Femmes, paix et sécurité : Acquis et perspectives de la Résolution 1325 partagés

Le grand défi de la prise en compte de la résolution reste la sensibilisation des hommes

Publié jeudi 03 mars 2022 à 08:05
Femmes, paix et sécurité : Acquis et perspectives de la Résolution 1325 partagés

Le ministère de la Promotion de la Femme de l’Enfant, et de la Famille, en collaboration avec ses partenaires, a organisé, mardi dernier dans un hôtel de la place, une journée d’échanges, de partage d’expériences avec une communauté de pratique, notamment les acteurs du cadre de concertation de mise en œuvre de l’Agenda femmes, paix et sécurité.

La cérémonie d’ouverture était présidée par la représentante du ministère de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille, Oumou Diarra, en présence des partenaires. La rencontre visait à promouvoir la communauté de pratique qui nourrit la réflexion et le partage des résultats, des apprentissages et des connaissances sur l’Agenda femmes, paix et sécurité. Elle s’est aussi attachée à favoriser les échanges des acteurs concernés sur les progrès et apprentissages de l’Agenda femmes, paix et sécurité.

Les discussions ont aussi porté sur les succès, les innovations et les défis de la mise en œuvre de cet agenda. Rappelons que le Conseil de sécurité des Nations unies a adopté à l’unanimité la résolution 1325 sur les femmes, paix et la sécurité le 31 octobre 2000. Cette résolution incite les États membres à prendre en compte les besoins particuliers des femmes en matière de sécurité dans les situations de conflits et post-conflits. Elle reconnaît que les femmes et les hommes sont affectés de manière différente par la guerre, mais surtout que les femmes jouent un rôle important dans la prévention et la résolution des conflits, la consolidation de la paix, la reconstruction après le conflit et dans la prise de décisions en termes de paix et sécurité.

La représentante du ministère en charge de la Promotion de la Femme a expliqué que de l’adoption de la résolution à nos jours, il y a eu globalement beaucoup d’avancées significatives. C’est pourquoi, la grande majorité des femmes, voire celles du Septentrion ont été sensibilisées sur cette résolution malgré l’extrême insécurité. Selon elle, tous ces efforts ont été menés pour que les femmes puissent jouer pleinement leur rôle dans la résolution des conflits et la prise des décisions dans le pays.

La présidente de la plateforme des femmes leaders du Mali, Mme Doumbia Mama Koité, dira que son organisation a mené beaucoup d’activités sur le terrain avec le soutien de nombreux partenaires. Selon elle, l’organisation a fait des sessions d’appropriation, de sensibilisation, des plaidoyers et des campagnes pour que le Mali intègre cette résolution dans ses actions quotidiennes.

 Et de poursuivre que certains acteurs sociaux et culturels marginalisent toujours les femmes, surtout dans les instances de prise de décisions. Mme Doumbia Mama Koité ajoutera que dans un pays en conflit, les femmes sont les plus touchées et par conséquent le pays ne pourrait pas retrouver la paix sans leur implication totale. Pour elle, il est clair que le combat doit toujours continuer pour sensibiliser les hommes aussi bien que les femmes afin d’obtenir des résultats immédiats et satisfaisants.

La représentante du Projet voix et leadership des femmes «Musoya», Coumba Bah, a indiqué qu’il ne peut pas avoir une paix durable dans une communauté sans l’implication des membres de la communauté, notamment les hommes, les femmes, voire les enfants. Elle a également relevé que son organisation a mis en place une initiative dénommée aussi : «Musoya». Il s’agit d’une émission, créée en 2017, et diffusée à la radio et à la télé qui informe et sensibilise la gent féminine sur la résolution.

Pour beaucoup d’acteurs qui se battent pour la prise en compte de la résolution, le grand défi reste encore la sensibilisation des hommes. À ce propos, Coumba Bah a indiqué que les hommes sont incontournables pour l’atteinte des objectifs. Et de souligner que ceux-ci devraient accompagner les femmes dans la mise en œuvre totale de la résolution. Notons que des progrès ont été réalisés dans la mise en œuvre et que les Maliennes continuent de s’engager résolument dans le combat pour la consolidation de la paix et de la sécurité dans notre pays.

Amsatou Oumou TRAORE

Lire aussi : #Mali : Lutte contre le travail des enfants : Le rôle protecteur des femmes

Dans le cadre de la célébration de la Journée mondiale contre le travail des enfants (JMTE), l’Association de bienfaisance pour l’enfance au Sahel et les initiatives citoyennes (Besic) a organisé, vendredi dernier à la Cité des enfants à Niamakoro, une journée de sensibilisation sur le t.

Lire aussi : #Mali : Bal de costume traditionnels : Un succès total

C’était indéniablement une belle fête. De nombreux invités ont répondu présent au Bal de costumes traditionnels organisé, le week-end dernier sur l’esplanade du Centre international de conférences de Bamako (CICB), à l’initiative de la direction générale de l’Office de radio et t.

Lire aussi : #Mali : Campagne nationale de planification familiale : Accélérer l’atteinte des objectifs de développement durable

Notre pays doit continuer à accomplir de gros efforts dans l’amélioration de la santé de la femme et de l’enfant pour répondre aux défis.

Lire aussi : #Mali : Fistule obstétricale : Le drame social qui détruit les foyers

Le défi de l’élimination de cette maladie est à portée de main. À condition que la prévention soit menée efficacement et que les malades soient prises en charge correctement dans des unités de soins appropriées.

Lire aussi : #Mali : Fistule obstétricale : Onasr s’engage pour l’élimination

En prélude à la Journée internationale pour l’élimination de la fistule qui sera célébrée demain, l’Office national de la santé de la reproduction (Onasr) a organisé, mercredi à son siège à l’ACI 2000, une conférence de presse sur la fistule obstétricale sous le thème : «Intens.

Lire aussi : #Mali : Chaîne autour de la cheville : Un accessoire de mode pour les femmes

L’origine de son port remonte à des siècles dans les sociétés africaines où elle symbolisait notamment la richesse. De nos jours, les femmes habillent leurs chevilles par plaisir et pour l’élégance.

Les articles de l'auteur

#Mali : Lutte contre le travail des enfants : Le rôle protecteur des femmes

Dans le cadre de la célébration de la Journée mondiale contre le travail des enfants (JMTE), l’Association de bienfaisance pour l’enfance au Sahel et les initiatives citoyennes (Besic) a organisé, vendredi dernier à la Cité des enfants à Niamakoro, une journée de sensibilisation sur le thème : «Le pouvoir des femmes : un rempart contre les pires formes de travail des enfants»..

Par Amsatou Oumou TRAORE


Publié lundi 15 juillet 2024 à 10:15

#Mali : Bal de costume traditionnels : Un succès total

C’était indéniablement une belle fête. De nombreux invités ont répondu présent au Bal de costumes traditionnels organisé, le week-end dernier sur l’esplanade du Centre international de conférences de Bamako (CICB), à l’initiative de la direction générale de l’Office de radio et télévision du Mali (Ortm)..

Par Amsatou Oumou TRAORE


Publié lundi 01 juillet 2024 à 17:02

#Mali : Campagne nationale de planification familiale : Accélérer l’atteinte des objectifs de développement durable

Notre pays doit continuer à accomplir de gros efforts dans l’amélioration de la santé de la femme et de l’enfant pour répondre aux défis.

Par Amsatou Oumou TRAORE


Publié jeudi 30 mai 2024 à 19:54

#Mali : Fistule obstétricale : Le drame social qui détruit les foyers

Le défi de l’élimination de cette maladie est à portée de main. À condition que la prévention soit menée efficacement et que les malades soient prises en charge correctement dans des unités de soins appropriées.

Par Amsatou Oumou TRAORE


Publié jeudi 23 mai 2024 à 19:59

#Mali : Fistule obstétricale : Onasr s’engage pour l’élimination

En prélude à la Journée internationale pour l’élimination de la fistule qui sera célébrée demain, l’Office national de la santé de la reproduction (Onasr) a organisé, mercredi à son siège à l’ACI 2000, une conférence de presse sur la fistule obstétricale sous le thème : «Intensifier la sensibilisation auprès des prestataires et des communautés pour renforcer la prévention et la prise en charge de la fistule obstétricale»..

Par Amsatou Oumou TRAORE


Publié mercredi 22 mai 2024 à 19:28

#Mali : Chaîne autour de la cheville : Un accessoire de mode pour les femmes

L’origine de son port remonte à des siècles dans les sociétés africaines où elle symbolisait notamment la richesse. De nos jours, les femmes habillent leurs chevilles par plaisir et pour l’élégance.

Par Amsatou Oumou TRAORE


Publié vendredi 10 mai 2024 à 09:04

#Mali : Personnes atteintes d’albinisme : L’Association philanthropie du Mali veut briser les tabous

En marge du Festival de la solidarité qui s’est tenu sous le thème : «Albinisme, brisons les tabous», l’Association philanthropie du Mali, en collaboration avec l’Association pour la promotion et l’insertion sociale des enfants atteints d’albinisme (SOS Albinos), a organisé, il y a quelques jours au Palais de la culture Amadou Hampâté Ba, une conférence sur les personnes atteintes d’albinisme..

Par Amsatou Oumou TRAORE


Publié mardi 07 mai 2024 à 07:32

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner