Mali, Situation des droits de l’Homme au Mali en 2022 : La CNDH salue des progrès et formule des recommandations

Conformément à la loi l’instituant, la Commission nationale des droits de l’Homme (Cndh) doit présenter chaque année son rapport sur la situation des droits de l’Homme au Mali, au président de la République et à toutes les institutions du pays. Ainsi, plus d’une semaine après l’étape du Conseil national de Transition(CNT), le rapport 2022 du Cndh a été présenté, mardi dernier à la presse

Publié jeudi 16 novembre 2023 à 07:57
Mali, Situation des droits de l’Homme au Mali en 2022 : La CNDH salue des progrès et formule des recommandations

Le président de la CNDH, Aguibou Bouaré (g) et des membres de son organisation, lors de la présentation du rapport

 

 

C’était à la faveur d’une conférence de presse animée par le président de l’organisation, Aguibou Bouaré, dans les locaux du Conseil national du patronat du Mali (CNPM). Il avait à ses côtés la vice-présidente de la structure, Me Aissata Founé Témbely et bien d’autres invités.

Le document de 94 pages examine en six parties la situation des droits de l’Homme au Mali. Il passe en revue l’état des droits civils et politiques, des droits économiques, sociaux et culturels, des droits des personnes vulnérables, de la situation carcérale et des personnes privées de liberté ainsi que le droit à un environnement sain. Un accent particulier est mis sur la question de l’esclavage par ascendance, notamment à Kayes, Kita, Nioro du Sahel, Nara, Koulikoro.

Dans sa présentation succincte du document, le président de la CNDH a souligné que malgré les multiples actions entreprises sur le plan holistique par des acteurs divers, l’année 2022 reste marquée par d’importantes atteintes aux droits de l’Homme relatives à la pratique de l’esclavage par ascendance. À ce propos, il a dénoncé «l’assassinat odieux de Mme Diogou Sidibé, le 31 juillet dans le village de Lany-Mody, situé dans la Région de Kayes», qui en est une illustration éloquente.

L’institution de défense des droits humains a salué les efforts du gouvernement, notamment dans le domaine judiciaire, en faveur de la lutte contre ce fléau. En matière de droits civils et politiques, la période de référence a été marquée par des abus et violations graves des droits de l’Homme constitutifs d’atteintes aux droits à la vie et au respect de l’intégrité physique, à la liberté de presse, de manifestation, de cortège et de réunion, perpétrés, notamment au Centre et au Nord du pays. Ces abus et violations enregistrés sont en lien avec le terrorisme, les conflits inter et intracommunautaires, la crise socio-politique et la pratique de l’esclavage par ascendance, a souligné le conférencier.

Dans le domaine des droits économiques, sociaux et culturels, le droit à l’éducation a souffert d’effectivité dans les zones de conflits en raison, notamment des fermetures de plus de 1.000 écoles sur menaces de groupes terroristes. Quant au droit à la santé, si des progrès ont été constatés en matière d’équipements essentiellement, le comportement de certains agents de santé reste à déplorer. À cela, s’ajoute l’absence des services de santé dans les zones de conflit depuis un certain temps.

Selon le rapport, les droits des personnes privées de liberté et la situation carcérale pourraient connaitre davantage de progrès avec la décongestion des prisons. Ainsi, la surpopulation carcérale, le dépassement des délais de garde à vue, de détention provisoire, demeurent une réelle source de préoccupation tant les conditions de détention sont souvent inhumaines. La CNDH a salué le recrutement de 125 agents pénitentiaires, qui va dans le sens de l’amélioration.

Au titre des droits des personnes en situation de handicap, le document constate que leur situation n’a pas connu une évolution significative, même si l’État a apporté des soutiens multiformes. Toutefois, la CNDH se réjouit du recrutement à titre exceptionnel, dans la Fonction publique de l’État, de 41 personnes vivant avec un handicap.

Afin d’inverser cette tendance négative, le rapport formule une batterie de recommandations à l’attention du gouvernement qui portent, entre autres, sur la sécurisation des personnes et de leurs biens sur toute l’étendue du territoire national, le renforcement de l’institution judiciaire en ressources humaines, matérielles et financières lui permettant d’enquêter et de statuer sur les cas de violations graves des droits de l’Homme commises au Mali. S’y ajoutent l’adoption d’une loi réprimant l’esclavage et les pratiques assimilées, d’un texte sanctionnant les violences basées sur le genre (VBG), le renforcement et l’amélioration des mécanismes de lutte contre la corruption et la mauvaise gouvernance.

Aboubacar TRAORE

Lire aussi : #Mali : Alliance des États du Sahel : Les Nations-unies réaffirment leur solidarité et accompagnement à l’organisation

Le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Abdoulaye Diop, a présidé, jeudi dernier à son département, une séance de travail avec une importante délégation des Nations-unies comprenant les directeurs régionaux de plusieurs Programmes, Agences et Fonds de l’.

Lire aussi : #Mali : L'Armée met six terroristes hors de combat à Abeïbara (Kidal)

Dans le cadre de la sécurisation du territoire national, les Forces armées maliennes (FAMa) ont mis six terroristes hors d'état de nuire suite à une reconnaissance offensive menée ce vendredi 21 juin dans la localité d'Abeïbara dans la Région de Kidal, a annoncé samedi la Direction de l'inf.

Lire aussi : Kidal, Indélimane, Douentza et Sossobé : Des dizaines de terroristes éliminés et plusieurs suspects interpellés

Les Forces armées maliennes (FAMa) poursuivent avec efficacité leur mission régalienne de défense opérationnelle du territoire national..

Lire aussi : #Mali : Une dizaine de suspects terroristes interpellés par les FAMa à Tourek (Kidal)

Les Forces armées maliennes (FAMa) poursuivent avec efficacité leur mission régalienne de defense opérationnelle du territoire national.

Lire aussi : #Mali : Une trentaine de terroristes éliminés par les FAMa à Indélimane (Gao)

Les Forces armées maliennes (FAMa) poursuivent avec efficacité leur mission régalienne de defense opérationnelle du territoire national. Cette dynamique combative a permis à nos équipes de riposter vigoureusement, jeudi dernier, à une embuscade complexe avec l'emploi de véhicule piégé tend.

Lire aussi : #Mali : Les FAMa neutralisent plusieurs terroristes à Douentza et Sossobé

Les Forces armées maliennes ( FAMa) ont neutralisé plusieurs combattants terroristes après avoir déjoué une embuscade à Douentza, a annoncé, ce jeudi 13 juin, l’état-major général des Armées dans un communiqué.

Les articles de l'auteur

#Mali : Alliance des États du Sahel : Les Nations-unies réaffirment leur solidarité et accompagnement à l’organisation

Le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Abdoulaye Diop, a présidé, jeudi dernier à son département, une séance de travail avec une importante délégation des Nations-unies comprenant les directeurs régionaux de plusieurs Programmes, Agences et Fonds de l’organisation du Système des Nations-unies en visite de solidarité et d’accompagnement de quelques jours auprès des autorités de l’Alliance des États du Sahel (AES)..

Par Aboubacar TRAORE


Publié dimanche 23 juin 2024 à 14:13

#Mali : L'Armée met six terroristes hors de combat à Abeïbara (Kidal)

Dans le cadre de la sécurisation du territoire national, les Forces armées maliennes (FAMa) ont mis six terroristes hors d'état de nuire suite à une reconnaissance offensive menée ce vendredi 21 juin dans la localité d'Abeïbara dans la Région de Kidal, a annoncé samedi la Direction de l'information et des relations publiques des armées (Dirpa), sur sa page Facebook..

Par Aboubacar TRAORE


Publié samedi 22 juin 2024 à 12:38

Kidal, Indélimane, Douentza et Sossobé : Des dizaines de terroristes éliminés et plusieurs suspects interpellés

Les Forces armées maliennes (FAMa) poursuivent avec efficacité leur mission régalienne de défense opérationnelle du territoire national..

Par Aboubacar TRAORE


Publié mercredi 19 juin 2024 à 16:30

#Mali : Une dizaine de suspects terroristes interpellés par les FAMa à Tourek (Kidal)

Les Forces armées maliennes (FAMa) poursuivent avec efficacité leur mission régalienne de defense opérationnelle du territoire national.

Par Aboubacar TRAORE


Publié mercredi 19 juin 2024 à 15:16

#Mali : Une trentaine de terroristes éliminés par les FAMa à Indélimane (Gao)

Les Forces armées maliennes (FAMa) poursuivent avec efficacité leur mission régalienne de defense opérationnelle du territoire national. Cette dynamique combative a permis à nos équipes de riposter vigoureusement, jeudi dernier, à une embuscade complexe avec l'emploi de véhicule piégé tendu par les ennemis de la paix dans les encablures d'Indélimane (Région de Gao)..

Par Aboubacar TRAORE


Publié dimanche 16 juin 2024 à 21:36

#Mali : Les FAMa neutralisent plusieurs terroristes à Douentza et Sossobé

Les Forces armées maliennes ( FAMa) ont neutralisé plusieurs combattants terroristes après avoir déjoué une embuscade à Douentza, a annoncé, ce jeudi 13 juin, l’état-major général des Armées dans un communiqué.

Par Aboubacar TRAORE


Publié vendredi 14 juin 2024 à 14:43

#Mali : Le sélectionneur des Aigles Éric Sékou Chelle limogé

Éric Sékou Chelle n'est plus le sélectionneur national du Mali. Le technicien était sur la sellette depuis la défaite en quart de finale de la CAN, Côte d'Ivoire 2023 devant le pays hôte (2-1), mais ce sont la défaite face au Ghana (2-1) et le match nul (0-0) contre Madagascar lors des 3ème et 4ème journées des éliminatoires du Mondial 2026 qui ont précipité son départ à la tête des Aigles..

Par Aboubacar TRAORE


Publié jeudi 13 juin 2024 à 21:38

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner