#Mali : Dialogue inter-Maliens dans les régions, Tombouctou : Des recommandations à hauteur des enjeux

Les rideaux sont tombés sur le Dialogue inter-Maliens pour la paix, la réconciliation et la cohésion sociale. La satisfaction était générale chez les participants visiblement heureux d’avoir pu exprimer leurs points de vue sur les préoccupations de développement de la commune. A l’issue des débats, ils ont fait le check-up des difficultés qui entravent le développement de la commune.

Publié mercredi 17 avril 2024 à 07:27 , mis à jour mardi 28 mai 2024 à 13:33
#Mali : Dialogue inter-Maliens dans les régions, Tombouctou : Des recommandations à hauteur des enjeux

Les travaux ont été sanctionnés par d’importantes recommandations. Sur le thème : «Paix réconciliation nationale et cohésion sociale», le dialogue a recommandé de gérer les rumeurs et la désinformation, mais aussi d’introduire l’enseignement de nos valeurs sociétales dans les écoles et dans les medersas et d’instaurer une justice équitable entre tous les fils et filles du pays. L’assemblée a aussi exigé de mettre en place des mécanismes adéquats de communication pour une paix durable, de redynamiser et appuyer les comités communaux de réconciliation, etc.

Sur le theme «questions politiques et institutionnelles», il a été demandé de cultiver la transparence en encourageant la reddition des comptes, de promouvoir la culture de la citoyenneté active par l’instauration de mécanismes d’information et de sensibilisation et de participation des citoyens. Mais aussi d’instituer la police des mœurs et de dédier une journée au citoyen modèle. En outre, il a été aussi recommandé d’orienter 70% des élèves dans les centres de formations professionnelles (agropastoral, métiers porteurs), de créer des opportunités socioéconomiques pour les jeunes (promotion de l’entreprenariat jeune par l’accès aux financements).

La réhabilitation de la voie Tombouctou - Koriomé et la bretelle autour de la médina, celle de la quai de Kabara et Koriomé, le réaménagement/réhabilitation des plaines (Daye, Koriomé, Hamadja), la disponibilité et l’accessibilité des intrants conformément aux calendriers agricoles, la bonne réorganisation des coopératives agricoles et le suivi de leurs activités, la multiplication des points d’eau, la création d’une unité de conservation et de transformation des produits locaux (agricoless et élevages) figurent en bonne place dans les recommandations.

Concernant la thématique sur les aspects sécuritaires et défense du territoire, les participants ont requis qu’à la fin de la Transition que le colonel Assimi Goïta se présente à l’élection présidentielle afin d’achever les grands chantiers ouverts. Aussi de renforcer la collaboration entre légitimités traditionnelles et les Forces de défense et de sécurité (FDS), renforcer la dynamique enclenchée dans le cadre de l’équipement des FDS, mais surtout ne plus accepter la réintégration des déserteurs dans l’Armée. Il y a eu aussi d’autres recommandations en rapport avec les autres thématiques débattues lors des travaux.

Moulaye SAYAH

Amap-Tombouctou

 

Kita : Pour un avenir meilleur

 

Les lampions se sont éteints, lundi dernier, sur les travaux du Dialogue inter-Maliens à l’échelle communale. Durant trois jours, les forces vives des différentes communes de la Région de Kita se sont réunies dans les chefs-lieux des communes pour débattre des problématiques liées à la paix et proposer des pistes de solutions.

Au premier jour, une délégation conjointe du gouvernorat de Kita et du Comité de pilotage du Dialogue inter-Maliens, conduite par le gouverneur de la Région, Daouda Maïga, a sillonné quelques communes dans le cadre de la supervision du processus pour s’enquérir de son bon déroulement.

De Kita-Nord à Kita-Ouest en passant par Bendougouba et la commune urbaine, les travaux se sont déroulés normalement. Ce constat a été établi par la délégation conjointe. Selon les informations recueillies, c’était le même constat dans les 33 communes de la région.

Pour Dembadian Coulibaly, membre de la société civile de Kita, sa composante souhaite cette cohésion, car ce pays à assez souffert de la division. «Cette initiative des autorités permettra à la population de s’aimer, s’entraider, de collaborer et de prendre des bonnes orientations inclusives pour le développement du pays, la paix et l’entente», souligne-t-il. Quant à Assa Sylla, membre du Comité de pilotage du Dialogue inter-Maliens, elle estime intéressant ce qu’elle a vu sur le terrain en termes de mobilisation des acteurs.

Pour elle, cela augure d’une bonne tenue du Dialogue, mais dénote aussi que la population adhère à cette décision du président de la Transition, le colonel Asimi Goïta. «Vous savez, rien ne vaut le dialogue. Il n’existe aucune alternative autre que le dialogue. Les Maliens sont appelés aujourd’hui à s’asseoir, à se parler et à se dire la vérité. Les populations ont compris que la seule voix qui vaille d’être privilégiée reste le dialogue comme le témoigne la mobilisation», ajoute.

 Pour le gouverneur, «le Dialogue inter-Maliens a besoin d’être soutenu et c’est l’union des cœurs des Maliens qui va permettre l’instauration d’une paix durable». La démarche lui semble bonne et le chef de l’exécutif régional de conclure qu’il est temps qu’on puisse avoir des mécanismes africains pour résoudre les problèmes africains. Il a foi à l’atteinte des résultats. Pour le citer, «Nous avons eu l’occasion de constater une très  grande mobilisation des populations au niveau des 4 communes visitées.

Le Dialogue inter-Maliens a été bien compris et bien apprécié. Nous avons vu à travers les documents, les interventions, les entretiens que nous avons eus, une population très engagées, fière de pouvoir elle-même cerner ses problèmes, formuler des solutions, des recommandations pour que les autorités puissent réserver un meilleur devenir et un meilleur avenir pour notre Mali».

«Paix, réconciliation nationale et cohésion sociale» ; «questions politiques et institutionnelles», «économie et développement durable», «questions sécuritaires et de défense du territoire» et «géopolitique et environnement international» sont les différentes thématiques sur lesquelles les commissions ont travaillé activement afin de déboucher sur des conclusions inclusives pour le Mali.

Ce dialogue direct entre Maliens permet de créer les conditions nécessaires à l’épanouissement de chaque citoyen dans un environnement marqué par la confiance retrouvée entre les communautés, sous la protection de l’État.

Jigiya Mohamed

FABRICE

Amap-Kita



 

Gao : Des recommandations fortes

Le Cercle de Gao en particulier la Commune urbaine de Gao est l’une des collectivités locales de notre pays la plus touchée par la crise multidimensionnelle depuis son éclatement en 2012. Pour aplanir cette crise qui sévit dans notre pays, les autorités de la Transition ont initié le Dialogue inter-Maliens.

Ces assises se sont déroulées du 13 au 15 avril sur l’ensemble du territoire national. Ainsi, toutes les composantes de la société civile se sont penchées sur les cinq thématiques retenues et chacun des thèmes a été largement débattu. Cet exercice de haute portée, tenu dans la salle de réunion de l’hôtel de ville, a été clôturé sous la présidence du premier adjoint au préfet du cercle, Abdoulaye Cissé. C’était en présence du maire de la Commune urbaine de Gao, Boubacar Dacka Traore, et des personnes ressources, Mahamdou Mohomodou Touré.


Au niveau de la Commune urbaine de Gao, toutes les composantes qui ont participé massivement au Dialogue inter-Maliens ont recommandé une prolongation de la durée de la Transition jusqu’à 10 ans, la réhabilitation et la sécurisation de la route Gao-Sevaré et la sécurisation de l’axe Gao-Niamey. Ils ont aussi exigé que la voie fluviale soit retablie et le retour sans délai des services financiers (direction régionale du budget, les services des impôts et les services de contrôle financiers).

Le Dialogue inter-Maliens de la Commune urbaine de Gao a été dirigé par le président de séance, Ichiaka Ag Oyė. Mariam M. Maiga était la vice-présidente et les deux rapporteurs étaient Alassane Djitteye et Abdourahamane Infa.

Abdourhamane TOURé

Amap-Gao

 

 

Macina : Les jalons d’une paix durable

 

C’est dans un engouement sans précédent que les 100 participants voire plus ont largement débattu les cinq thématiques du Dialogue inter-Maliens pour la phase communale à Macina. L’atmosphère était cordiale mais surtout empreinte de respect mutuel et les débats étaient francs et sincères.

Les participant ont tous compris que la détérioration du climat politique et la grogne sociale ont entrainé un vaste mouvement de contestation populaire pour un pays qui aspire aujourd’hui à un retour à la paix, la cohésion sociale et le vivre ensemble.

Retenons que les participants dans les 11 communes du cercle ont planché durant 3 jours, c’est-à dire du 13 au 15 avril sur les cinq thématiques à savoir paix et réconciliation nationale et cohésion sociale, questions politiques et institutionnelles, économie et développement durable, aspects sécuritaires et défense du territoire, et géopolitique et environnement international

Il en est ressorti un rapport final et des recommandations fortes et pertinentes, entre autres. Il s’agit de renforcer la capacité opérationnelle des Forces de défense et de sécurité, de renforcer les capacités et l’indépendance de la justice, mais aussi de limiter le nombre des partis politique, de cultiver la prise de conscience professionnelle des jeunes tout en les équipant, de cultiver l’engagement citoyen et former les jeunes maliens pour faire d’eux des citoyens responsables conscients de leur place dans le concert des nations et dans un monde globalisé.

Signalons que vu l’intérêt de ces assises, élus communaux, représentants des services techniques de l’Etat, des chefs de village, des autorités traditionnelles et des organisations de femmes, jeunes et de la société civile ont tous participé activement aux débats.

On peut dire sans risque de se tromper que la phase communale du Dialogue inter-Maliens dans le Cercle de Macina a posé les jalons d’un retour définitif de la paix et de la cohésion sociale, du vivre ensemble pour un avenir radieux.

Satisfait du bon déroulement des travaux dans les 11 communes, le préfet du cercle, le lieutenant-colonel, Albaraka Ag Amarizag a remercié tous les participants à ces trois jours de dialogue pour leur participation de qualité qui aboutira sans nul doute à un changement de comportement pour le bonheur de toute la Nation malienne.

Amap-Macina

Rédaction Lessor

Lire aussi : #Mali : Commune de Diallassagou (Bankass) : 19 personnes assassinées

La Commune rurale de Diallassagou a été le théâtre d’un drame abominable dans la journée du 25 mai dernier..

Lire aussi : #Mali : Albinisme : La sensibilisation pour éradiquer les préjugés et les stéréotypes

L’Association malienne pour la protection des personnes atteintes d’albinisme (Ampa) a organisé, vendredi dernier au Centre international de conférences de Bamako (CICB), un évènement dénommé : «La case de l’albinisme». La cérémonie s’est déroulée en présence de la présidente d.

Lire aussi : #Mali : Métier de cireur : Un tremplin ?

Ce petit métier a permis à de nombreux jeunes Maliens de se constituer un fond de commerce ou d’économiser dans l’optique d’émigrer vers d’autres cieux considérés comme étant l’eldorado.

Lire aussi : #Mali : 60è anniversaire de la Journée de l’Afrique : Éducation et Jeunesse au cœur des discours de l’Union africaine

La célébration de la Journée de l’Afrique a été marquée par des discours de Cheikhna Moulaye Zeine, ambassadeur de la République islamique de Mauritanie au Mali et au Burkina Faso et Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani, président de la Mauritanie et président en exercice de l’Union africai.

Lire aussi : #Mali : Ligue des champions d’Afrique : Intouchable Al-Ahly !

Le club égyptien où évolue le Malien Aliou Dieng, a remporté son 12è titre de champion d’Afrique, en battant 1-0 l’Espérance Tunis, samedi 25 mai au Caire en finale retour de la compétition.

Lire aussi : #Mali : Communiqué du conseil des ministres du 22 mai 2024

Le Conseil des Ministres s’est réuni en session ordinaire, le mercredi 22 mai 2024, dans sa salle de délibérations au Palais de Koulouba, sous la présidence du Colonel Assimi GOITA, Président de la Transition, Chef de l’Etat..

Les articles de l'auteur

#Mali : Commune de Diallassagou (Bankass) : 19 personnes assassinées

La Commune rurale de Diallassagou a été le théâtre d’un drame abominable dans la journée du 25 mai dernier..

Par Rédaction Lessor


Publié lundi 27 mai 2024 à 18:53

#Mali : Albinisme : La sensibilisation pour éradiquer les préjugés et les stéréotypes

L’Association malienne pour la protection des personnes atteintes d’albinisme (Ampa) a organisé, vendredi dernier au Centre international de conférences de Bamako (CICB), un évènement dénommé : «La case de l’albinisme». La cérémonie s’est déroulée en présence de la présidente de l’Ampa, Mme Maïga Aminata Traoré, et des autres membres de l’Association..

Par Rédaction Lessor


Publié lundi 27 mai 2024 à 18:08

#Mali : Métier de cireur : Un tremplin ?

Ce petit métier a permis à de nombreux jeunes Maliens de se constituer un fond de commerce ou d’économiser dans l’optique d’émigrer vers d’autres cieux considérés comme étant l’eldorado.

Par Rédaction Lessor


Publié lundi 27 mai 2024 à 17:49

#Mali : 60è anniversaire de la Journée de l’Afrique : Éducation et Jeunesse au cœur des discours de l’Union africaine

La célébration de la Journée de l’Afrique a été marquée par des discours de Cheikhna Moulaye Zeine, ambassadeur de la République islamique de Mauritanie au Mali et au Burkina Faso et Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani, président de la Mauritanie et président en exercice de l’Union africaine..

Par Rédaction Lessor


Publié lundi 27 mai 2024 à 08:45

#Mali : Ligue des champions d’Afrique : Intouchable Al-Ahly !

Le club égyptien où évolue le Malien Aliou Dieng, a remporté son 12è titre de champion d’Afrique, en battant 1-0 l’Espérance Tunis, samedi 25 mai au Caire en finale retour de la compétition.

Par Rédaction Lessor


Publié lundi 27 mai 2024 à 08:32

#Mali : Communiqué du conseil des ministres du 22 mai 2024

Le Conseil des Ministres s’est réuni en session ordinaire, le mercredi 22 mai 2024, dans sa salle de délibérations au Palais de Koulouba, sous la présidence du Colonel Assimi GOITA, Président de la Transition, Chef de l’Etat..

Par Rédaction Lessor


Publié mercredi 22 mai 2024 à 19:26

#Mali :Autonomisation de la femme : Un mémorandum signé entre le Fafe et Qatar Charity

La ministre de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille, Dr Coulibaly Mariam Maïga, a présidé, mardi dernier dans les locaux de son département, une cérémonie de signature d’un mémorandum d’entente, entre le Fonds d’appui à l’autonomisation de la femme et à l’épanouissement de l’enfant (Fafe) et l’Ong Qatar Charity..

Par Rédaction Lessor


Publié mercredi 22 mai 2024 à 19:06

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner