Logements sociaux de N’Tabacoro : Le ministre Traoré met fin au calvaire de la population

Le ministre Lamine Seydou Traoré constate la fonctionnalité des installations dans une concession

Par

Publié jeudi 13 janvier 2022 à 07:49
Logements sociaux de N’Tabacoro : Le ministre Traoré met fin au calvaire de la population

La pénurie d’eau potable qui coupait le sommeil aux habitants des logements sociaux de N’Tabacoro est désormais un mauvais souvenir. L’eau y coule des robinets sans discontinuer depuis un mois. Le constat a été fait mardi dernier par le ministre des Mines, de l’Énergie et de l’Eau. Lamine Seydou Traoré qui visitait la station de reprise de Faladié et les réservoirs (nouveau et ancien) d’eau potable de Ouatakoulou, d’une capacité respective de 6.000 et 4.000 m3, était accompagné par le directeur général de la Société malienne de gestion de l’eau potable (Somagep), Dramane Coulibaly.

Un rêve devenu réalité qui fait le bonheur de ses habitants. Mme Dikourou Tamboura, relate : «Depuis 2011, nous n’avons pas eu de l’eau en permanence. On achetait le bidon d’eau de 20 litres à 100 Fcfa. Pour avoir de l’eau, il fallait se lever à 4 h du matin tous les jours. À cause de cette situation précaire, les aide-ménagères refusaient de travailler ici».

Visiblement ému, un habitant des 1180 Logements sociaux de N’Tabacoro considère ce geste comme un cadeau de fin d’année offert à la population par la Somagep. «Ici à cause de la rareté de cette denrée, les enfants étaient programmés. C’est-à-dire chaque soir, un jeune se rendait au robinet depuis 3 h du matin à la recherche de l’eau pour soulager la famille. Et à partir de 5 h du matin, l’eau ne venait plus», témoigne Alhadji Diall.

Après la visite des installations dans certaines familles, le ministre Lamine Seydou Traoré s’est réjoui de constater que ces actions débutées fin 2020 se traduisent par la satisfaction des populations. «Depuis que nous sommes arrivés aux affaires, nous nous sommes dits que la Transition travaillera sur deux choses : la dimension à court terme et celle à long terme. La dimension à court terme consistait à faire en sorte de soulager les populations durant la période allant de 2020 à 2021 par rapport à ce qui se faisait déjà», explique Lamine Seydou Traoré. La deuxième, elle, visait à étendre le réseau de l’eau et de l’électricité partout sur le territoire national, surtout à poser des actes permettant aux gens de sortir du stress hydrique. «Nous allons continuer à travailler, à faire en sorte que la fourniture de service public de l’eau soit un outil privilégié de développement social mais surtout du mieux être de nos populations», assure le chef du département en charge de l’Énergie et de l’Eau.

Cette visite s’effectuait en prélude à la période de pointe qui survient entre les mois de mars et avril. «Nous avons demandé à nos braves populations de payer les factures, mais au-delà de cela, il y a un problème crucial en matière de fourniture d’eau. L’État ne peut plus continuer à subventionner l’eau au profit des entreprises étrangères, les grandes banques, les chancelleries ou les institutions internationales», dit Lamine Seydou Traoré. En la matière, la subvention de l’État devra désormais profiter exclusivement aux citoyens maliens. «C’est pourquoi, dans les jours à venir nous augmenterons les tarifs pour ceux qui doivent payer l’eau au prix coûtant. Nous allons prendre des mesures qui seront destinées à faire en sorte que les gens qui sont en capacité de payer l’eau au prix coûtant, puissent le faire et que la subvention de l’État puisse servir à aider seulement les citoyens maliens», poursuivit-il.

Selon lui, les bénéfices qui seront tirés de cette révision tarifaire en cours, vont être affectés à l’extension du réseau de fourniture d’eau. L’objectif étant de permettre à l’ensemble de la population d’avoir de l’eau potable.

Lire aussi : Port de Conakry : Le «Parking Kidal» accueille les gros porteurs maliens

Inauguré hier, ce parc de stationnement d’une capacité de 1.200 camions comprend un espace de 250 places réservé exclusivement aux véhicules du Mali.

Lire aussi : Régions de Sikasso et Mopti : Les FAMa neutralisent une trentaine de terroristes

Dans un communiqué publié mardi dernier, l’État-major général des Armées a porté à la connaissance de l’opinion les actions menées dans la lutte contre le terrorisme, par les Forces armées maliennes (FAMa)..

Lire aussi : CAN 2021 : Le ministre AG Attaher sonne la mobilisation

Mossa AG Attaher (C) lors de la cérémonie de présentation du maillot des Aigles.

Lire aussi : Malnutrition : Le paradoxe de la région de Sikasso

La prévalence de Sikasso est au-dessus du taux national (7,2%), soit 11,1% pour l’année 2020.

Lire aussi : Œuvres sociales du président de la Transition : Un nouveau forage pour Dialakorobougou

Ce forage a été réalisé à la demande du défunt chef de village.

Lire aussi : Abdoulaye Diop : «Il n’y a plus de base légale pour la France d’opérer sur le sol Malien»

Dans une interview accordée hier soir à la télévision nationale, le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale a expliqué en profondeur la décision du gouvernement de mettre fin aux accords de défense avec la France et ses partenaires européens. Toutefois, il ras.

Dans la même rubrique

Port de Conakry : Le «Parking Kidal» accueille les gros porteurs maliens

Inauguré hier, ce parc de stationnement d’une capacité de 1.200 camions comprend un espace de 250 places réservé exclusivement aux véhicules du Mali.

Publié vendredi 18 novembre 2022 à 07:29 Babba COULIBALY

Régions de Sikasso et Mopti : Les FAMa neutralisent une trentaine de terroristes

Dans un communiqué publié mardi dernier, l’État-major général des Armées a porté à la connaissance de l’opinion les actions menées dans la lutte contre le terrorisme, par les Forces armées maliennes (FAMa)..

Publié jeudi 13 janvier 2022 à 08:11 Babba COULIBALY

CAN 2021 : Le ministre AG Attaher sonne la mobilisation

Mossa AG Attaher (C) lors de la cérémonie de présentation du maillot des Aigles.

Publié lundi 03 janvier 2022 à 08:22 Babba COULIBALY

Malnutrition : Le paradoxe de la région de Sikasso

La prévalence de Sikasso est au-dessus du taux national (7,2%), soit 11,1% pour l’année 2020.

Publié lundi 03 janvier 2022 à 08:15 Babba COULIBALY

Œuvres sociales du président de la Transition : Un nouveau forage pour Dialakorobougou

Ce forage a été réalisé à la demande du défunt chef de village.

Publié vendredi 07 janvier 2022 à 07:50 Babba COULIBALY

Abdoulaye Diop : «Il n’y a plus de base légale pour la France d’opérer sur le sol Malien»

Dans une interview accordée hier soir à la télévision nationale, le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale a expliqué en profondeur la décision du gouvernement de mettre fin aux accords de défense avec la France et ses partenaires européens. Toutefois, il rassure que notre pays continuera à coopérer avec toutes les nations qui le souhaitent mais dans le respect mutuel.

Publié mercredi 04 mai 2022 à 07:21 Babba COULIBALY

Mali-Cedeao : Bientôt une solution consensuelle à la crise

Les partenaires ont assuré que le dialogue n’a pas été interrompu avec les autorités.

Publié mercredi 09 février 2022 à 07:52 Babba COULIBALY

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner