#Mali : Santé de la reproduction : Plaidoyer pour la mobilisation des ressources

Mobiliser les ressources, les partenaires techniques et financiers et les autres parties prenantes pour soutenir la mise en œuvre du plan Page Mali d’intégration des services de planification familiale post-partum (PFPP)/Santé de la reproduction maternelle, néonatale et infantile (SRMNI)/Nutrition : tel était l’objectif de la table ronde organisée, jeudi dernier dans un hôtel de la place, par l’Office national de la santé de la reproduction (Onasr).

Publié dimanche 12 mai 2024 à 16:56 , mis à jour jeudi 20 juin 2024 à 21:27
#Mali : Santé de la reproduction : Plaidoyer pour la mobilisation des ressources

 La cérémonie était présidée par la ministre de la Santé et du Développement social, Mme Assa Badiallo Touré

 

 


La cérémonie était présidée par la ministre de la Santé et du Développement social, Mme Assa Badiallo Touré. C’était en présence du président de la Fédération nationale des associations de santé communautaire du Mali (Fenascom), Yaya Zan Konaré, et de plusieurs autres invités.

La ministre de la Santé et du Développement social a déclaré qu’en dépit des efforts déployés par l’État et ses partenaires, ces dernières décennies, les indicateurs de santé maternelle, néonatale et infantile restent encore à des niveaux alarmants avec leur corollaire de décès maternels. À ce niveau, les statistiques continuent de faire froid dans le dos avec un taux de décès maternel élevé à 325 pour 100.000 naissances vivantes.

À ce propos, la ministre chargée de la Santé a aussi souligné que le Mali continue de perdre 10% de ses enfants de moins de 5 ans, avec une prévalence contraceptive de seulement 16%. Cette situation, a déploré Assa Badiallo Touré, reste préoccupante et interpelle tous à plus d’actions pour répondre aux besoins non satisfaits des populations surtout des jeunes dans un contexte de crise humanitaire.

Selon Assa Badiallo Touré, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a recommandé la fourniture de SSP intégrés, centrés sur la personne si nous voulons relever les défis de mortalité dans les pays à faibles ressources (Alma Ata 1978, Astana 2018 et 2023), pierre angulaire de la réalisation de la Couverture sanitaire universelle (CSU).

Et d’expliquer que son département, à travers l’ONASR, a expérimenté le modèle d’intégration des services de PFPP/SMNI/Nutrition avec l’accompagnement de l’initiative Inspire à travers l’adaptation des documents stratégiques au contexte du pays pour prendre en compte l’intégration des services.

«Cette expérience a été entreprise avec l’appui technique et financier d’IntraHealth international qui a permis d’implémenter dans le district sanitaire de Kéniéba une phase pilote de l’initiative Inspire sur la période 2020-2022, et qui a été étendue aux districts sanitaires de Yélimané et Oussibidjandjan en 2023. Cette initiative s’est traduite par l’intégration effective des services de PFPP/SMNI/Nutrition dans les formations sanitaires publiques concernées», a-t-elle ajouté.


Avant d’indiquer que cette table ronde est évocatrice d’un contexte fortement marqué par le défi d’acquérir des ressources suffisantes dans le pays qui fait face à de multiples priorités pour un développement inclusif durable et qui nécessite une synergie d’actions pour une rationalisation des ressources existantes.

Pour sa part, le président de la Fenascom s’est réjoui de l’implémentation de la phase pilote de l’initiative. Il a déclaré que cette table ronde vise à enrôler les districts sanitaires de toutes les régions du pays.  Selon lui, l’offre de soins de santé primaire intégrés, centrés sur la personne, recommandée par l’Assemblée mondiale de la santé et l’OMS en 2016, est un pilier important pour relever les défis de mortalité, mais aussi progresser vers la couverture universelle en soins tant recherchée.

Par ailleurs, Yaya Zan Konaré dira que l’effet significatif de l’intégration de la planification familiale dans le post-partum dans tous les services continuum de soins (depuis la consultation prénatale, l’accouchement, la consultation postnatale et la vaccination) sur l’adoption du planning familial a été largement démontré par les résultats des expériences récentes dans les différents pays.


Il a rassuré sur son engagement à accompagner le processus de mise en œuvre de ce plan Page, auprès des partenaires opérationnels dans les différentes aires de santé, pour que cette approche soit intégrée dans leur portefeuille d’actions sur le terrain.

Tiedié DOUMBIA

Lire aussi : #Mali : Ségou : Un fabriquant d’armes et son complice déférés

L’un s’était spécialisé dans la fabrication d’armes artisanales améliorées et l’autre dans leur mise sur le marché noir. Les policiers ont fini par casser cette entreprise illégale.

Lire aussi : #Mali: Korofina Nord : Des braqueurs aux arrêts

Un client sollicite les services d’un conducteur de mototaxi. Ce dernier accepte sans savoir que c’était pour le livrer à ses complices braqueurs.

Lire aussi : #Mali : Niamakoro : Des faussaires de documents mis hors d’etat de nuire

Évoluant dans la fabrication de faux documents, ils assuraient également la formation et l’initiation de nouveaux faussaires dans cette pratique illégale. Les policiers ont mis fin à leur entreprise.

Lire aussi : #Mali : Kolokani : La fillette a payé pour son père

Pour faire mal à son créancier il a tout simplement assassiné sa fillette de six ans. Il est ensuite recherché, interpellé par la police et renvoyé chez les juges.

Lire aussi : #Mali : 2è édition de la Semaine professionnelle de l’Ispric : Une belle initiative

L’Institut des sciences politiques, relations internationales et communications (Ispric) a clôturé, jeudi dernier dans ses propres installations sur la colline de Badalabougou, la 2è édition de sa Semaine professionnelle sous le thème : «Comment trouver son stage ou emploi étant étudiant?.

Lire aussi : #Mali : Bagadadji Rail-Da : Triste fin d’un dealer très connu dans le milieu

La victime et son bourreau étaient deux amis qui vivaient dans le même milieu des drogués depuis un certain temps. L’un se débarrassera définitivement de l’autre, sans autre forme.

Les articles de l'auteur

#Mali : Ségou : Un fabriquant d’armes et son complice déférés

L’un s’était spécialisé dans la fabrication d’armes artisanales améliorées et l’autre dans leur mise sur le marché noir. Les policiers ont fini par casser cette entreprise illégale.

Par Tiedié DOUMBIA


Publié mercredi 12 juin 2024 à 18:44

#Mali: Korofina Nord : Des braqueurs aux arrêts

Un client sollicite les services d’un conducteur de mototaxi. Ce dernier accepte sans savoir que c’était pour le livrer à ses complices braqueurs.

Par Tiedié DOUMBIA


Publié lundi 10 juin 2024 à 07:27

#Mali : Niamakoro : Des faussaires de documents mis hors d’etat de nuire

Évoluant dans la fabrication de faux documents, ils assuraient également la formation et l’initiation de nouveaux faussaires dans cette pratique illégale. Les policiers ont mis fin à leur entreprise.

Par Tiedié DOUMBIA


Publié lundi 03 juin 2024 à 18:21

#Mali : Kolokani : La fillette a payé pour son père

Pour faire mal à son créancier il a tout simplement assassiné sa fillette de six ans. Il est ensuite recherché, interpellé par la police et renvoyé chez les juges.

Par Tiedié DOUMBIA


Publié lundi 03 juin 2024 à 09:11

#Mali : 2è édition de la Semaine professionnelle de l’Ispric : Une belle initiative

L’Institut des sciences politiques, relations internationales et communications (Ispric) a clôturé, jeudi dernier dans ses propres installations sur la colline de Badalabougou, la 2è édition de sa Semaine professionnelle sous le thème : «Comment trouver son stage ou emploi étant étudiant?»..

Par Tiedié DOUMBIA


Publié lundi 03 juin 2024 à 09:08

#Mali : Bagadadji Rail-Da : Triste fin d’un dealer très connu dans le milieu

La victime et son bourreau étaient deux amis qui vivaient dans le même milieu des drogués depuis un certain temps. L’un se débarrassera définitivement de l’autre, sans autre forme.

Par Tiedié DOUMBIA


Publié lundi 27 mai 2024 à 17:18

#Mali : Kati Kôkô : Braqeurs malchanceux

Les deux individus avaient presque réussi leur opération. Mais celle-ci a échoué grâce au courage de leur victime.

Par Tiedié DOUMBIA


Publié jeudi 23 mai 2024 à 17:40

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner