#Mali : Enseignement catholique : Une qualité à préserver

L’assemblée annuelle de l’Association des responsables nationaux de l’enseignement catholique des pays francophones de l’Afrique de l’Ouest (Arnecao) a pris fin, vendredi dernier au Centre Abbé David de Sébénikoro.

Publié mardi 20 février 2024 à 07:57
#Mali : Enseignement catholique : Une qualité à préserver


 Photo de famille des participants avec le cardinal Jean Zerbo

 

 Cette rencontre de 4 jours avait pour thème : «La vie de l’enseignement catholique dans les pays membres de l’association des responsables nationaux de l’enseignement catholique en Afrique de l’Ouest francophone». La cérémonie était présidée par le président de l’Arnecao, Père Didier Affolabi, en présence du président de la commission de l’enseignement catholique, l’évêque de Ségou, Monseigneur Augustin Traoré et des membres venus de la sous-région.

Les directeurs et secrétaires nationaux des 8 pays francophones de l’Afrique de l’Ouest, membres de l’Association, ont exprimé leur satisfaction à la direction nationale de l’enseignement catholique du Mali pour la réussite de la rencontre.  Selon Père Pierre Chanel Affognon, l’organisation n’a ménagé aucun effort pour assurer un accueil chaleureux aux participants.

Au cours de la rencontre, chaque pays membre a présenté son expérience de l’enseignement catholique. Certains pays membres, notamment le Burkina-Faso, le Mali, Togo, le Bénin et le Niger font face à des violences liées au terrorisme. Cette situation affecte les écoles. Mais il a encouragé l‘enseignement catholique de ces pays à persévérer dans leur mission éducative. Le directeur national de l’enseignement catholique du Togo a aussi fait savoir qu’ils ont adopté le rapport financier annuel de leur organisation et pris des décisions pour le bien de leur association.

Père Didier Affolabi dira que pendant ces quatre jours de grâce, les membres ont fait d’intenses réflexions en ce temps de carême. Pour lui, il est clair qu’à travers les échanges et les temps de partage, ils ont eu de multiples raisons de rendre grâce au Seigneur qui est à l’œuvre dans leurs écoles. Mais qui fait surtout en sorte que les efforts portent fruit. Et de dire que les enseignants s’efforcent de donner le meilleur d’eux-mêmes, aidés par les diverses formations et les différents conseils qui leur sont donnés. Les parents apportent aussi leurs contributions, malgré des situations économiques parfois précaires.

Quant aux États membres, ils apportent également leurs soutiens à l’éducation, mais on attend encore plus d’eux. Il a énuméré comme difficultés la récession économique qui a réduit les possibilités financières des parents qui n’arrivent pas toujours à honorer à bonne date le paiement des frais de formation de leurs enfants, mais ne disposent plus aussi de temps suffisant pour assurer le suivi des enfants à la maison. Il y a aussi le problème de la multiplicité des maîtres à penser où des lieux d’éducation qui se pose avec acuité, laissant la jeunesse dans une difficulté de choix après l’école. Il y a la rue, les mauvais amis, mais surtout les réseaux sociaux.

À cela s’ajoutent, l’instabilité politique et l’insécurité due à la menace terroriste dans certaines localités de la sous-région. Enfin, inexistence de la subvention de l’État dans certains pays apparaît comme une situation d’inégalité et de discrimination, car les enfants inscrits dans les écoles privées sont aussi des citoyens.

Aminata SOUMAH

Lire aussi : #Mali : Service national des jeunes : L’espoir de voir ériger le centre d’instruction

La 7è session du conseil d’administration du Service national des jeunes (SNJ) s’est ténue, jeudi dernier au Stade du 26 mars. La cérémonie d’ouverture des travaux a été présidée par le ministre de la Jeunesse et des Sports, chargé de l’Instruction civique et de la Construction cito.

Lire aussi : #Mali : Belles-sœurs par alliance : Leur rivalité sape la cohésion familiale

Par leurs comportements acariâtres, elles chamboulent toute la maisonnée et la soumettent à leur diktat. Ces agissements sapent la fraternité et l’harmonie des couples.

Lire aussi : #Mali : Enseignement catholique : Des défis à relever dans les pays membres de l’Arnecao

Les responsables nationaux des 8 pays membres de cette organisation sont en conclave à Bamako. Durant 4 jours, ils échangeront et partageront les expériences en matière de bonnes pratiques, en vue d’améliorer l’organisation et la gestion des écoles, ainsi que leurs résultats.

Lire aussi : #Mali : Lutte contre les maladies à potentiel épidémique : Nirav D. Shah de CDC d’Atlanta apprécie les efforts de notre pays

Il a assuré que le gouvernement américain est prêt à travailler avec le gouvernement malien dans le cadre de la communication et de la lutte contre la maladie à coronavirus.

Lire aussi : #Mali : Camp des pionniers : Pour glorifier l’Armée et le drapeau national

Dans le cadre de la mise en œuvre de son programme d’activités 2024, la Ligue des pionniers du District de Bamako a organisé du 19 au 21 janvier dernier au Palais des pionniers à Dianeguéla en Commune VI du District de Bamako, une activité pour célébrer l’anniversaire de l’Armée et ma.

Lire aussi : #Mali : 50 ans du groupe scolaire de Banankabougou : Une retrouvaille intergénérationnelle

La Coordination des comités de gestion scolaire (CGS), en collaboration avec le CDQ et le comité d’organisation du groupe «Mon école a 50 ans» a fêté, samedi dernier, le 50é anniversaire du groupe scolaire de Banankabougou, sous le parrainage du président directeur général (PDG) de Tog.

Les articles de l'auteur

#Mali : Service national des jeunes : L’espoir de voir ériger le centre d’instruction

La 7è session du conseil d’administration du Service national des jeunes (SNJ) s’est ténue, jeudi dernier au Stade du 26 mars. La cérémonie d’ouverture des travaux a été présidée par le ministre de la Jeunesse et des Sports, chargé de l’Instruction civique et de la Construction citoyenne, Abdoul Kassim Fomba. C’était en présence du directeur général du SNJ, le colonel Tiémoko Camara..

Par Aminata SOUMAH


Publié lundi 25 mars 2024 à 09:43

#Mali : Belles-sœurs par alliance : Leur rivalité sape la cohésion familiale

Par leurs comportements acariâtres, elles chamboulent toute la maisonnée et la soumettent à leur diktat. Ces agissements sapent la fraternité et l’harmonie des couples.

Par Aminata SOUMAH


Publié vendredi 16 février 2024 à 09:33

#Mali : Enseignement catholique : Des défis à relever dans les pays membres de l’Arnecao

Les responsables nationaux des 8 pays membres de cette organisation sont en conclave à Bamako. Durant 4 jours, ils échangeront et partageront les expériences en matière de bonnes pratiques, en vue d’améliorer l’organisation et la gestion des écoles, ainsi que leurs résultats.

Par Aminata SOUMAH


Publié mercredi 14 février 2024 à 08:35

#Mali : Lutte contre les maladies à potentiel épidémique : Nirav D. Shah de CDC d’Atlanta apprécie les efforts de notre pays

Il a assuré que le gouvernement américain est prêt à travailler avec le gouvernement malien dans le cadre de la communication et de la lutte contre la maladie à coronavirus.

Par Aminata SOUMAH


Publié mercredi 31 janvier 2024 à 09:31

#Mali : Camp des pionniers : Pour glorifier l’Armée et le drapeau national

Dans le cadre de la mise en œuvre de son programme d’activités 2024, la Ligue des pionniers du District de Bamako a organisé du 19 au 21 janvier dernier au Palais des pionniers à Dianeguéla en Commune VI du District de Bamako, une activité pour célébrer l’anniversaire de l’Armée et magnifier le Drapeau national..

Par Aminata SOUMAH


Publié mardi 23 janvier 2024 à 09:03

#Mali : 50 ans du groupe scolaire de Banankabougou : Une retrouvaille intergénérationnelle

La Coordination des comités de gestion scolaire (CGS), en collaboration avec le CDQ et le comité d’organisation du groupe «Mon école a 50 ans» a fêté, samedi dernier, le 50é anniversaire du groupe scolaire de Banankabougou, sous le parrainage du président directeur général (PDG) de Toguna agro industries, Seydou Nantoumè..

Par Aminata SOUMAH


Publié jeudi 28 décembre 2023 à 08:47

Mali : Éducation : L’audit genre en cours de validation

Le ministère de l’Éducation nationale, en collaboration avec le Fonds des Nations unies pour l’enfance (Unicef), a organisé, vendredi dernier dans un hôtel de la place, un atelier national de validation politique de l’audit genre du secteur de l’éducation.

Par Aminata SOUMAH


Publié mardi 05 décembre 2023 à 11:36

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner