Tremplin startup de l’Uemoa : 18 millions de Fcfa pour les lauréats du Mali

La Commission de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (Uemoa), en collaboration avec la Chambre de commerce et d’industrie du Mali (CCIM) et la Chambre consulaire régionale de l’Uemoa (Ccr-Uemoa), a remis des prix aux lauréats maliens de la 2è édition du concours Tremplin start-up Uemoa.

Publié mardi 20 juin 2023 à 08:45
Tremplin startup de l’Uemoa : 18 millions de Fcfa pour les lauréats du Mali

Le concours était destiné à soutenir l’émergence de champions nationaux et régionaux dans le secteur privé


Les 3 lauréats ont été récompensés à hauteur de 18 millions de Fcfa. La cérémonie s’est déroulée, jeudi dernier au siège de la CCIM, en présence du représentant du ministère de l’Industrie et du Commerce, Sidi Ahmed Ould Sidi Salem et du représentant résident de la Commission de l’Uemoa, Mamadou Moustapha Barro. Le président de la CCIM, Madiou Simpara, était également présent. Tremplin start-up Uemoa entend insuffler une dynamique de compétition sous régionale pour la promotion de l’entreprise. Cela, en stimulant les structures de promotion de l’entreprise pour l’accompagnement des startups dans les secteurs innovants, stratégiques et à fort potentiel de développement. Le thème de cette édition est «l’économie numérique au service de l’agro-industrie».


Les 3 lauréats à l’échelle nationale sont la start-up Agribio Mali, portée par Mariétou Diarra qui a remporté le premier prix d’encouragement, la start-up Smart Market d’Aminata Tandia qui occupe la deuxième marche et la start-up Ferme du Berger, portée par Dramane Sangaré. Ils ont reçu, chacun, un prix d’encouragement d’une valeur de 5 millions de Fcfa. Une structure accompagnatrice a été également récompensée, en l’occurrence le centre Impact Ub Bamako qui a reçu deux prix d’encouragement d’un million de Fcfa.


Le représentant du ministre a salué cette initiative communautaire. «La lancinante question de l’emploi des jeunes, l’auto-emploi est devenue plus qu’une option, c’est une exigence. D’où l’importance de promouvoir la culture de l’entrepreneuriat à travers des initiatives comme Tremplin start-up Uemoa», a déclaré Sidi Ahmed Ould Sidi Salem. Et d’ajouter : «Quand les femmes et les hommes décident de contribuer à la création de valeur ajoutée, à travers l’innovation et la création d’emplois, ils tracent sûrement les sillons pour un développement accéléré de nos États.»


Pour le représentant résident de l’Uemoa, ce concours a pour but de soutenir l’émergence de champions nationaux et régionaux dans le secteur privé communautaire. «S’investir dans une start-up est d’abord, une aventure humaine aux côtés de celles et ceux qui bâtiront notre monde de demain. C’est aussi une façon de soutenir la création d’emplois, à travers la promotion des entreprises futures», a noté Mamadou Moustapha Barro. Le président de la CCIM, Madiou Simpara a fait savoir que sa structure organisera plus de séances de formation pour plus de gagnants.


«J’encourage tous ceux qui n’ont pas eu de prix à fournir plus d’efforts pour être prochainement parmi les gagnants», a-t-il exhorté. Au nom des lauréats, Dramane Sangaré a déclaré que ces prix vont leur permettre d’aller plus loin. «Ce fonds sera d’une grande aide pour nos différentes structures. Les jeunes méritent d’être formés parce que c’est une compétition régionale. Et il faut être bon pour remporter des prix.


J’exhorte les jeunes à travailler et à faire de leur mieux pour la bonne continuité de l’initiative», a ajouté Dramane Sangaré.
Tremplin start-up Uemoa est une initiative destinée à mettre en place une activité pérenne en matière d’appui à la promotion d’un nouveau type d’entreprenariat.

Fatoumata Mory SIDIBE

Lire aussi : #Mali: Secteur minier : Le PGSM offre des équipements à l’Eni-ABT

Le Projet de gouvernance du secteur minier (PGSM), un financement de la Banque mondiale, a offert des équipements à l’École nationale d’ingénieurs Abderhamane Baba Touré (Eni-ABT)..

Lire aussi : #Mali : Épluchures et restes de table : Des nourritures pour animaux

Les restes d’aliments, au lieu de se retrouver dans les poubelles ou jeter à même le sol, sont séchés par des femmes avant d’être revendus aux éleveurs et autres propriétaires d’animaux qui les transforment en aliment bétail. Vendeurs et acheteurs, chacun y trouve son compte.

Lire aussi : #Mali : Sita : Pour la promotion des métiers

Cette année, les métiers ciblés sont, entre autres, la construction, la production et la transformation agro-alimentaire, l’hôtellerie et la restauration, l’artisanat utilitaire, le numérique et la transformation digitale. Les pays amis invités sont notamment le Maroc (invité d’honneur).

Lire aussi : #Mali : Service Garbal : Des informations fiables pour guider les éleveurs

Le ministre de l’Élevage et de la Pêche, Youba Ba, a visité, vendredi dernier à l’immeuble Jean Marie Cissé sis à l’ACI 2000, le centre d’appel Orange M-Agri qui abrite le Projet Garbal..

Lire aussi : #Mali : Éventail de mariage : Une valeur ajoutée au look de la mariée

De plus en plus sollicité dans les cérémonies de mariage, cet accessoire de beauté peut être personnalisé. Il s’adapte à tous les styles vestimentaires.

Lire aussi : #Mali : Élevage : Padel-M offre des équipements aux interprofessions

Le Projet d’appui au développement de l’élevage au Mali (Padel-M) a remis lundi une importante quantité de matériels aux interprofessions partenaires..

Les articles de l'auteur

#Mali: Secteur minier : Le PGSM offre des équipements à l’Eni-ABT

Le Projet de gouvernance du secteur minier (PGSM), un financement de la Banque mondiale, a offert des équipements à l’École nationale d’ingénieurs Abderhamane Baba Touré (Eni-ABT)..

Par Fatoumata Mory SIDIBE


Publié mardi 11 juin 2024 à 17:52

#Mali : Épluchures et restes de table : Des nourritures pour animaux

Les restes d’aliments, au lieu de se retrouver dans les poubelles ou jeter à même le sol, sont séchés par des femmes avant d’être revendus aux éleveurs et autres propriétaires d’animaux qui les transforment en aliment bétail. Vendeurs et acheteurs, chacun y trouve son compte.

Par Fatoumata Mory SIDIBE


Publié mercredi 05 juin 2024 à 18:36

#Mali : Sita : Pour la promotion des métiers

Cette année, les métiers ciblés sont, entre autres, la construction, la production et la transformation agro-alimentaire, l’hôtellerie et la restauration, l’artisanat utilitaire, le numérique et la transformation digitale. Les pays amis invités sont notamment le Maroc (invité d’honneur), le Burkina Faso, le Niger, la Guinée et la Côte d’Ivoire.

Par Fatoumata Mory SIDIBE


Publié mardi 04 juin 2024 à 18:40

#Mali : Service Garbal : Des informations fiables pour guider les éleveurs

Le ministre de l’Élevage et de la Pêche, Youba Ba, a visité, vendredi dernier à l’immeuble Jean Marie Cissé sis à l’ACI 2000, le centre d’appel Orange M-Agri qui abrite le Projet Garbal..

Par Fatoumata Mory SIDIBE


Publié lundi 03 juin 2024 à 09:03

#Mali : Éventail de mariage : Une valeur ajoutée au look de la mariée

De plus en plus sollicité dans les cérémonies de mariage, cet accessoire de beauté peut être personnalisé. Il s’adapte à tous les styles vestimentaires.

Par Fatoumata Mory SIDIBE


Publié jeudi 30 mai 2024 à 19:00

#Mali : Élevage : Padel-M offre des équipements aux interprofessions

Le Projet d’appui au développement de l’élevage au Mali (Padel-M) a remis lundi une importante quantité de matériels aux interprofessions partenaires..

Par Fatoumata Mory SIDIBE


Publié mardi 28 mai 2024 à 18:23

#Mali : Redevabilité : La commune III présente son compte administratif aux citoyens

Installation de panneaux solaires, construction d’une salle polyvalente, achat de matériels informatiques et de mobiliers de bureau, actions menées dans le domaine de l’éducation, de la santé, de la solidarité et de l’autonomisation des femmes....

Par Fatoumata Mory SIDIBE


Publié lundi 27 mai 2024 à 17:53

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner