#Mali : Mme Maïga Aminata Traoré : La sentinelle des droits des albinos

La Communauté internationale a célébré hier la Journée internationale de sensibilisation à l’albinisme. Mme Maïga Aminata Traoré est une actrice engagée pour la cause des personnes atteintes de cette maladie

Publié jeudi 13 juin 2024 à 18:20
#Mali : Mme Maïga Aminata Traoré : La sentinelle des droits des albinos

Les personnes atteintes d’albinisme ont aussi droit à une vie normale. C’est le combat que mène Mme Maïga Aminata Traoré, à travers l’assistance et la sensibilisation de la population sur leur cause. Cet engagement infaillible lui a valu le surnom de «la défenseure des droits d’albinos». Cette albinos bon teint milite depuis plus d’une décennie en faveur de la promotion et la protection des droits des personnes atteintes d’albinisme au Mali. Combat qu’elle mène à travers l’Association malienne pour la protection des personnes atteintes d’albinisme (Ampa), dont elle est la présidente. Détentrice d’une Maîtrise en gestion et d’un certificat en cosmétique naturelle, Mme Maïga Aminata Traoré dirige cette organisation depuis 2015.

Son quotidien ? Travailler pour améliorer les conditions de vie des personnes atteintes d’albinisme et les femmes en situation de vulnérabilité. Sa plus grande réussite est de voir une communauté de personnes atteintes d’albinisme épanouie, heureuse et qui s’investissent pour leur propre développement et celui du pays. Ses défis consistent à identifier et à mettre en œuvre de nouvelles pratiques de communication et de sensibilisation en vue d’’un changement de comportement envers l’albinisme. Face aux difficultés liées à l’insuffisance de ressources financières, la gestionnaire de formation fait preuve de détermination. «Notre partage d’expériences a fait que nous avons pu avoir des partenaires financiers.

Jusqu’à présent, cela reste un défi puisqu’on a pas accès au financement aussi bien qu’aux opportunités du gouvernement parce qu’on nous a refusé l’accès à la Fédération malienne des personnes handicapées», confie la présidente de l’Ampa. Ce refus, précise-t-elle, est motivé par le fait qu’une autre organisation représente l’albinisme au sein de cette Fédération. Grâce aux soutiens du programme Voice, de l’ambassade des États-Unis, celle de France et même des artistes de renom, se réjouit-elle, son association a pu relever beaucoup de défis.

Mme Maïga Aminata Traoré a géré plusieurs projets dont ceux financés par le ministère des Affaires étrangères du Royaume des Pays-Bas à travers son programme Voice.  Il s’agit des projets «Protection des droits et insertion socio-économique des personnes atteintes d’albinisme au Mali» et «l’Observatoire des droits des personnes atteintes d’albinisme». Y compris le projet Albinos droits et citoyenneté avec l’appui technique et financier de Family International health (FHI360) sur son Programme d’engagement civique (PEC).

Les défis à vaincre sont aussi les stéréotypes et les pratiques mystiques. «Nous espérons un jour ne plus voir les autres craches en notre présence sous prétexte que leur geste va leur éviter la mort ou d’avoir des enfants atteints d’albinisme comme nous. On ne veut plus avoir à supporter ces hommes qui pensent qu’avoir une relation intime avec une personne atteinte d’albinisme porterait chance», souhaite-t-elle.

Cette mère de 5 enfants porte plusieurs casquettes. Diplômée d’un Master en management et gestion d’entreprise, elle est promotrice de l’entreprise Magicia, créée en 2020. Le service évolue dans les produits cosmétiques à base de nos productions locales telles que le beurre de karité et la mangue.

La présidente et promotrice de l’Association solidarité pour l’insertion des albinos du Mali (Siam), Mme Dembélé Lala Aïcha Diakité retient d’elle son engagement sans faille pour la cause des personnes atteintes d’albinisme. «Nous leur donnons gratuitement des crèmes solaires, des verres correcteurs et finançons les frais de scolarité de certains de leurs enfants atteints d’albinisme.

Nous prenons en charge les frais de chirurgies de certains de leurs membres atteints de cancer», souligne-t-elle pour parler de leurs actions en faveur des albinos. Les deux dames se connaissent depuis plus d’une dizaine d’années. Grâce à la présidente  de l’Ampa, Mme Dembélé dit avoir bénéficié de formation en faveur des personnes atteintes d’albinisme. Elle souhaite que cette collaboration continue de plus belle.

Tamba CAMARA

Lire aussi : #Mali : Trois morts et quatre blessés dans un effondrement à Ségou

Au moins trois personnes ont trouvé la mort, ce samedi 13 juillet dans l’effondrement d’un bâtiment R+1 dans le quartier de Lafiabougou à Ségou, dans la Cité des Balazans. Quatre autres personnes ont été blessées..

Lire aussi : #Mali : Une fille violée à sang à Sirakoro Meguetana

En dépit de la rigueur de la loi punissant le viol, les commissariats de police de la Cité des trois caïmans continuent d'enregistrer de nombreux cas relatifs à cette infraction. L'un des derniers enregistré par les policiers de Sirakoro Meguetana remonte à cette semaine. La victime, une aide-.

Lire aussi : #Mali : La bande des «sept» de San sous les verrous

Le commissariat de la ville de San dirigé par le commissaire principal Lankafia Keita a mis le grappin, la semaine dernière, sur des bandits de grand chemin qui ne juraient que par les boutiques et commerces en tout genre. Ces vagabonds au nombre de sept dont un coupeur de route et un receleur ont.

Lire aussi : #Mali : Cour d’assises de Bamako : Acquitté faute de preuve

Embourbé dans une histoire de foncier, le mis en cause réfute toutes les accusations portées en son encontre. Il est aidé en cela par le plaignant qui de son côté n’a pu convaincre les jurés de la véracité des faits.

Lire aussi : #Mali : Cour d’assises : L’accusé écope de 10 ans de prison

Il usait de moyens subtils pour soutirer d’importantes sommes d’argent de son partenaire. Incapable d’honorer ses engagements contractuels, ce dernier a fini par s’en remettre à la justice pour être dans ses droits.

Lire aussi : #Mali : Niamakoro : Un trio dangereux mis hors d’état de nuire

Ils formaient une bande compacte de récidivistes connus des archives de la police. La multiplication de leurs actes a fini par jouer contre eux.

Les articles de l'auteur

#Mali : Trois morts et quatre blessés dans un effondrement à Ségou

Au moins trois personnes ont trouvé la mort, ce samedi 13 juillet dans l’effondrement d’un bâtiment R+1 dans le quartier de Lafiabougou à Ségou, dans la Cité des Balazans. Quatre autres personnes ont été blessées..

Par Tamba CAMARA


Publié dimanche 14 juillet 2024 à 13:15

#Mali : Une fille violée à sang à Sirakoro Meguetana

En dépit de la rigueur de la loi punissant le viol, les commissariats de police de la Cité des trois caïmans continuent d'enregistrer de nombreux cas relatifs à cette infraction. L'un des derniers enregistré par les policiers de Sirakoro Meguetana remonte à cette semaine. La victime, une aide-ménagère d’une quinzaine d’années environ..

Par Tamba CAMARA


Publié dimanche 14 juillet 2024 à 13:11

#Mali : La bande des «sept» de San sous les verrous

Le commissariat de la ville de San dirigé par le commissaire principal Lankafia Keita a mis le grappin, la semaine dernière, sur des bandits de grand chemin qui ne juraient que par les boutiques et commerces en tout genre. Ces vagabonds au nombre de sept dont un coupeur de route et un receleur ont été identifiés comme étant B.K, B.T, S.S, A.T, L.T, B.T, A.S, non moins le receleur. Tous domiciliés à San dans différents secteurs..

Par Tamba CAMARA


Publié mardi 09 juillet 2024 à 16:51

#Mali : Cour d’assises de Bamako : Acquitté faute de preuve

Embourbé dans une histoire de foncier, le mis en cause réfute toutes les accusations portées en son encontre. Il est aidé en cela par le plaignant qui de son côté n’a pu convaincre les jurés de la véracité des faits.

Par Tamba CAMARA


Publié jeudi 04 juillet 2024 à 17:39

#Mali : Cour d’assises : L’accusé écope de 10 ans de prison

Il usait de moyens subtils pour soutirer d’importantes sommes d’argent de son partenaire. Incapable d’honorer ses engagements contractuels, ce dernier a fini par s’en remettre à la justice pour être dans ses droits.

Par Tamba CAMARA


Publié mardi 02 juillet 2024 à 17:45

#Mali : Niamakoro : Un trio dangereux mis hors d’état de nuire

Ils formaient une bande compacte de récidivistes connus des archives de la police. La multiplication de leurs actes a fini par jouer contre eux.

Par Tamba CAMARA


Publié lundi 01 juillet 2024 à 17:18

#Mali : La session spéciale sur les crimes économiques s’ouvre ce lundi

La première session spéciale de la Cour d'Assises sur les crimes économiques et financiers s’ouvre ce lundi 01 juillet à la Cour d’appel de Bamako. Elle s’attèlera sur environ deux mois (du 01 juillet au 30 août 2024)..

Par Tamba CAMARA


Publié vendredi 28 juin 2024 à 18:52

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner