Mali, Centenaire de Darsalam : Le quartier affiche des ambitions légitimes

Darsalam a été créé en 1922. Ce vieux quartier, situé en Commune III du District de Bamako, a aujourd’hui 100 ans. Le conseil de quartier sous l’autorité morale du chef de quartier, Dr Sirabamba Sissoko, avait organisé les 18 et 19 octobre derniers des activités de célébration du centenaire, notamment des conférences-débats sur l’historique et les perspectives de développement du quartier.

Par

Publié mardi 28 novembre 2023 à 07:42 , mis à jour mardi 05 mars 2024 à 15:05
Mali, Centenaire de Darsalam : Le quartier affiche des ambitions légitimes

Le conseil de quartier a donc décidé le week-end dernier d’organiser un atelier de restitution des activités du centenaire. C’était en présence du chef de quartier, du coordonnateur de la commission d’organisation du centenaire, Bagui Diarra, du parrain et la marraine du centenaire du quartier, respectivement l’ancien ministre et ancien directeur général des impôts, Dionkè Diarra, et l’ancienne Première dame Mme Traoré Mintou Doucouré (tous deux natifs de Darsalam).

La rencontre a débouché sur des recommandations pertinentes qui portent, entre autres, sur l’éducation, l’élaboration d’un plan de restauration et d’aménagement du groupe scolaire Gaoussou Dabo, la recherche d’enseignants volontaires pour le suivi des élèves en difficulté en vue de leur dispenser des cours de rattrapage.

La sécurité de l’environnement du Centre de santé communautaire (Cscom) du quartier, la mise en place d’un comité de veille pour lutter contre l’usage des stupéfiants et le banditisme, et aussi d’un comité de gestion du dépôt de transit de Darsalam sont aussi des points de recommandations. En outre, il y a la mise en place d’un projet de gestion et de transformation des ordures du dépôt de transit de Darsalam et d’un projet sur le maraîchage urbain pour les femmes du quartier. L’atelier a recommandé la mise en œuvre d’un programme de reboisement du flanc de la colline, et la mise en place d’un projet de pavage de l’ensemble des rues du quartier, ainsi qu’un projet de curage, d’aménagement et de dallage des caniveaux de Darsalam.

Selon le coordonnateur de la commission d’organisation du centenaire, la célébration de ce centenaire avait pour objectif principal d’informer et de mobiliser les habitants et sympathisants de Darsalam autour des préoccupations du quartier et offrir les meilleures conditions de réaliser des échanges fraternels sur l’histoire du quartier et les perspectives de son développement. Bagui Diarra a également souligné que le besoin de célébrer ce centenaire était de renouer avec l’histoire du quartier pour y puiser les valeurs sociétales qui ont fondé la stabilité, la solidarité et la cohésion pour la vie en société des familles résidentes et environnantes.

Il rappellera succinctement le besoin de capitaliser ces valeurs sociétales pour contribuer à améliorer dans le quartier la vie en communauté, qui reste fragilisée par une insuffisance d’unité d’actions et une faible capacité de gouvernance, de communication. Mais aussi un dialogue social fondé sur les us et coutumes quasiment inexistants, bref un tissu social profondément fragile qui limite les capacités de développement du quartier. Pour Bagui Diarra, il s’agit aussi de mobiliser l’ensemble des structures de gouvernance du quartier, familles résidentes, ressortissants et sympathisants du quartier afin de créer les meilleures conditions de retrouvailles, d’échanges, mais aussi de prise de décisions pour conforter le vivre ensemble.

À sa suite, la marraine exprimera toute sa satisfaction. «C’est une fierté pour moi de voir mon quartier évoluer dans le bon sens, notamment en termes de bonne gouvernance et de développement», a déclaré l’épouse de l’ancien président par intérim, Dioncounda Traoré.

Quant à Dionkè Diarra, il a simplement fait remarquer que la célébration de ce centenaire a été une occasion pour mobiliser les habitants et ressortissants du quartier autour des préoccupations communes à Darsalam. «Nous les examinerons afin d’y apporter des solutions, car nous avons des projets pour le quartier et nous avons envisagé des plans d’actions pour les exécuter. Nous nous mobiliserons autour de ces projets parce que nous avons des moyens et des capacités», a dit l’ancien ministre Dionkè Diarra.

Pour sa part, le chef du quartier a remercié le Tout Puissant qui lui a permis de participer à la célébration des 100 ans de son quartier. Dr Sirabamba Sissoko remerciera aussi les membres de la commission d’organisation du centenaire pour l’effort déployé dans la réussite des activités. Au nom des membres du conseil deu quartier, il a témoigné de sa reconnaissance aux services publics et privés qui officient à Darsalam, mais aussi les familles qui vivent dans le quartier pour leur contribution financière estimée à plus de 10, 2 millions de Fcfa sur lesquels ont été a effectués 7 millions de Fcfa de dépenses pour la célébration du centenaire. Et de dire la nécessité de faire de Darsalam un quartier moderne, solidaire, résilient, mais aussi de promotion de la paix et du développement local pour le bien-être de ses habitants.

Sinè TRAORE

Lire aussi : #Mali : Journées scientifiques de l’EHESP à Siby : Une intéressante expérience

L’école privée des hautes études en santé publique du Mali (EHESP-Mali) a organisé, samedi et dimanche derniers à Siby, la 17è édition de ses Journées scientifiques sous le thème : «Sciences en action». L’objectif visé était de partager les expériences sur les questions de santé.

Lire aussi : #Mali : Dialogue inter-Maliens et retrait de la Cedeao : La réflexion des universitaires

«Le Dialogue inter-Maliens : regards croisés» et «Retrait de l’Alliance des États du Sahel (AES) de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) : enjeux, défis et perspectives» étaient les thèmes d’un forum universitaire organisé, hier au bloc pédagogiqu.

Lire aussi : #Mali : Techniciens de surface dans les établissements de santé : plaidoyer pro domo

L’Association des techniciens de surface, du secteur de la santé au Mali (Ates-SSM), en collaboration avec la commission santé du Conseil national de la Transition (CNT), a organisé une journée d’échanges sur la précarité de la vie, mais aussi en vue d’exprimer leur total soutien aux au.

Lire aussi : #Mali : Journée internationale des femmes et des filles de science : Leur participation accrue dans les domaines scientifiques est essentiel pour le développement de notre pays

Comment réduire l’écart entre les genres dans la science ? C’est l’un des soucis de l’Organisation des Nations unies. C’est pourquoi, le 22 décembre 2015, lors de son assemblée générale a adoptée la résolution A/RES/70/212 par laquelle elle a décidé de proclamer le 11 février de.

Lire aussi : #Mali : Commune I : Les autorités municipales et coutumières magnifient le travail du mouvement An Biko

Les élus et les chefs de quartier de la Commune I du District de Bamako, ont procédé lundi dernier, à une remise d’attestation de reconnaissance, de tableau d’honneur et d’un prix symbolique à Mme Fatoumata Niane Batouly, présidente du mouvement politique et citoyen «An-Biko»..

Lire aussi : #Mali : Retrait de l’AES de la Cedeao : Soutien massif des Femmes aux autorités de la Transition

Après le retrait du Mali, du Burkina Faso et du Niger de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao), plusieurs associations et groupements des femmes de Bamako sont massivement sorties, vendredi dernier, au Monument de la paix, pour exprimer leur soutien sans faille .

Les articles de l'auteur

#Mali : Journées scientifiques de l’EHESP à Siby : Une intéressante expérience

L’école privée des hautes études en santé publique du Mali (EHESP-Mali) a organisé, samedi et dimanche derniers à Siby, la 17è édition de ses Journées scientifiques sous le thème : «Sciences en action». L’objectif visé était de partager les expériences sur les questions de santé et de développement au Sahel..

Par Sinè TRAORE


Publié lundi 04 mars 2024 à 07:47

#Mali : Dialogue inter-Maliens et retrait de la Cedeao : La réflexion des universitaires

«Le Dialogue inter-Maliens : regards croisés» et «Retrait de l’Alliance des États du Sahel (AES) de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) : enjeux, défis et perspectives» étaient les thèmes d’un forum universitaire organisé, hier au bloc pédagogique de la Faculté des sciences administratives et politiques (FSAP),.

Par Sinè TRAORE


Publié vendredi 01 mars 2024 à 08:35

#Mali : Techniciens de surface dans les établissements de santé : plaidoyer pro domo

L’Association des techniciens de surface, du secteur de la santé au Mali (Ates-SSM), en collaboration avec la commission santé du Conseil national de la Transition (CNT), a organisé une journée d’échanges sur la précarité de la vie, mais aussi en vue d’exprimer leur total soutien aux autorités de la Transition pour la décision historique et courageuse de se retirer de la Cedeao..

Par Sinè TRAORE


Publié jeudi 22 février 2024 à 09:15

#Mali : Journée internationale des femmes et des filles de science : Leur participation accrue dans les domaines scientifiques est essentiel pour le développement de notre pays

Comment réduire l’écart entre les genres dans la science ? C’est l’un des soucis de l’Organisation des Nations unies. C’est pourquoi, le 22 décembre 2015, lors de son assemblée générale a adoptée la résolution A/RES/70/212 par laquelle elle a décidé de proclamer le 11 février de chaque année comme Journée internationale des femmes et des filles de science..

Par Sinè TRAORE


Publié mardi 13 février 2024 à 07:44

#Mali : Commune I : Les autorités municipales et coutumières magnifient le travail du mouvement An Biko

Les élus et les chefs de quartier de la Commune I du District de Bamako, ont procédé lundi dernier, à une remise d’attestation de reconnaissance, de tableau d’honneur et d’un prix symbolique à Mme Fatoumata Niane Batouly, présidente du mouvement politique et citoyen «An-Biko»..

Par Sinè TRAORE


Publié vendredi 09 février 2024 à 07:50

#Mali : Retrait de l’AES de la Cedeao : Soutien massif des Femmes aux autorités de la Transition

Après le retrait du Mali, du Burkina Faso et du Niger de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao), plusieurs associations et groupements des femmes de Bamako sont massivement sorties, vendredi dernier, au Monument de la paix, pour exprimer leur soutien sans faille aux autorités de la Transition pour cette décision historique..

Par Sinè TRAORE


Publié mardi 06 février 2024 à 08:40

#Mali : Protection des droits humains : Les universitaires opinent sur la question

L’Université des sciences juridiques et politiques de Bamako (USJPB) en collaboration avec le Centre d’étude, de recherche et de prospective en Afrique (Cerpa), organise, depuis hier dans ses locaux sur la colline de Badalabougou, un colloque international de deux jours sur le thème : «Les grands enjeux des droits humains en Afrique : regards croisés»..

Par Sinè TRAORE


Publié mardi 30 janvier 2024 à 09:17

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner