#Mali : Dialogue inter-Maliens : La diaspora jouera sa partition

La diaspora malienne jouera sa pleine partition au processus de paix et de réconciliation à la faveur du Dialogue inter-Maliens, initié par le président de la Transition, le colonel Assimi Goïta.

Publié mardi 05 mars 2024 à 07:56
#Mali : Dialogue inter-Maliens : La diaspora jouera sa partition

La participation de nos compatriotes de la diaspora traduit la volonté des autorités d’inclure tous dans le processus

 

 C’est ce qu’on peut retenir des échanges que le ministre des Maliens établis à l’extérieur et de l’Intégration africaine, Mossa Ag Attaher a eus mardi dernier avec les délégués venus des quatre coins du monde pour participer à l’atelier de validation des Termes de référence (TDR) du Dialogue inter-Maliens. La rencontre, tenue dans les locaux de son département, a enregistré la présence du président du Haut conseil des Maliens de l’extérieur (HCME), Habib Sylla et d’autres invités. 

Selon le ministre chargé des Maliens établis à l’extérieur, la présence des délégués est une preuve éloquente de leur engagement et leur disponibilité envers le Mali. Mossa Ag Attaher n’a pas manqué de saluer leur admirable mobilisation lors des récents rendez-vous notamment les états généraux de la migration et les élections référendaires.

Il a indiqué que leur participation active aux travaux de l’atelier de validation des TDR du Dialogue inter-Maliens témoigne de la dynamique initiée par le président de la Transition et l’ensemble des membres du gouvernement envers la diaspora malienne. Conscient de l’importance de la diaspora dans le processus de développement national ainsi que dans la promotion de la paix, de la réconciliation et du vivre ensemble, le ministre Mossa Ag Attaher a salué son rôle inestimable aussi bien dans les pays de résidence que dans leurs localités d’origines.


La diversité de nos compatriotes vivant hors des nos frontières garantit une richesse d’opinion essentielle pour faire de ce rendez-vous un succès retentissant pour la patrie. Mossa Ag Attaher a assuré ses interlocuteurs de l’engagement indéfectible du département à soutenir la diaspora malienne. Cela, tout en créant les conditions propices à son implication active dans les grandes décisions qui engagent la vie de la nation. «Nous veillerons auprès du Comité de pilotage à ce que vous soyez pleinement représentés aux différentes phases de ce Dialogue.


Notre objectif ultime est d’aboutir à une paix durable, à une sortie définitive de crise sur tous les plans y compris au sein des organisations de la diaspora», a-t-il insisté. L’unité et la cohésion de nos concitoyens sont impératives à cet effet.  Outre les questions de paix et réconciliation, les préoccupations des Maliens notamment celles liées à l’accès aux documents d’identité ont été aussi abordées. À ce propos, il dira que le ministère est quotidiennement en contact avec les ambassades pour que les problèmes des Maliens établis à l’extérieur soient au cœur des actions de tous les jours. L’occasion était opportune pour lui, de rassurer ses interlocuteurs que ce problème a été résolu car notre pays a récupéré, il y a quelques jours, l’intégralité de sa base de données.

«Nous n’avons que le Mali, nous n’avons pas autre chose», a d’entrée de jeu glissé le président du HCME. Habib Sylla a expliqué que la différence entre le Malien de l’intérieur et celui de la diaspora est que le premier vit à l’intérieur et voit difficilement l’extérieur. Tandis que le second a la vision facile et connait l’intérieur. Pour lui, si les Maliens se réconcilient, ceux établis à l’extérieur sont les plus gagnants. Car, dira t-il, ils vivent chez les autres avec beaucoup de difficultés souvent et c’est à travers ce que l’image que le Mali renvoie qu’ils sont considérés.

 Le porte-parole des délégués a révélé que les Maliens de l’extérieur contribuent considérablement à l’économie nationale et au développement du pays avec plus de 1.000 milliards Fcfa d’envois de fonds. Balla Cissoko a souligné qu’en dehors des actions sociales, la diaspora travaille à créer des emplois et lutter contre le chômage. Il a promis au ministre que la diaspora ne restera pas en marge dans la construction du Mali nouveau.

Mariétou KOITE

Lire aussi : #Mali : Gouvernance dans les régions du Centre et du Nord : un rapport pour améliorer la cohésion sociale

Le consortium Institut malien de recherche action pour la paix (Imrap) et Accountability Lab -Mali a publié, hier, son rapport intitulé : «Vers une gouvernance locale plus inclusive dans les régions du Centre et du Nord du Mali : défis et opportunités»..

Lire aussi : #Mali : Dialogue inter-Maliens : La phase nationale se tiendra du 06 au 10 mai prochain

L'annonce a été faite ce vendredi par le président du Comité de pilotage, l'ancien Premier ministre Ousmane Issoufi Maïga au cours d'une rencontre de son équipe avec les membres de la Cour suprême, au siège de l'institution.

Lire aussi : #Mali : Bonne gouvernance judiciaire : Un magazine de circulaires pour la conduite de certains dossiers complexes

Le ministère de la Justice et des Droits de l’Homme dispose désormais, pour la première fois, d’un magazine de circulaires à l’attention des praticiens et des acteurs de la justice. Ce recueil de 185 pages conçues de la période allant de 2016 à 2023 est imprimé en 1000 exemplaires..

Lire aussi : #Mali :Pour mieux appréhender les implications de la migration sur notre société et notre économie : Le ministre Mossa Ag Attaher prône une approche holistique

Le ministre des Maliens établis à l’Extérieur et de l’Intégration africaine, Mossa Ag Attaher a présidé, hier, la 4è session ordinaire du conseil d’administration du Centre d’information et de gestion des migrations (Cigem) dans les locaux de son département..

Lire aussi : #Mali : Rapport annuel 2024 du Cesec : Synthèse des besoins des populations du District

ux termes de l’article 164 de la Constitution du 22 juillet 2023, le Conseil économique, social, environnemental et culturel (Cesec) a compétence sur toutes les questions de développement économique, social, environnemental et culturel. Et l’article 165 stipule que le Cesec collecte annuelle.

Lire aussi : #Mali : Utilisation des symboles de l’État : Halte à l’anarchie !

Ces signes d’appartenance à notre identité collective ne bénéficient pas de toute l’attention et de tout le respect dus à leur importance. D’où la volonté des autorités de mener une semaine d’activités pour promouvoir l’harmonisation de leur utilisation.

Les articles de l'auteur

#Mali : Gouvernance dans les régions du Centre et du Nord : un rapport pour améliorer la cohésion sociale

Le consortium Institut malien de recherche action pour la paix (Imrap) et Accountability Lab -Mali a publié, hier, son rapport intitulé : «Vers une gouvernance locale plus inclusive dans les régions du Centre et du Nord du Mali : défis et opportunités»..

Par Mariétou KOITE


Publié mercredi 17 avril 2024 à 07:41

#Mali : Dialogue inter-Maliens : La phase nationale se tiendra du 06 au 10 mai prochain

L'annonce a été faite ce vendredi par le président du Comité de pilotage, l'ancien Premier ministre Ousmane Issoufi Maïga au cours d'une rencontre de son équipe avec les membres de la Cour suprême, au siège de l'institution.

Par Mariétou KOITE


Publié samedi 06 avril 2024 à 10:03

#Mali : Bonne gouvernance judiciaire : Un magazine de circulaires pour la conduite de certains dossiers complexes

Le ministère de la Justice et des Droits de l’Homme dispose désormais, pour la première fois, d’un magazine de circulaires à l’attention des praticiens et des acteurs de la justice. Ce recueil de 185 pages conçues de la période allant de 2016 à 2023 est imprimé en 1000 exemplaires..

Par Mariétou KOITE


Publié jeudi 04 avril 2024 à 12:10

#Mali :Pour mieux appréhender les implications de la migration sur notre société et notre économie : Le ministre Mossa Ag Attaher prône une approche holistique

Le ministre des Maliens établis à l’Extérieur et de l’Intégration africaine, Mossa Ag Attaher a présidé, hier, la 4è session ordinaire du conseil d’administration du Centre d’information et de gestion des migrations (Cigem) dans les locaux de son département..

Par Mariétou KOITE


Publié vendredi 22 mars 2024 à 07:28

#Mali : Rapport annuel 2024 du Cesec : Synthèse des besoins des populations du District

ux termes de l’article 164 de la Constitution du 22 juillet 2023, le Conseil économique, social, environnemental et culturel (Cesec) a compétence sur toutes les questions de développement économique, social, environnemental et culturel. Et l’article 165 stipule que le Cesec collecte annuellement les besoins, les attentes et les problèmes de la société et rédige un rapport avec des orientations et des propositions..

Par Mariétou KOITE


Publié mercredi 20 mars 2024 à 09:19

#Mali : Utilisation des symboles de l’État : Halte à l’anarchie !

Ces signes d’appartenance à notre identité collective ne bénéficient pas de toute l’attention et de tout le respect dus à leur importance. D’où la volonté des autorités de mener une semaine d’activités pour promouvoir l’harmonisation de leur utilisation.

Par Mariétou KOITE


Publié mardi 12 mars 2024 à 08:47

#Mali : Maraîchage, riziculture et élevage : Des micros barrages pour Zabantoukoro et Koula Bambara

L’agriculture constitue le socle de l’économie malienne. Et qui dit agriculture, parle de la maîtrise de l’eau. Pour permettre à la population de faire le maraîchage, la riziculture, le gouvernement, avec l’appui financier de la Banque mondiale, a mis en place le Projet d’appui régional à l’initiative pour l’irrigation au Sahel (Pariis)..

Par Mariétou KOITE


Publié lundi 11 mars 2024 à 09:08

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner