#Mali : Tabaski et délestage : La machine à coudre mécanique sauve des couturiers

Dans l’optique de pouvoir honorer leurs engagements vis-à-vis des clients et continuer à faire tourner leurs ateliers, certains tailleurs utilisent de plus en plus ces machines. D’autres ont carrément opté pour la transition énergétique en installant un système solaire. Tous se frottent les mains

Publié mercredi 12 juin 2024 à 18:41
#Mali : Tabaski et délestage : La machine à coudre mécanique sauve des couturiers

Le quadragénaire Boubacar Diallo (nom d’emprunt) dans son atelier

 

 

Les couturiers sont les artisans clés de la célébration de la fête de Tabaski. Ils sont responsables de la confection des vêtements que des fidèles musulmans porteront pour la circonstance. Face aux coupures d’électricité qui perturbent immanquablement leur travail, certains tailleurs ont recours à la machine à coudre mécanique qui fonctionne à l’aide d’une pédale.

Dans un atelier de couture collectif à «Dabani», en Commune II du District de Bamako, sont installés plusieurs tailleurs concentrés sur des habits à coudre. Des bruits de machines à coudre, de la musique et des clients d’un côté marchandent le prix de leurs vêtements. Plus loin, des personnes qui font du thé essayent de rendre l’atmosphère plus agréable.

Dans ce brouhaha, un jeune homme, habillé en Jeans et maillot de l’équipe du FC Barcelone assemble des pièces de tissus au moyen d’un fil passé dans l’aiguille de sa machine à coudre. Il pédale avec entrain, s’arrête par moments, prend un bout de tissu, l’ajuste à un autre, puis les fait passer en dessous de l’aiguille et continue à pédaler. Il ne s’arrête que pour découper un morceau de tissu ou prendre un peu de thé. «Je suis le seul à avoir cette machine parmi la cinquantaine de tailleurs qui travaille ici. Je travaille avec ça, car il n’y a pas d’électricité et je n’ai aucun moyen de m’acheter un groupe électrogène», déclare Bourama Sacko avec agacement.

Malgré le travail et les modèles limités, on constate que certains clients se tournent vers ces tailleurs, car leurs prix sont moins chers. Contrairement à ceux qui utilisent des machines électriques. «Je suis venue déposer les habits de mes enfants chez Abdoul. Il coud à 7.500 Fcfa ce que des utilisateurs de la machine électronique font jusqu’à 15.000 Fcfa», affirme une femme portant un enfant au dos.

Boubacar Diallo (nom d’emprunt), quadragénaire, barbe grisonnant, est assis dans son atelier situé à Djelibougou, non loin du Lycée Kodonso. La position de son local attire plusieurs clients. Mais hélas, il ne pourra pas répondre à toutes les sollicitations à cause des coupures d’électricité. «Je cherche à m’adapter, mais c’est très dur. Je suis obligé de travailler avec mon ancienne machine à coudre», se lamente-t-il. Il explique que le processus est très fatiguant et qu’il a des courbatures à force de pédaler. Boubacar Diallo prévoit de s’acheter un groupe électrogène, car il ne peut plus continuer dans ce pétrin. «Certes, je ne ferai pas beaucoup de bénéfices, mais je préfère cela. J’ai une famille à nourrir, des clients et des salariés à honorer», avoue-t-il.

 

150.000 Fcfa- Moussa Touré, son apprenti, subi la même dure épreuve. «Avec les machines modernes, on aurait fini cette partie depuis très longtemps. Les machines traditionnelles ont fait leur temps. Aujourd’hui, les gens veulent des modèles et des broderies compliqués, chose que les machines traditionnelles ne peuvent pas faire», fait constater l’artisan. Il affirme que les capacités de cette machine sont limitées par rapport à la demande de leur clientèle. Selon lui, cet appareil n’a pas assez de force pour faire certains modèles et motifs. «Même si on branche la machine traditionnelle, ces capacités seront toujours limitées. Avec la machine moderne, il suffit de faire passer le tissu une fois sous l’aiguille pour que le fil tienne, dit-il. Avec son ancêtre, tel n’est pas le cas».

Certains tailleurs ont opté pour le solaire qu’ils qualifient de solution durable, efficace et économique très rentable. C’est le cas de Abou, tailleurs et styliste au quartier Golf, en Commune V du District de Bamako, à une centaine de mètre du centre de secours de la Protection civile. La dizaine de machine à coudre de cet artiste aux dix doigts de fée fonctionnent exclusivement avec l’énergie solaire. En tout, il dispose de trois panneaux solaires d’une capacité de 250 W chacun, alimentant deux petites batteries qui stockent l’énergie qui fait tourner les machines la nuit. Installé à l’angle gauche de l’atelier, le système est contrôlé par un ensemble régulateur, convertisseur et inverseur qui permettent de stabiliser l’électricité produite en l’adaptant aux besoins des machines.

Ce mordu de l’élevage explique avoir migré vers le solaire à l’approche de l’Aïd al-Fitr, fête musulmane marquant la rupture du jeûne du mois de Ramadan. Cela après s’être convaincu qu’il n’y aurait pas de solution à court terme à cette situation inouïe que vit la société Énergie du Mali (EDM-SA).

Et le coût de l’investissement est presque dérisoire au regard de l’avantage énorme que le solaire offre au plan économique.

«Le tout m’a coûté environ 150.000 Fcfa. Je suis autonome aujourd’hui à 100%. J’utilise l’électricité de la société Énergie du Mali la nuit lorsque c’est disponible. J’ai également adapté les moteurs des machines au solaire, elles consomment donc moins d’électricité», explique-t-il, un large sourire au coin des lèvres. Aujourd’hui, ses factures d’électricités dépassent à peine 5.000 Fcfa contre environ 30.000 à 35.000 Fcfa qu’il dépensait pour alimenter son compteur prépayé (Isago) d’EDM-S. Et de nouveaux clients continuent de solliciter les services de Abou.

Aminata DJIBO

 

Rédaction Lessor

Lire aussi : #Copa America : La Colombie rejoint l’argentine en finale

L’Argentine s’est qualifiée pour sa deuxième finale consécutive de Copa America en battant en demi-finale le Canada (2-0), grâce à un but de son capitaine emblématique Lionel Messi, qui a déclaré vivre “ses dernières batailles” avec l’Albiceleste, mardi soir à East Rutherford (é.

Lire aussi : Communiqué du conseil des ministres du mercredi 10 juillet 2024

Le Conseil des Ministres s’est réuni en session ordinaire, le mercredi 10 juillet 2024, dans sa salle de délibérations au Palais de Koulouba, sous la présidence du Colonel Assimi GOITA, Président de la Transition, Chef de l’Etat..

Lire aussi : #Mali : Audience à la Primature : Choguel Kokalla Maïga reçoit le groupe parlement panafricain

Le Premier minister, Choguel Kokalla Maïga, a reçu, mardi dernier à la Primature, une délégation du Groupe Parlement panafricain.

Lire aussi : #Mali : Un incendie consume un magasin d’essence à Baco-Djicoroni ACI

Un incendie dévastateur a consumé, mardi dernier, à Baco-Djicoroni ACI en Commune V de Bamako, un magasin de vente de carburant en vrac, détruisant tout le local sur son passage. L’animal de compagnie du propriétaire victime dont un singe y a laissé sa vie dans ce feu de maison qui a occasio.

Lire aussi : #Mali : #Mercato : Nico Williams dans le viseur du Barça

Joan Laporta a un coup de coeur. Le président du Barça vient de confirmer son intérêt pour le joueur de l’Athletic Bilbao, Nico Williams, actuellement avec la Roja pour disputer l’Euro 2024 en Allemagne. Le dirigeant est convaincu que l’aspect financier n’est pas forcément un frein pour.

Lire aussi : #Euro 2024 : L’Angleterre peut-elle stopper les Pays-Bas ?

Les Pays-Bas affrontent l’Angleterre aujourd’hui à 19h au Signal Iduna Park de Dortmund pour une place en finale de l’Euro 2024..

Les articles de l'auteur

#Copa America : La Colombie rejoint l’argentine en finale

L’Argentine s’est qualifiée pour sa deuxième finale consécutive de Copa America en battant en demi-finale le Canada (2-0), grâce à un but de son capitaine emblématique Lionel Messi, qui a déclaré vivre “ses dernières batailles” avec l’Albiceleste, mardi soir à East Rutherford (états-Unis)..

Par Rédaction Lessor


Publié vendredi 12 juillet 2024 à 11:07

Communiqué du conseil des ministres du mercredi 10 juillet 2024

Le Conseil des Ministres s’est réuni en session ordinaire, le mercredi 10 juillet 2024, dans sa salle de délibérations au Palais de Koulouba, sous la présidence du Colonel Assimi GOITA, Président de la Transition, Chef de l’Etat..

Par Rédaction Lessor


Publié mercredi 10 juillet 2024 à 20:54

#Mali : Audience à la Primature : Choguel Kokalla Maïga reçoit le groupe parlement panafricain

Le Premier minister, Choguel Kokalla Maïga, a reçu, mardi dernier à la Primature, une délégation du Groupe Parlement panafricain.

Par Rédaction Lessor


Publié mercredi 10 juillet 2024 à 17:25

#Mali : Un incendie consume un magasin d’essence à Baco-Djicoroni ACI

Un incendie dévastateur a consumé, mardi dernier, à Baco-Djicoroni ACI en Commune V de Bamako, un magasin de vente de carburant en vrac, détruisant tout le local sur son passage. L’animal de compagnie du propriétaire victime dont un singe y a laissé sa vie dans ce feu de maison qui a occasionné des dégâts légers le long de l’immeuble abritant le magasin..

Par Rédaction Lessor


Publié mercredi 10 juillet 2024 à 14:16

#Mali : #Mercato : Nico Williams dans le viseur du Barça

Joan Laporta a un coup de coeur. Le président du Barça vient de confirmer son intérêt pour le joueur de l’Athletic Bilbao, Nico Williams, actuellement avec la Roja pour disputer l’Euro 2024 en Allemagne. Le dirigeant est convaincu que l’aspect financier n’est pas forcément un frein pour attirer le joueur de 21 ans, sous contrat jusqu’en 2027 avec les Basques..

Par Rédaction Lessor


Publié mardi 09 juillet 2024 à 18:39

#Euro 2024 : L’Angleterre peut-elle stopper les Pays-Bas ?

Les Pays-Bas affrontent l’Angleterre aujourd’hui à 19h au Signal Iduna Park de Dortmund pour une place en finale de l’Euro 2024..

Par Rédaction Lessor


Publié mardi 09 juillet 2024 à 18:35

Mercato : Sandy Baltimore rejoint Chelsea

C’est désormais officiel, Sandy Baltimore fait partie des “Blues”. En fin de contrat, l’internationale française a préféré tenter une première expérience à l’étranger, plutôt que de prolonger. Après neuf années et plus de 200 matches disputés avec son club formateur le Paris Saint-Germain, la gauchère de 24 ans s’envole à Londres pour quatre saisons..

Par Rédaction Lessor


Publié mardi 09 juillet 2024 à 18:31

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner