#Mali : Laboratoire Central Vétérinaire : Le budget 2024 chiffré à plus de 3 milliards de FCFA

Le Laboratoire central vétérinaire (LCV) a tenu, hier dans ses locaux, la 39è session de son conseil d’administration. La cérémonie d’ouverture était présidée par le secrétaire général du ministère de l’Élevage et de la Pêche, Madi Maténé Keïta, en présence du directeur général du LCV, Boubacar dit Aladjogo Maiga.

Par

Publié vendredi 19 janvier 2024 à 08:28
#Mali : Laboratoire Central Vétérinaire : Le budget 2024 chiffré à  plus de 3 milliards de FCFA

L’année dernière pour la réalisation de ses activités, le LCV a bénéficié d’un budget de 1,839 milliard de Fcfa sur une prévision de 2,745 milliards de Fcfa

 


La session avait pour ordre du jour l’examen  du procès-verbal de la précédente session et la situation d’exécution des recommandations. Il s’agissait aussi d’examiner les rapports d’activités et l’état d’exécution du budget 2023 et de se prononcer sur le projet de budget 2024. L’année dernière pour la réalisation de ses activités, le LCV a bénéficié d’un budget de 1,839 milliard de Fcfa sur une prévision de 2,745 milliards de Fcfa. Pour l’exercice en cours, l’enveloppe prévisionnelle du budget se chiffre à un peu plus de  3,005 milliards de Fcfa contre une dotation budgétaire de 2,835 milliards de Fcfa en 2022, soit un taux d’accroissement de 0,94%.

Selon le secrétaire général du ministère de l’Élevage et de la Pêche, en plus de son expertise avérée pour le diagnostic de certaines maladies animales transfrontalières et zoonotiques, le LCV occupe aujourd’hui la place d’un des plus grands laboratoires producteurs de vaccins, de recherche en santé animale, de contrôle de qualité et de formation aussi bien dans l’espace de l’Union économique et monétaire ouest africaine (Uemoa) que dans la Communauté des états de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao).

Pour Madi Maténé Keïta, malgré la situation particulièrement difficile du LCV, liée à la vétusté de certaines de ses infrastructures et équipements, aux coupures intempestives d’électricité et la cherté des intrants de production et consommables de laboratoire avec des délais de livraison aléatoires et plus longs, d’importants efforts ont été consentis par le LCV pour atteindre les objectifs essentiels définis, lors de la précédente  session. «En dépit du contexte actuel difficile, le LCV a, dans le domaine de la production des vaccins, produit 40,247 millions de doses toutes valences confondues contre une prévision de 60 millions de doses, soit un taux de réalisation de 67,08%», a-t-il révélé. Et d’ajouter que ce taux obtenu dans des conditions très difficiles du fait des multiples pannes des équipements de production, occasionnées par les coupures intempestives de l’électricité, est l’aboutissement de  nombreux sacrifices consentis par l’ensemble des travailleurs.

Quant aux activités de contrôle de qualité, a-t-il précisé, elles ont porté sur le contrôle de 161 lots de vaccins et l’analyse d’un total de 285 échantillons de denrées alimentaires et composantes de l’environnement afin de déterminer leur qualité bactériologique ou toxicologique. S’agissant des activités de diagnostic, un total de 10.936 prélèvements, repartis entre 838 échantillons pour le dépistage de cinq zoonoses (brucellose, charbon bactéridien, grippe aviaire, rage et tuberculose), 1.486 pour le diagnostic de routine des maladies animales et 8.612 prélèvements traités dans le cadre de la surveillance épidémiologique de la peste des petits ruminants (PPR).

Le directeur général du LCV a indiqué que dans le cadre des activités prévues, il s’agira de travailler dans le domaine du diagnostic et de la recherche médicale. Boubacar dit Aladjogo Maïga a révélé que du point de vue diagnostic des maladies animales, sa direction prévoit de recevoir un total de 9.000 échantillons à traiter, analyser et donner les résultats dans le cadre du diagnostic des maladies animales, y compris les maladies transmissibles à l’homme.

Il est prévu, selon lui, d’assurer sur le plan de la santé publique, l’analyse microbiologique des aliments, eaux et boissons. «Dans cette optique, à peu près 200 lots de vaccins vont être réceptionnés et environ 300 échantillons d’aliments eaux et boissons pour voir leur qualité bactériologique et toxicologique seront analysés», a-t-il affirmé. Aussi, pour le directeur général du LCV, le cap sera toujours maintenu avec la production de 60 millions de doses pour servir le besoin en vaccin vétérinaire au niveau national et dans la sous-région.

Anta CISSÉ

Lire aussi : #Mali : Production céréalière : L’ODRS table sur 87.000 tonnes en 2024

L’Office de développement rural de Sélingué (ODRS) prévoit pour la campagne agricole 2024, une production de 87.145,25 tonnes de céréales soit une augmentation de 22,05% par rapport à la campagne de 2023. L’Office espère que le budget qui lui est alloué sera revu en hausse pour permettr.

Lire aussi : #Mali : Agetic : Le «.ml» rapatrié après 10 ans d’externalisation

L’Agence prévoit, au titre de 2024, la consolidation du réseau intranet de l’administration et son extension aux nouvelles régions administratives du pays.

Lire aussi : #Mali : Consommation de viande et de poisson : Du formol dans nos assiettes ?

Des indices trahissent l’utilisation de cet agent toxique par des vendeurs de produits de consommation sur nos marchés. Le danger est réel car l’ingestion du formol peut provoquer des étourdissements, des ulcères, des maladies cardiaques, des maladies de la peau, des insuffisances pulmonaire.

Lire aussi : #Mali : Secteur agroalimentaire : Le CDA joue sa partition, malgré les difficultés

Le Centre pour le développement du secteur agroalimentaire (CDA) a tenu, hier dans les locaux du ministère de l’Industrie et du Commerce, la 5è session de son conseil d’administration. Les travaux étaient présidés par le secrétaire général de ce ministère, Adama Yoro Diakité, en prés.

Lire aussi : #Mali : Anadeb : Le défi de la satisfaction des besoins énergétiques

L’Agence nationale de développement des biocarburants (Anadeb) a tenu, hier dans un hôtel à Bamako, la 18è session de son conseil d’administration. La cérémonie d’ouverture était présidée par le président du conseil d’administration de l’Anadeb, Guichma Ag Kakaily, en présence d.

Lire aussi : #Mali : Cérémonies festives: La tendance de la personnalisation des services

Bouteilles de boissons, sachets d’eau, couverts, t-shirts, sacs à main, verres portent des messages spéciaux qui sont des souvenirs mémorables pour les invités.

Les articles de l'auteur

#Mali : Production céréalière : L’ODRS table sur 87.000 tonnes en 2024

L’Office de développement rural de Sélingué (ODRS) prévoit pour la campagne agricole 2024, une production de 87.145,25 tonnes de céréales soit une augmentation de 22,05% par rapport à la campagne de 2023. L’Office espère que le budget qui lui est alloué sera revu en hausse pour permettre la concrétisation de cette ambition..

Par Anta CISSÉ


Publié lundi 04 mars 2024 à 07:40

#Mali : Agetic : Le «.ml» rapatrié après 10 ans d’externalisation

L’Agence prévoit, au titre de 2024, la consolidation du réseau intranet de l’administration et son extension aux nouvelles régions administratives du pays.

Par Anta CISSÉ


Publié vendredi 23 février 2024 à 08:13

#Mali : Consommation de viande et de poisson : Du formol dans nos assiettes ?

Des indices trahissent l’utilisation de cet agent toxique par des vendeurs de produits de consommation sur nos marchés. Le danger est réel car l’ingestion du formol peut provoquer des étourdissements, des ulcères, des maladies cardiaques, des maladies de la peau, des insuffisances pulmonaires ou rénales.

Par Anta CISSÉ


Publié jeudi 22 février 2024 à 09:10

#Mali : Secteur agroalimentaire : Le CDA joue sa partition, malgré les difficultés

Le Centre pour le développement du secteur agroalimentaire (CDA) a tenu, hier dans les locaux du ministère de l’Industrie et du Commerce, la 5è session de son conseil d’administration. Les travaux étaient présidés par le secrétaire général de ce ministère, Adama Yoro Diakité, en présence du directeur général adjoint du CDA, Youssoufi Alassane Cissé..

Par Anta CISSÉ


Publié vendredi 16 février 2024 à 09:37

#Mali : Anadeb : Le défi de la satisfaction des besoins énergétiques

L’Agence nationale de développement des biocarburants (Anadeb) a tenu, hier dans un hôtel à Bamako, la 18è session de son conseil d’administration. La cérémonie d’ouverture était présidée par le président du conseil d’administration de l’Anadeb, Guichma Ag Kakaily, en présence du directeur général de l’Agence, Abdoulaye Kaya..

Par Anta CISSÉ


Publié mercredi 31 janvier 2024 à 09:21

#Mali : Cérémonies festives: La tendance de la personnalisation des services

Bouteilles de boissons, sachets d’eau, couverts, t-shirts, sacs à main, verres portent des messages spéciaux qui sont des souvenirs mémorables pour les invités.

Par Anta CISSÉ


Publié jeudi 18 janvier 2024 à 08:23

#Mali : Projet inclusif : Le temps de capitalisation des résultats

La 10è session du Comité national de pilotage de financement inclusif des filières agricoles au Mali, élargi au Programme conjoint Sahel en réponse aux défis Covid-19, conflits et changements climatiques (SD-3C), s’est tenue, hier au ministère de l’Industrie et du Commerce..

Par Anta CISSÉ


Publié jeudi 11 janvier 2024 à 08:03

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner