#Mali : #CPI : La juge japonaise Tomoko Akane élue présidente pour un mandat de trois ans

Mme la juge Tomoko Akane est désormais la présidente de la Cour pénale internationale (CPI). Elle a été élue ce lundi 11 mars par les juges de la CPI lors de la séance plénière. Elle est secondée par le juge Rosario Salvatore Aitala, élu 1er Vice-président et Mme la juge Reine Alapini-Gansou 2è vice-présidente.

Publié lundi 11 mars 2024 à 21:34
#Mali : #CPI : La juge japonaise Tomoko Akane élue présidente pour un mandat de trois ans

L'information a été donnée le même jour par les services de communication de l'institution judiciaire internationale dans un communiqué rendu public.


Pour rappel, les membres de la Présidence de la CPI sont élus pour une durée de trois ans avec effet immédiat. Fraîchement élue, la nouvelle présidente de la haute juridiction s'est dite  profondément honorée d'avoir été choisie par ses collègues juges au poste de Présidente de la Cour pénale internationale en cette période de multiples défis pour la structure. À cet effet, la présidente Akane estime que la juridiction a besoin d'un leadership stable, collaboratif et unifié. 


«Je me concentrerai sur la promotion du dialogue entre les organes de la Cour et les représentants de la défense et des victimes, ainsi que sur le renforcement du dialogue avec les États parties et les États qui n’ont pas encore ratifié le Statut de Rome. Je donnerai également la priorité à la sécurité et au bien-être du personnel de la Cour», a déclaré Mme la juge Akane.


La Présidence constituée d'un président et de deux vice-présidents joue un rôle essentiel en définissant les orientations stratégiques pour l'ensemble de la CPI. Elle assure la coordination avec les autres organes et consulte le Procureur sur les questions présentant un intérêt commun. 


Conformément au Statut de Rome, qui est le traité régissant le fonctionnement de la Cour, la Présidence est chargée de la bonne administration de la Cour, exception faite du Bureau du Procureur. Elle supervise les activités du Greffier et intervient sur de nombreuses questions d'ordre administratif touchant au fonctionnement général de la CPI. L'organe examine en outre les recours formés contre certaines décisions du Greffier et conclut avec les États et les organisations internationales des accords de coopération liant la Cour dans son ensemble.


Biographie

Entrée en fonctions à la CPI le 11 mars 2018 pour un mandat de neuf ans, la juge Akane, avant de prendre ses marques, a été ambassadrice pour la coopération judiciaire internationale, chargée de promouvoir la coopération internationale pour un développement harmonieux des systèmes de justice, et procureure au Bureau du procureur général du Japon.


Nommée procureure en 1982, elle a exercé ses fonctions auprès de plusieurs parquets, allant des bureaux du procureur de district au Bureau du procureur général du Japon, et dans d'autres institutions juridiques. Elle jouit d'une expérience dans divers types d'affaires pénales, en matière d'enquête, de poursuites, de procès en première instance et d'appel. Elle a également participé à des activités législatives, dont la révision de la loi sur la délinquance juvénile, et à la formation des procureurs.


Dans le cadre de ses fonctions à l'Institut pour la prévention du crime et le traitement des délinquants en Asie et en Extrême‑Orient, qui fait partie des instituts du réseau du programme des Nations-unies pour la prévention du crime et la justice pénale, et à l'institut de recherche et de formation du ministère japonais de la justice, la juge Akane a contribué pendant plus de neuf ans à la fourniture d'une assistance judiciaire technique et au renforcement des capacités à l'intention des praticiens du droit et de la justice pénale, dont des procureurs et des juges d'autres pays.


Tomoko Akane a également acquis une expérience dans le monde universitaire, enseignant la pratique de la justice pénale à la faculté de droit de l'Université de Nagoya et à celle de l'Université de Chukyo de 2005 à 2009.

Aboubacar TRAORE

Lire aussi : #Mali : Le gouvernement dissout la Coordination des organisations de l'Appel du 20 février 2023

Le gouvernement de la Transition a mis fin aux activités de «la Coordination des organisations de l'Appel du 20 février 2023 pour sauver le Mali», en conseil des ministres de ce mercredi 17 avril 2024. Il est reproché à l'association «des agissements ostentatoires de nature à troubler l'ord.

Lire aussi : #Mali : Commune de N’Gabakoro droit : Le président de la transition offre deux forages aux populations de Titibougou et Fombabougou

L’équipe de ses œuvres sociales du président de la Transition, conduite par son conseiller spécial, Aguibou Dembélé a procédé hier à l’inauguration de châteaux d’eau au profit des quartiers de Titibougou et de Fombabougou dans la Commune de N’Gabakoro droit, dans le Cercle de Kati..

Lire aussi : #Mali : Disparition de Bassata Djiré : Une pionnière de la lutte pour l’émancipation des femmes s’en est allée

«Toutes les actions menées par les pionnières sont jetées dans les oubliettes», regrettait Mme Dembélé Sata Djiré dite Bassata lors d’un entretien en août 2023. Pourtant, précisait-elle, «la lutte des femmes n’a pas commencé maintenant»..

Lire aussi : #Mali : Lancées dans la ferveur dans les communes VI, V et IV de Bamako

Les travaux de la phase communale du Dialogue inter-Maliens ont démarré samedi dernier dans la sérénité et la ferveur dans les Communes VI, V et IV de Bamako. En Commune VI, la cérémonie de lancement était présidée par le maire de la circonscription, Boubacar Keïta dans la salle polyvalen.

Lire aussi : #Mali : La Hac invite les médias à arrêter la diffusion des activités des partis politiques

Dans un communiqué de presse publié ce jeudi 11 avril, la Haute autorité de la communication (Hac) invite les médias à arrêter la diffusion et la publication des activités des partis politiques et celles à caractère politique des associations, conformément à leur suspension par le gouver.

Lire aussi : #Mali : Réussite du Dialogue inter-Maliens : L’engagement ferme des légitimités traditionnelles et des confessions religieuses

Le Comité de pilotage du Dialogue inter-Maliens pour la paix et la réconciliation nationale a bouclé lundi dernier la série de rencontres avec les institutions et Forces vives de la nation. Ces membres ont rencontré les autorités et légitimités traditionnelles ainsi que les institutions conf.

Les articles de l'auteur

#Mali : Le gouvernement dissout la Coordination des organisations de l'Appel du 20 février 2023

Le gouvernement de la Transition a mis fin aux activités de «la Coordination des organisations de l'Appel du 20 février 2023 pour sauver le Mali», en conseil des ministres de ce mercredi 17 avril 2024. Il est reproché à l'association «des agissements ostentatoires de nature à troubler l'ordre public, à porter atteinte à la souveraineté de l'État et à l'unité nationale»..

Par Aboubacar TRAORE


Publié mercredi 17 avril 2024 à 21:50

#Mali : Commune de N’Gabakoro droit : Le président de la transition offre deux forages aux populations de Titibougou et Fombabougou

L’équipe de ses œuvres sociales du président de la Transition, conduite par son conseiller spécial, Aguibou Dembélé a procédé hier à l’inauguration de châteaux d’eau au profit des quartiers de Titibougou et de Fombabougou dans la Commune de N’Gabakoro droit, dans le Cercle de Kati..

Par Aboubacar TRAORE


Publié mercredi 17 avril 2024 à 07:44

#Mali : Disparition de Bassata Djiré : Une pionnière de la lutte pour l’émancipation des femmes s’en est allée

«Toutes les actions menées par les pionnières sont jetées dans les oubliettes», regrettait Mme Dembélé Sata Djiré dite Bassata lors d’un entretien en août 2023. Pourtant, précisait-elle, «la lutte des femmes n’a pas commencé maintenant»..

Par Aboubacar TRAORE


Publié mardi 16 avril 2024 à 07:32

#Mali : Lancées dans la ferveur dans les communes VI, V et IV de Bamako

Les travaux de la phase communale du Dialogue inter-Maliens ont démarré samedi dernier dans la sérénité et la ferveur dans les Communes VI, V et IV de Bamako. En Commune VI, la cérémonie de lancement était présidée par le maire de la circonscription, Boubacar Keïta dans la salle polyvalente de la Cité des enfants sise à Niamakoro..

Par Aboubacar TRAORE


Publié lundi 15 avril 2024 à 09:28

#Mali : La Hac invite les médias à arrêter la diffusion des activités des partis politiques

Dans un communiqué de presse publié ce jeudi 11 avril, la Haute autorité de la communication (Hac) invite les médias à arrêter la diffusion et la publication des activités des partis politiques et celles à caractère politique des associations, conformément à leur suspension par le gouvernement ce mercredi 10 avril..

Par Aboubacar TRAORE


Publié jeudi 11 avril 2024 à 13:52

#Mali : Réussite du Dialogue inter-Maliens : L’engagement ferme des légitimités traditionnelles et des confessions religieuses

Le Comité de pilotage du Dialogue inter-Maliens pour la paix et la réconciliation nationale a bouclé lundi dernier la série de rencontres avec les institutions et Forces vives de la nation. Ces membres ont rencontré les autorités et légitimités traditionnelles ainsi que les institutions confessionnelles et religieuses qui avaient ouvert le bal en début de semaine dernière..

Par Aboubacar TRAORE


Publié jeudi 11 avril 2024 à 09:25

#Mali : Le gouvernement suspend les activités des partis politiques

Les activités des partis politiques et celles à caractère politique des associations sont interdites jusqu'à nouvel ordre au Mali pour raison d'ordre public..

Par Aboubacar TRAORE


Publié mercredi 10 avril 2024 à 21:53

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner