douanes (OMD), les experts ont débuté, hier dans un hôtel de Bamako, leurs travaux.

Publié lundi 27 mai 2024 à 18:49 , mis à jour jeudi 20 juin 2024 à 23:18
#Mali :30è Conférence des directeurs généraux  des douanes : Les experts balisent le terrain

La rencontre de deux jours se tient autour du thème «Pour une douane mobilisant ses partenaires historiques et nouveaux autour des objectifs clairs». La cérémonie d’ouverture était présidée par le directeur général des douanes, l’inspecteur général Amadou Konaté, en présence du directeur du Bureau régional de renforcement des capacités (BRRC-OMD-AOC), Abdel Kader Sangho et du représentant de la vice-présidence de la région AOC, Souleiman Chiroma.

Au cours des travaux, les experts vont échanger sur les évolutions et défis de la région. Occasion pour eux de partager les expériences des administrations douanières de la région sur des sujets émergents, tels que le plan de modernisation de l’OMD et le niveau de mise en œuvre du Projet anti-corruption et promotion de l’intégrité (A-CPI) dans la région. Ils s’intéresseront aussi aux initiatives de la région qui contribuent au renforcement du dispositif de contrôle et de lutte contre la fraude, sans oublier celles relatives à la transformation numérique.

«Dans notre région, nous devons chercher des solutions communes qui serviront de base à des projets de réformes douanières», a prôné le directeur du BRRC-OMD-AOC, après avoir indiqué que le renforcement des capacités est devenu une priorité de la communauté douanière. Selon Abdel Kader Sangho, le BRRC-AOC, dans le cadre de la mise en œuvre de la stratégie régionale de renforcement des capacités, accompagne les administrations dans la mise en œuvre de leurs réformes.

«Le Plan stratégique 2023-2027 décliné en feuille de route constitue le principal outil d’évaluation des administrations douanières. Nous devons améliorer la gouvernance et développer des capacités dans la recherche des financements», a-t-il dit. Pour y arriver, il propose de profiter de la présence dans la région du projet A-CPI pour consolider les initiatives engagées dans la région dans le cadre de la lutte contre la corruption et la promotion de l’intégrité.

Le coordonnateur du développement régional de la région AOC a précisé que cette réunion témoigne de l’importance que l’organisation occupe dans l’architecture des affaires de la région. Selon Vincent N’Jebi, le thème retenu est un écho de celui de la 61è Journée internationale des douanes. Au cours des deux jours de travaux, a-t-il poursuivi, les experts examineront le rapport d’activités de l’OMD, de la vice-présidence, du BRRC-AOC et discuteront des questions de politique générale, budgétaires et financières, tout en écoutant avec attention les partenaires.

Le directeur général des douanes du Mali a, d’abord, souligné le rôle déterminant que jouent les experts de la région OMD-AOC dans l’évaluation des progrès réalisés par d’autres régions, depuis leur dernière réunion. Selon l’inspecteur général Amadou Konaté, il revient aux experts de se pencher sur des questions pertinentes qui constituent des préoccupations majeures pour lesquelles des réponses idoines les aideront à apporter des éclairages dans un délai raisonnable.

Le patron de la douane malienne a expliqué que la rencontre permettra aux experts d’analyser, de consolider et de valider les rapports issus des différentes structures de la région, notamment la vice-présidence et le BRRC. Ils examineront aussi au cours de cette réunion, l’état de mise en œuvre des recommandations de la 29è rencontre des directeurs généraux des douanes de la région et le rapport du secrétaire général de l’OMD. Aussi, l’élaboration des projets de rapports et de programme à soumettre à l’adoption des directeurs généraux des douanes, constituera une des tâches majeures.

Fadi CISSE

Lire aussi : #Mali : Grand marché de Bamako: Fière allure après la fête

Cette année, la mairie du District n’a pas attendu des jours pour assainir le marché.

Lire aussi : #Mali : Gestion des déchets après la fête : on se pince le nez

Nous sommes mardi, le lendemain de fête d’Aïd El-Kebir. Il est environ 10 heures, mais le soleil darde déjà de brûlants rayons sur Samanko II, dans la Commune du Mandé. Au même moment, l’odeur nauséabonde de sang et de bouse des bêtes immolées la veille, c’est-à-dire le jour de la .

Lire aussi : #Mali : Sanke Mô : Pro-arides offre des opportunités de marché aux producteurs

Le Programme agroalimentaire pour la résilience intégrée et le développement économique du Sahel (Pro-Arides Mali) a participé à la 624ème édition de la fête traditionnelle nationale le «Sanke Mô» à San..

Lire aussi : #Mali : Kafo Jiginew : Des performances encourageantes

L’agence de microfinance Kafo Jiginew a tenu ce jeudi dans un hôtel, la 35è session annuelle de son Assemblée générale ordinaire. La cérémonie d’ouverture des travaux a été présidée par le ministre de l’Industrie et du Commerce, Moussa Alassane Diallo, en présence du directeur gén.

Lire aussi : #Mali : En réponse à la crise énergétique : La Semos S.A offre 135.000 litres de gasoil au ministère en charge de la santé

Cette entreprise d’exploitation des mines ne pense pas faire uniquement des profits. Elle est très consciente de sa responsabilité sociétale et continue toujours de soutenir la bonne cause.

Lire aussi : #Mali : Accès aux chaînes nationales sur Canal+ : Au-delà de la numérotation, les abonnés demandent la gratuité

Les clients souhaitent avoir la possibilité de continuer à regarder nos chaînes nationales (étatiques et privées) après avoir épuisé le crédit d’abonnement mensuel ou trimestriel. Les autorités assurent qu’elles y travaillent.

Les articles de l'auteur

#Mali : Grand marché de Bamako: Fière allure après la fête

Cette année, la mairie du District n’a pas attendu des jours pour assainir le marché.

Par Fadi CISSE


Publié jeudi 20 juin 2024 à 17:33

#Mali : Gestion des déchets après la fête : on se pince le nez

Nous sommes mardi, le lendemain de fête d’Aïd El-Kebir. Il est environ 10 heures, mais le soleil darde déjà de brûlants rayons sur Samanko II, dans la Commune du Mandé. Au même moment, l’odeur nauséabonde de sang et de bouse des bêtes immolées la veille, c’est-à-dire le jour de la Tabaski se fait sentir dans les rues du quartier..

Par Fadi CISSE


Publié mercredi 19 juin 2024 à 16:23

#Mali : Sanke Mô : Pro-arides offre des opportunités de marché aux producteurs

Le Programme agroalimentaire pour la résilience intégrée et le développement économique du Sahel (Pro-Arides Mali) a participé à la 624ème édition de la fête traditionnelle nationale le «Sanke Mô» à San..

Par Fadi CISSE


Publié mardi 18 juin 2024 à 15:35

#Mali : Kafo Jiginew : Des performances encourageantes

L’agence de microfinance Kafo Jiginew a tenu ce jeudi dans un hôtel, la 35è session annuelle de son Assemblée générale ordinaire. La cérémonie d’ouverture des travaux a été présidée par le ministre de l’Industrie et du Commerce, Moussa Alassane Diallo, en présence du directeur général de Kafo Jiginew, Ibrahima Keïta..

Par Fadi CISSE


Publié vendredi 14 juin 2024 à 15:31

#Mali : En réponse à la crise énergétique : La Semos S.A offre 135.000 litres de gasoil au ministère en charge de la santé

Cette entreprise d’exploitation des mines ne pense pas faire uniquement des profits. Elle est très consciente de sa responsabilité sociétale et continue toujours de soutenir la bonne cause.

Par Fadi CISSE


Publié jeudi 06 juin 2024 à 16:18

#Mali : Accès aux chaînes nationales sur Canal+ : Au-delà de la numérotation, les abonnés demandent la gratuité

Les clients souhaitent avoir la possibilité de continuer à regarder nos chaînes nationales (étatiques et privées) après avoir épuisé le crédit d’abonnement mensuel ou trimestriel. Les autorités assurent qu’elles y travaillent.

Par Fadi CISSE


Publié mardi 04 juin 2024 à 18:37

#Mali : Dette intérieure : 1.190 milliards de Fcfa payés aux opérateurs économiques en 2023

Cette prouesse a été possible grâce aux efforts des différents acteurs qui ont pu mobiliser 3.155 milliards de Fcfa de ressources budgétaires dont près de 1.012 milliards de Fcfa sur le marché financier régional.

Par Fadi CISSE


Publié lundi 03 juin 2024 à 19:08

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner