#Mali : Exposition de Dialiba Konaté : Un voyage dans le temps

«Dialiba Konaté, écrire et dessiner la mémoire du Sahel» : une exposition des œuvres originales de l’épopée de Soundiata Keïta est l’intitulée d’une exposition de Dialiba Konaté que le Musée national du Mali abrite depuis la semaine passée.

Publié lundi 29 avril 2024 à 09:41 , mis à jour jeudi 20 juin 2024 à 22:10
#Mali : Exposition de Dialiba Konaté : Un voyage dans le temps

L’artiste âgé de 82 ans expose pour la première fois dans son pays

 


Le vernissage de cette exposition exceptionnelle d’un artiste de 82 ans s’est déroulé, jeudi dernier sous la présidence du chef de cabinet du ministère de l’Artisanat, de la Culture, de l’Industrie hôtelière et du Tourisme, Yamoussa Fané. C’était en présence de l’artiste lui-même et du directeur général du Musée, Dr Daouda Keïta, mais aussi de plusieurs autres artistes.  L’exposition reste ouverte jusqu’en juillet prochain. Véritable voyage dans l’univers du Manding, évoquant la grandeur des hommes et les aspects positifs de l’éducation traditionnelle. à travers ses dessins, l’artiste raconte les vécus des hommes qui ont donné la gloire et la fierté aux Africains et invite à un retour à la source.

Les tableaux racontent les faits des hommes qui ont conduit les grands bouleversements du Manding. à travers les dessins, l’auteur extériorise son  attachement aux valeurs traditionnelles et invite les jeunes à connaître leur passé. Elles sont plus de cent œuvres produites entre 1958 jusqu’à une date récente.  Pendant plusieurs décennies, l’artiste a produit des centaines de dessins  pour sensibiliser et parler de l’importance de l’histoire africaine. Malgré son engagement pour l’histoire et le dessin, il n’avait jamais exposé au Mali.  

Le directeur du Musée a exprimé sa satisfaction d’accueillir les belles œuvres d’un artiste qui a consacré plus de 50 ans à la pérennisation des valeurs ancestrales. «Cette exposition est le fruit de trois longues années de collaboration», a rappelé Dr Keïta. Et c’est le lieu de remercier et féliciter l’artiste pour sa passion pour l’art, mais aussi son amour pour le Mali, dira Yamoussa Fané. Cette exposition est consacrée à l’œuvre graphique de l’auteur malien. à la fois, doué pour le dessin et l’histoire,  l’artiste  a passé tout son temps libre pendant plusieurs décennies à dessiner l’époque de Soundiata, réalisant ainsi une œuvre exceptionnelle que le public malien et africain va découvrir.

L’exposition marque un retour des œuvres au pays natal et permettra au public de revisiter une histoire qu’il connaît bien, transmise par les griots et les manuels d’histoire. Dessinant avec passion, l’auteur a entrepris au début des années 1980 d’illustrer l’histoire et les traditions du Manding à l’intention de ses proches et particulièrement de ses enfants. Ainsi nacquit, le projet de mettre en image la geste complète de Soundiata Keïta, fondateur de l’Empire Mandingue.

Dévoré par la soif du savoir, Konaté s’inscrit à l’Université de Paris VIII-Saint Dénis, où ses professeurs encourageaient son approche particulière de l’histoire.  Et depuis, il continue de produire et partager son temps entre l’histoire et les dessins.

L’artiste a exprimé sa satisfaction de voir le public malien redécouvrir son histoire à travers se tableaux. «Nous devons connaître notre passé et j’invite les jeunes à chercher leur histoire». Il a remercié les organisateurs d’avoir permis aux jeunes de la découvrir, car c’est une première au Mali.

Le chef de cabinet du département en charge de la Culture a  félicité le Musée pour sa politique de promotion des artistes et remercié l’artiste pour son engagement pour l’histoire de notre pays.

«Difficile de comprendre pourquoi ce vieil artiste n’avait jamais exposé dans son pays» , a dit une jeune artiste qui a requis l’anonymat.

à noter que l’auteur est à son actifs plusieurs livres de dessins. Il a déjà été exposé au Musée national des Arts d’Afrique et d’Océanie (Paris), au Musée d’Angoulême, Musée d’ethnographie de Bordeaux II et dans différentes médiathèques de France, ainsi qu’au Maroc. Mais, il n’avait jamais exposé dans son pays d’origine. Il a fait valoir ses droits à la retraite depuis 2000 et continue de produire pour la nouvelle génération.

Amadou SOW

Lire aussi : #Mali : N’golo Fassi Sogoba : Un arrière-goût d’inachevé

Cet artiste aux multiples facettes a marqué l’histoire musicale de sa communauté, sans pour autant enregistrer un seul album. Il espère un jour réaliser ce rêve.

Lire aussi : #Mali: Transport en commun : Un casse-tête

Certains passagers se plaignent de voir les apprentis s’octroyer le droit de leur imposer des tarifs. Ils en appellent aux autorités compétentes en vue de mettre de l’ordre dans ce secteur.

Lire aussi : #Mali : Festivals culturels : Des outils de développement

Ces rendez-vous culturels boostent l’économie des régions ou cercles d’accueil. Au cours des activités, les habitants réalisent des business intéressants avec des produits locaux qu’ils proposent aux festivaliers.

Lire aussi : #Mali : Forum de la jeunesse en Chine : Le plaidoyer du Malien Amadou Biga

La 8è édition du Grand rassemblement de la jeunesse Chine-Afrique s’est tenue du 20 au 27 mai dernier à Beijing dans la capitale chinoise et Jinhua dans la province de Zhejiang (en Chine) sous le thème : «Rassembler les forces de la jeunesse et construire la modernisation Chine-Afrique»..

Lire aussi : #Mali : Sankè-Mô : Un patrimoine à préserver

La valorisation et la sauvegarde du patrimoine culturel matériel et immatériel sont toujours au cœur des préoccupations des autorités. Celles-ci s’inscrivent dans une vision de notre savoir-faire et savoir-vivre.

Lire aussi : #Mali : Fête des masques et marionnettes à Koulouninko : La tradition se perpétue

Samedi dernier, la place publique de Koulouninko, un quartier périphérique de Bamako, avait revêtu ses plus beaux atours, en plus du drapeau national : vert, or et rouge, pour accueillir la 16è édition de la fête traditionnelle et folklorique du quartier qui s’est tenue sous le thème : «En.

Les articles de l'auteur

#Mali : N’golo Fassi Sogoba : Un arrière-goût d’inachevé

Cet artiste aux multiples facettes a marqué l’histoire musicale de sa communauté, sans pour autant enregistrer un seul album. Il espère un jour réaliser ce rêve.

Par Amadou SOW


Publié jeudi 20 juin 2024 à 17:45

#Mali: Transport en commun : Un casse-tête

Certains passagers se plaignent de voir les apprentis s’octroyer le droit de leur imposer des tarifs. Ils en appellent aux autorités compétentes en vue de mettre de l’ordre dans ce secteur.

Par Amadou SOW


Publié mardi 11 juin 2024 à 17:51

#Mali : Festivals culturels : Des outils de développement

Ces rendez-vous culturels boostent l’économie des régions ou cercles d’accueil. Au cours des activités, les habitants réalisent des business intéressants avec des produits locaux qu’ils proposent aux festivaliers.

Par Amadou SOW


Publié lundi 10 juin 2024 à 18:05

#Mali : Forum de la jeunesse en Chine : Le plaidoyer du Malien Amadou Biga

La 8è édition du Grand rassemblement de la jeunesse Chine-Afrique s’est tenue du 20 au 27 mai dernier à Beijing dans la capitale chinoise et Jinhua dans la province de Zhejiang (en Chine) sous le thème : «Rassembler les forces de la jeunesse et construire la modernisation Chine-Afrique»..

Par Amadou SOW


Publié lundi 10 juin 2024 à 09:16

#Mali : Sankè-Mô : Un patrimoine à préserver

La valorisation et la sauvegarde du patrimoine culturel matériel et immatériel sont toujours au cœur des préoccupations des autorités. Celles-ci s’inscrivent dans une vision de notre savoir-faire et savoir-vivre.

Par Amadou SOW


Publié mercredi 05 juin 2024 à 19:14

#Mali : Fête des masques et marionnettes à Koulouninko : La tradition se perpétue

Samedi dernier, la place publique de Koulouninko, un quartier périphérique de Bamako, avait revêtu ses plus beaux atours, en plus du drapeau national : vert, or et rouge, pour accueillir la 16è édition de la fête traditionnelle et folklorique du quartier qui s’est tenue sous le thème : «Ensemble pour le développement de Koulouninko»..

Par Amadou SOW


Publié lundi 03 juin 2024 à 09:02

#Mali : Métiers des arts : Le collectif des organisations professionnelles réclame le renouvellement des instances

On sent une colère diffuse au niveau du Collectif des organisations professionnelles d’artisans du Mali. Celui-ci estime que les mandats sont expirés depuis plus d’une décennie et réclame donc légitimement le renouvellement des instances des chambres de métiers du Mali. Le Collectif a animé, la semaine dernière à la Bourse du travail, un point de presse sur la question..

Par Amadou SOW


Publié mercredi 29 mai 2024 à 18:18

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner