5è édition du festival Nangnerki : La restauration du Tata et de ses éléments associés au cœur des débats

La 5è édition du festival Nangnerki se tient du 21 au 29 février au stade municipal de Sikasso. Les activités ont été lancées vendredi dernier par le ministre de l’Artisanat, de la Culture, de l’Industrie hôtelière et du Tourisme, Andogoly Guindo.

Publié mardi 27 février 2024 à 09:13
5è édition du festival Nangnerki : La restauration du Tata et de ses éléments associés au cœur des débats

La cérémonie d’ouverture a enregistré la présence du représentant du ministre d’État, ministre de la Communication, de la Culture, des Arts et du Tourisme du Burkina Faso, Siaka Sanou, du gouverneur de la Région de Sikasso, Mme Kanté Marie Claire Dembélé et du représentant du maire de la Commune urbaine de Sikasso, Adama Ballo. Étaient également présents le directeur du festival Nangnerki, Kassim Bengaly ainsi que des délégations du Burkina Faso, de la Côte d’Ivoire et du Niger.

Le festival Nangnerki se propose de magnifier et de faire connaître la culture sénoufo dans ses différentes composantes. Il démontre à quel point le peuple sénoufo est attaché à sa culture, a déclaré le ministre chargé de la Culture. Culture qui, selon Andogoly Guindo, «reste la plus grande école de connaissance de soi pour chaque membre de la société, en particulier les adolescents et les jeunes. En la matière, a-t-il constaté, cette manifestation qui s’ouvre à toutes les aires culturelles du Mali et de la sous-région, constitue le symbole de l’unité, du rassemblement, du raffermissement des liens sociaux et d’intégration des peuples.

Le thème retenu pour ce faire est : «Le Tata et ses éléments associés, des patrimoines culturels en péril». Ce choix se justifie par le fait que ce célèbre ouvrage historique connait un état de dégradation avancée en raison des facteurs naturels et anthropiques. Ce festival sera alors l’occasion pour les spécialistes de mener des réflexions pour sa restauration, a dit le ministre Andogoly Guindo. Il a noté que ces initiatives culturelles contribuent au renforcement des actions de protection et de promotion du patrimoine culturel.

Abondant dans le même sens, le directeur du festival Nangnerki a expliqué que le festival Nangnerki veut apporter sa contribution aux efforts de préservation des biens culturels associés au Tata. Kassim Bengaly citera notamment le Samory kuruni, le Nkafali kuruni, le Mamelon, la Fosse commune et la Tombe du lieutenant Loury. Ces éléments constituent un témoignage de l’ingéniosité des bâtisseurs du Tata dans la conception et la réalisation d’ouvrages militaires et stratégiques, analysera-t-il.

Pour sa part, le représentant du ministre d’État, ministre burkinabè chargé du Tourisme a saisi l’occasion pour annoncer que son département poursuivra son programme d’appui technique nécessaire à la visibilité de cette activité. Ceci, à travers les services techniques et la participation de certaines troupes de danses traditionnelles du Burkina Faso, a expliqué Siaka Sanou. 

L’agenda du festival prévoit, entre autres, une foire-exposition, des concerts géants, des panels, des formations en journalisme et en fabrication du balafon, des prestations folkloriques, des activités sportives et environnementales.

La visite des stands par les officiels a mis fin à la cérémonie de lancement.

 

Amap-Sikasso

Mariam DIABATE / AMAP - Sikasso

Lire aussi : #Mali : Sikasso : Des béliers à prix d’or

Les prix varient de 50.000 à 200.000 Fcfa. Les acteurs expliquent cette hausse par la cherté des béliers chez les éleveurs et la flambée du coût de l’aliment bétail : le prix du sac est passé de 9.000 à 14.000 Fcfa.

Lire aussi : Lutte contre les stupéfiants dans la Région de Sikasso : Des saisies à Fourou et à Dadjan

’Office central des stupéfiants (OCS) de Sikasso a saisi, dimanche 19 mai une importante quantité de drogues sur les sites d’orpaillage de Fourou et de Dadjan (Cercle de Kadiolo)..

Lire aussi : #Mali : Sikasso : Bon demarrage des épreuves

Les épreuves du Diplôme d’études fondamentales (DEF) pour la session de juin 2024 ont démarré, lundi dernier à Sikasso. Le top départ a été donné par le gouverneur de la Région, Mme Kanté Marie Claire Dembélé, au Groupe scolaire de Médine..

Lire aussi : #Mali : Recensement agricole à Sikasso : La formation des agents se passe bien

La formation des agents retenus pour le recensement général agricole 2024 a démarré le 20 mai dernier dans la capitale verte du Kénédougou. Cette enquête qui vise à obtenir un système de statistique nationale agricole fiable sur les ménages et les bétails du Mali, se poursuivra jusqu’au.

Lire aussi : #Mali : Sikasso : Des prêts accordés à 24 jeunes porteurs de projets

24 jeunes porteurs de projets productifs bénéficient de chèques pour la mise œuvre de leurs activités. L’initiative est du Conseil régional et ses partenaires du Programme d’appui aux filières agropastorales phase2 (Pafa2) et du Programme de développement rural et de sécurité alimentai.

Lire aussi : #Mali : Journées culturelles «Wu niré» à Sikasso : Le centre culturel senoufo promeut la paix et la cohésion sociale

L’édition 2024 des journées culturelles «Wu niré» a vécu. C’était dans la capitale du Kénédougou au début de ce mois. Les journées culturelles «Wu niré» ou encore «Nos racines» en langue senoufo ont été initiées par le Centre culturel senoufo pour consolider la paix et la coex.

Les articles de l'auteur

#Mali : Sikasso : Des béliers à prix d’or

Les prix varient de 50.000 à 200.000 Fcfa. Les acteurs expliquent cette hausse par la cherté des béliers chez les éleveurs et la flambée du coût de l’aliment bétail : le prix du sac est passé de 9.000 à 14.000 Fcfa.

Par Mariam DIABATE / AMAP - Sikasso


Publié mercredi 12 juin 2024 à 18:30

Lutte contre les stupéfiants dans la Région de Sikasso : Des saisies à Fourou et à Dadjan

’Office central des stupéfiants (OCS) de Sikasso a saisi, dimanche 19 mai une importante quantité de drogues sur les sites d’orpaillage de Fourou et de Dadjan (Cercle de Kadiolo)..

Par Mariam DIABATE / AMAP - Sikasso


Publié lundi 10 juin 2024 à 09:24

#Mali : Sikasso : Bon demarrage des épreuves

Les épreuves du Diplôme d’études fondamentales (DEF) pour la session de juin 2024 ont démarré, lundi dernier à Sikasso. Le top départ a été donné par le gouverneur de la Région, Mme Kanté Marie Claire Dembélé, au Groupe scolaire de Médine..

Par Mariam DIABATE / AMAP - Sikasso


Publié lundi 03 juin 2024 à 19:31

#Mali : Recensement agricole à Sikasso : La formation des agents se passe bien

La formation des agents retenus pour le recensement général agricole 2024 a démarré le 20 mai dernier dans la capitale verte du Kénédougou. Cette enquête qui vise à obtenir un système de statistique nationale agricole fiable sur les ménages et les bétails du Mali, se poursuivra jusqu’au 7 juin prochain..

Par Mariam DIABATE / AMAP - Sikasso


Publié lundi 03 juin 2024 à 19:09

#Mali : Sikasso : Des prêts accordés à 24 jeunes porteurs de projets

24 jeunes porteurs de projets productifs bénéficient de chèques pour la mise œuvre de leurs activités. L’initiative est du Conseil régional et ses partenaires du Programme d’appui aux filières agropastorales phase2 (Pafa2) et du Programme de développement rural et de sécurité alimentaire MLI/021..

Par Mariam DIABATE / AMAP - Sikasso


Publié mercredi 22 mai 2024 à 19:31

#Mali : Journées culturelles «Wu niré» à Sikasso : Le centre culturel senoufo promeut la paix et la cohésion sociale

L’édition 2024 des journées culturelles «Wu niré» a vécu. C’était dans la capitale du Kénédougou au début de ce mois. Les journées culturelles «Wu niré» ou encore «Nos racines» en langue senoufo ont été initiées par le Centre culturel senoufo pour consolider la paix et la coexistence pacifique..

Par Mariam DIABATE / AMAP - Sikasso


Publié jeudi 16 mai 2024 à 17:39

#Mali : Hôpital régional de Sikasso : La prise en charge chirurgicale des femmes fistuleuses débutera le 20 mai

La prochaine campagne de la Fistule obstétricale (FO) aura lieu du 18 au 19 mai prochain. La prise en charge chirurgicale des femmes qui souffrent de cette maladie débutera le 20 mai à l’hôpital régional de Sikasso..

Par Mariam DIABATE / AMAP - Sikasso


Publié dimanche 12 mai 2024 à 17:04

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner