#Mali : Nos expatriés : Fily Traoré voit le mali à la prochaine coupe du monde

Dans cette interview, l’ex-sociétaire du COB, transféré en 2020 au TP Mazembe, parle de son club et de ses objectifs cette année, revient sur la CAN Côte d’Ivoire 2023, notamment l’élimination des Aigles en quarts de finale et se projette sur les éliminatoires du Mondial 2026

Publié jeudi 29 février 2024 à 08:49 , mis à jour jeudi 18 avril 2024 à 00:56
#Mali : Nos expatriés : Fily Traoré voit le mali à la prochaine coupe du monde


L’Essor : Votre équipe, le TP Mazembe, s’est qualifiée pour les quarts de finale de la Ligue des champions d’Afrique, une journée avant la fin de la phase de groupe. Comment voyez-vous la suite des événements ?

Fily Traoré : La suite ne peut qu’être bonne pour nous. En toute humilité, je vois le Tout Puissant Mazembe en finale cette année. Le club vise son 6è trophée en Ligue des champions d’Afrique après 1967, 1968, 2009, 2010 et 2015. Tous les joueurs sont motivés pour offrir le trophée au club et aux supporters après 9 ans de disette. Après l’humiliation de l’année dernière en phase de poules de la Coupe de la Confédération, nous avons parlé entre nous (les joueurs, ndlr).

Tout le monde a dit qu’il est grand temps de faire quelque chose pour le club qui nous met dans les meilleures conditions de travail pour que nous puissions faire des résultats. Aujourd’hui, le propriétaire du TP Mazembe, Moïse Katumbi, et le président Malta Forrest font tout pour l’équipe. La balle est dans notre camp et nous allons tout faire cette année pour offrir le trophée de la Ligue des champions d’Afrique à la direction et aux supporters du club.

L’Essor : Cette qualification précoce est une belle performance quand on sait que l’année dernière vous avez été éliminés en phase de poules de la Coupe de la Confédération. Selon vous, qu’est-ce qui a fait la différence cette année ?

Fily Traoré : L’état d’esprit du groupe, la solidarité sur le terrain et, surtout l’envie collective des joueurs de réaliser quelque chose ensemble. Les grandes équipes traversent souvent de mauvaises périodes. C’était notre cas l’année dernière et il fallait montrer que le TP Mazembe vaut mieux que ce que l’équipe a montré lors de la dernière campagne africaine. Je le répète, nous n’avons qu’un seul objectif cette année : offrir une 6è couronne à nos supporters et aux dirigeants du club. C’est le minimum qu’on puisse faire pour eux, vu tous les sacrifices qu’ils font pour leurs couleurs.

L’Essor : Après 18 journées de compétition, vous êtes meilleur buteur du championnat avec 16 buts. Quels commentaires vous inspire cette performance ?

Fily Traoré : C’est une grande performance pour moi que je dois surtout à mes partenaires. Sans eux je n’aurais certainement pas marqué autant de buts. Au TP Mazembe, notre force c’est le collectif, nous jouons chaque match en équipe et quand je vois les supporters dans les gradins cela me donne encore plus de force. Sur le plan individuel, mon objectif est de gagner le Soulier d’or du championnat. Je travaille sans relâche pour ça et je demande à tous les Maliens de me faire des bénédictions pour que je continue sur la même lancée.   

L’Essor : Quel est l’objectif du TP Mazembe cette année sur le plan national et au niveau continental ?

Fily Traoré : D’abord au plan national, c’est remporter les deux trophées majeurs, à savoir le championnat et la Coupe nationale. En championnat, nous sommes qualifiés pour les play-offs. Au total, 20 équipes, réparties en deux poules de 10, participent à la compétition. Les quatre premières de chaque poule disputent les play-offs dans un format de championnat aller-retour. Je pense que Saint-Éloi Lupopo de mon père Mohamed Magassouba que je salue ici, est notre concurrent le plus sérieux. Cette équipe a terminé en tête de notre poule et fait partie des prétendant au sacre.

Après chaque rencontre du TP Mazembe, Mohamed Magassouba m’appelle, soit pour me féliciter soit pour me titiller. Il est comme ça avec tous les joueurs maliens qui évoluent dans le championnat congolais. C’est un Monsieur qui a toute ma considération. Pour revenir à votre question, sur le plan continental, le TP Mazembe vise les trophées de la Ligue des champions et de la Supercoupe d’Afrique. Ça ne sera pas facile, mais nous sommes confiants et, surtout déterminés à conquérir les deux trophées.    

L’Essor : Jusque-là, vous n’avez pas été sélectionné en équipe nationale A. Selon vous, qu’est-ce qui explique cela ?

Fily Traoré : Peut-être que mon heure n’est pas encore arrivée. Je suis tranquille dans ma tête et j’ai la conviction qu’au moment opportun, le sélectionneur des Aigles, Éric Sékou Chelle va m’appeler en équipe nationale.  Depuis quelques années, les places sont très chères en équipe nationale parce que le Mali regorge de bons joueurs qui évoluent dans les grands championnats étrangers.

La concurrence est encore plus rude en attaque qui est mon poste de prédilection, avec des joueurs comme Lassine Sinayoko qui a fait une très bonne CAN en Côte d’Ivoire, Ibrahim Koné, El Bilal Touré pour ne citer que ces noms. Je suis dans mon coin, je travaille dur afin de taper dans l’œil du sélectionneur national. Pour moi, le plus important est de continuer à travailler pour améliorer mes performances et ne pas se décourager. Je suis persuadé que mes efforts seront récompensés, si je continue à performer.    

L’Essor : L’élimination des Aigles par la Côte d’Ivoire en quarts de finale de la dernière CAN a été une immense déception pour les supporters. Avez-vous regardé le match et quelle est votre réaction après cet énième échec de la sélection nationale contre les Éléphants ?

Fily Traoré : J’ai regardé tous les matches livrés par les Aigles lors de la dernière CAN. Pour moi, le Mali a fait une très bonne CAN à part bien sûr cette élimination en quarts de finale contre la Côte d’Ivoire. Les joueurs étaient tous motivés pendant la CAN et avaient envie de faire quelque chose de grand pour le Mali. Selon moi, l’élimination est due au manque de chance et aux erreurs d’appréciation du coach face au Burkina Faso et à la Côte d’Ivoire.

Éric Sékou Chelle voulait bien faire mais ça n’a pas marché et nous devons le comprendre, l’excuser et lui faire confiance pour les campagnes à venir, notamment les éliminatoires de la Coupe du monde 2026. Je suis de tout cœur avec les joueurs et j’invite tous les Maliens à rester soudés derrière cette équipe, qui est jeune, talentueuse et surtout compétitive. En RD Congo, les supporters ne tarissent pas d’éloges sur cette génération des Aigles. Personnellement, je suis convaincu que cette équipe peut offrir au Mali sa première CAN et sa première phase finale de Coupe du monde.

L’Essor : Nombre d’observateurs disent que le problème du Mali contre la Côte d’Ivoire se situe au niveau mental. Qu’en dites-vous ?

Fily Traoré : Tout à fait, c’était le mental sinon le match était déjà plié. À dix contre onze et avec une avance d’un but, c’était presque fini. Malheureusement, l’équipe a péché au niveau mental, contrairement à la Côte d’Ivoire qui y a cru et qui a été récompensée. Je pense que le staff technique doit sérieusement travailler sur le mental à chaque match des Aigles.

Ça fait mal de dominer un adversaire sur tous les plans et de perdre le match dans les ultimes secondes de la partie. Ça fait vraiment mal, personnellement, je n’ai pas dormi la nuit, après l’élimination des Aigles en quarts de finale. Mais la CAN est finie, il faut tourner la page et regarder devant.  Il y a des échéances qui attendent le Mali, notamment les éliminatoires de la prochaine CAN et de la Coupe du monde et c’est dès maintenant qu’il faut se mettre au travail.

L’Essor : Selon vous le Mali a-t-il une chance de se qualifier à la Coupe du monde 2026 ?

Fily Traoré : Oui, le Mali a toutes les chances pour être à la phase finale de la prochaine Coupe du monde. Nous avons le talent et la chance d’avoir une jeune équipe prête à tout donner pour offrir quelque chose de grand au pays.

Mais les joueurs ont besoin de l’accompagnement de tous les Maliens et de toutes les Maliennes pour réaliser ce rêve. Pour moi, tout dépendra de la préparation de l’équipe. Il ne faut négliger aucun détail concernant la préparation de l’équipe. J’invite la Fédération malienne de football et le ministère en charge des Sports de travailler main dans la main pour éviter tout éventuel quiproquo à ce niveau.    

L’Essor : Avez-vous un mot pour les supporters ?

Fily Traoré : J’exhorte les supporters à rester mobilisés derrière toutes les sélections nationales et faire confiance aux joueurs. Les supporters font partie de la force d’une équipe.

Le Malien aime le football et le Mali est une grande nation de football. C’est vrai que les résultats sont encore largement en deçà des attentes des supporters, mais il n’empêche, nous devons continuer à soutenir les sélections nationales et les aider à vaincre le signe indien. Pour terminer, je voudrais saluer mes anciens coéquipiers du COB et témoigner ma gratitude aux dirigeants du club. 

 

Interview réalisée par

Djeneba BAGAYOGO

Lire aussi : #Mali : Coupe du Mali : L’AS Bakaridjan ou AFE pour une première

Les deux équipes visent, chacune, le premier trophée de leur histoire, alors que l’autre demi-finale opposera le Stade malien, recordman de Dame Coupe avec 22 trophées et le Djoliba qui en a remporté 20.

Lire aussi : #Mali : RD Congo : Fily Traoré héros du «clasico» contre l’AS Vita club

Fily Traoré a été le grand bonhomme du «clasico» du championnat congolais qui a opposé le Tout-Puissant Mazembe et l’AS Vita club, dimanche 14 avril au stade des Martyrs de la Pentecôte, à Kinshasa. L’international malien a, en effet, marqué les deux buts des Corbeaux (surnom du TP Maze.

Lire aussi : #Mali : Match amical : Premier test réussi pour les Aiglons

Menée au score par la Guinée-Bissau après 18 minutes de jeu, la sélection nationale U20 a renversé la vapeur pour s’imposer largement 4-1, à l’occasion de son premier match amical international disputé samedi 13 avril au stade du 26 Mars.

Lire aussi : #Mali : Championnat national : 22è journée, des enjeux a tous les niveaux

Le leader du classement, le Djoliba affrontera Arsenal des talents sportifs de Koro, alors que ses deux dauphins, le Réal et le Stade malien se frotteront, respectivement à Afrique football élite et Binga FC.

Lire aussi : #Mali : Coupe de la Confédération : Fin de course pour le Stade malien

Battus 2-1 à domicile au match aller par les Ghanéens de Dreams FC, les Blancs n’ont pu faire mieux qu’un nul 1-1 dans le deuxième acte. Un résultat synonyme d’élimination pour l’équipe qui rêvait de remporter sa deuxième couronne continentale, après celle de 2009.

Lire aussi : #Mali: Championnat de foot féminin : Les super lionnes s’offrent le classique face à l’Usfas

L’affiche de cette 6è journée du championnat national de football féminin était sans doute la rencontre entre les Super Lionnes d’Hamdallaye et l’Usfas. Cette confrontation qui était très attendue par les supporters de ces deux équipes a tourné à l’avantage des Lionnes victorieuses .

Les articles de l'auteur

#Mali : Coupe du Mali : L’AS Bakaridjan ou AFE pour une première

Les deux équipes visent, chacune, le premier trophée de leur histoire, alors que l’autre demi-finale opposera le Stade malien, recordman de Dame Coupe avec 22 trophées et le Djoliba qui en a remporté 20.

Par Djeneba BAGAYOGO


Publié mercredi 17 avril 2024 à 07:54

#Mali : RD Congo : Fily Traoré héros du «clasico» contre l’AS Vita club

Fily Traoré a été le grand bonhomme du «clasico» du championnat congolais qui a opposé le Tout-Puissant Mazembe et l’AS Vita club, dimanche 14 avril au stade des Martyrs de la Pentecôte, à Kinshasa. L’international malien a, en effet, marqué les deux buts des Corbeaux (surnom du TP Mazembe, ndlr) qui se sont imposés 2-1 face au grand rival au compte de la 7è journée des play-offs de la Ligue 1 congolaise..

Par Djeneba BAGAYOGO


Publié mardi 16 avril 2024 à 07:48

#Mali : Match amical : Premier test réussi pour les Aiglons

Menée au score par la Guinée-Bissau après 18 minutes de jeu, la sélection nationale U20 a renversé la vapeur pour s’imposer largement 4-1, à l’occasion de son premier match amical international disputé samedi 13 avril au stade du 26 Mars.

Par Djeneba BAGAYOGO


Publié lundi 15 avril 2024 à 10:39

#Mali : Championnat national : 22è journée, des enjeux a tous les niveaux

Le leader du classement, le Djoliba affrontera Arsenal des talents sportifs de Koro, alors que ses deux dauphins, le Réal et le Stade malien se frotteront, respectivement à Afrique football élite et Binga FC.

Par Djeneba BAGAYOGO


Publié vendredi 12 avril 2024 à 09:39

#Mali : Coupe de la Confédération : Fin de course pour le Stade malien

Battus 2-1 à domicile au match aller par les Ghanéens de Dreams FC, les Blancs n’ont pu faire mieux qu’un nul 1-1 dans le deuxième acte. Un résultat synonyme d’élimination pour l’équipe qui rêvait de remporter sa deuxième couronne continentale, après celle de 2009.

Par Djeneba BAGAYOGO


Publié jeudi 11 avril 2024 à 08:02

#Mali: Championnat de foot féminin : Les super lionnes s’offrent le classique face à l’Usfas

L’affiche de cette 6è journée du championnat national de football féminin était sans doute la rencontre entre les Super Lionnes d’Hamdallaye et l’Usfas. Cette confrontation qui était très attendue par les supporters de ces deux équipes a tourné à l’avantage des Lionnes victorieuses sur le fil 2-1..

Par Djeneba BAGAYOGO


Publié lundi 08 avril 2024 à 07:45

#Mali : Championnat national : Le Djoliba maintient la cadence

Le Djoliba n’a pas tremblé face aux Onze Créateurs, mercredi 3 mars en ouverture de la 21è journée du championnat national. Grâce aux réalisations de Mahamadou Sissoko (22è min) et Zoumana Simpara (48è min), le leader du classement s’est imposé 2-0, confortant ainsi sa position en tête du peloton (45 points)..

Par Djeneba BAGAYOGO


Publié vendredi 05 avril 2024 à 09:15

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner