#Mali :Festival de Bélénitugu : Un levier de développement

Ce festival est en train de faire son trou et de s’imposer dans l’agenda culturel national comme l’une des grandes rencontres culturelles

Publié mercredi 22 mai 2024 à 19:04 , mis à jour jeudi 20 juin 2024 à 21:13
#Mali :Festival de Bélénitugu : Un levier de développement

 Prestation d’une troupe lors du festival

 

C’est dans un esprit de fête et de vivre ensemble que le village de Somasso et ses environs ont célébré la 9è édition du Festival de Bélénitugu du 18 au 22 mai dernier sous le thème : «La culture au service du développement». Ce rendez-vous culturel, organisé à l’initiative de l’Association pour le développement de Somasso (ADS) est en train de faire son trou et de s’imposer dans l’agenda culturel national.

L’événement a enregistré la présence du représentant du ministre chargé de la Culture et du directeur national de l’action culturelle, Alamouta Dagnoko, du président de l’ADS, Markatié Daou, mais aussi des autorités politiques, administratives et des légitimités traditionnelles.

Les étudiants en médecine ressortissants de Somasso et Bla étaient aussi de la fête. Il est bon de préciser que la marraine de cette 9è édition du Festival Bélénitougou était Mme Koné Aminata Daou, «une namaden», c’est-à-dire originaire de la localité.

Alamouta Dagnoko a loué la beauté et l’importance de ce festival dans le développement de la localité. Véritable levier de développement qui illustre la vision des autorités de la Transition, ce rendez-vous est désormais inscrit dans l’agenda des grandes rencontres interculturelles. Et de confirmer que ce festival bénéficiera d’un appui en termes de conseils techniques pour son rayonnement, mais aussi pour la promotion du vivre ensemble, de la paix et de l’humanisme.

Le Bélénitugu est une pratique millénaire qui consiste à mettre le feu au bois à un moment propice afin de préserver la nature. Ce cérémonial était suivi des rituels de protection du village. Selon le directeur de l’action culturelle, cette rencontre centenaire est la mémoire collective de la continuité historique, le mode de pensée et de vie  d’une communauté.

Ce festival est loin d’être réduit à une dimension folklorique, c’est un puissant levier de développement local et fédérateur, qui a su raffermir les liens fraternels et d’humanisme séculaires entre les fils et les filles des circonscriptions de Koutiala, San, Bla, Ségou et bien d’autres.

Pour lui, ce rendez-vous culturel s’inscrit parfaitement en droite ligne dans la vision des autorités de la Transition à travers les Assises nationales pour la refondation de notre pays et les recommandations issues du Dialogue inter-Maliens. Il a remercié le président de l’ADS et toute son équipe pour l’initiative, ainsi que les partenaires techniques et financiers pour leur accompagnement.

«Aujourd’hui, le Festival Bélénitugu est devenu une référence locale et même nationale. Ses impacts socioéconomiques et culturels ne sont plus à démontrer», a soutenu Markatié Daou. Il demeure l’un des plus grands événements culturels dans le Cercle de Bla qui a permis à d’autres localités d’initier leurs festivals et dans l’aire de «Mamala» ou Miniankala. Il réunit chaque année des milliers de personnes ressortissants et sympathisants de la contrée.

Et Markatié Daou de mettre l’accent sur l’engagement de la population à travers ses contributions financières, mais aussi en termes d’investissement humain pour la réussite de l’événement, d’où le choix de Mme Koné Aminata Daou comme marraine. 

«Nous sollicitons la construction de notre pont pour désenclaver le village surtout pendant l’hivernage. C’est un cri de cœur que nous lançons aux autorités de la Transition pour la construction de ce pont, carrefour qui lie plusieurs villages à Somasso», a-t-il indiqué, avant de revenir sur l’histoire de Bélénitugu.

«À la fin des travaux champêtres, le village célèbre chaque année une fête traditionnelle pour implorer les génies protecteurs et encourager les travailleurs. Cette rencontre avait également un rôle protecteur du village contre les envahisseurs. Dans le souci de pérenniser cette vision de nos parents, l’ADS a créé en 2015 le Festival Bélénitugu pour consolider l’union et le développement de  Somasso», a expliqué Markatié Daou.

Selon lui, quelques années après, l’événement est devenu un véritable espace de développement en offrant au village des bosquets, des centres de santé, des programmes de formation, des forages, des antennes téléphoniques. Il a aussi contribué à la sauvegarde des forêts et à la protection de l’environnent à travers des initiatives citoyennes. En plus des activités folkloriques et artistiques, le festival a été marqué par plusieurs autres actions, notamment la semaine sanitaire, des matches de football, des témoignages sur la marraine et la mise en place d’un espace pour les enfants.

Des artistes comme Mamadou Dembélé dit Dabara et Prince Diallo, Zamprin Daou et autres célébrités ont laissé un souvenir inoubliable au Miniankala.

La présence des stands et des vendeurs venus d’autres villages a été l’une des innovations. Cet état de fait a été un réel succès, mais surtout une opportunité de relance des activités commerciales des femmes de la localité.

Amadou SOW

Lire aussi : #Mali: Transport en commun : Un casse-tête

Certains passagers se plaignent de voir les apprentis s’octroyer le droit de leur imposer des tarifs. Ils en appellent aux autorités compétentes en vue de mettre de l’ordre dans ce secteur.

Lire aussi : #Mali : Festivals culturels : Des outils de développement

Ces rendez-vous culturels boostent l’économie des régions ou cercles d’accueil. Au cours des activités, les habitants réalisent des business intéressants avec des produits locaux qu’ils proposent aux festivaliers.

Lire aussi : #Mali : Forum de la jeunesse en Chine : Le plaidoyer du Malien Amadou Biga

La 8è édition du Grand rassemblement de la jeunesse Chine-Afrique s’est tenue du 20 au 27 mai dernier à Beijing dans la capitale chinoise et Jinhua dans la province de Zhejiang (en Chine) sous le thème : «Rassembler les forces de la jeunesse et construire la modernisation Chine-Afrique»..

Lire aussi : #Mali : Sankè-Mô : Un patrimoine à préserver

La valorisation et la sauvegarde du patrimoine culturel matériel et immatériel sont toujours au cœur des préoccupations des autorités. Celles-ci s’inscrivent dans une vision de notre savoir-faire et savoir-vivre.

Lire aussi : #Mali : Fête des masques et marionnettes à Koulouninko : La tradition se perpétue

Samedi dernier, la place publique de Koulouninko, un quartier périphérique de Bamako, avait revêtu ses plus beaux atours, en plus du drapeau national : vert, or et rouge, pour accueillir la 16è édition de la fête traditionnelle et folklorique du quartier qui s’est tenue sous le thème : «En.

Lire aussi : #Mali : Métiers des arts : Le collectif des organisations professionnelles réclame le renouvellement des instances

On sent une colère diffuse au niveau du Collectif des organisations professionnelles d’artisans du Mali. Celui-ci estime que les mandats sont expirés depuis plus d’une décennie et réclame donc légitimement le renouvellement des instances des chambres de métiers du Mali. Le Collectif a anim.

Les articles de l'auteur

#Mali: Transport en commun : Un casse-tête

Certains passagers se plaignent de voir les apprentis s’octroyer le droit de leur imposer des tarifs. Ils en appellent aux autorités compétentes en vue de mettre de l’ordre dans ce secteur.

Par Amadou SOW


Publié mardi 11 juin 2024 à 17:51

#Mali : Festivals culturels : Des outils de développement

Ces rendez-vous culturels boostent l’économie des régions ou cercles d’accueil. Au cours des activités, les habitants réalisent des business intéressants avec des produits locaux qu’ils proposent aux festivaliers.

Par Amadou SOW


Publié lundi 10 juin 2024 à 18:05

#Mali : Forum de la jeunesse en Chine : Le plaidoyer du Malien Amadou Biga

La 8è édition du Grand rassemblement de la jeunesse Chine-Afrique s’est tenue du 20 au 27 mai dernier à Beijing dans la capitale chinoise et Jinhua dans la province de Zhejiang (en Chine) sous le thème : «Rassembler les forces de la jeunesse et construire la modernisation Chine-Afrique»..

Par Amadou SOW


Publié lundi 10 juin 2024 à 09:16

#Mali : Sankè-Mô : Un patrimoine à préserver

La valorisation et la sauvegarde du patrimoine culturel matériel et immatériel sont toujours au cœur des préoccupations des autorités. Celles-ci s’inscrivent dans une vision de notre savoir-faire et savoir-vivre.

Par Amadou SOW


Publié mercredi 05 juin 2024 à 19:14

#Mali : Fête des masques et marionnettes à Koulouninko : La tradition se perpétue

Samedi dernier, la place publique de Koulouninko, un quartier périphérique de Bamako, avait revêtu ses plus beaux atours, en plus du drapeau national : vert, or et rouge, pour accueillir la 16è édition de la fête traditionnelle et folklorique du quartier qui s’est tenue sous le thème : «Ensemble pour le développement de Koulouninko»..

Par Amadou SOW


Publié lundi 03 juin 2024 à 09:02

#Mali : Métiers des arts : Le collectif des organisations professionnelles réclame le renouvellement des instances

On sent une colère diffuse au niveau du Collectif des organisations professionnelles d’artisans du Mali. Celui-ci estime que les mandats sont expirés depuis plus d’une décennie et réclame donc légitimement le renouvellement des instances des chambres de métiers du Mali. Le Collectif a animé, la semaine dernière à la Bourse du travail, un point de presse sur la question..

Par Amadou SOW


Publié mercredi 29 mai 2024 à 18:18

Journée de l’Afrique : La tour de l’Afrique, déjà dans l’esprit de la fête

Les activités pédagogiques de la structure prendront fin le 18 mai prochain. Elles porteront sur le parcours pédagogique via l’application Tiyabou et un concours littéraire entre les établissements scolaires.

Par Amadou SOW


Publié mardi 14 mai 2024 à 19:28

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner