#Mali : Processus du Dialogue inter-Maliens : Les premières briques du Mali de paix et de réconciliation

Elles ont été confectionnées avec le banco de Djenné et de Sikasso, l’alhor de Tombouctou, le ciment de Dio, le sable fin du Tilemsi et avec les eaux du Djoliba, de la Falémé et du Bani. C’est par cette métaphore que le président du Comité de pilotage a présenté le rapport qu’il a remis hier au président de la Transition, le colonel Assimi Goïta, au cours d’une cérémonie solennelle

Publié mardi 05 mars 2024 à 07:44 , mis à jour jeudi 18 avril 2024 à 01:16
#Mali : Processus du Dialogue inter-Maliens : Les premières briques du Mali de paix et de réconciliation

Vingt-six jours après avoir reçu sa lettre de mission des mains du chef de l’État, le Comité de pilotage du Dialogue inter-Maliens pour la paix et la réconciliation nationale a rendu officiellement son rapport sur la première phase du processus de paix entre les fils et filles du Mali. Une initiative qui marque le début d’un processus destiné à aboutir à l’apaisement des cœurs, pour la grande fraternité légendaire entre les Maliens. Le document recommande pour la suite du Dialogue, la tenue des phases communales, régionales et du District de Bamako, celles des représentations diplomatiques et du niveau national.

La cérémonie solennelle de remise était présidée hier par le président de la Transition, le colonel Assimi Goïta dans la salle des banquets du palais de Koulouba. L’événement, de portée historique, a enregistré la présence du Premier ministre, Choguel Kokalla Maïga, du président du Conseil national de Transition, le colonel Malick Diaw. Mais aussi des membres du gouvernement dont le ministre d’État, ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, le colonel Abdoulaye Maïga et le ministre chargé de la Réconciliation, le colonel-major Ismaël Wagué et bien d’autres personnalités.

Dans son allocation, le président du Comité de pilotage a rappelé que conformément aux missions assignées par le chef de l’État, le 5 février dernier lors de son installation, son équipe est venue présenter les résultats de ses réflexions. Selon l’ancien Premier ministre, cette volonté de Dialogue direct du chef de l’État, colle à une célèbre citation du sage africain, le président Nelson Mandela : « C’est facile de tout casser et de détruire, les héros sont ceux qui font la paix et qui construisent ». Cette initiative présidentielle, ajoutera-t-il, est une invitation à nos compatriotes de l’intérieur et de la diaspora à devenir les nouveaux héros qui font la paix et qui construisent un Mali kura. Ce, pour faire la belle leçon à ceux qui détruisent et cassent.

«Durant cette première étape, les membres du Comité de pilotage se sont mis à pétrir pour fabriquer dans le banco de Djenné et de Sikasso, dans l’alhor de Tombouctou, dans le ciment de Dio, dans le sable fin du Tilemsi et avec les eaux du Djoliba, de la Falémé et du Bani, les premières briques de ce Mali de paix et de réconciliation », a développé Ousmane Issoufi Maïga. Pour lui, l’atelier national de validation des TDR qui a été une parfaite réussite, a permis d’offrir le meilleur matériau de travail surtout de construction de la paix pour les prochaines étapes cruciales du Dialogue inter-Maliens.

 

UN PAS DÉCISIF- Cinq thématiques ont été retenues : Paix, Réconciliation nationale et Cohésion sociale ; Questions politiques et institutionnelles ; Économie et Développement durable ; Aspects sécuritaires et de défense du territoire ainsi que la Géopolitique et l’Environnement international. « Chaque thématique a été développée sous l’angle de son apport à la paix et la réconciliation nationale, et est assortie de plusieurs sous-thèmes prenant en compte les préoccupations de nos compatriotes. Toute chose qui permet de rester dans l’esprit du Dialogue inter-Maliens nouveau que le Comité de pilotage ambitionne de réussir sous le leadership du colonel Assimi Goïta, a déclaré Ousmane Issoufi Maïga.

L’occasion était opportune pour lui de souligner que les travaux préliminaires du Comité de pilotage et l’atelier national de validation des TDR, ont tous été des mini dialogues inter-Maliens, à travers des échanges francs, directs, vifs. Ces réflexions ont permis de prendre le pouls du pays profond et des Maliens établis à l’extérieur.  Ce mois d’analyses profondes a aussi permis aux membres du Comité de pilotage d’écouter et comprendre les doutes, les suspicions, et les colères des uns et des autres.

C’est pourquoi, il y a lieu de montrer des signaux forts pour briser la glace de la méfiance et de la crainte de l’autre, a-t-il noté. Avant d’estimer qu’il urge de rétablir la confiance entre Maliens.  À ce sujet, il a souligné que cette première phase a permis à son équipe de retenir dix grands enseignements qui doivent inspirer pour les futurs débats : les Maliens aiment le Mali ; la classe politique et la société civile doivent inspirer confiance ; la restauration de l’autorité de l’État ; l’amélioration du débat civilo-militaire sur l’appartenance des Forces armées et de sécurité au peuple, la remise des Maliens au travail.

Pour terminer, le président du Comité de pilotage a rendu un vibrant hommage aux autorités de la Transition pour la disponibilité des moyens mis à la disposition de son équipe, dont chaque membre reste disposé à aider le Mali. Cela, quelel que soit la suite qui sera réservée au processus qui a déjà franchi un pas décisif.

Aboubacar TRAORE

Lire aussi : #Mali : Le gouvernement dissout la Coordination des organisations de l'Appel du 20 février 2023

Le gouvernement de la Transition a mis fin aux activités de «la Coordination des organisations de l'Appel du 20 février 2023 pour sauver le Mali», en conseil des ministres de ce mercredi 17 avril 2024. Il est reproché à l'association «des agissements ostentatoires de nature à troubler l'ord.

Lire aussi : #Mali : Commune de N’Gabakoro droit : Le président de la transition offre deux forages aux populations de Titibougou et Fombabougou

L’équipe de ses œuvres sociales du président de la Transition, conduite par son conseiller spécial, Aguibou Dembélé a procédé hier à l’inauguration de châteaux d’eau au profit des quartiers de Titibougou et de Fombabougou dans la Commune de N’Gabakoro droit, dans le Cercle de Kati..

Lire aussi : #Mali : Disparition de Bassata Djiré : Une pionnière de la lutte pour l’émancipation des femmes s’en est allée

«Toutes les actions menées par les pionnières sont jetées dans les oubliettes», regrettait Mme Dembélé Sata Djiré dite Bassata lors d’un entretien en août 2023. Pourtant, précisait-elle, «la lutte des femmes n’a pas commencé maintenant»..

Lire aussi : #Mali : Lancées dans la ferveur dans les communes VI, V et IV de Bamako

Les travaux de la phase communale du Dialogue inter-Maliens ont démarré samedi dernier dans la sérénité et la ferveur dans les Communes VI, V et IV de Bamako. En Commune VI, la cérémonie de lancement était présidée par le maire de la circonscription, Boubacar Keïta dans la salle polyvalen.

Lire aussi : #Mali : La Hac invite les médias à arrêter la diffusion des activités des partis politiques

Dans un communiqué de presse publié ce jeudi 11 avril, la Haute autorité de la communication (Hac) invite les médias à arrêter la diffusion et la publication des activités des partis politiques et celles à caractère politique des associations, conformément à leur suspension par le gouver.

Lire aussi : #Mali : Réussite du Dialogue inter-Maliens : L’engagement ferme des légitimités traditionnelles et des confessions religieuses

Le Comité de pilotage du Dialogue inter-Maliens pour la paix et la réconciliation nationale a bouclé lundi dernier la série de rencontres avec les institutions et Forces vives de la nation. Ces membres ont rencontré les autorités et légitimités traditionnelles ainsi que les institutions conf.

Les articles de l'auteur

#Mali : Le gouvernement dissout la Coordination des organisations de l'Appel du 20 février 2023

Le gouvernement de la Transition a mis fin aux activités de «la Coordination des organisations de l'Appel du 20 février 2023 pour sauver le Mali», en conseil des ministres de ce mercredi 17 avril 2024. Il est reproché à l'association «des agissements ostentatoires de nature à troubler l'ordre public, à porter atteinte à la souveraineté de l'État et à l'unité nationale»..

Par Aboubacar TRAORE


Publié mercredi 17 avril 2024 à 21:50

#Mali : Commune de N’Gabakoro droit : Le président de la transition offre deux forages aux populations de Titibougou et Fombabougou

L’équipe de ses œuvres sociales du président de la Transition, conduite par son conseiller spécial, Aguibou Dembélé a procédé hier à l’inauguration de châteaux d’eau au profit des quartiers de Titibougou et de Fombabougou dans la Commune de N’Gabakoro droit, dans le Cercle de Kati..

Par Aboubacar TRAORE


Publié mercredi 17 avril 2024 à 07:44

#Mali : Disparition de Bassata Djiré : Une pionnière de la lutte pour l’émancipation des femmes s’en est allée

«Toutes les actions menées par les pionnières sont jetées dans les oubliettes», regrettait Mme Dembélé Sata Djiré dite Bassata lors d’un entretien en août 2023. Pourtant, précisait-elle, «la lutte des femmes n’a pas commencé maintenant»..

Par Aboubacar TRAORE


Publié mardi 16 avril 2024 à 07:32

#Mali : Lancées dans la ferveur dans les communes VI, V et IV de Bamako

Les travaux de la phase communale du Dialogue inter-Maliens ont démarré samedi dernier dans la sérénité et la ferveur dans les Communes VI, V et IV de Bamako. En Commune VI, la cérémonie de lancement était présidée par le maire de la circonscription, Boubacar Keïta dans la salle polyvalente de la Cité des enfants sise à Niamakoro..

Par Aboubacar TRAORE


Publié lundi 15 avril 2024 à 09:28

#Mali : La Hac invite les médias à arrêter la diffusion des activités des partis politiques

Dans un communiqué de presse publié ce jeudi 11 avril, la Haute autorité de la communication (Hac) invite les médias à arrêter la diffusion et la publication des activités des partis politiques et celles à caractère politique des associations, conformément à leur suspension par le gouvernement ce mercredi 10 avril..

Par Aboubacar TRAORE


Publié jeudi 11 avril 2024 à 13:52

#Mali : Réussite du Dialogue inter-Maliens : L’engagement ferme des légitimités traditionnelles et des confessions religieuses

Le Comité de pilotage du Dialogue inter-Maliens pour la paix et la réconciliation nationale a bouclé lundi dernier la série de rencontres avec les institutions et Forces vives de la nation. Ces membres ont rencontré les autorités et légitimités traditionnelles ainsi que les institutions confessionnelles et religieuses qui avaient ouvert le bal en début de semaine dernière..

Par Aboubacar TRAORE


Publié jeudi 11 avril 2024 à 09:25

#Mali : Le gouvernement suspend les activités des partis politiques

Les activités des partis politiques et celles à caractère politique des associations sont interdites jusqu'à nouvel ordre au Mali pour raison d'ordre public..

Par Aboubacar TRAORE


Publié mercredi 10 avril 2024 à 21:53

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner