Mali, ESJSC : C’est parti pour l’année universitaire 2023-2024

La particularité de cette rentrée académique, c’est que l’établissement accueille sa première cohorte d’étudiants dans la filière communication. Il y a aussi l’octroi de dix bourses d’études aux cinq premiers des filières au concours d’entrée

Par

Publié mardi 21 novembre 2023 à 12:36
Mali, ESJSC : C’est parti pour l’année universitaire 2023-2024

Enseignants et étudiants suivent la présentation de la leçon inaugurale marquant le lancement des activités pédagogiques 

 

C’est parti pour la rentrée universitaire 2023-2024 de l’École supérieure de journalisme et des sciences de la communication (ESJSC). Les activités pédagogiques ont été lancées à la faveur d’une leçon inaugurale sous le thème : «L’utilisation des téléphones portables dans l’espace universitaire». Le thème était exposé par Dr Bréma Ely Dicko, sociologue et maître de conférence à l’Université des lettres et des sciences humaines de Bamako (ULSHB). C’était en présence de plusieurs personnalités dont l’ancien directeur général de l’Agence malienne de presse et de publicité (Amap), Souleymane Drabo.

Cette année, les cinq premiers des deux filières (journalisme et communication) ont bénéficié des bourses d’études du conseil d’administration de la structure à la suite du concours d’entrée à l’ESJSC. Les récipiendaires suivront gratuitement les cours de la première année à la licence III. Une autre particularité de l’année en cours porte sur le nombre croissant des étudiants dans les filières et le fait que la spécialité communication accueille ses premiers étudiants. L’école accueille trente auditeurs dans chaque filière contre vingt-cinq pour les années précédentes.

Le directeur général de l’ESJSC a souligné l’importance du thème qui avait été retenu au niveau de l’enseignement fondamental et du secondaire. Une raison qui justifie, selon lui, sa reconduction par son établissement. «Nous rencontrons beaucoup de difficultés dans l’exécution de nos activités pédagogiques avec les étudiants. Beaucoup d’entre eux utilisent les téléphones pendant les cours», a déploré Aboubacar Abdoulwahidou Maïga, avant d’expliquer que la pratique déstabilise le déroulement normal des cours et crée des moments de tension entre étudiants et enseignants.

L’universitaire a précisé que le règlement intérieur de son établissement interdit l’utilisation du téléphone portable dans la salle de classe. Et d’avertir que le conseil de discipline peut sanctionner les fautifs, voire renvoyer les récidivistes. Il a invité les étudiants à utiliser les téléphones à des fins de recherches. Selon lui, la récréation et les pauses sont les moments appropriés pour l’usage des téléphones vu que l’établissement offre gratuitement la connexion wifi aux apprenants.

Le directeur général de l’ESJSC a déploré les conditions d’études marquées par l’exiguïté des lieux et le bruit des véhicules qui perturbent le cadre de formation. «Les autorités y pensent. Les dossiers sont en bonne voie. J’espère que dans les années à venir, nous allons obtenir un espace qui cadre avec la réputation que nous avons à travers le monde», a souhaité Aboubacar Abdoulwahidou Maïga.

Parlant du téléphone portable, le sociologue Dr Bréma Ely Dicko dira que c’est un couteau à double tranchant. En milieu scolaire, a-t-il expliqué, cet outil permet de renforcer les liens de sociabilité entre les apprenants et le maintien des échanges avec les enseignants à travers des forums de discussion. Selon lui, l’instrument permet d’accéder à l’ensemble de la documentation dont l’étudiant a besoin.

L’universitaire a regretté les impacts négatifs sur les apprenants. Parmi lesquels, il a cité la faible assiduité en classe, le cyber-harcèlement et la cybercriminalité et la fraude lors des examens. Y compris le déficit de niveau et une dégradation de l’éducation des enfants. Dr Bréma Ely Dicko a invité les étudiants à la prise de conscience et à la protection de leurs données personnelles.

Au cours des échanges, les élèves ont salué le choix du thème et abordé des préoccupations liées à l’existence au niveau national et international des textes législatifs sur la mauvaise utilisation des téléphones et des précisions sur l’âge requis pour utiliser cet instrument de communication.  Notons que l’ESJSC a ouvert ses portes en 2017.

Mohamed DIAWARA

Lire aussi : Canam : L’opérationnalisation du Ramu au cœur des activités de 2024

En 2024, la Caisse nationale d’assurance maladie (Canam) entend travailler essentiellement sur l’opérationnalisation du Régime d’assurance maladie universel (Ramu). Son directeur général, le général de brigade Boubacar Dembélé, l’a affirmé, hier au Conseil national du patronat du Ma.

Lire aussi : Mali, Services publics du travail et de l’emploi : L’OCI en quête de solutions innovantes

Le ministre du Travail, de la Fonction publique et du Dialogue social, Fassoun Coulibaly, a participé du 21 au 23 novembre dernier, à la 5è Conférence islamique des ministres du Travail (ICLM) à Bakou, en Azerbaïdjan. La rencontre initiée par l’Organisation de la coopération islamique (OC.

Lire aussi : Mali, Sira Bathily : «C’était un rêve pour moi de devenir journaliste»

La femme s’octroie de la place en travaillant dur. Convaincue de cette affirmation, la journaliste-réalisatrice de l’Office de radio et télévision du Mali (ORTM), Sira Bathily, a bel et bien décroché la sienne..

Lire aussi : Mali, Choguel Kokalla Maïga : «Tous les maliens doivent se mobiliser autour du général Gamou»

En marge de la journée d’information et de sensibilisation sur le Régime d’assistance médicale (Ramed), le Premier ministre Choguel Kokalla Maïga a fait le tour d’horizon de l’actualité du pays. Il a insisté qu’il faut que les Régions du Nord, tout en urgence celle de Kidal, soient .

Lire aussi : Mali, Régime d’assistance médicale : Sous l’effet d’un nouveau souffle

Ce dispositif a immatriculé plus de 3,3 millions de personnes en situation d’urgence sociale. Plus de 416.400 d’entre elles ont bénéficié gratuitement des prestations médicales.

Lire aussi : Conférence internationale sur la femme en Islam : Notre pays révèle ses priorités

Les participants se sont penchés notamment sur le statut des femmes et leurs droits dans l’Islam et les moyens d’autonomiser les femmes musulmanes.

Les articles de l'auteur

Canam : L’opérationnalisation du Ramu au cœur des activités de 2024

En 2024, la Caisse nationale d’assurance maladie (Canam) entend travailler essentiellement sur l’opérationnalisation du Régime d’assurance maladie universel (Ramu). Son directeur général, le général de brigade Boubacar Dembélé, l’a affirmé, hier au Conseil national du patronat du Mali (CNPM), lors de la 27è session ordinaire du conseil d’administration..

Par Mohamed DIAWARA


Publié jeudi 30 novembre 2023 à 12:01

Mali, Services publics du travail et de l’emploi : L’OCI en quête de solutions innovantes

Le ministre du Travail, de la Fonction publique et du Dialogue social, Fassoun Coulibaly, a participé du 21 au 23 novembre dernier, à la 5è Conférence islamique des ministres du Travail (ICLM) à Bakou, en Azerbaïdjan. La rencontre initiée par l’Organisation de la coopération islamique (OCI) s’est tenue sous le thème : «Solutions innovantes et numérisation des services publics du travail et de l’emploi»..

Par Mohamed DIAWARA


Publié mardi 28 novembre 2023 à 07:30

Mali, Sira Bathily : «C’était un rêve pour moi de devenir journaliste»

La femme s’octroie de la place en travaillant dur. Convaincue de cette affirmation, la journaliste-réalisatrice de l’Office de radio et télévision du Mali (ORTM), Sira Bathily, a bel et bien décroché la sienne..

Par Mohamed DIAWARA


Publié vendredi 24 novembre 2023 à 08:12

Mali, Choguel Kokalla Maïga : «Tous les maliens doivent se mobiliser autour du général Gamou»

En marge de la journée d’information et de sensibilisation sur le Régime d’assistance médicale (Ramed), le Premier ministre Choguel Kokalla Maïga a fait le tour d’horizon de l’actualité du pays. Il a insisté qu’il faut que les Régions du Nord, tout en urgence celle de Kidal, soient prises en main totalement par le Mali..

Par Mohamed DIAWARA


Publié vendredi 24 novembre 2023 à 07:45

Mali, Régime d’assistance médicale : Sous l’effet d’un nouveau souffle

Ce dispositif a immatriculé plus de 3,3 millions de personnes en situation d’urgence sociale. Plus de 416.400 d’entre elles ont bénéficié gratuitement des prestations médicales.

Par Mohamed DIAWARA


Publié vendredi 24 novembre 2023 à 07:43

Conférence internationale sur la femme en Islam : Notre pays révèle ses priorités

Les participants se sont penchés notamment sur le statut des femmes et leurs droits dans l’Islam et les moyens d’autonomiser les femmes musulmanes.

Par Mohamed DIAWARA


Publié vendredi 10 novembre 2023 à 09:42

Violences conjugales : La cruauté monte en flèche

Deux gravissimes violences conjugales ont heurté la sensibilité de nos compatriotes durant le mois d’octobre dernier. Il s’agit de l’amputation par un homme des deux bras de son épouse à l’aide d’une machette..

Par Mohamed DIAWARA


Publié vendredi 03 novembre 2023 à 08:19

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner