#Mali : Sommet de Kampala : Le Mali présente ses acquis dans la lutte contre le terrorisme

Aux chefs d’État et de gouvernement du Mouvement des non-alignés (MNA) réunis en Sommet à Kampala (Ouganda) le ministre d’État, ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation a présenté les acquis du Mali en matière de lutte contre le terrorisme, de préservation de l’intégrité du territoire et de protection des personnes et de leurs biens.

Par

Publié samedi 20 janvier 2024 à 10:35
#Mali : Sommet de Kampala : Le Mali présente ses acquis dans la lutte contre le terrorisme

Le colonel Abdoulaye Maïga a également informé les participants des efforts de réconciliation et de paix en cours notamment l’appropriation nationale du processus de paix à travers un dialogue direct inter-Maliens.


À ce jour, a-t-il annoncé d’entrée de jeu, l’Armée malienne a récupéré et occupé les camps et autres emprises précédemment occupées par la Minusma. Cela malgré les attaques des groupes terroristes et de certains groupes armés signataires de l’accord qui se sont mués aujourd’hui en acteurs terroristes, a-t-il souligné, précisant que le tournant décisif de cette opération de reconquête a été le contrôle des emprises et de la Région de Kidal le 14 novembre 2023.


Acquis indéniables qu’il importe de consolider par des actions de développement, la mise en place de système de gouvernance tenant compte de nos spécificités locales et en interrogeant nos textes. En la matière, s’est-il réjoui, le gouvernement malien a entamé la mise en œuvre d’une stratégie globale pour l’émergence d’un Mali nouveau. «Le point culminant de cette orientation a été l’adoption d’une nouvelle Constitution le 22 juillet 2023 consacrant l’avènement de la 4è République. 


Elle prévoit également des stratégies politiques endogènes à certaines dimensions de la crise faite de dialogue et d’appropriation nationale y compris la prise en compte du bien être de nos populations notamment les femmes et les jeunes pour soustraire cette couche vulnérable de l’influence des groupes terroristes et des narcotrafiquants», a expliqué le représentant du chef de l’État à cette rencontre.


Pour y arriver, le chef de l’État a, à l’occasion de son adresse à la nation à l’occasion du Nouvel an, annoncé «avoir pris l’option de privilégier l’appropriation nationale du processus de paix en donnant toutes ses chances à un dialogue direct inter-Maliens afin d’éliminer les racines des conflits communautaires et inter- communautaires». 


Cette approche malienne, a-t-il développé, s’inspire des approches similaires qui ont donné des résultats probants en Afrique notamment les Commission vérité et réconciliation en Afrique du Sud pour soigner les plaies de l’Apartheid en sans influence extérieure, la Concorde civile puis la Charte pour la paix et la réconciliation nationale en Algérie sans influence extérieure pour résoudre une décennie de terrorisme. «Le linge sale se lave en famille», dit un adage de chez nous.


Soulignant à cet effet que «partant du principe que nul ne peut aimer le Mali plus que les Maliens, le gouvernement est pleinement engagé dans la mise en œuvre de solutions endogènes issues de la volonté, des attentes et des besoins de nos populations». Au regard de qui précède, il est clair que le Mali rejette «d’office les remèdes imposés ou importés et contreproductifs». 


Mieux, notre pays s’oppose «avec force à toutes les formes d’ingérence étrangères dans les affaires intérieures des États». Le Mali dénonce les mesures unilatérales dont souffrent nos États comme les sanctions injustes, illégitimes et inhumaines prises par la Cedeao et l’Uemoa contre le Mali, puis le Burkina Faso et maintenant le Niger.


Le ministre Maïga a informé l’assistance que ces trois pays ont, pour y faire face, adopté le 16 septembre 2023 la Charte du Liptako-Gourma établissant l’Alliance des États du Sahel (AES). Cette organisation vise à établir une architecture de défense collective et d’assistance mutuelle en vue de lutter contre les groupes terroristes. Elle promeut également le développement de ses trois États membres au profit de «nos populations» tout en favorisant la coordination de «nos actions politiques et diplomatiques».


Tous ces efforts concourent, selon lui, à la réalisation de notre objectif ultime qui est le retour à un ordre constitutionnel apaisé et sécurisé. Prouesses qui interviennent après 10 ans d’interventions étrangères ayant permis aux populations maliennes de réaliser que les solutions préconisées par ces missions n’ont pas permis d’aider le pays à rétablir son autorité sur l’ensemble du territoire ni à lutter contre le terrorisme. Au contraire, la situation sécuritaire se détériorait.


Tirant les conséquences de cet échec, a insisté le ministre d’État, le Conseil de sécurité des Nations unies a décidé suivant la résolution (2690) du 30 juin 2023 à la demande du Mali de retirer sans délai la Minusma à compter du 1er juillet. «Ce processus de retrait vient de se terminer le 31 décembre 2023 et nous sommes dans la phase de liquidation», s’est-t-il réjoui. 


Avant de réitérer la demande du Mali du 15 août 2022 sollicitant la tenue d’une session spéciale du Conseil de sécurité de l’Onu en vue de présenter des preuves irréfutables de l’implication de la «junte française» dans la promotion du terrorisme.


Envoyé spécial

Cheick Moctar TRAORE

Lire aussi : #Mali : Dialogue inter-Maliens : Imghads et alliés sonnent la mobilisation à Kidal

À l’occasion d’une rencontre tenue dans la capitale de la 8è région, ces communautés ont affiché leur volonté de se donner la main pour cultiver la paix, le vivre-ensemble. Le ministre chargé de la Réconciliation a invité les autres communautés à s’inspirer de ce modèle d’engagem.

Lire aussi : #Mali : Mali-Russie : Les ministres Diop et Camara à Moscou pour l’élargissement du champ de la coopération

Après les succès réalisés par les Forces de défense et de sécurité dans la sécurisation du territoire, les autorités maliennes entendent initier de grands projets de développement. L’objectif étant de bâtir une paix durable en créant les conditions permettant à nos concitoyens de s.

Lire aussi : #Mali : Opérateur postal relevant du régime de la Licence globale : Le paiement du droit d’entrée est obligatoire

Le paiement du droit d’entrée est désormais une obligation pour tout opérateur postal autorisé à effectuer des opérations et des prestations de services relevant du régime de la Licence globale..

Lire aussi : #Mali : Dialogue inter-Maliens : Le Comité de pilotage créé

Le Comite de pilotage du Dialogue inter-Maliens pour la paix et la réconciliation nationale est créé auprès du président de la Transition, le colonel Assimi Goïta. Il a été institué suivant le Décret n°2024-0053/PT-RM du 26 janvier 2024. Ce dialogue a été annoncé le 31 janvier 2023 par.

Lire aussi : #Mali : Kampala : Le colonel Abdoulaye Maïga en toute convivialité avec la communauté malienne

Avant de s’envoler hier pour Bamako, le ministre d’État, ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation a rencontré la communauté malienne vivant en Ouganda. Le colonel Abdoulaye Maïga avait à ses côtés son collègue chargé des Affaires étrangères, Abdoulaye Di.

Lire aussi : #Mali : Diplomatie : Les Philippines veulent ouvrir un consulat honoraire à Bamako

Les Philippines entendent entretenir des relations de coopération bilatérale et multilatérale gagnant-gagnant avec notre pays. Leur ministre des Technologies de l’information et de la communication, Ivan John Uy, l’a annoncé dimanche à Kampala au terme de l’audience que lui a accordée le.

Les articles de l'auteur

#Mali : Dialogue inter-Maliens : Imghads et alliés sonnent la mobilisation à Kidal

À l’occasion d’une rencontre tenue dans la capitale de la 8è région, ces communautés ont affiché leur volonté de se donner la main pour cultiver la paix, le vivre-ensemble. Le ministre chargé de la Réconciliation a invité les autres communautés à s’inspirer de ce modèle d’engagement pour la concorde nationale.

Par Cheick Moctar TRAORE


Publié lundi 04 mars 2024 à 07:11

#Mali : Mali-Russie : Les ministres Diop et Camara à Moscou pour l’élargissement du champ de la coopération

Après les succès réalisés par les Forces de défense et de sécurité dans la sécurisation du territoire, les autorités maliennes entendent initier de grands projets de développement. L’objectif étant de bâtir une paix durable en créant les conditions permettant à nos concitoyens de s’épanouir dans leurs terroirs. Le partenaire russe peut être d’un apport en la matière.

Par Cheick Moctar TRAORE


Publié jeudi 29 février 2024 à 08:36

#Mali : Opérateur postal relevant du régime de la Licence globale : Le paiement du droit d’entrée est obligatoire

Le paiement du droit d’entrée est désormais une obligation pour tout opérateur postal autorisé à effectuer des opérations et des prestations de services relevant du régime de la Licence globale..

Par Cheick Moctar TRAORE


Publié mardi 30 janvier 2024 à 09:00

#Mali : Dialogue inter-Maliens : Le Comité de pilotage créé

Le Comite de pilotage du Dialogue inter-Maliens pour la paix et la réconciliation nationale est créé auprès du président de la Transition, le colonel Assimi Goïta. Il a été institué suivant le Décret n°2024-0053/PT-RM du 26 janvier 2024. Ce dialogue a été annoncé le 31 janvier 2023 par le chef de l’État lors de son adresse à la nation à l’occasion du Nouvel an..

Par Cheick Moctar TRAORE


Publié lundi 29 janvier 2024 à 07:53

#Mali : Kampala : Le colonel Abdoulaye Maïga en toute convivialité avec la communauté malienne

Avant de s’envoler hier pour Bamako, le ministre d’État, ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation a rencontré la communauté malienne vivant en Ouganda. Le colonel Abdoulaye Maïga avait à ses côtés son collègue chargé des Affaires étrangères, Abdoulaye Diop, et le consul du Mali à Kampala, Mohamed Gakou..

Par Cheick Moctar TRAORE


Publié mercredi 24 janvier 2024 à 08:50

#Mali : Diplomatie : Les Philippines veulent ouvrir un consulat honoraire à Bamako

Les Philippines entendent entretenir des relations de coopération bilatérale et multilatérale gagnant-gagnant avec notre pays. Leur ministre des Technologies de l’information et de la communication, Ivan John Uy, l’a annoncé dimanche à Kampala au terme de l’audience que lui a accordée le ministre d’État, ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, le colonel Abdoulaye Maïga. C’était en marge des travaux du sommet du G77 + la Chine..

Par Cheick Moctar TRAORE


Publié mercredi 24 janvier 2024 à 08:49

#Mali : Réserves du Mali sur le rapport final du 19è sommet du MNA : Les explications du ministre Diop

La participation du Mali a été très remarquable au double sommet international qui vient de se tenir à Kampala (Ouganda). Il s’agit du 19è sommet des chefs d’État et de gouvernement du Mouvement des non-alignés (MNA) qui s’est déroulé les 19 et 20 janvier et du 3è sommet du Groupe des 77 + la Chine tenu les 21 et 22 janvier..

Par Cheick Moctar TRAORE


Publié mercredi 24 janvier 2024 à 08:48

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner