Lutte contre la corruption au Mali : L’Oclei et l’Ena signent un protocole d’accord de partenariat

L’Office central de lutte contre l’enrichissement illicite (Oclei) et l’École nationale d’administration (ENA) ont signé hier dans les locaux de l’ENA, un protocole d’accord de partenariat

Par

Publié jeudi 07 décembre 2023 à 07:24
Lutte contre la corruption au Mali : L’Oclei et l’Ena signent un protocole d’accord de partenariat

Le président de l’Oclei, Moumouni Guindo (g) et le directeur général de l’Ena, Balla Diarra, après la signature de l’accord de partenariat


C’était au cours d’un atelier sur les 20 ans de la Convention des Nations unies contre la corruption, organisé dans le cadre des activités de la Semaine nationale de lutte contre la corruption. Le thème retenu pour cette année est : «La Convention des Nations unies contre la corruption a 20 ans : unir le monde contre la corruption». Le directeur général de l’Ena, Balla Diarra et le président de l’Oclei, Moumouni Guindo ont pris part à l’ouverture des travaux. 

 
Le directeur général de l’Ena a indiqué que cet atelier porte sur un thème sensible, vicieux, universel et majeur que la Constitution du 22 juillet 2023 a jugé nécessaire, dès son préambule, d’attirer l’attention du peuple malien sur les méfaits de ce fléau : «Considérant que la corruption et l’enrichissement illicite compromettent les efforts de développement du pays». Plusieurs articles de la même Loi fondamentale l’ont ensuite circonscrit. Pour Balla Diarra, le vocable «corruption» est courant dans tous les écrits et sur toutes les lèvres. En effet, le mot semble polysémique et surtout protéiforme dans sa pratique. «C’est de la volonté affichée de l’Oclei, à travers ses multiples conférences et ateliers dont celui-ci, de faire voir les nombreux faciès de la pratique de la corruption», a-t-il dit, ajoutant que les élèves fonctionnaires de l’Ena, tous futurs cadres du pays, sont les meilleures cibles pour l’organisation de cette Journée de sensibilisation.  


Quant à Moumouni Guindo, il a fait savoir que l’avènement de cet instrument juridique est un tournant décisif de la longue quête d’efficacité et d’innovation dans la lutte contre l’hydre de la corruption, mal des siècles. Cet instrument juridique renferme de multiples innovations, dont un accent particulier sur la prévention par des actions de sensibilisation des populations, ainsi que la coopération internationale et le recouvrement des avoirs illicites. Selon le président de l’Oclei, au regard du dispositif multicouche et multidirectionnel mis en place par les instruments juridiques, on peut dire que la lutte contre la corruption est irréversible.


En effet, la communauté internationale est mobilisée contre la corruption avec la même ardeur que contre les plus grandes pandémies comme la poliomyélite, le paludisme ou la Covid-19. Et d’ajouter que c’est dans ce cadre que l’Onu a institué la Journée internationale sus-évoquée comme outil de rappel et de marqueur d’une volonté tenace et indéfectible. L’objectif visé est de sensibiliser sur les conséquences néfastes de la corruption et faire connaître le rôle de la prévention dans la lutte contre le phénomène.


Pour l’édition 2023, l’Oclei organise avec ses partenaires, une série d’activités d’information et de sensibilisation sur des thématiques liées au thème central. Moumouni Guindo a aussi rappelé que cette signature de partenariat avec l’Ena permettra aux deux entités de renforcer la formation, les productions scientifiques par les études et recherches, l’organisation commune d’événements publics et ponctuels comme les conférences, les journées thématiques et de renforcer le combat contre le fléau de l’enrichissement illicite dans notre pays.


Selon une étude faite en 2016 par le projet Juprec, 65% des jeunes maliens expriment une attitude passive face à la corruption et 21% sont admiratifs du phénomène, soit un cumul de 86% de nos jeunes compatriotes en besoin d’être sensibilisés sur la gravité de la corruption et l’enrichissement illicite. La Banque africaine de développement (Bad) rapporte que la corruption cause, à elle seule, une perte annuelle estimée à 148 milliards de dollars, soit 25% du PIB de l’Afrique, a fait savoir le président de l’Oclei. Et d’estimer que sa structure est chargée de mettre en œuvre l’ensemble des mesures de prévention, de contrôle et de lutte envisagées au plan national, sous régional, régional et international pour une lutte efficace et coordonnée contre l’enrichissement illicite. 

N'Famory KEITA

Lire aussi : #Mali : Amélioration de l’agriculture : L’ati intensifie ses activités

Avec une prévision budgétaire se chiffrant en recettes et en dépenses à environ 21,451 milliards de Fcfa, l’Agence d’aménagement des terres et de fourniture de l’eau d’irrigation (Ati) va intensifier ses activités en 2024..

Lire aussi : #Mali : World Vision Mali : D’importants résultats enregistrés

Présente dans notre pays depuis 1982, l’ONG World Vision œuvre au quotidien à apporter un changement durable pour les enfants dans leurs communautés avec une programmation multisectorielle axée sur la santé et la nutrition, l’eau l’assainissement et l’hygiène, l’éducation et les co.

Lire aussi : #Mali : Réseaux sociaux : Réseaux d’échanges commerciaux

La vente en ligne est de plus en plus populaire au Mali. Vendeurs et acheteurs nouent les contacts sur les différentes plateformes. Mais, ils ne sont pas à l’abri de l’arnaque.

Lire aussi : #Mali : Voies publiques : L’opération de désensablement commence aujourd’hui

La mairie du District de Bamako a organisé, hier dans ses locaux, une rencontre d’échanges sur la problématique de la gestion de la voie publique dans le District de Bamako avec l’ensemble des acteurs et structures qui y sont impliqués. La réunion était présidée par le président de la d.

Lire aussi : #Mali : Lutte contre la pollution des plastiques : Un projet de la FSE voit le jour

La Fondation santé et environnement (FSE), en partenariat avec l’Agence espagnole de coopération internationale au développement, a lancé, hier dans un hôtel de la place, le projet : «Lutte contre la pollution plastique : durabilité vers une transition verte et résiliente, utilisation de s.

Lire aussi : #Mali : Lutte contre la corruption : le numérique comme outil participatif

La Fondation Friedrich Naumann pour la liberté a organisé, vendredi dernier au Conseil national du patronat du Mali (CNPM), une conférence sur le numérique dont le thème était le «Numérique comme outil participatif de gouvernance»..

Les articles de l'auteur

#Mali : Amélioration de l’agriculture : L’ati intensifie ses activités

Avec une prévision budgétaire se chiffrant en recettes et en dépenses à environ 21,451 milliards de Fcfa, l’Agence d’aménagement des terres et de fourniture de l’eau d’irrigation (Ati) va intensifier ses activités en 2024..

Par N'Famory KEITA


Publié mercredi 28 février 2024 à 09:03

#Mali : World Vision Mali : D’importants résultats enregistrés

Présente dans notre pays depuis 1982, l’ONG World Vision œuvre au quotidien à apporter un changement durable pour les enfants dans leurs communautés avec une programmation multisectorielle axée sur la santé et la nutrition, l’eau l’assainissement et l’hygiène, l’éducation et les compétences de vie..

Par N'Famory KEITA


Publié vendredi 23 février 2024 à 08:26

#Mali : Réseaux sociaux : Réseaux d’échanges commerciaux

La vente en ligne est de plus en plus populaire au Mali. Vendeurs et acheteurs nouent les contacts sur les différentes plateformes. Mais, ils ne sont pas à l’abri de l’arnaque.

Par N'Famory KEITA


Publié jeudi 08 février 2024 à 08:04

#Mali : Voies publiques : L’opération de désensablement commence aujourd’hui

La mairie du District de Bamako a organisé, hier dans ses locaux, une rencontre d’échanges sur la problématique de la gestion de la voie publique dans le District de Bamako avec l’ensemble des acteurs et structures qui y sont impliqués. La réunion était présidée par le président de la délégation spéciale de la mairie du District, Balla Traoré, en présence des édiles et représentants des forces de l’ordre..

Par N'Famory KEITA


Publié jeudi 08 février 2024 à 07:45

#Mali : Lutte contre la pollution des plastiques : Un projet de la FSE voit le jour

La Fondation santé et environnement (FSE), en partenariat avec l’Agence espagnole de coopération internationale au développement, a lancé, hier dans un hôtel de la place, le projet : «Lutte contre la pollution plastique : durabilité vers une transition verte et résiliente, utilisation de sacs et produits écosystémiques au Mali»..

Par N'Famory KEITA


Publié mercredi 31 janvier 2024 à 09:19

#Mali : Lutte contre la corruption : le numérique comme outil participatif

La Fondation Friedrich Naumann pour la liberté a organisé, vendredi dernier au Conseil national du patronat du Mali (CNPM), une conférence sur le numérique dont le thème était le «Numérique comme outil participatif de gouvernance»..

Par N'Famory KEITA


Publié mardi 30 janvier 2024 à 08:57

#Mali : Genre-élection-réforme : La feuille de route sera lancée le 8 février

Les autorités de la Transition ont décidé d’intégrer la dimension genre dans le processus électoral et les réformes politiques et administratives du pays. Le séminaire de réflexion de haut niveau organisé à cet effet, a permis de faire des recommandations parmi lesquelles la feuille de route Genre-élection-réforme..

Par N'Famory KEITA


Publié vendredi 26 janvier 2024 à 07:51

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner