Suspension de la grève : Les enseignants étaient bien au rendez-vous

Les cours ont repris dans toutes les écoles que nous avons visitées hier. Même si, par endroits, les conditions d’apprentissage laissaient à désirer

Publié mercredi 12 janvier 2022 à 07:44
Suspension de la grève : Les enseignants étaient bien au rendez-vous

Les sanctions économiques et financières de la Communauté économique des États d’Afrique de l’Ouest (Cedeao) et de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (Uemoa) contre notre pays, annoncées dimanche dernier, ont éveillé la fibre patriotique chez nos compatriotes qui n’apprécient guère de voir cette chape de plomb.

Les syndicats de l’éducation signataires du 15 octobre 2016 ne sont pas restés en marge. Ils ont décidé dans un sursaut patriotique de suspendre leur mot d’ordre de grève de 120 heures pour soutenir la cause nationale et réaliser l’union sacrée autour de la patrie dans ces moments difficiles, «Ensemble, nous défendons la République et nos acquis».

Cette décision a été prise lundi dernier lors d’une réunion extraordinaire à la Maison de l’enseignant. Dans un communiqué signé par leurs leaders, les syndicats de l’éducation estiment avoir suivi à travers les médias les sanctions imposées au Mali à l’issue du Sommet de la Cedeao et de celui de l’Uemoa.

Pour les syndicalistes, ces sanctions sont disproportionnées et injustifiées eu égard à la disponibilité au dialogue exprimée par les autorités de la Transition. Cette situation, estiment-ils, impose à chaque citoyen un sacrifice. Ils rappellent que cette mesure de suspension, ne signifie pas renoncer à leur noble lutte qui se poursuivra dès que la situation s’améliorera. Conformément au mot d’ordre des syndicats, les enseignants ont repris les cours dans certaines écoles publiques. À l’école communautaire de Bakaribougou, les pédagogues étaient bien présents et ont dispensé normalement les cours.

La reprise des cours était aussi effective au lycée «Boullagui  Fadiga» à l’Hippodrome. Les enseignants étaient bien au rendez-vous. Les élèves n’étaient pas nombreux à suivre les cours. Le proviseur de l’établissement d’enseignement secondaire, Sékou Sallah Dolo, dira que plusieurs lycéens n’étaient pas informés de la suspension du mot d’ordre de grève des syndicalistes.

Au niveau du groupe scolaire «Franco-arabe» de Banakabougou, toutes les salles de classe des 1er et second cycles étaient rouvertes après une semaine de grève. Les enseignants continuaient de transmettre des connaissances aux écoliers. Les conditions d’apprentissage laissaient à désirer dans cette école, car les élèves étaient assis à même le sol. Le revêtement en disait long sur la dégradation des classes. L’établissement souffre aussi d’un manque d’électricité et vraiment le besoin de réhabilitation se fait ardemment sentir selon la directrice du 1er cycle Mme Diawara Fanta D. Diakité.

La reprise des cours était également totale au lycée «Ibrahima Ly» de Banankabougou. Les enseignants ont quasiment répondu à l’appel et dispensaient normalement leurs cours. Dans cet établissement, il y a un système de rotation des élèves qui permet de bien gérer les effectifs pléthoriques, de dispenser un enseignement de qualité et d’appliquer l’approche par compétences (APC).

Les 26 salles de classes de 12è année et les 4 classes de 11è année du lycée étaient occupées par des élèves tandis que les 21 salles de classes, notamment 11 classes de 10è année commune et 10 classes de 11è année sciences économiques et sociales ont aussi repris les cours dans l’après-midi. L’administration scolaire a formé un groupe restreint de 25 élèves par classe pour le bon déroulement des cours. La reprise était timide au Groupe scolaire «Mamadou Diarra  N°2» de Médina Coura. Les enseignants dispensaient des cours au peu d’élèves qui étaient présents.

Il est utile de rappeler dans tous les établissements visités, il y avait un relâchement dans le respect des gestes barrières, notamment le port des masques. Cela malgré la fulgurance de la pandémie ces derniers temps.

 Rappelons que les syndicats de l’éducation signataires du 15 octobre 2016 avaient déclenché une grève générale de 120 heures du 4 janvier au 11 janvier 2022 pour réclamer l’application intégrale et immédiate de l’article 39 de la Loi n° 2018-007 du 16 janvier 2018 portant Statut autonome du personnel des enseignements secondaire, fondamental et de l’éducation préscolaire et spéciale.

Sidi WAGUE

Lire aussi : #Mali : Académie malienne des langues : Sentinelle de nos langues nationales

Grâce au travail technique de l’Amalan, notre pays dispose d’alphabets, des règles de transcription, de lexiques, de grammaire de références pour 12 de nos 13 langues nationales.

Lire aussi : #Mali : Examen du DEF : C’est le grand calme dans les centres d’examen

Les épreuves du Diplôme d’études fondamentales (DEF) se sont poursuivies, hier, dans les différents centres d’examen à Bamako. Les candidats ont composé dans différentes matières, notamment les mathématiques et la biologie..

Lire aussi : #Mali : Examen du DEF : 349.080 candidats inscrits cette année

Le Premier ministre, Choguel Kokalla Maïga, a lancé hier les épreuves de cet examen de fin d’année. Le chef du gouvernement a conseillé aux postulants d’accomplir des efforts personnels et de ne compter que sur eux-mêmes.

Lire aussi : #Mali : Examens de fin d’année scolaire : Le ministre Amadou Sy Savané donne le top départ du cap

Cette année, ils sont 22.094 candidats à vouloir obtenir le Certificat d’aptitude professionnelle (CAP). Ces postulants sont repartis entre 20 Académies et 144 centres d’examen à travers le pays.

Lire aussi : #Mali : Examens de fin d’année scolaire : L’heure des préparatifs

Dans les différents établissements scolaires, les candidats se préparent du mieux qu’ils peuvent. Certains postulants s’exercent en petits groupes, d’autres suivent des cours de remédiation dispensés bénévolement par des enseignants.

Lire aussi : #Mali : Examen du DEF : C’est parti pour les épreuves anticipées

Le ministre de l’Éducation nationale, Dr Amadou Sy Savané, a donné, vendredi dernier au stade municipal de Djélibougou, le coup d’envoi des épreuves anticipées du Diplôme d’études fondamentales (DEF)..

Les articles de l'auteur

#Mali : Académie malienne des langues : Sentinelle de nos langues nationales

Grâce au travail technique de l’Amalan, notre pays dispose d’alphabets, des règles de transcription, de lexiques, de grammaire de références pour 12 de nos 13 langues nationales.

Par Sidi WAGUE


Publié mardi 11 juin 2024 à 17:59

#Mali : Examen du DEF : C’est le grand calme dans les centres d’examen

Les épreuves du Diplôme d’études fondamentales (DEF) se sont poursuivies, hier, dans les différents centres d’examen à Bamako. Les candidats ont composé dans différentes matières, notamment les mathématiques et la biologie..

Par Sidi WAGUE


Publié mardi 04 juin 2024 à 17:51

#Mali : Examen du DEF : 349.080 candidats inscrits cette année

Le Premier ministre, Choguel Kokalla Maïga, a lancé hier les épreuves de cet examen de fin d’année. Le chef du gouvernement a conseillé aux postulants d’accomplir des efforts personnels et de ne compter que sur eux-mêmes.

Par Sidi WAGUE


Publié lundi 03 juin 2024 à 19:24

#Mali : Examens de fin d’année scolaire : Le ministre Amadou Sy Savané donne le top départ du cap

Cette année, ils sont 22.094 candidats à vouloir obtenir le Certificat d’aptitude professionnelle (CAP). Ces postulants sont repartis entre 20 Académies et 144 centres d’examen à travers le pays.

Par Sidi WAGUE


Publié lundi 27 mai 2024 à 18:45

#Mali : Examens de fin d’année scolaire : L’heure des préparatifs

Dans les différents établissements scolaires, les candidats se préparent du mieux qu’ils peuvent. Certains postulants s’exercent en petits groupes, d’autres suivent des cours de remédiation dispensés bénévolement par des enseignants.

Par Sidi WAGUE


Publié mercredi 22 mai 2024 à 19:27

#Mali : Examen du DEF : C’est parti pour les épreuves anticipées

Le ministre de l’Éducation nationale, Dr Amadou Sy Savané, a donné, vendredi dernier au stade municipal de Djélibougou, le coup d’envoi des épreuves anticipées du Diplôme d’études fondamentales (DEF)..

Par Sidi WAGUE


Publié dimanche 19 mai 2024 à 18:26

Dialogue inter-Maliens : Les syndicats édifiés

En prélude à la phase nationale du Dialogue inter-Maliens pour la paix et la réconciliation nationale, les membres du comité de pilotage du Dialogue inter-Maliens ont rencontré, mercredi dernier au Centre international de conférences (CICB), les responsables des centrales syndicales et des syndicats de l’éducation..

Par Sidi WAGUE


Publié vendredi 05 avril 2024 à 09:01

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner