#Mali : Tour cycliste du Mali : Yaya Diallo, quel sprint final !

Le coureur malien a attendu la 6è et dernière étape de la course pour passer à l’offensive et damer le pion à tous ses adversaires. La 2è place du classement général a été enlevée par le Marocain Lahcen Saber alors que l’Ivoirien Isiaka Cissé complète le tableau

Publié lundi 27 mai 2024 à 17:32 , mis à jour jeudi 20 juin 2024 à 22:01
#Mali : Tour cycliste du Mali : Yaya Diallo, quel sprint final !

La joie de Yaya Diallo à son arrivée sur le boulevard de l’Indépendance

La 10è édition du Tour cycliste international du Mali, baptisé «Tour de l’Intégration», a connu son épilogue, dimanche 26 mai, sur le boulevard de l’Indépendance, avec le sacre de Yaya Diallo. Le cycliste malien, sacré plusieurs fois champion du Mali, a remporté la 6è et dernière étape (Fana-Bamako et 6 tours du circuit sur le boulevard de l’Indépendance,145 km), arrachant ainsi le maillot jaune au nez et à la barbe du Burkinabé Mahamadi Ilboudo. C’est la deuxième fois que le natif de Tiona remporte le Tour du Mali après le sacre de 2017. Yaya Diallo succède au palmarès de la grande boucle à un autre Malien, Issiaka Coulibaly, vainqueur de l’édition de 2021. Tout s’est joué pour Yaya Diallo et le Mali lors de la dernière étape.

Lors des cinq premières étapes (Bamako-Bougouni, 144 km, Kolondièba-Nièna, 154 km, critérium à Sikasso, 104 km, critérium à Koumantou, 90 km, critérium à Ségou 120 km), c’est le Burkinabé Mahamadi Ilboudo qui portait le maillot jaune. Jusqu’à l’ultime étape de la course disputée dimanche, Yaya Diallo avait 56 secondes de retard sur le maillot jaune. Le multiple champion avait sa stratégie; il a attendu le bon moment pour sortir son arme secrète et abattre Mahamadi Ilboudo relégué au finish à plus de 20 secondes. Un exploit très rare en cyclisme pour être souligné.

Le départ de la dernière étape a été donné à 9h22 minutes par le sous-préfet de Fana, Dahirou Tapily. Après 30 km de pédalage, Dramane Togola de l’équipe B du Mali et Sindou Ouattara de la Côte d’Ivoire se sont échappés avant d’être rattrapés rapidement par le reste du peloton. à l’entrée de Bamako, la course se complique pour les 60 coureurs à cause de la densité de la circulation. Mais grâce à l’implication des forces de l’ordre, ils poursuivent la course et après 4heures de pédalage, les premiers échappés ont fait leur apparition sur le boulevard de l’Indépendance. Yaya Diallo faisait partie de ce groupe et c’est lui qui, après six tours du circuit, se hissera sur la première marche du podium avec un chrono de 4h18’27’’ (il a réalisé un chrono de 20h03’30’’ sur l’ensemble du tour).

Le multiple champion du Mali a franchi la ligne d’arrivée sous les ovations nourries des spectateurs, venus en grand nombre sur le boulevard de l’Indépendance soutenir les cyclistes. «Je dédie ce maillot jaune au président de la Transition, le colonel Assimi Goïta pour son accompagnement et son soutien sans faille au monde du cyclisme national. Je l’avais dit lors de la conférence de presse que le Mali allait tout faire pour garder le trophée qui a été remporté en 2021 par mon frère Issiaka Coulibaly. Nous avons atteint notre objectif, grâce à l’engagement et à la détermination de tout le monde», a déclaré Yaya Diallo après avoir reçu son trophée des mains du secrétaire général du ministère de la Jeunesse et des Sports, chargé de l’Instruction civique et de la Construction citoyenne,

 Amadou Diarra Yalcouyé. L’Ivoirien Isiaka Cissé s’est classé deuxième de la 6è étape (4h18’28’’) devant le Marocain Saber Lahcen qui complète le podium (4h18’29’’).  Cerise sur le gâteau pour Yaya Diallo, il a également remporté le prix du meilleur Malien alors que son coéquipier Tiémoko Diallo s’est vu décerner le maillot des Points chauds (il a remporté quatre Points chauds). Pour rappel, sept pays ont participé à cette 10è édition du Tour cycliste du Mali : le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, le Bénin, la Guinée, Niger, le Maroc et le Mali.  Les coureurs ont parcouru une distance totale de 789 km répartis en 6 étapes. La cérémonie de clôture de l’événement était présidée par le secrétaire général du ministère de la Jeunesse et des Sports, chargé de l’Instruction civique et de la Construction citoyenne, Amadou Diarra Yalcouyé, qui avait à ses côtés le président de la Fédération malienne de cyclisme (FMC), Sidy Bagayoko, et le directeur national des sports et de l’éducation physique (DNSEP), Alou dit Boubou Diallo.

Envoyée spéciale

************

 

ILS ONT DIT

 

Amadou Diarra Yalcouyé, secrétaire général du département de la Jeunesse et des Sports : «J’ai un sentiment de fierté et de satisfaction. Le Mali a relevé le défi de l’organisation et a remporté le maillot jaune».

Sidy Bagayoko, président de la Fédération malienne de cyclisme : «Je suis un président comblé et surtout fier de ce que le capitaine Yaya Diallo et ses coéquipiers ont montré lors de ce tour». 

Abdoulaye Ouédraogo, commissaire de l’Union cycliste internationale (UCI) : «En tant que commissaire général du Tour du Mali, je suis content du bon déroulement du Tour. Il n’y a pas eu d’incidents».

Djibril Koné, entraîneur de l’équipe A du Mali : «Je suis un entraîneur comblé de voir mon cycliste Yaya Diallo avec le maillot jaune. Il me disait tout le temps, coach ne t’inquiète pas le maillot restera au Mali».

Jeremy Ouédraogo, entraîneur de l’équipe du Burkina Faso : «ça fait mal de perdre le maillot jaune lors de la dernière étape mais franchement, j’ai été séduit par les cyclistes maliens». 

Mahamadi Ilboudo, cycliste burkinabé : «Je voulais amener ce maillot jaune au Burkina Faso mais les Maliens ont été plus combatifs que moi lors de la dernière étape. J’ai passé 10 jours formidables au Mali».

Yebouet Assane, entraîneur de l’équipe ivoirienne : «Nous rentrons au pays avec la 2è place. Nous voulions également le maillot jaune, mais les Maliens se sont montrés plus forts».

Dr Harouna Mamadou Traoré, médecin du Tour : «Durant les 6 étapes, on n’a pas enregistré de cas de blessures graves. Félicitations au Mali pour le maillot jaune».

Issoufou Amadou, entraîneur de l’équipe du Niger : «Nous représentions l’Alliance des États du Sahel, Nous avons appris beaucoup aux côtés du Mali et du Burkina Faso».  

Zine El Abine Ghafiri, entraîneur marocain : «Je suis fier de mes cyclistes et de ce qu’ils ont montré lors de ce Tour du Mali. On a remporté la 3è étape à Sikasso».

Propos recueillis par


Djeneba BAGAYOGO

Lire aussi : #Mali : Foot féminin : Carré d’AS, la première journée promet du spectacle

D’un côté, l’AS Mandé, championne du Mali en titre se frotte aux Amazones de la Commune V et de l’autre, l’AS Police, révélation de la première phase du championnat, s’explique avec l’Usfas qui a terminé en tête du groupe B.

Lire aussi : #Mali : Divorce : Des conséquences indéniables sur la progéniture

Les enfants vivent le plus souvent très mal la séparation des parents. Certains en souffrent moralement et psychologiquement et peuvent s’exposer à des vices qui affectent leur quotidien et sociabilité.

Lire aussi : #Mali : Nos expatriés : Adama Coulibaly dit police sans langue de bois

Dans cette interview, l’ancien défenseur central des Aigles aborde plusieurs sujets : le limogeage du technicien Éric Sékou Chelle, les problèmes de l’équipe nationale, la gestion de la Fédération malienne de football, sa nouvelle vie d’entraîneur de l’équipe régionale de l’AJ A.

Lire aussi : #Mali : Fête de Tabaski : Les enfants ne boudent pas la présentation des vœux

L’Aïd el-Kebir ou la fête du mouton a pris fin. Mais, la ville ne s’est pas encore débarrassée de tout son décor de réjouissances. Il s’agit notamment de la traditionnelle présentation des vœux appelée «Sambè-sambè» qui se poursuit au grand bonheur des enfants..

Lire aussi : #Mali : Classement FIFA du football féminin : Le Mali reste dans le top 10 africain

Les Aigles Dames occupent la 9è place sur l’échiquier continental et le 81è rang mondial. Le Nigeria est leader du classement, devant l’Afrique du Sud et le Maroc, alors que l’Espagne mène la danse sur le plan mondial et devance la France et l’Angleterre.

Lire aussi : #Mali : Limogeage de Sékou Chelle : Des maliens réagissent

: Limogeage de Sékou Chelle : Des maliens réagissent.

Les articles de l'auteur

#Mali : Foot féminin : Carré d’AS, la première journée promet du spectacle

D’un côté, l’AS Mandé, championne du Mali en titre se frotte aux Amazones de la Commune V et de l’autre, l’AS Police, révélation de la première phase du championnat, s’explique avec l’Usfas qui a terminé en tête du groupe B.

Par Djeneba BAGAYOGO


Publié jeudi 20 juin 2024 à 17:51

#Mali : Divorce : Des conséquences indéniables sur la progéniture

Les enfants vivent le plus souvent très mal la séparation des parents. Certains en souffrent moralement et psychologiquement et peuvent s’exposer à des vices qui affectent leur quotidien et sociabilité.

Par Djeneba BAGAYOGO


Publié jeudi 20 juin 2024 à 17:40

#Mali : Nos expatriés : Adama Coulibaly dit police sans langue de bois

Dans cette interview, l’ancien défenseur central des Aigles aborde plusieurs sujets : le limogeage du technicien Éric Sékou Chelle, les problèmes de l’équipe nationale, la gestion de la Fédération malienne de football, sa nouvelle vie d’entraîneur de l’équipe régionale de l’AJ Auxerre, en France.

Par Djeneba BAGAYOGO


Publié mercredi 19 juin 2024 à 16:39

#Mali : Fête de Tabaski : Les enfants ne boudent pas la présentation des vœux

L’Aïd el-Kebir ou la fête du mouton a pris fin. Mais, la ville ne s’est pas encore débarrassée de tout son décor de réjouissances. Il s’agit notamment de la traditionnelle présentation des vœux appelée «Sambè-sambè» qui se poursuit au grand bonheur des enfants..

Par Djeneba BAGAYOGO


Publié mercredi 19 juin 2024 à 16:16

#Mali : Classement FIFA du football féminin : Le Mali reste dans le top 10 africain

Les Aigles Dames occupent la 9è place sur l’échiquier continental et le 81è rang mondial. Le Nigeria est leader du classement, devant l’Afrique du Sud et le Maroc, alors que l’Espagne mène la danse sur le plan mondial et devance la France et l’Angleterre.

Par Djeneba BAGAYOGO


Publié mardi 18 juin 2024 à 15:21

#Mali : Limogeage de Sékou Chelle : Des maliens réagissent

: Limogeage de Sékou Chelle : Des maliens réagissent.

Par Djeneba BAGAYOGO


Publié mardi 18 juin 2024 à 15:19

#Mali : Coupe du Mali des Dames : Place à la phase fédérale

On connaît désormais les 16 équipes qualifiées pour la phase fédérale de la 9è édition de la Coupe du Mali des Dames. Si toutes les Ligues sont représentées dans cette phase nationale, on remarque que la Ligue du District de Bamako se taille la part du lion avec six équipes..

Par Djeneba BAGAYOGO


Publié jeudi 13 juin 2024 à 18:00

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner