#Mali : Sécurisation du territoire : Cadence maintenue dans les actions offensives

Les Forces armées maliennes poursuivent inlassablement leurs activités contre les groupes armés terroristes qui conservent une certaine capacité de nuisance. Malgré les nombreux coups qui leur ont été portés

Publié mardi 05 mars 2024 à 07:46 , mis à jour jeudi 18 avril 2024 à 01:37
#Mali : Sécurisation du territoire : Cadence maintenue dans les actions offensives

Le directeur de la Dirpa, le colonel-major Souleymane Dembélé

 

La situation sécuritaire du mois de février 2024 a été dominée par la nouvelle dynamique offensive des Forces armées maliennes (FAMa) avec beaucoup d’actions comme des reconnaissances offensives dans les airs et au sol. Les militaires ont fait la preuve de leur capacité d’adaptation à la nouvelle réorganisation des Groupes armés terroristes (GAT) qui gardent encore leur capacité de nuisance orientée vers des poses d’Engins explosifs improvisés (EEI), des attaques sur nos cibles molles et des pressions contre les paisibles populations civiles.

Globalement, le mois de février a été plus intense en mouvements côté FAMa que le mois de janvier avec moins d’attaques terroristes sur nos forces. Ceci s’explique par beaucoup d’opérations dynamiques, d’opportunités et de surveillances aériennes. C’est ce qu’on retient de la traditionnelle conférence de presse mensuelle de la Direction de l’information et des relations publiques des Armées (Dirpa), animée hier par son premier responsable, le colonel-major Souleymane Dembélé.

Sur le théâtre-Est de l’opération, l’officier supérieur a annoncé que le 6 février dernier, au cours d’une reconnaissance offensive sur la localité de Tinaouker, Commune d’Almoustarat, Cercle de Bourem, deux suspects terroristes ont été appréhendés avec deux radios Motorola, un ordinateur, un véhicule KIA FAMa détruit sur place. Le 10 février, une embuscade contre une mission FAMa entre Ménaka et Ansongo, a été déjouée avec plusieurs terroristes neutralisés, des armes et des véhicules récupérés ou détruits. Le même jour, un EEl a été découvert à 36 km de Ménaka sans faire de victimes, quatre suspects ont été interpellés sur ce tronçon.

Sur le théâtre Sud, le colonel-major a indiqué que le 8 février dernier, dans la journée, un EEl a été découvert et détruit sur place par l’équipe de déminage du Groupement tactique interarmes (Gtia Waraba) au check-point vers la sortie de Guiré (Région de Nara). Dans la matinée du même jour, aux environs de 06h50, le poste de sécurité de Melgué (Région de Kayes) a fait l’objet d’une attaque par des individus armés à bord de véhicules pick-up et des motos.

Le 10 février, une prompte réaction des FAMa a permis de déjouer une attaque complexe à l’EEI sur l’axe Bénéna-Mandiakuy, Cercle de Tominian au retour d’une mission de sécurisation d’une foire. « Le 11 février 2024, un EEI a été déclenché au passage d’une mission FAMa entre Molobala et Ourikila dans la Région de Koutiala faisant deux blessés dans nos rangs dont un grave et un véhicule légèrement endommagé », a déploré le patron de la Dirpa qui précisera ensuite que le 16 février, deux terroristes ont été neutralisés, une moto, un PM récupérés et deux suspects appréhendés suite à une embuscade menée par les forces du mal à 9 km de Mourdiah (Région de Nara).

 

Attaque de grande envergure- Le colonel-major Souleymane Dembélé a révélé aussi que le 19 février dernier, un détachement des FAMa en mission d’escorte a fait l’objet d’une embuscade aux environs de Soribougou sur la route Bamako-Kita faisant six blessés dont trois graves. Le 26 février 2024, les postes forestiers et douaniers de Bafing, Cercle de Kéniéba ont été visés par des attaques terroristes sans faire de pertes en vie humaine ni de blessés. Le 28 février, les FAMa du poste de sécurité de Kwala (Région de Koulikoro) ont réagi à une attaque terroriste complexe de grande envergure aux environs de 06h00. Plusieurs assaillants ont été neutralisés.

Sur le Théâtre Centre, le 21 février 2024, aux environs de 00h00, le check-point FAMa situé à l’Est et au PK04 de la ville de Niono a été visé par une attaque terroriste. « Le 26 février 2024, a-t-il poursuivi, sur la base de renseignements précis et recoupés, nos hommes ont interpellé une vingtaine de terroristes et complices dans la localité de Macina, Cercle de Ségou avec des armes et des munitions. »

Par ailleurs, le patron de la Dirpa est revenu sur les actions civilo-militaires au profit des populations de Ménaka, Farabougou et Ber. Selon lui, ces actions sont de nature à soulager, un temps soit peu, la souffrance des populations confrontées à de dures épreuves. Concernant les intox qui défraient la chronique sur les réseaux sociaux, il a invité les confrères à être vigilants avant tout partage d’information qui ne vient pas de la Dirpa et de s’en tenir aux communiqués officiels.

Spécifiquement, au sujet de la controverse sur la publication du livre d’un officier supérieur, il a invité les journalistes à s’en tenir aux communiqués des ministères de la Défense et des Anciens combattants, de l’Administration territoriale et de la Décentralisation. Le patron de la Dirpa a rappelé aussi l’interdiction stricte de toute circulation des populations civiles dans certaines zones. Notamment dans les forêts de Kira, Serma et Foulséré sur la frontière burkinabé ; de Wagadou et de Gringalé sur la frontière mauritanienne ; les forêts de Baye, du Baoulen, Sama, Sokounani, Bafing, Banzani et Nianandougou où se déroulent des opérations militaires près des frontières.

Le colonel-major Souleymane Dembélé a précisé que l’objectif de cette mesure est surtout de préserver l’intégrité physique ainsi que les biens des citoyens qui habituellement se déplacent aux alentours ou dans ces forêts. L’état-major général des Armées accorde beaucoup d’intérêts à cet arrêté interministériel et ne saurait être flexible devant cette interdiction, a-t-il insisté.

S’agissant des remous autour des visites médicales de recrutements, il a été clair. « Le chef d’état-major général des Armées demande beaucoup plus de compréhension et d’indulgence des populations et rassure que tous les jeunes gens candidats au recrutement demeurent égaux et sont traités sur un pied d’égalité face à la réglementation en vigueur », a-t-il laissé entendre. 

Souleymane SIDIBE

Lire aussi : #Mali : Une Force d’intervention rapide des Armées créée par le président Goïta

Le président de la Transition, le colonel Assimi Goïta, a décidé de créer, le lundi 15 avril, au sein des Forces armées et de sécurité, une Force d’intervention rapide des Armées, en abrégé «FIRA».

Lire aussi : #Mali : Phase communale du Dialogue inter-Maliens : Une batterie de recommandations en commune III

Les rideaux sont tombés sur la phase communale des travaux du Dialogue inter-Maliens pour la paix et la réconciliation nationale en Commune III du District de Bamako..

Lire aussi : #Mali : Phase communale du Dialogue inter-Maliens : Intenses et fructueux échanges en Commune III du District de Bamako

Les travaux de la phase communale du Dialogue inter-Maliens pour la paix et la réconciliation nationale, après leur lancement samedi dernier, se poursuivent dans les communes du District de Bamako. Notre équipe de reportage s’est rendue sur quelques lieux pour constater de visu le déroulement .

Lire aussi : #Mali : Les faitières de la presse sollicitées pour leur accompagnement

À la faveur d’une visite de courtoisie, les membres du Comité de pilotage du Dialogue inter-Maliens pour la paix et la réconciliation nationale ont rencontré samedi dernier à la Maison de la presse (MP), les hommes de médias pour demander leur accompagnement..

Lire aussi : #Mali : Dialogue inter-Maliens : les organisations socioprofessionnelles exhortées à s’impliquer

Les membres du Comité de pilotage du Dialogue inter-Maliens pour la paix et la réconciliation nationale ont rencontré, jeudi dernier, au Centre international de conférences de Bamako (CICB), les organisations socioprofessionnelles..

Lire aussi : #Mali: Forces de défense et de sécurité : Des moyens roulants pour d’efficacité

Le secrétaire général du ministère de la Sécurité et de la Protection civile, Oumar Sogoba a procédé, vendredi dernier dans la cour du département, à la remise de matériels roulants à plusieurs structures..

Les articles de l'auteur

#Mali : Une Force d’intervention rapide des Armées créée par le président Goïta

Le président de la Transition, le colonel Assimi Goïta, a décidé de créer, le lundi 15 avril, au sein des Forces armées et de sécurité, une Force d’intervention rapide des Armées, en abrégé «FIRA».

Par Souleymane SIDIBE


Publié mercredi 17 avril 2024 à 14:02

#Mali : Phase communale du Dialogue inter-Maliens : Une batterie de recommandations en commune III

Les rideaux sont tombés sur la phase communale des travaux du Dialogue inter-Maliens pour la paix et la réconciliation nationale en Commune III du District de Bamako..

Par Souleymane SIDIBE


Publié mercredi 17 avril 2024 à 07:19

#Mali : Phase communale du Dialogue inter-Maliens : Intenses et fructueux échanges en Commune III du District de Bamako

Les travaux de la phase communale du Dialogue inter-Maliens pour la paix et la réconciliation nationale, après leur lancement samedi dernier, se poursuivent dans les communes du District de Bamako. Notre équipe de reportage s’est rendue sur quelques lieux pour constater de visu le déroulement des travaux..

Par Souleymane SIDIBE


Publié mardi 16 avril 2024 à 07:19

#Mali : Les faitières de la presse sollicitées pour leur accompagnement

À la faveur d’une visite de courtoisie, les membres du Comité de pilotage du Dialogue inter-Maliens pour la paix et la réconciliation nationale ont rencontré samedi dernier à la Maison de la presse (MP), les hommes de médias pour demander leur accompagnement..

Par Souleymane SIDIBE


Publié lundi 15 avril 2024 à 09:45

#Mali : Dialogue inter-Maliens : les organisations socioprofessionnelles exhortées à s’impliquer

Les membres du Comité de pilotage du Dialogue inter-Maliens pour la paix et la réconciliation nationale ont rencontré, jeudi dernier, au Centre international de conférences de Bamako (CICB), les organisations socioprofessionnelles..

Par Souleymane SIDIBE


Publié jeudi 11 avril 2024 à 09:24

#Mali: Forces de défense et de sécurité : Des moyens roulants pour d’efficacité

Le secrétaire général du ministère de la Sécurité et de la Protection civile, Oumar Sogoba a procédé, vendredi dernier dans la cour du département, à la remise de matériels roulants à plusieurs structures..

Par Souleymane SIDIBE


Publié lundi 08 avril 2024 à 07:24

#Mali : Rupture collective de jeûne : La DIRPA invite la presse à demeurer dans la paix

La Direction de l’information et des relations publiques des Armées (Dirpa) a organisé, mercredi dernier dans sa cour, une cérémonie symbolique de rupture collective de jeûne avec les hommes de médias..

Par Souleymane SIDIBE


Publié vendredi 05 avril 2024 à 08:23

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner