Mali, Fourniture d’électricité : Le PASEM entend élargir sa capacité

Financé par la Banque mondiale à hauteur de 150 millions de dollars, environ un peu plus de 75 milliards de Fcfa, le Projet d’amélioration du secteur de l’énergie au Mali (Pasem) entend assurer une viabilité financière à long terme à la société énergie du Mali (EDM-SA).

Par

Publié mercredi 15 novembre 2023 à 08:02
Mali, Fourniture d’électricité : Le PASEM entend élargir sa capacité

 Le projet enregistre un taux d’exécution glogal de 31% et un taux de décaissement de 37%

 

Cela à travers l’amélioration de la continuité et de la qualité du service, la satisfaction de l’accès à l’électricité pour les ménages, l’atténuation de l’impact du déficit d’électricité et le renforcement de la capacité et de la gouvernance de la Société EDM-SA. Un des grands chantiers annoncés au titre de l’exercice budgétaire de 2024 est la construction de la ligne haute tension qui va traverser la ville de Bamako, Balingué jusqu’à Kôdialani.

Cette information a été donnée par le secrétaire général du ministère de l’Énergie et de l’Eau, Djoouro Bocoum, lors de la 7è session du Comité de pilotage du Pasem, tenue hier dans les locaux dudit ministère. C’était en présence de la coordinatrice du projet, Diabaté Alimata Traoré. 

Djoouro Bocoum a évoqué les quatre composantes autour desquelles le Pasem s’articule. Il s’agit de l’amélioration et l’extension de l’infrastructure de transport et de la distribution, le renforcement des capacités et l’assistance technique, l’amélioration de la gouvernance d’EDM-SA et la mise en œuvre de son plan de restructuration et le soutien opérationnel.

En ce qui concerne la composante 1, dira-t-il, le taux d’exécution physique des activités engagées est de 72% contre 65% lors de la précédente session du Comité de pilotage. La réalisation de ces activités a permis des avancées majeures, à travers l’acquisition et la pose de 43 postes de distribution (HTA/BT) d’une puissance totale de 14 MVA, ainsi que la rénovation et la construction de nouvelles lignes de distribution pour une longueur totale de 210 km.

Aussi, les travaux de réhabilitation et de renforcement en cours sur les postes de Badalabougou, de Balingué, de Kalaban, de Lafia et de Sirakoro, avec un niveau d’exécution de 80%, ciblent un renforcement de la capacité de transit du réseau interconnecté à Bamako pour plus de 300 MVA. Ceci permettra d’augmenter la souplesse d’exploitation des postes, d’évacuer une quantité plus importante d’énergie sur les réseaux et d’assurer les conditions de création de nouveaux départs pour la desserte d’un plus grand nombre de clients.

Le Pasem est une vision globale visant à garantir une efficience opérationnelle accrue pour EDM- SA et le ministère en charge de l’énergie restera engagé auprès d’eux pour surmonter les obstacles, afin de faire du secteur de l’électricité un véritable moteur du développement économique et social au Mali. Selon Djoouro Bocoum, les autorités du Mali ont bien voulu pérenniser ces efforts à travers la signature d’accords dont la ratification est en cours pour la réalisation du projet Yelen Sira en suite logique du Pasem. Cela ouvrira de nouvelles perspectives de travaux structurants pour un secteur énergétique robuste et prospère pour le bonheur de l’ensemble des populations maliennes.

Le Pasem enregistre un taux global d’exécution physique de 31% et un taux de décaissement de 37% depuis son démarrage, soit un montant décaissé de 32,755 milliards de Fcfa sur un total de 87,75 milliards de Fcfa. En ce qui concerne le programme de travail et de budget annuels de l’exercice en cours, le taux d’exécution du budget est de 55,38%, soit un montant décaissé de 10 961,94 millions de Fcfa sur un total de 19 794,24 millions de Fcfa.


Ce taux démontre une amélioration par rapport aux exercices précédents, a félicité Djoouro Bocoum. Et d’ajouter que le projet rencontre des difficultés dans les activités de la composante 3 permettant l’amélioration de la gouvernance de la société énergie du Mali et la mise en œuvre du plan de restructuration d’EDM-sa. Les indemnisations relatives aux travaux à engager sur le volet transport de la composante 1 souffrent de lenteurs administratives dans son processus de mise en œuvre.


En effet, l’avis de non objection de la Banque mondiale, pour le dossier d’appel d’offres, est attendu pour permettre le démarrage des travaux. Au cours de cette 7è session, le Comité a adopté le projet de programme de travail et de budget annuels de l’exercice 2024 pour un montant de plus de 15,7 milliards de Fcfa contre un peu plus de 19,7 milliards de Fcfa. Il a aussi examiné l’état de traitement des recommandations issues de la 6è session et l’état d’avancement des activités du projet relatif à la gestion du combustible.

La coordinatrice du Pasem a rappelé que le Projet a démarré en 2020 et a travaillé sur la composante principale qui est l’amélioration de transport et de distribution de réseau électrique et de l’énergie du Mali. Aujourd’hui, le projet est en train de finaliser des travaux de renforcement des postes pour améliorer la capacité d’enlèvement d’énergie pour pouvoir être distribuée et étendre le réseau à des quartiers qui n’étaient pas électrifiés.


Mme Diabaté Alimata Traoré a aussi dit avoir appuyé EDM-SA pour renforcer sa maintenance dans l’exploitation des équipements de sécurité et des engins logistiques. S’agissant des difficultés, elle a parlé de la Covid-19, la crise sociopolitique du Mali et la crise ukrainienne qui ont impacté le marché international au point qu’il est difficile d’accéder aux partenaires techniques sûrs. Et d’annoncer le lancement imminent des travaux de construction de la ligne haute tension qui va traverser la ville de Bamako, Balingué jusqu’à Kôdialani.

N'Famory KEITA

Lire aussi : #Mali : Amélioration de l’agriculture : L’ati intensifie ses activités

Avec une prévision budgétaire se chiffrant en recettes et en dépenses à environ 21,451 milliards de Fcfa, l’Agence d’aménagement des terres et de fourniture de l’eau d’irrigation (Ati) va intensifier ses activités en 2024..

Lire aussi : #Mali : World Vision Mali : D’importants résultats enregistrés

Présente dans notre pays depuis 1982, l’ONG World Vision œuvre au quotidien à apporter un changement durable pour les enfants dans leurs communautés avec une programmation multisectorielle axée sur la santé et la nutrition, l’eau l’assainissement et l’hygiène, l’éducation et les co.

Lire aussi : #Mali : Réseaux sociaux : Réseaux d’échanges commerciaux

La vente en ligne est de plus en plus populaire au Mali. Vendeurs et acheteurs nouent les contacts sur les différentes plateformes. Mais, ils ne sont pas à l’abri de l’arnaque.

Lire aussi : #Mali : Voies publiques : L’opération de désensablement commence aujourd’hui

La mairie du District de Bamako a organisé, hier dans ses locaux, une rencontre d’échanges sur la problématique de la gestion de la voie publique dans le District de Bamako avec l’ensemble des acteurs et structures qui y sont impliqués. La réunion était présidée par le président de la d.

Lire aussi : #Mali : Lutte contre la pollution des plastiques : Un projet de la FSE voit le jour

La Fondation santé et environnement (FSE), en partenariat avec l’Agence espagnole de coopération internationale au développement, a lancé, hier dans un hôtel de la place, le projet : «Lutte contre la pollution plastique : durabilité vers une transition verte et résiliente, utilisation de s.

Lire aussi : #Mali : Lutte contre la corruption : le numérique comme outil participatif

La Fondation Friedrich Naumann pour la liberté a organisé, vendredi dernier au Conseil national du patronat du Mali (CNPM), une conférence sur le numérique dont le thème était le «Numérique comme outil participatif de gouvernance»..

Les articles de l'auteur

#Mali : Amélioration de l’agriculture : L’ati intensifie ses activités

Avec une prévision budgétaire se chiffrant en recettes et en dépenses à environ 21,451 milliards de Fcfa, l’Agence d’aménagement des terres et de fourniture de l’eau d’irrigation (Ati) va intensifier ses activités en 2024..

Par N'Famory KEITA


Publié mercredi 28 février 2024 à 09:03

#Mali : World Vision Mali : D’importants résultats enregistrés

Présente dans notre pays depuis 1982, l’ONG World Vision œuvre au quotidien à apporter un changement durable pour les enfants dans leurs communautés avec une programmation multisectorielle axée sur la santé et la nutrition, l’eau l’assainissement et l’hygiène, l’éducation et les compétences de vie..

Par N'Famory KEITA


Publié vendredi 23 février 2024 à 08:26

#Mali : Réseaux sociaux : Réseaux d’échanges commerciaux

La vente en ligne est de plus en plus populaire au Mali. Vendeurs et acheteurs nouent les contacts sur les différentes plateformes. Mais, ils ne sont pas à l’abri de l’arnaque.

Par N'Famory KEITA


Publié jeudi 08 février 2024 à 08:04

#Mali : Voies publiques : L’opération de désensablement commence aujourd’hui

La mairie du District de Bamako a organisé, hier dans ses locaux, une rencontre d’échanges sur la problématique de la gestion de la voie publique dans le District de Bamako avec l’ensemble des acteurs et structures qui y sont impliqués. La réunion était présidée par le président de la délégation spéciale de la mairie du District, Balla Traoré, en présence des édiles et représentants des forces de l’ordre..

Par N'Famory KEITA


Publié jeudi 08 février 2024 à 07:45

#Mali : Lutte contre la pollution des plastiques : Un projet de la FSE voit le jour

La Fondation santé et environnement (FSE), en partenariat avec l’Agence espagnole de coopération internationale au développement, a lancé, hier dans un hôtel de la place, le projet : «Lutte contre la pollution plastique : durabilité vers une transition verte et résiliente, utilisation de sacs et produits écosystémiques au Mali»..

Par N'Famory KEITA


Publié mercredi 31 janvier 2024 à 09:19

#Mali : Lutte contre la corruption : le numérique comme outil participatif

La Fondation Friedrich Naumann pour la liberté a organisé, vendredi dernier au Conseil national du patronat du Mali (CNPM), une conférence sur le numérique dont le thème était le «Numérique comme outil participatif de gouvernance»..

Par N'Famory KEITA


Publié mardi 30 janvier 2024 à 08:57

#Mali : Genre-élection-réforme : La feuille de route sera lancée le 8 février

Les autorités de la Transition ont décidé d’intégrer la dimension genre dans le processus électoral et les réformes politiques et administratives du pays. Le séminaire de réflexion de haut niveau organisé à cet effet, a permis de faire des recommandations parmi lesquelles la feuille de route Genre-élection-réforme..

Par N'Famory KEITA


Publié vendredi 26 janvier 2024 à 07:51

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner