Mali : Challenge digital Mali : Un tremplin pour les jeunes talents de l’écosystème numérique

La première édition de «Challenge digital Mali» s’est déroulée du 18 au 19 janvier dernier au Centre international de conférences de Bamako (CICB). La cérémonie d’ouverture a été présidée par Souhahebou Coulibaly, conseiller technique au ministère de la Communication, de l’Économie numérique et de la Modernisation de l’Administration.

Par

Publié lundi 22 janvier 2024 à 08:09
Mali : Challenge digital Mali : Un tremplin pour les jeunes talents de l’écosystème numérique

Cette compétition stimule la créativité et l’excellence chez les jeunes entrepreneurs

C’était en présence du président de l’Autorité malienne de régulation des télécommunications, des technologie de l’information et de la communication et des postes (AMRTP), Saïdou Pona Sankaré, et d’autres invités.  Ce rendez-vous initié par l’AMRTP est une compétition d’innovation technologique, conçue pour catalyser le développement des startups à la promotion des contenus numériques locaux. L’événement de deux jours a rassemblé  les esprits les plus brillants de notre pays pour transformer des idées visionnaires en solutions tangibles.

Au total, 40 candidats repartis en dix groupes sélectionnés dans divers domaines technologiques et entrepreneuriaux (finances, marketing, développement de logiciels) à travers un processus rigoureux qui ont concouru  pour développer un produit minimum viable (MVP) ou prototype en 24 heures. Accompagnés par des mentors et évalués par un jury d’experts, les trois meilleurs projets de ce concours ont été récompensés et seront soutenus dans la finalisation vers la commercialisation. Le premier prix d’une valeur de 10 millions de Fcfa a été remporté par le groupe 5 avec son projet dénommé «Sebenw» , le second prix qui fait 8 millions de Fcfa a été décerné au groupe 3 qui portait le projet «Digipharma» et le troisième projet «Lakana»  du groupe 1 a été récompensé avec  5 millions de Fcfa.

Cette compétition vise à positionner notre pays comme un acteur clé dans le secteur des technologies de l’information et de la communication (Tic), stimuler l’innovation, la créativité et l’excellence chez les jeunes entrepreneurs. Mais aussi valoriser les talents locaux et favoriser l’émergence de startups technologiques performantes et renforcer les compétences numériques pour contribuer au développement économique et social du pays.

« Sebenw est une application qui simplifie les échanges entre les citoyens maliens et les services publics. Nous avons créé une version mobile pour les citoyens et une version bureautique pour les administrations afin de rendre le processus d’accès aux documents administratifs plus efficace » a expliqué la porte parole de l’équipe du projet.

Pour Kadidiatou Sogoba, qui se réjouit d’avoir remporté ce prix, cette initiative de l’AMRTP demeure une opportunité pour démontrer que l’innovation et l’esprit d’équipe peuvent aboutir à des solutions concrètes et impactantes. «Ce challenge se distingue par son approche unique de la cocréation et de la collaboration. Il ne s’agit pas seulement de concourir, mais de fusionner nos idées, de marier nos compétences diversifiées et de construire ensemble»,  a-t-elle fait savoir. Selon Saïdou Pona Sankaré, l’objectif de l’AMRTP est de garantir un équilibre et une complémentarité des compétences pour une meilleure chance de succès des projets naissants. « En collaboration étroite avec le facilitateur, nous nous engageons à accompagner les trois projets gagnants durant 12 mois en leur fournissant les compétences et les ressources nécessaires à la viabilité/durabilité de leurs initiatives», a indiqué le président de l’Autorité.

«Le Challenge digital Mali s’inscrit comme un catalyseur potentiel de solutions, notamment dans notre quête pour  la dématérialisation de l’administration, une volonté claire de nos  autorités, et désormais une mission explicite de notre département», a expliqué le conseiller technique. Selon lui, cette initiative cadre avec la Politique nationale de développement de l’économie numérique. Souhahebou Coulibaly a indiqué que le département en charge de la Communication entend faire des Tic un outil non seulement de développement de tous les secteurs de l’économie au Mali, mais aussi une agence pourvoyeuse d’entrepreneurs et d’emplois. Il a aussi rappelé succinctement aux candidats que leur ingéniosité et créativité apporteront des solutions aux défis de notre pays. Et de les inviter à mettre en jeu leur audace, mais surtout leur esprit d’innovation pour faire face aux  nombreux, mais non insurmontables défis.

Babba COULIBALY

Lire aussi : #Mali : Énergies renouvelables : Les acteurs font le diagnostic du secteur

Il ressort des données fournies par les spécialistes que notre pays n’exploite que seulement 5% de son potentiel de production. Au regard de cette situation, le gouvernement ambitionne de mobiliser 38% de cette forme d’énergie d’ici 2030 pour le développement du pays.

Lire aussi : #Mali :Coupures d’électricité : Les acteurs économiques réclament des informations précises

Les activités tournent au ralenti depuis des mois. En attendant une amélioration de la situation, industriels, artisans et commerçants attendent des éclairages sur le planning de la fourniture du courant et sur les perspectives d’avenir.

Lire aussi : #Mali : Fonds de garantie pour le secteur privé : Un nouveau siège à l’image de son rôle stratégique

Le Fonds de garantie pour le secteur privé (FGSP-SA) a désormais un nouveau siège. Le nouvel édifice, qui fait face au monument Kwamé NKrumah, a été inauguré hier par le ministre de l’Économie et des Finances, Alousséni Sanou..

Lire aussi : #Mali : Situation économique : Le patronat présente les conclusions de ses travaux au chef de l’état

Le président de la Transition, le colonel Assimi Goïta, a reçu, hier au Palais de Koulouba, une délégation du Conseil national du patronat du Mali (CNPM), conduite par son président Mossadeck Bally..

Lire aussi : #Mali : Production de sucre : Le diagnostic des experts brésiliens

Les solutions qu’ils préconiseront permettront, pour les prochaines années, la production de 300.000 à 500.000 tonnes de sucre. Cela rendra le pays autosuffisant et exportateur net.

Lire aussi : #Mali : Cybercriminalité : La forsat civile outille les professionnels du web

La Fédération des organisations et regroupements qui soutiennent les actions de la Transition (Forsat Civile) organise, depuis hier au Centre international de conférences de Bamako (CICB), un séminaire de formation sur la cybercriminalité à l’intention des professionnels du web..

Les articles de l'auteur

#Mali : Énergies renouvelables : Les acteurs font le diagnostic du secteur

Il ressort des données fournies par les spécialistes que notre pays n’exploite que seulement 5% de son potentiel de production. Au regard de cette situation, le gouvernement ambitionne de mobiliser 38% de cette forme d’énergie d’ici 2030 pour le développement du pays.

Par Babba COULIBALY


Publié vendredi 01 mars 2024 à 07:59

#Mali :Coupures d’électricité : Les acteurs économiques réclament des informations précises

Les activités tournent au ralenti depuis des mois. En attendant une amélioration de la situation, industriels, artisans et commerçants attendent des éclairages sur le planning de la fourniture du courant et sur les perspectives d’avenir.

Par Babba COULIBALY


Publié mercredi 28 février 2024 à 09:02

#Mali : Fonds de garantie pour le secteur privé : Un nouveau siège à l’image de son rôle stratégique

Le Fonds de garantie pour le secteur privé (FGSP-SA) a désormais un nouveau siège. Le nouvel édifice, qui fait face au monument Kwamé NKrumah, a été inauguré hier par le ministre de l’Économie et des Finances, Alousséni Sanou..

Par Babba COULIBALY


Publié vendredi 23 février 2024 à 07:54

#Mali : Situation économique : Le patronat présente les conclusions de ses travaux au chef de l’état

Le président de la Transition, le colonel Assimi Goïta, a reçu, hier au Palais de Koulouba, une délégation du Conseil national du patronat du Mali (CNPM), conduite par son président Mossadeck Bally..

Par Babba COULIBALY


Publié mercredi 21 février 2024 à 07:44

#Mali : Production de sucre : Le diagnostic des experts brésiliens

Les solutions qu’ils préconiseront permettront, pour les prochaines années, la production de 300.000 à 500.000 tonnes de sucre. Cela rendra le pays autosuffisant et exportateur net.

Par Babba COULIBALY


Publié mardi 20 février 2024 à 08:40

#Mali : Cybercriminalité : La forsat civile outille les professionnels du web

La Fédération des organisations et regroupements qui soutiennent les actions de la Transition (Forsat Civile) organise, depuis hier au Centre international de conférences de Bamako (CICB), un séminaire de formation sur la cybercriminalité à l’intention des professionnels du web..

Par Babba COULIBALY


Publié vendredi 16 février 2024 à 09:18

#Mali : Secteur des mines : les perspectives sont très bonnes

Les innovations introduites par le nouveau Code minier et la loi relative au contenu local, le projet de création d’une usine de raffinage d’or d’une capacité de 200 tonnes par an et l’opérationnalisation progressive de la Société d’exploitation des ressources minérales du Mali (Sorem)….

Par Babba COULIBALY


Publié mardi 13 février 2024 à 07:59

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner