BCEAO : Les remèdes chocs du nouveau gouverneur

Inflation, inclusion financière, instabilité macro-économique, blanchiment des capitaux sont, entre autres, défis pour le nouveau patron de la Banque centrale. Jean-Claude Kassi Brou, fraîchement installé dans ses fonctions, entend les relever

Par

Publié mardi 29 novembre 2022 à 07:40
BCEAO : Les remèdes chocs du nouveau gouverneur

Le 6è gouverneur africain de la Banque centrale des États de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO), l’Ivoirien Jean-Claude Kassi Brou a été installé officiellement dans ses fonctions.

La cérémonie solennelle d’installation a eu lieu vendredi dernier à Dakar au siège de l’institution sous la présidence du président du Conseil des ministres de l’Union monétaire ouest africaine (Umoa), Sani Yaya, ministre togolais de l’Économie et des Finances.

Comme ses prédécesseurs : Alassane Dramane Ouattara, Charles Konan Banny et Tiémoko Meyliet Koné, l’ancien président de la Commission de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) prend les rênes de la BCEAO à un moment où cette institution commune à huit pays ouest-africains est confrontée à des défis énormes. L’ex-cadre du Fonds monétaire international (FMI) dit en être «conscient».

Le septugénaire a même une idée claire des remèdes chocs à administrer au malade pour renforcer la «crédibilité» et la «solidité» économique et financière de nos pays. Afin de «consolider le lourd bilan» légué à lui par ces «illustres devanciers» en vue faire de la BCEAO une institution «moderne» tournée vers l’avenir.

Au cours de la cérémonie de son installation, le nouveau gouverneur a décliné ses priorités à cet effet. Pour Jean-Claude Kassi Brou, la Banque centrale est «forte et solide». Mais il est nécessaire de mobiliser toutes ses énergies physiques, morales et intellectuelles pour faire face à la «persistance du niveau élevé d’inflation» qui érode le pouvoir d’achat de nos populations. 

La stabilité macroéconomique notamment monétaire, le financement sain de nos économies pour créer une croissance saine et durable, le renforcement de la solidité de notre système bancaire méritent également, aux yeux de l’ancien ministre ivoirien de l’Industrie et des Mines, une attention particulière. D’importants financements doivent être mobilisés pour ce faire afin de parvenir à une transformation structurelle de nos économies.

Un autre chantier non le moindre, a insisté l’économiste ivoirien né en 1953, est la poursuite des reformes pour bâtir un secteur de la micro-finance solide et performante en termes d’accès des populations à faibles revenus aux services financiers.

Outre l’accroissement de l’inclusion financière en mettant à contribution toutes les possibilités offertes, le gouverneur Kassi Brou entend œuvrer pour l’approfondissement du marché financier, la préservation et le maintien de la valeur de notre monnaie : le Franc CFA.

Pour y arriver, de nouvelles «lois sur la réglementation bancaire, sur la micro-finance, sur la lutte contre le blanchiment des capitaux… seront finalisées incessamment», a annoncé le gouverneur Kassi Brou. Pour lui, les capacités des acteurs du secteur financier, des administrations économiques et financières de l’Umoa seront également renforcées pour une exécution correcte et diligente de ces actions prioritaires.

 

MISSIONS DU GOUVERNEUR- Cette cérémonie solennelle qui a servi de cadre à ces annonces, parachève ainsi le processus de prise de fonction du nouveau gouverneur qui a prêté serment le 8 juillet 2022.

Elle a été l’occasion pour le Conseil des ministres de l’Umoa de rappeler les missions du gouverneur de la BCEAO. Intervenant à cet effet, le président de cet organe a insisté sur la nécessité de «veiller au respect et à l’application des dispositions, traités, accords et conventions internationales, des statuts de la BCEAO…».

Vous devez aussi préserver la valeur de notre monnaie commune, gage de la stabilité du pouvoir d’achat des populations de l’Union, a énoncé Sani Yaya. Une autre mission est, selon lui, la lutte contre l’inflation qui se situe actuellement à un niveau élevé. 

Incombe également au gouverneur la mission de gestion des réserves officielles de change des États membres notamment du stock d’or, l’exécution des décisions des organes de l’Umoa : la Conférence des chefs d’État, le Conseil des ministres et la Commissions bancaires et celles des organes de la BCEAO, notamment le Comité de politique monétaire et le Conseil d’administration.

L’exécution correcte de ces missions nécessite le soutien total des États membres, des partenaires régionaux et internationaux, etc. Représentante du pays hôte du siège de la BCEAO, la ministre sénégalaise de l’Économie, du Plan et de la Coopération, Oulimata Sarr, a assuré de la disponibilité de son pays à tout mette en œuvre pour permettre au gouverneur Brou d’exercer efficacement ses fonctions.

La cérémonie s’est déroulée en présence du président de la Commission de l’Uemoa, Abdoulaye Diop, des chefs d’institution de l’Union et de plusieurs autres personnalités.

Le commissaire Mahamadou Gado en charge du département des politiques économiques et de la fiscalité intérieure a assisté à la rencontre. C’était en présence des acteurs économiques des pays membres, des gouverneurs de plusieurs banques centrales, des représentants d’institutions partenaires, des chefferies traditionnelles…

Envoyé spécial

Cheick M. TRAORÉ

 

Liste des gouverneurs de la BCEAO

 

Abdoulaye Fadiga (Ivoirien) : 15 décembre 1974 au 11 octobre 1988

Alassane Dramane Ouattara (Ivoirien) : 28 octobre 1988 au 6 novembre 1990

Charles Konan Banny (Ivoirien) : 22 novembre 1993 au 4 décembre 2005

Philippe-Henry Dacoury-Tabley (Ivoirien) : 17 janvier 2008 au 22 janvier 2011

Tiémoko Meyliet Koné (Ivoirien): 30 mai 2011 au 19 avril 2022

Jean-Claude Kassi Brou (Ivoirien) : depuis le 4 juin 2022

Cheick Moctar TRAORE

Lire aussi : Dispositif de sécurité alimentaire : Clap de fin pour le projet d’appui

Le Projet d’appui au mécanisme de gestion du système de suivi-évaluation du Dispositif national de sécurité alimentaire (DNSA) a été clôturé, hier à Bamako..

Lire aussi : Journée internationale de la douane : Sous le signe du partage des connaissances

A l’instar des administrations douanières du monde entier, la douane malienne a célébré hier, dans la cour de sa direction générale à Samanko II (commune du Mandé), la Journée internationale de la douane (JID 2023)..

Lire aussi : Évaluation des hôpitaux : L’Anaes élargit la palette

L’Agence évaluera désormais les établissements hospitaliers publics et privés. Elle assurera aussi leur accréditation.

Lire aussi : PDDEPS-Mali : des résultats tangibles

En 2022, le projet a réalisé diverses activités notamment l’électrification solaire de 23 centres de collecte de lait, l’acquisition des équipements pour autant de centres, celle d’équipements pour les vétérinaires privés dans notre pays, la finalisation de l’élaboration de 20 plan.

Lire aussi : Sécurité alimentaire et nutritionnelle : Soutien conséquent de l’UE aux efforts de l’État

Un communiqué conjoint de l’Union européenne (UE) et du Programme alimentaire mondial (Pam), publié hier, annonce le financement de deux projets pluriannuels au profit des familles et des communautés touchées notamment par les conflits persistants et la hausse des prix alimentaires..

Lire aussi : Célébration de la JID au Mali : Le ministre Sanou satisfait des résultats de la Douane

A l'instar de la communauté internationale le Mali célèbre ce jeudi 26 janvier 2023 la journée internationale de la Douane (JID) sous le thème: : « Accompagner la nouvelle génération » avec comme slogan: «promouvoir le partage des connaissances et renforcer la fierté de la profession doua.

Les articles de l'auteur

Dispositif de sécurité alimentaire : Clap de fin pour le projet d’appui

Le Projet d’appui au mécanisme de gestion du système de suivi-évaluation du Dispositif national de sécurité alimentaire (DNSA) a été clôturé, hier à Bamako..

Par Cheick Moctar TRAORE


Publié vendredi 27 janvier 2023 à 08:03

Journée internationale de la douane : Sous le signe du partage des connaissances

A l’instar des administrations douanières du monde entier, la douane malienne a célébré hier, dans la cour de sa direction générale à Samanko II (commune du Mandé), la Journée internationale de la douane (JID 2023)..

Par Cheick Moctar TRAORE


Publié vendredi 27 janvier 2023 à 07:55

Évaluation des hôpitaux : L’Anaes élargit la palette

L’Agence évaluera désormais les établissements hospitaliers publics et privés. Elle assurera aussi leur accréditation.

Par Cheick Moctar TRAORE


Publié vendredi 27 janvier 2023 à 07:51

PDDEPS-Mali : des résultats tangibles

En 2022, le projet a réalisé diverses activités notamment l’électrification solaire de 23 centres de collecte de lait, l’acquisition des équipements pour autant de centres, celle d’équipements pour les vétérinaires privés dans notre pays, la finalisation de l’élaboration de 20 plans de gestion des périmètres pastoraux.

Par Cheick Moctar TRAORE


Publié vendredi 27 janvier 2023 à 07:48

Sécurité alimentaire et nutritionnelle : Soutien conséquent de l’UE aux efforts de l’État

Un communiqué conjoint de l’Union européenne (UE) et du Programme alimentaire mondial (Pam), publié hier, annonce le financement de deux projets pluriannuels au profit des familles et des communautés touchées notamment par les conflits persistants et la hausse des prix alimentaires..

Par Cheick Moctar TRAORE


Publié jeudi 26 janvier 2023 à 07:46

Célébration de la JID au Mali : Le ministre Sanou satisfait des résultats de la Douane

A l'instar de la communauté internationale le Mali célèbre ce jeudi 26 janvier 2023 la journée internationale de la Douane (JID) sous le thème: : « Accompagner la nouvelle génération » avec comme slogan: «promouvoir le partage des connaissances et renforcer la fierté de la profession douanière »..

Par Cheick Moctar TRAORE


Publié jeudi 26 janvier 2023 à 06:45

Moumouni Traoré : Le génial inventeur

Tirer le maximum du potentiel agro-sylvo-pastoral pourrait relever de la gageure au Mali. Mais ce concepteur de machines industrielles estime que l’expertise locale est en mesure de relever le challenge de la transformation agro-alimentaire.

Par Cheick Moctar TRAORE


Publié mercredi 25 janvier 2023 à 08:05

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner