Les femmes débout sur les remparts

Les manifestations de soutien contre les sanctions économiques et financières de la Communauté économique des états de l’Afrique de l’ouest (Cedeao) et de l’Union économique monétaire ouest africaine (Uemoa) contre notre pays se multiplient.

Publié vendredi 14 janvier 2022 à 08:10
Les femmes débout sur les remparts

Les femmes n’entendent pas rester en marge de cet élan patriotique. C’est dans cet esprit que les représentantes des associations et organisations féminines de la société civile ont eu, mercredi dernier, une rencontre d’échanges avec la ministre de la de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille, Mme Wadidié Founé Coulibaly.

La cérémonie a enregistré la présence de la directrice nationale de la Promotion de la Femme, Mme Tounkara Sophie Souko, de la présidente des femmes du Conseil national de Transition (CNT), Me Kadidia Sangaré et de nombreuses autres invitées.

 La rencontre s’est attachée à inciter les femmes à une  plus grande participation à la mobilisation générale de soutien à la cause nationale qui se déroule, aujourd’hui, au boulevard de l’Indépendance. La présidente des femmes du CNT a salué la détermination des femmes à soutenir les autorités de la Transition. Selon Me Kadidia Sangaré, la Cedeao doit être une organisation de solidarité et d’entraide en vue de défendre les intérêts de ses peuples et non faire le contraire. Pour elle, «nous sommes sanctionnés injustement et illégalement».

La ministre en charge de la Promotion de la Femme a remercié les femmes pour avoir répondu massivement à son appel. Pour elle, le 18 aout dernier, un groupe d’armées a pris son destin en main pour sauver le Mali. Mme Wadidié Founé Coulibaly a aussi rappelé que le pays traverse une crise multiforme et multidimensionnelle depuis plus d’une décennie, avant d’ajouter que les femmes et les enfants qui représentent la majorité de la population sont les plus touchés.

Elle a également expliqué que les autorités de la Transition ont une pensée particulière pour les femmes et les jeunes. C’est pourquoi, les femmes doivent massivement soutenir les autorités et montrer à l’opinion nationale et internationale qu’elles occupent avec les jeunes une place importante dans l’apaisement de la situation interne. Et de lancer un appel aux commerçants pour le maintien des prix des denrées alimentaires afin de soulager la population.
La ministre de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille et ses hôtes du jour ont saisi l’opportunité pour se rendre à la Primature et porter leur message de soutien au Premier ministre, Choguel kokalla Maïga et au gouvernement.

Le Premier ministre a témoigné de sa reconnaissance aux femmes pour le soutien indéfectible à l’endroit de la Transition. Il a situé la rencontre dans le cadre des préparatifs du grand rassemblement patriotique d’aujourd’hui et lancé un appel à l’ensemble des Maliens et ceux de la diaspora à répondre à l’appel du pays.
Pour Dr Choguel Kokalla Maïga, il s’agira pour nos compatriotes de défendre la souveraineté nationale, l’unité, et l’intégrité du territoire. «Nous sommes un pays de dialogue qui reste ouvert à la médiation, y compris celle de nos frères de la Cedeao». Il a souligné que l’heure de l’union sacrée a sonné comme le disait le président de la Transition, le colonel Assimi Goïta. Et d’ajouter que cette transition est une période d’inclusion pour sauver le Mali. Pour le chef du gouvernement, il est clair que les Maliens doivent montrer qu’ils sont un peuple digne, fier et qui sait tenir face à la tempête.

Fatima Maïga, experte de la Mission d’appui à la réconciliation, a expliqué que les femmes ont répondu à l’appel du ministère en charge de la Promotion de la Femme de façon spontanée. Et d’ajouter que le message principal à passer est de dire à la communauté nationale et internationale que les sanctions ne doivent pas porter préjudice aux femmes et enfants. «Traditionnellement, les femmes ont toujours été les remparts dans les situations graves», a-t-elle relevé.

Amsatou Oumou TRAORE

Lire aussi : #Mali : Lutte contre le travail des enfants : Le rôle protecteur des femmes

Dans le cadre de la célébration de la Journée mondiale contre le travail des enfants (JMTE), l’Association de bienfaisance pour l’enfance au Sahel et les initiatives citoyennes (Besic) a organisé, vendredi dernier à la Cité des enfants à Niamakoro, une journée de sensibilisation sur le t.

Lire aussi : #Mali : Bal de costume traditionnels : Un succès total

C’était indéniablement une belle fête. De nombreux invités ont répondu présent au Bal de costumes traditionnels organisé, le week-end dernier sur l’esplanade du Centre international de conférences de Bamako (CICB), à l’initiative de la direction générale de l’Office de radio et t.

Lire aussi : #Mali : Campagne nationale de planification familiale : Accélérer l’atteinte des objectifs de développement durable

Notre pays doit continuer à accomplir de gros efforts dans l’amélioration de la santé de la femme et de l’enfant pour répondre aux défis.

Lire aussi : #Mali : Fistule obstétricale : Le drame social qui détruit les foyers

Le défi de l’élimination de cette maladie est à portée de main. À condition que la prévention soit menée efficacement et que les malades soient prises en charge correctement dans des unités de soins appropriées.

Lire aussi : #Mali : Fistule obstétricale : Onasr s’engage pour l’élimination

En prélude à la Journée internationale pour l’élimination de la fistule qui sera célébrée demain, l’Office national de la santé de la reproduction (Onasr) a organisé, mercredi à son siège à l’ACI 2000, une conférence de presse sur la fistule obstétricale sous le thème : «Intens.

Lire aussi : #Mali : Chaîne autour de la cheville : Un accessoire de mode pour les femmes

L’origine de son port remonte à des siècles dans les sociétés africaines où elle symbolisait notamment la richesse. De nos jours, les femmes habillent leurs chevilles par plaisir et pour l’élégance.

Les articles de l'auteur

#Mali : Lutte contre le travail des enfants : Le rôle protecteur des femmes

Dans le cadre de la célébration de la Journée mondiale contre le travail des enfants (JMTE), l’Association de bienfaisance pour l’enfance au Sahel et les initiatives citoyennes (Besic) a organisé, vendredi dernier à la Cité des enfants à Niamakoro, une journée de sensibilisation sur le thème : «Le pouvoir des femmes : un rempart contre les pires formes de travail des enfants»..

Par Amsatou Oumou TRAORE


Publié lundi 15 juillet 2024 à 10:15

#Mali : Bal de costume traditionnels : Un succès total

C’était indéniablement une belle fête. De nombreux invités ont répondu présent au Bal de costumes traditionnels organisé, le week-end dernier sur l’esplanade du Centre international de conférences de Bamako (CICB), à l’initiative de la direction générale de l’Office de radio et télévision du Mali (Ortm)..

Par Amsatou Oumou TRAORE


Publié lundi 01 juillet 2024 à 17:02

#Mali : Campagne nationale de planification familiale : Accélérer l’atteinte des objectifs de développement durable

Notre pays doit continuer à accomplir de gros efforts dans l’amélioration de la santé de la femme et de l’enfant pour répondre aux défis.

Par Amsatou Oumou TRAORE


Publié jeudi 30 mai 2024 à 19:54

#Mali : Fistule obstétricale : Le drame social qui détruit les foyers

Le défi de l’élimination de cette maladie est à portée de main. À condition que la prévention soit menée efficacement et que les malades soient prises en charge correctement dans des unités de soins appropriées.

Par Amsatou Oumou TRAORE


Publié jeudi 23 mai 2024 à 19:59

#Mali : Fistule obstétricale : Onasr s’engage pour l’élimination

En prélude à la Journée internationale pour l’élimination de la fistule qui sera célébrée demain, l’Office national de la santé de la reproduction (Onasr) a organisé, mercredi à son siège à l’ACI 2000, une conférence de presse sur la fistule obstétricale sous le thème : «Intensifier la sensibilisation auprès des prestataires et des communautés pour renforcer la prévention et la prise en charge de la fistule obstétricale»..

Par Amsatou Oumou TRAORE


Publié mercredi 22 mai 2024 à 19:28

#Mali : Chaîne autour de la cheville : Un accessoire de mode pour les femmes

L’origine de son port remonte à des siècles dans les sociétés africaines où elle symbolisait notamment la richesse. De nos jours, les femmes habillent leurs chevilles par plaisir et pour l’élégance.

Par Amsatou Oumou TRAORE


Publié vendredi 10 mai 2024 à 09:04

#Mali : Personnes atteintes d’albinisme : L’Association philanthropie du Mali veut briser les tabous

En marge du Festival de la solidarité qui s’est tenu sous le thème : «Albinisme, brisons les tabous», l’Association philanthropie du Mali, en collaboration avec l’Association pour la promotion et l’insertion sociale des enfants atteints d’albinisme (SOS Albinos), a organisé, il y a quelques jours au Palais de la culture Amadou Hampâté Ba, une conférence sur les personnes atteintes d’albinisme..

Par Amsatou Oumou TRAORE


Publié mardi 07 mai 2024 à 07:32

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner