Zlecaf : Les préparatifs vont bon train

La Zone de libre-échange continentale africaine (Zlecaf) était au cœur d’un panel de haut niveau, organisé à l’initiative de la Promotion Drissa Keïta (1995-1999) des Sciences économiques de l’École nationale d’administration (ex-ENA) de Bamako, en partenariat avec la représentation de la Cedeao au Mali.

Publié mardi 30 mai 2023 à 07:42
Zlecaf : Les préparatifs vont bon train

C’était samedi dernier au Conseil national du patronat du Mali (CNPM) sous le thème : «La Zlecaf : enjeux, défis et perspectives pour les États membres de la Cedeao : cas du Mali». L’événement présidé par le représentant résident de la Cedeao au Mali, Mario Gomes Fernandes, a enregistré la participation du président de la promotion, Aboubacar Diop.

Les panelistes étaient le conseiller technique au ministère de l’Industrie et du Commerce, Boubacar Ballo, et le représentant de la Chambre de commerce et d’industrie du Mali (CCIM), Hamadoun Traoré. La modération était assurée par l’ancien ministre Anthioumane N’Diaye.

La rencontre entre dans le cadre de la commémoration de la Semaine nationale de l’intégration africaine et la Journée de la Cedeao. Le présent panel a fait le point de la préparation de la Cedeao en général et du Mali en particulier dans le cadre de la mise en œuvre de la Zlecaf. Selon Aboubacar Diop, cette activité cadre avec les domaines d’intervention de sa promotion. À ce titre, il a rappelé quelques réalisations faites depuis la sortie de sa promotion en 1999. Il s’agit notamment de remise de vivres et de non vivres aux personnes déplacées et l’organisation de conférences et panels sur des questions économiques d’actualité.

Mario Gomes Fernandes a rappelé que dès sa création, le 28 mai 1975, la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest s’est fixée comme but, conformément à la vision de ses pères fondateurs, de promouvoir la coopération et l’intégration dans la perspective d’une union économique de l’Afrique de l’Ouest en vue d’élever le niveau de vie des peuples, de maintenir et d’accroître la stabilité économique. Mais aussi de renforcer les relations entre les États membres et contribuer au développement du continent africain.  «Après 48 ans de vie en communauté, la Cedeao est considérée aujourd’hui comme l’une des meilleures et dynamiques Commissions économiques régionales à l’échelle mondiale grâce à ses réalisations», s’est-il félicité.

Le conseiller technique a expliqué qu’à ce jour, l’accord de la Zlecaf est signé par 54 États sur les 55 du continent africain. L’Érythrée reste le seul pays africain à n’avoir pas signé. Sur les 54 États signataires, 46 l’ont ratifié. «L’accord est signé et entré en vigueur. Beaucoup de pays l’ont ratifié, mais on était maintenant en négociation sur les détails, c’est-à-dire sur le contenu et ceci a connu un peu de retard, donc ce qui fait que les échanges commerciaux sous le régime Zlecaf n’avaient pas commencé», a dit Boubacar Ballo.

Hamadoun Traoré a estimé qu’aujourd’hui, le secteur privé malien n’est pas prêt à aller à la Zlecaf. Pour lui, nous avons autour de 900 à 1.000 industries sur lesquelles 70% sont des boulangeries, sans compter d’autres petites industries. Et de dire que le secteur privé malien est obligé d’aller parce que l’accord a été signé et ratifié. Pour palier cette insuffisance, il propose de mettre à niveau le secteur. «Le niveau de préparation doit commencer par l’information et la formation des opérateurs économiques, très peu d’opérateurs économiques savent l’existence de la Zlecaf. La CCIM fait de son mieux, mais vu les moyens limites, nous ne pouvons pas former tout le monde», a-t-il soutenu.

Rappelons que c’est lors du 12è Sommet extraordinaire de l’Union africaine, tenu à Niamey le 7 juillet 2019, que la Zlecaf a été officiellement lancée et la ville d’Accra (Ghana) a été désignée pour accueillir le siège de son secrétariat.

Amadou GUEGUERE

Lire aussi : #Mali : Mali-Institutions de Bretton Woods: Les bases de nouvelles perspectives

Le ministre de l’Économie et des Finances, Alousséni Sanou, a participé activement aux réunions du Printemps 2024 du Fonds monétaire international (FMI) et du Groupe de la Banque mondiale, qui se sont déroulées du 15 au 20 avril 2025 à Washington, aux États-Unis. Il a conduit la délégat.

Lire aussi : #Mali : Semaine des géomètres experts du Mali : Engagement fort pour les droits fonciers

«La sécurisation des droits fonciers est essentielle pour stimuler l’investissement et la croissance économique », tel était le thème de la Semaine des géomètres experts du Mali. Placée sous la présidence du Premier ministre, Choguel Kokalla Maïga.

Lire aussi : #Mali : Commerçants étrangers dans les marchés de Bamako : La Ccim dresse un état de lieux

Les marchés du District de Bamako accueillent une diversité de commerçants étrangers, avec une prédominance notable de Guinéens (21%), suivis par les Ivoiriens (14%), les Sénégalais (10%) et les Chinois (8%). Plus de 25 nationalités différentes sont représentées dans ces marchés..

Lire aussi : #Mali : Relance économique : Les propositions du secteur privé

L’émission «Au cœur de l’économie», co-produite par l’Office de radio et télévision du Mali (ORTM) et l’Agence de communication «Spirit» a consacré son 12è numéro au thème crucial : «Plan de relance économique du Mali, les solutions du secteur privé». Enregistrée, jeudi der.

Lire aussi : #Mali : Gasoil et gaz butane : Les prix baissent

Soucieuses de préserver le pouvoir d’achat des consommateurs, les autorités de la Transition ont décidé de revoir à la baisse les prix du gasoil et du gaz butane..

Lire aussi : #Mali : Mali-Banque mondiale : 90 milliards de FCFA pour la restauration des terres dégradées

Le chef du gouvernement a procédé hier au lancement d’un projet visant à restaurer les terres touchées par des dégradations chimique, physique, biologique. Ce projet touchera 2,3 millions de bénéficiaires dans 87 communes.

Les articles de l'auteur

#Mali : Mali-Institutions de Bretton Woods: Les bases de nouvelles perspectives

Le ministre de l’Économie et des Finances, Alousséni Sanou, a participé activement aux réunions du Printemps 2024 du Fonds monétaire international (FMI) et du Groupe de la Banque mondiale, qui se sont déroulées du 15 au 20 avril 2025 à Washington, aux États-Unis. Il a conduit la délégation malienne lors de cet événement dans le but de renforcer les liens entre le Mali et les Institutions de Bretton Woods..

Par Amadou GUEGUERE


Publié mardi 23 avril 2024 à 15:10

#Mali : Semaine des géomètres experts du Mali : Engagement fort pour les droits fonciers

«La sécurisation des droits fonciers est essentielle pour stimuler l’investissement et la croissance économique », tel était le thème de la Semaine des géomètres experts du Mali. Placée sous la présidence du Premier ministre, Choguel Kokalla Maïga.

Par Amadou GUEGUERE


Publié lundi 22 avril 2024 à 07:25

#Mali : Commerçants étrangers dans les marchés de Bamako : La Ccim dresse un état de lieux

Les marchés du District de Bamako accueillent une diversité de commerçants étrangers, avec une prédominance notable de Guinéens (21%), suivis par les Ivoiriens (14%), les Sénégalais (10%) et les Chinois (8%). Plus de 25 nationalités différentes sont représentées dans ces marchés..

Par Amadou GUEGUERE


Publié mardi 02 avril 2024 à 08:47

#Mali : Relance économique : Les propositions du secteur privé

L’émission «Au cœur de l’économie», co-produite par l’Office de radio et télévision du Mali (ORTM) et l’Agence de communication «Spirit» a consacré son 12è numéro au thème crucial : «Plan de relance économique du Mali, les solutions du secteur privé». Enregistrée, jeudi dernier au Conseil national du patronat du Mali (CNPM), l’émission a réuni acteurs clés du secteur privé, partenaires sociaux et experts pour explorer les solutions visant à redynamiser l’économie nationale..

Par Amadou GUEGUERE


Publié lundi 25 mars 2024 à 09:30

#Mali : Gasoil et gaz butane : Les prix baissent

Soucieuses de préserver le pouvoir d’achat des consommateurs, les autorités de la Transition ont décidé de revoir à la baisse les prix du gasoil et du gaz butane..

Par Amadou GUEGUERE


Publié lundi 18 mars 2024 à 09:17

#Mali : Mali-Banque mondiale : 90 milliards de FCFA pour la restauration des terres dégradées

Le chef du gouvernement a procédé hier au lancement d’un projet visant à restaurer les terres touchées par des dégradations chimique, physique, biologique. Ce projet touchera 2,3 millions de bénéficiaires dans 87 communes.

Par Amadou GUEGUERE


Publié vendredi 15 mars 2024 à 09:03

#Mali : Accord pour la gestion de la dette d’EDM-SA : Un véritable bol d’air pour la société

Dans le but de permettre à la Société Énergie du Mali (EDM-SA) de disposer d’une trésorerie suffisante pour faire face aux difficultés actuelles, un protocole de gestion de sa dette bancaire a été signé hier au ministère de l’Économie et des Finances entre différentes parties..

Par Amadou GUEGUERE


Publié vendredi 08 mars 2024 à 09:19

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner