Arrêté interministériel sur la santé et la justice : Pour améliorer les conditions de vie des détenus

Pour améliorer les conditions de vie de la population pénitentiaire en soins de santé, le Comité international de la croix-rouge (CICR) en collaboration avec la division de la Santé et de l’hygiène publique, de la justice, et de la direction nationale de l’administration pénitentiaire et de l’éducation surveillée a organisé un atelier de vulgarisation de l’arrêté interministériel fixant les modalités de prise en charge de la population pénitentiaire dans le cadre du service public hospitalier.

Publié vendredi 10 juin 2022 à 08:22
Arrêté interministériel sur la santé et la justice : Pour améliorer les conditions de vie des détenus

Les instruments juridiques accordent une place de choix à la santé de la personne détenue

 

Le représentant du ministre de la Justice et des Droits de l’Homme, Garde des Sceaux, Diakariaou Doumbia, a présidé hier la cérémonie en présence du directeur national de l’administration pénitentiaire et de l’éducation surveillée, (DNAPES), Ibrahima Tounkara, du médecin du CICR, Dr Popol Lobo Biduaya et de nombreux participants.

Le CICR est une organisation humanitaire indépendante qui porte assistance aux personnes touchées par un conflit armé ou d’autres situations de violence partout dans le monde. En 2002, la loi hospitalière a consacré le service public hospitalier. Dans cette logique, elle a initié un arrêté conjoint des ministères de la santé et de la justice pour déterminer les détails du service public hospitalier concernant les personnes privées de liberté. C’est dans cette optique que le CICR souhaite accompagner cette démarche des autorités pénitentiaires et sanitaires.

 Elle s’inscrit dans le sens de l’amélioration des conditions de détention des personnes privées de liberté, conformément au droit international et à la Constitution. L’objectif général de l’atelier était de faire réagir les participants, chacun en ce qui le concerne, dans le sens de la fourniture effective et diligente du service public hospitalier à la population pénitentiaire. Le directeur national de l’administration pénitentiaire a expliqué que l’accès aux soins de santé est une loi fondamentale pour toute personne libre ou détenue.

Ajoutant qu’il y a peu de centre de santé dans les prisons au Mali. Ce qui n’est pas normal selon lui. Et de poursuivre que malgré le fait que certains prisonniers soient dangereux, en cas de maladies, ils ont droit aux soins médicaux sous surveillance. Ainsi, quand les conditions de détention sont améliorées, les droits des prisonniers sont respectés, a-t-il soutenu.

De son côté, le médecin du CICR, a rappelé que l’atelier est à sa 4è rencontre avec tous les acteurs du domaine y compris ceux des régions. Il a espéré que la présente session permettra aux participants de s’imprégner de l’arrêté interministériel.

Le représentant du ministre de la justice, Diakariaou Doumbia a souligné que l’arrêté interministériel contribuera sans nul doute à améliorer les conditions de détention grâce à une meilleure prise en charge sanitaire.

De nombreux instruments juridiques comme la Constitution de 1992, la loi portant régime pénitentiaire et loi hospitalière accordent une place de choix à la question de santé des citoyens notamment celle de la personne détenue.

Amsatou Oumou TRAORE

Lire aussi : #Mali : Lutte contre le travail des enfants : Le rôle protecteur des femmes

Dans le cadre de la célébration de la Journée mondiale contre le travail des enfants (JMTE), l’Association de bienfaisance pour l’enfance au Sahel et les initiatives citoyennes (Besic) a organisé, vendredi dernier à la Cité des enfants à Niamakoro, une journée de sensibilisation sur le t.

Lire aussi : #Mali : Bal de costume traditionnels : Un succès total

C’était indéniablement une belle fête. De nombreux invités ont répondu présent au Bal de costumes traditionnels organisé, le week-end dernier sur l’esplanade du Centre international de conférences de Bamako (CICB), à l’initiative de la direction générale de l’Office de radio et t.

Lire aussi : #Mali : Campagne nationale de planification familiale : Accélérer l’atteinte des objectifs de développement durable

Notre pays doit continuer à accomplir de gros efforts dans l’amélioration de la santé de la femme et de l’enfant pour répondre aux défis.

Lire aussi : #Mali : Fistule obstétricale : Le drame social qui détruit les foyers

Le défi de l’élimination de cette maladie est à portée de main. À condition que la prévention soit menée efficacement et que les malades soient prises en charge correctement dans des unités de soins appropriées.

Lire aussi : #Mali : Fistule obstétricale : Onasr s’engage pour l’élimination

En prélude à la Journée internationale pour l’élimination de la fistule qui sera célébrée demain, l’Office national de la santé de la reproduction (Onasr) a organisé, mercredi à son siège à l’ACI 2000, une conférence de presse sur la fistule obstétricale sous le thème : «Intens.

Lire aussi : #Mali : Chaîne autour de la cheville : Un accessoire de mode pour les femmes

L’origine de son port remonte à des siècles dans les sociétés africaines où elle symbolisait notamment la richesse. De nos jours, les femmes habillent leurs chevilles par plaisir et pour l’élégance.

Les articles de l'auteur

#Mali : Lutte contre le travail des enfants : Le rôle protecteur des femmes

Dans le cadre de la célébration de la Journée mondiale contre le travail des enfants (JMTE), l’Association de bienfaisance pour l’enfance au Sahel et les initiatives citoyennes (Besic) a organisé, vendredi dernier à la Cité des enfants à Niamakoro, une journée de sensibilisation sur le thème : «Le pouvoir des femmes : un rempart contre les pires formes de travail des enfants»..

Par Amsatou Oumou TRAORE


Publié lundi 15 juillet 2024 à 10:15

#Mali : Bal de costume traditionnels : Un succès total

C’était indéniablement une belle fête. De nombreux invités ont répondu présent au Bal de costumes traditionnels organisé, le week-end dernier sur l’esplanade du Centre international de conférences de Bamako (CICB), à l’initiative de la direction générale de l’Office de radio et télévision du Mali (Ortm)..

Par Amsatou Oumou TRAORE


Publié lundi 01 juillet 2024 à 17:02

#Mali : Campagne nationale de planification familiale : Accélérer l’atteinte des objectifs de développement durable

Notre pays doit continuer à accomplir de gros efforts dans l’amélioration de la santé de la femme et de l’enfant pour répondre aux défis.

Par Amsatou Oumou TRAORE


Publié jeudi 30 mai 2024 à 19:54

#Mali : Fistule obstétricale : Le drame social qui détruit les foyers

Le défi de l’élimination de cette maladie est à portée de main. À condition que la prévention soit menée efficacement et que les malades soient prises en charge correctement dans des unités de soins appropriées.

Par Amsatou Oumou TRAORE


Publié jeudi 23 mai 2024 à 19:59

#Mali : Fistule obstétricale : Onasr s’engage pour l’élimination

En prélude à la Journée internationale pour l’élimination de la fistule qui sera célébrée demain, l’Office national de la santé de la reproduction (Onasr) a organisé, mercredi à son siège à l’ACI 2000, une conférence de presse sur la fistule obstétricale sous le thème : «Intensifier la sensibilisation auprès des prestataires et des communautés pour renforcer la prévention et la prise en charge de la fistule obstétricale»..

Par Amsatou Oumou TRAORE


Publié mercredi 22 mai 2024 à 19:28

#Mali : Chaîne autour de la cheville : Un accessoire de mode pour les femmes

L’origine de son port remonte à des siècles dans les sociétés africaines où elle symbolisait notamment la richesse. De nos jours, les femmes habillent leurs chevilles par plaisir et pour l’élégance.

Par Amsatou Oumou TRAORE


Publié vendredi 10 mai 2024 à 09:04

#Mali : Personnes atteintes d’albinisme : L’Association philanthropie du Mali veut briser les tabous

En marge du Festival de la solidarité qui s’est tenu sous le thème : «Albinisme, brisons les tabous», l’Association philanthropie du Mali, en collaboration avec l’Association pour la promotion et l’insertion sociale des enfants atteints d’albinisme (SOS Albinos), a organisé, il y a quelques jours au Palais de la culture Amadou Hampâté Ba, une conférence sur les personnes atteintes d’albinisme..

Par Amsatou Oumou TRAORE


Publié mardi 07 mai 2024 à 07:32

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner