Mali : BDM-SA : Trois nouvelles cartes mises en circulation

«A Dan» pour les jeunes étudiants âgés de 15 à 25 ans, «Laâfia» pour les commerçants et «Élite» pour les grands voyageurs sont les trois nouvelles cartes prépayées Mastercard de la Banque de développement du Mali (BDM-SA)

Par

Publié mercredi 06 décembre 2023 à 09:21
Mali : BDM-SA : Trois nouvelles cartes mises en circulation

Le directeur général de la BDM-SA, Ibrahima N’Diaye, présente l’une des cartes



Ces nouveaux produits ont été lancés, hier dans un hôtel de la place, par la banque historique du Mali, lors d’une cérémonie présidée par le ministre de l’Industrie et du Commerce, Moussa Alassane Diallo. L’événement a enregistré la participation du directeur général de la BDM-SA, Ibrahima N’Diaye et du représentant de MasterCard, Jean Charles Yallet.
MasterCard est l’une des cartes de paiement les plus reconnues dans le monde. La BDM-SA met ce mode de paiement de pointe à la disposition de sa clientèle avec ses cartes «A Dan», «Laâfia» et «Élite».


L’établissement financier, comme l’a rappelé son directeur général, a toujours placé au cours de son activité l’innovation technologique afin de répondre efficacement aux besoins de ses clients. «Elle a été le précurseur, le leader sur le marché bancaire malien de plusieurs produits et services, notamment les produits monétiques qui ont fortement contribué à l’amélioration des usages bancaires au Mali», a fait savoir Ibrahima N’Diaye.
L’offre des cartes prépayées MasrterCard de la BDM-SA sur le marché entre dans le cadre de la mise en œuvre du 1er axe stratégique du plan à moyen terme 2021-2023 de la banque, comptant sur l’amélioration continue de la qualité des services à la clientèle avec une forte orientation digitale.


Aussi, l’initiative s’inscrit-elle dans la quête permanente de l’établissement à proposer des solutions adaptées aux besoins des différentes catégories de la clientèle.  Ces nouvelles cartes viennent donc compléter une gamme bien diversifiée de moyens de payement qui contribueront très certainement à l’amélioration dans l’espace de l’Uemoa. «En plus d’être des moyens d’achats, de dépôts, de retraits et d’épargne, les cartes prépayées ont la particularité d’être plus libres en ce sens que leur utilisation n’est pas liée à l’obligation de posséder un compte bancaire», a expliqué le directeur général.


«MasterCard est bien engagé à faire progresser l’inclusion financière en Afrique. Nous sommes là pour soutenir de façon très brève et active la stratégie de l’inclusion financière qui, pour nous, ouvre les nouvelles voies», a dit son représentant. Jean Charles Yallet ajoutera que la réalisation de cet objectif nécessite des collaborations, des partenariats avec un large éventail de parties prenantes. Et pour cela, a-t-il signalé, MasterCard voit en la BDM-SA, un partenaire précieux et stratégique avec lequel travailler en vue d’atteindre un nombre important de personnes et les inclure dans l’économie numérique. Il a expliqué que les cartes mises à disposition constituent une nouvelle étape pour offrir aux consommateurs maliens de nouvelles options de payement adaptées à leurs besoins.


Selon le ministre de l’Industrie et du Commerce, l’état du développement de nos économies et la structure de financement font aujourd’hui que nos États ont besoin de banques de développement qui financent l’économie. Pour lui, cette cérémonie s’inscrit dans le cadre de l’avènement des téléphones dans le secteur financier. «Mais aujourd’hui, la BDM-SA a su innover, assurer sa croissance et son développement tout en s’adaptant à l’environnement innovant qui lui est imposé. La BDM-SA est une banque ancienne mais c’est aussi une banque jeune», a relevé Moussa Alassane Diallo, ajoutant que l’avenir de la banque n’est pas dans le résultat des projets bancaires, mais plutôt dans l’innovation technologique.

Anta CISSÉ

Lire aussi : #Mali : Production céréalière : L’ODRS table sur 87.000 tonnes en 2024

L’Office de développement rural de Sélingué (ODRS) prévoit pour la campagne agricole 2024, une production de 87.145,25 tonnes de céréales soit une augmentation de 22,05% par rapport à la campagne de 2023. L’Office espère que le budget qui lui est alloué sera revu en hausse pour permettr.

Lire aussi : #Mali : Agetic : Le «.ml» rapatrié après 10 ans d’externalisation

L’Agence prévoit, au titre de 2024, la consolidation du réseau intranet de l’administration et son extension aux nouvelles régions administratives du pays.

Lire aussi : #Mali : Consommation de viande et de poisson : Du formol dans nos assiettes ?

Des indices trahissent l’utilisation de cet agent toxique par des vendeurs de produits de consommation sur nos marchés. Le danger est réel car l’ingestion du formol peut provoquer des étourdissements, des ulcères, des maladies cardiaques, des maladies de la peau, des insuffisances pulmonaire.

Lire aussi : #Mali : Secteur agroalimentaire : Le CDA joue sa partition, malgré les difficultés

Le Centre pour le développement du secteur agroalimentaire (CDA) a tenu, hier dans les locaux du ministère de l’Industrie et du Commerce, la 5è session de son conseil d’administration. Les travaux étaient présidés par le secrétaire général de ce ministère, Adama Yoro Diakité, en prés.

Lire aussi : #Mali : Anadeb : Le défi de la satisfaction des besoins énergétiques

L’Agence nationale de développement des biocarburants (Anadeb) a tenu, hier dans un hôtel à Bamako, la 18è session de son conseil d’administration. La cérémonie d’ouverture était présidée par le président du conseil d’administration de l’Anadeb, Guichma Ag Kakaily, en présence d.

Lire aussi : #Mali : Laboratoire Central Vétérinaire : Le budget 2024 chiffré à plus de 3 milliards de FCFA

Le Laboratoire central vétérinaire (LCV) a tenu, hier dans ses locaux, la 39è session de son conseil d’administration. La cérémonie d’ouverture était présidée par le secrétaire général du ministère de l’Élevage et de la Pêche, Madi Maténé Keïta, en présence du directeur gén.

Les articles de l'auteur

#Mali : Production céréalière : L’ODRS table sur 87.000 tonnes en 2024

L’Office de développement rural de Sélingué (ODRS) prévoit pour la campagne agricole 2024, une production de 87.145,25 tonnes de céréales soit une augmentation de 22,05% par rapport à la campagne de 2023. L’Office espère que le budget qui lui est alloué sera revu en hausse pour permettre la concrétisation de cette ambition..

Par Anta CISSÉ


Publié lundi 04 mars 2024 à 07:40

#Mali : Agetic : Le «.ml» rapatrié après 10 ans d’externalisation

L’Agence prévoit, au titre de 2024, la consolidation du réseau intranet de l’administration et son extension aux nouvelles régions administratives du pays.

Par Anta CISSÉ


Publié vendredi 23 février 2024 à 08:13

#Mali : Consommation de viande et de poisson : Du formol dans nos assiettes ?

Des indices trahissent l’utilisation de cet agent toxique par des vendeurs de produits de consommation sur nos marchés. Le danger est réel car l’ingestion du formol peut provoquer des étourdissements, des ulcères, des maladies cardiaques, des maladies de la peau, des insuffisances pulmonaires ou rénales.

Par Anta CISSÉ


Publié jeudi 22 février 2024 à 09:10

#Mali : Secteur agroalimentaire : Le CDA joue sa partition, malgré les difficultés

Le Centre pour le développement du secteur agroalimentaire (CDA) a tenu, hier dans les locaux du ministère de l’Industrie et du Commerce, la 5è session de son conseil d’administration. Les travaux étaient présidés par le secrétaire général de ce ministère, Adama Yoro Diakité, en présence du directeur général adjoint du CDA, Youssoufi Alassane Cissé..

Par Anta CISSÉ


Publié vendredi 16 février 2024 à 09:37

#Mali : Anadeb : Le défi de la satisfaction des besoins énergétiques

L’Agence nationale de développement des biocarburants (Anadeb) a tenu, hier dans un hôtel à Bamako, la 18è session de son conseil d’administration. La cérémonie d’ouverture était présidée par le président du conseil d’administration de l’Anadeb, Guichma Ag Kakaily, en présence du directeur général de l’Agence, Abdoulaye Kaya..

Par Anta CISSÉ


Publié mercredi 31 janvier 2024 à 09:21

#Mali : Laboratoire Central Vétérinaire : Le budget 2024 chiffré à plus de 3 milliards de FCFA

Le Laboratoire central vétérinaire (LCV) a tenu, hier dans ses locaux, la 39è session de son conseil d’administration. La cérémonie d’ouverture était présidée par le secrétaire général du ministère de l’Élevage et de la Pêche, Madi Maténé Keïta, en présence du directeur général du LCV, Boubacar dit Aladjogo Maiga..

Par Anta CISSÉ


Publié vendredi 19 janvier 2024 à 08:28

#Mali : Cérémonies festives: La tendance de la personnalisation des services

Bouteilles de boissons, sachets d’eau, couverts, t-shirts, sacs à main, verres portent des messages spéciaux qui sont des souvenirs mémorables pour les invités.

Par Anta CISSÉ


Publié jeudi 18 janvier 2024 à 08:23

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner