#Mali : Sadou Bocoum alias Thomas Lazare : Un amoureux de la presse

Dans le cadre des activités de la Semaine nationale de la liberté de la presse, débutée lundi 3 mai, L’Essor fait un clin d’œil à ce grand amoureux des médias

Publié mardi 07 mai 2024 à 07:28
#Mali : Sadou Bocoum alias Thomas Lazare : Un amoureux de la presse

Il est passionné du métier de journalisme. N’eut été son handicap qui a affecté sa parole, il aurait été un journaliste fieffé. Lui, c’est Sadou Bocoum alias Thomas Lazare. Il doit son surnom au célèbre présentateur du journal de 20 heures à la télévision nationale. Le savoir-faire du défunt Thomas Lazare Keïta l’a fortement séduit. Sadou Bocoum a appris à imiter brillamment l’ancien chargé de communication de la Délégation générale aux élections (DGE).

Il y a plusieurs années, il s’est épris de l’actualité. Les journaux télévisé, radiodiffusé et écrit l’ont magnétisé depuis son jeune âge. Un amour qui le conduira à fréquenter les locaux de l’Agence malienne de presse et de publicité (Amap) et l’Office de radio et télévision du Mali (ORTM). Dans ces deux structures, il est pour son penchant à gérer les petites tâches quotidiennes des employés.

Du lundi au vendredi, Thomas se réveille à partir de 6 heures du matin. C’est un homme élégant mesurant environ 1,6 mètre qui quitte le quartier Kalaban-coro Adekène pour se diriger vers l’Amap (Quartier du fleuve) et ensuite l’ORTM (Bozola). Il porte deux sacs portant les marques des deux médias publics. Ce «sapeur» aime la cravate et la veste, souvent accompagnées d’un soulier au bout pointu. Dès son arrivée à l’Amap aux environs de 7 heures, Thomas prend son petit-déjeuner avant de faire le tour des bureaux en quête de la parution du jour du quotidien national d’information «L’Essor».

Dans chaque bureau, il prend le temps de fouiller du regard la «Une» du journal et jeter un coup d’œil à l’intérieur comme un bon lettré. C’est son habitude préférée en attendant que ses hôtes lui offrent une copie du numéro du jour. Parfois, des travailleurs le poussent à faire une démonstration de présentation du journal télévisé avant de lui donner un journal. Il sait interpréter dans les gestes et la voix les présentateurs du journal de 20 heures de l’ORTM et les animateurs de la radio nationale et la Chaîne 2.


D’autres préfèrent lui éviter cet exercice impressionnant et lui réservent des numéros gratuitement. Par jour, il peut rassembler une dizaine d’exemplaires. Il arrive à les vendre à d’autres responsables de bureau qui lui donnent des pourboires. Cet argent permet à Sadou Bocoum d’assurer ses frais de transport pour retourner à la maison et subvenir à d’autres besoins.

 

COURTOIS ET DISPONIBLE- Le quinquagénaire est également un inconditionnel de l’émission «Ambiance midi» de Radio Mali. Il préfère suivre ce programme dans les locaux de l’ORTM. L’homonyme de Thomas Lazare Keïta sait qui présente quoi et quand. Demandez-lui celui qui présentera le journal télévisé de 20 heures du jour, il vous le dira sans hésiter. Selon N’Fally Camara, chauffeur à l’Amap, cela fait plus de vingt années qu’il connaît Thomas.

«Depuis que j’ai fait sa connaissance, je ne l’ai jamais vu dans une situation de conflit. Il est toujours courtois et disponible pour ses amis et connaissances même en dehors de l’Amap», témoigne celui qui habite le même quartier que notre «ami Thomas». Il précise que les voisins du quartier l’appellent également «Thomas». Selon lui, tout le monde connaît son amour pour le journalisme.

La présentatrice de 20 heures, Nianian Aliou Traoré, et ses collègues de l’ORTM surnomment Thomas la «mascotte de l’ORTM». Notre interlocutrice précise que cela fait une dizaine d’années qu’elle connaît Thomas. «La première fois que je l’ai vu, c’était dans la grande salle de rédaction de l’ORTM où il était venu chercher une des stagiaires qui lui plaisait beaucoup. Ce jour, il était bien costumé avec une cravate et chaussé de ses souliers», se rappelle-t-elle, ajoutant que depuis ce jour, il ne manque jamais l’occasion de suivre chacune de ses présentations et lui en parle le lendemain.


«Même quand on a envie de prendre du thé à la rédaction et qu’on est pris par le travail, il ne manque pas de bonne volonté pour nous en faire. Il constitue une mémoire vivante de l’ORTM», confie-t-elle en lui souhaitant une longue vie auprès de tous ses amis journalistes. Alors, pas seulement que pour Sadou Bocoum, le métier de journalisme reste une passion surtout quand il est bien exercé dans les règles de l’art.

Fadi CISSE

Lire aussi : #Mali :30è Conférence des directeurs généraux des douanes : Les experts balisent le terrain

En prélude à la 30è Conférence des directeurs généraux des douanes de la région Afrique occidentale et centrale (AOC) de l’Organisation mondiale des douanes (OMD), les experts ont débuté, hier dans un hôtel de Bamako, leurs travaux..

Lire aussi : #Mali : Organisation mondiale des douanes : Bamako va accueillir les directeurs généraux de la région Afrique occidentale et centrale

Du 27 au 31 mai 2024, notre pays va accueillir la 28è réunion des experts et la 30è rencontre des directeurs généraux des douanes de la région Afrique occidentale et centrale (AOC) de l’Organisation mondiale des douanes (OMD)..

Lire aussi : #Mali : Société minière B2Gold : Les journées de recrutement offrent des opportunités

La société minière B2Gold organise depuis lundi dernier dans un hôtel, des journées de recrutement qui prendront fin aujourd’hui. Cette cérémonie qui est à sa deuxième édition a pour but de créer un cadre où les représentants du département de la maintenance de B2Gold pourront venir .

Lire aussi : #Mali : Commercialisation du diamant brut : Les acteurs édifiés sur les procédures

Le ministre des Mines, Pr Amadou Keïta, a présidé, hier dans la salle de conférence de son département, l’atelier d’échanges sur les procédures de commercialisation du diamant brut. C’était en présence du directeur du bureau d’expertise, d’évaluation et de certification des diama.

Lire aussi : #Mali :Mopti-Niafunké : Laborieuse route en cette période de décrue

Entre la peur de croiser des terroristes, la joie de retrouver les siens, la fatigue et la découverte de beaux paysages, l’aventure dure près de trois jours sur l’eau.

Lire aussi : #Mali : Seydou Sissouma, membre de la Hac : «La tâche du régulateur est de veiller à ce que le pluralisme s’exerce dans les limites fixées par la loi et les codes de la profession»

À l’occasion de la Journée mondiale de la liberté de la presse, le président de la commission communication, des relations publiques et du partenariat de la Haute autorité de la communication (Hac), Seydou Sissouma, a bien voulu nous accorder une interview. Il aborde la question de la libert.

Les articles de l'auteur

#Mali :30è Conférence des directeurs généraux des douanes : Les experts balisent le terrain

En prélude à la 30è Conférence des directeurs généraux des douanes de la région Afrique occidentale et centrale (AOC) de l’Organisation mondiale des douanes (OMD), les experts ont débuté, hier dans un hôtel de Bamako, leurs travaux..

Par Fadi CISSE


Publié lundi 27 mai 2024 à 18:49

#Mali : Organisation mondiale des douanes : Bamako va accueillir les directeurs généraux de la région Afrique occidentale et centrale

Du 27 au 31 mai 2024, notre pays va accueillir la 28è réunion des experts et la 30è rencontre des directeurs généraux des douanes de la région Afrique occidentale et centrale (AOC) de l’Organisation mondiale des douanes (OMD)..

Par Fadi CISSE


Publié jeudi 23 mai 2024 à 20:00

#Mali : Société minière B2Gold : Les journées de recrutement offrent des opportunités

La société minière B2Gold organise depuis lundi dernier dans un hôtel, des journées de recrutement qui prendront fin aujourd’hui. Cette cérémonie qui est à sa deuxième édition a pour but de créer un cadre où les représentants du département de la maintenance de B2Gold pourront venir échanger..

Par Fadi CISSE


Publié mardi 21 mai 2024 à 19:35

#Mali : Commercialisation du diamant brut : Les acteurs édifiés sur les procédures

Le ministre des Mines, Pr Amadou Keïta, a présidé, hier dans la salle de conférence de son département, l’atelier d’échanges sur les procédures de commercialisation du diamant brut. C’était en présence du directeur du bureau d’expertise, d’évaluation et de certification des diamants bruts, Birama Sory Sidibé et plusieurs invités..

Par Fadi CISSE


Publié vendredi 10 mai 2024 à 09:10

#Mali :Mopti-Niafunké : Laborieuse route en cette période de décrue

Entre la peur de croiser des terroristes, la joie de retrouver les siens, la fatigue et la découverte de beaux paysages, l’aventure dure près de trois jours sur l’eau.

Par Fadi CISSE


Publié mercredi 08 mai 2024 à 09:05

#Mali : Seydou Sissouma, membre de la Hac : «La tâche du régulateur est de veiller à ce que le pluralisme s’exerce dans les limites fixées par la loi et les codes de la profession»

À l’occasion de la Journée mondiale de la liberté de la presse, le président de la commission communication, des relations publiques et du partenariat de la Haute autorité de la communication (Hac), Seydou Sissouma, a bien voulu nous accorder une interview. Il aborde la question de la liberté de presse dans le contexte actuel et revient sur les missions dévolues à l’autorité de régulation.

Par Fadi CISSE


Publié lundi 06 mai 2024 à 09:35

#Mali : Journée de la liberté de la presse : Vibrant appel au professionnalisme

À l’instar de la communauté internationale, notre pays a célébré, vendredi dernier, la 31è édition de la Journée mondiale de la liberté de la presse. À cette occasion, la Maison de la presse a lancé dans ses locaux, la Semaine de la presse à travers des conférences-débats et autres activités de renforcement de compétences des hommes de médias..

Par Fadi CISSE


Publié lundi 06 mai 2024 à 09:33

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner