#Mali : Saint-Valentin : Les inconditionnels seront au rendez-vous

Cette fête qui célèbre l’amour est un temps de romance pour les amoureux. Certaines filles ont du mal à admettre qu’un homme qui brûle de mille feux pour son épouse ou sa partenaire ne puisse pas lui offrir un présent à cette occasion

Par

Publié lundi 12 février 2024 à 08:20
#Mali : Saint-Valentin : Les inconditionnels seront au rendez-vous

 Des cadeaux que les tourtereaux s’offrent très souvent à l’occasion de la fête

 

Les amoureux célèbreront mercredi prochain la Saint-Valentin (le 14 février est dédié à la fête des amoureux). C’est un temps de romance pour les couples qui s’échangent des tendresses et des présents pour certains et s’invitent dans des soirées romantiques pour d’autres. Histoire de se prouver le sentiment ou l’affection que l’on éprouve pour son conjoint, sa conjointe ou son partenaire.

La Saint-valentin tirerait son origine des traditions chrétiennes et des croyances folkloriques liées à la mémoire de Saint-Valentin, un sain catholique romain martyrisé au IIIè siècle. Elle est aujourd’hui une occasion spéciale pour célébrer l’amour. Cette fête suscite de l’engouement chez les jeunes et adultes. Nombre d’entre eux baignent déjà dans la ferveur de cette fête pour célébrer l’amour. C’est une occasion pour offrir des cadeaux spécifiques comme des roses rouges comme «emblème de passion amoureuse», des chocolats, des box contenant des articles d’hommes ou de femmes, des bouquets d’argent et bien d’autres. 

À Bamako, les «Valentins» et «Valentines» cogitent déjà sur les présents à offrir  à leurs partenaires. Hélène Dakouo, travailleuse domestique compte donner deux montres d’une valeur totale de 10.000 Fcfa à son homme. Un geste qu’elle renouvelle depuis trois ans. «Je voyais les enfants de ma patronne préparer des cadeaux pour leurs amoureux. J’ai décidé de les imiter», raconte celle qui travaille dans une famille à Sirakoro Méguétan.

Mohamed Traoré est un jeune étudiant qui vit en couple avec son épouse. Il fête la Saint-Valentin depuis 2019. «Je trouve que c’est une bonne chose. Beaucoup de couples ne célèbrent pas cette fête. Pourtant, je pense que c’est une opportunité de se rapprocher davantage et de se faire plaisir dans les relations amoureuses», confie le jeune homme.

«Chaque année, ma femme et moi, nous échangeons des cadeaux. Nous faisons des sorties à l’occasion de cette journée pour nous amuser», exprime l’étudiant, espérant avoir l’opportunité de remettra ça cette année aussi.

Cette fête est bien prisée par les filles. Ne pas recevoir de cadeau venant d’une personne bien aimée est assimilée à une humiliation, pensent certaines d’entre elles. D’autres ont une interprétation abracadabrantesque de l’absence de cadeaux d’un partenaire pendant la Saint-Valentin. Assa Dabo, une jeune fille de 20 ans, n’en pense pas moins. Pour elle, ne pas offrir de présents à une «valentine» équivaut à une absence d’amour dans une relation intime. Elle soutient que le cadeau est une marque d’affection qui prouve à suffisance l’amour.

«Ça fait vraiment plaisir que ton amoureux t’offre un présent quel que soit le prix pour te prouver son sentiment. C’est un geste qui compte. J’ai la chance d’avoir un copain qui m’offre chaque Saint-Valentin des cadeaux accompagnés de mots doux, cela depuis plus de 3 ans maintenant», explique la jeune dame.  Ouleymatou Doumbia est mariée depuis 3 ans. Pour elle, dans un couple, tous les jours représentent une Saint-valentin. «Dans la vie de couple, on se fait plaisir et on se donne des cadeaux.

La Saint-Valentin est une très bonne chose, j’ai eu la chance d’avoir un homme romantique qui me procure de la joie chaque jour et cela doit être le cas dans tous les couples, parce que cela renforce l’amour», laisse entendre celle qui brûle de mille feux pour son conjoint. Elle conseille aux autres femmes de ne pas contraindre leurs maris à leur offrir des cadeaux. Car, justifie-t-elle, un présent a de la valeur s’il est offert par amour.

Dans le cercle des personnes du troisième âge, certains amoureux perpétuent la tradition. âgé de 64 ans, Mamadou Sidibé est un inconditionnel de la Saint-Valentin. Pour ce sexagénaire, l’âge ne doit pas empêcher une personne de se faire plaisir. «Il faut savoir rendre heureux son conjoint ou sa conjointe pour avoir la paix intérieure. Chaque fois que tu rends heureuse ta femme, le Tout-Puissant te bénira. Je ne boude pas mon plaisir parce que je la fête avec ma femme depuis que nous étions encore très jeunes. La femme à toujours besoin d’affection, d’attention mais surtout d’être chouchoutée comme un bébé malgré son âge», reconnait-il, ajoutant qu’il dispose déjà cette année  d’un budget pour cette fête des amoureux

Cependant, d’autres personnes accordent moins d’importance à la célébration de la Saint-Valentin. Ousmane Natoumé fait partie des détracteurs de cette fête. Il n’en voit pas la nécessité et estime que chaque jour doit être une occasion de faire plaisir à son ou sa partenaire. «Je ne l’ai jamais fêtée et je ne compte pas le faire cette année aussi», lance-t-il. Aminata Doucouré est convaincue que ce n’est pas une fête pour les célibataires.

L’étudiante de 19 ans soutient que les filles doivent attendre d’avoir un époux pour célébrer la Saint-Valentin. «Dans l’islam, il est interdit d’avoir un petit copain. Donc, quand je serai mariée, je fêterai la Saint-Valentin, conformément à la religion musulmane», tranche-t-elle. La Saint-Valentin devrait davantage inspirer les couples à consolider leur relation au quotidien à travers l’accomplissement de bonnes actions mutuelles. Ainsi, de nombreux foyers seraient à l’abri des divorces et violences qui brisent les relations conjugales.    

 Oumou SACKO

Rédaction Lessor

Lire aussi : #Mali : Football : La FIFA abandonne le projet du carton bleu et introduit de nouvelles règles

Le législateur du football, l’Ifab, a annoncé qu’il n’étendra pas l’essai des sin-bins et n’introduira des cartons bleus, mais il prévoit de tester de nouvelles règles pour améliorer le comportement des joueurs.

Lire aussi : #Mali : M5-RFP : Dissensions profondes

Le président du Mouvement du 5 juin, Rassemblement des forces patriotiques (M5-RFP), Dr Choguel Kokalla Maïga, a révélé que la crise qui prévaut actuellement au sein du regroupement politique est consécutive, non seulement, à la volonté de certains membres de se porter candidat à la prési.

Lire aussi : #Mali : Unesco : Un pas de géant dans le renforcement de l'éducation culturelle et artistique

Les États membres de l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (Unesco) ont adopté à l'unanimité, il y a une dizaine de jours, un nouveau Cadre mondial pour l'éducation culturelle et artistique..

Lire aussi : #Mali : Conservation traditionnelle de l'architecture de terre

L’architecture de terre de Djenné nous est parvenue dans toute sa splendeur grâce à une conservation traditionnelle..

Lire aussi : #Mali : Communiqué du conseil des ministres du 28 février 2024

Le Conseil des Ministres s’est réuni en session ordinaire, le mercredi 28 février 2024, dans sa salle de délibérations au Palais de Koulouba, sous la présidence du Colonel Assimi GOITA, Président de la Transition, Chef de l’Etat..

Lire aussi : #Mali : Inclusion des écoles coraniques dans le système éducatif : Les bons résultats du projet «Anw Ka Taa»

L’atelier de clôture du projet «Anw ka taa!», financé par Secours islamique France (SIF) s’est tenu, hier dans un hôtel de la place. L’ouverture était présidée par le chef de section des normes académiques à la direction nationale de l’enseignement fondamental, Harouna Traoré, en.

Les articles de l'auteur

#Mali : Football : La FIFA abandonne le projet du carton bleu et introduit de nouvelles règles

Le législateur du football, l’Ifab, a annoncé qu’il n’étendra pas l’essai des sin-bins et n’introduira des cartons bleus, mais il prévoit de tester de nouvelles règles pour améliorer le comportement des joueurs.

Par Rédaction Lessor


Publié mardi 05 mars 2024 à 08:29

#Mali : M5-RFP : Dissensions profondes

Le président du Mouvement du 5 juin, Rassemblement des forces patriotiques (M5-RFP), Dr Choguel Kokalla Maïga, a révélé que la crise qui prévaut actuellement au sein du regroupement politique est consécutive, non seulement, à la volonté de certains membres de se porter candidat à la présidentielle. Et aussi de manipuler des militaires..

Par Rédaction Lessor


Publié lundi 04 mars 2024 à 07:09

#Mali : Unesco : Un pas de géant dans le renforcement de l'éducation culturelle et artistique

Les États membres de l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (Unesco) ont adopté à l'unanimité, il y a une dizaine de jours, un nouveau Cadre mondial pour l'éducation culturelle et artistique..

Par Rédaction Lessor


Publié vendredi 01 mars 2024 à 08:24

#Mali : Conservation traditionnelle de l'architecture de terre

L’architecture de terre de Djenné nous est parvenue dans toute sa splendeur grâce à une conservation traditionnelle..

Par Rédaction Lessor


Publié vendredi 01 mars 2024 à 08:23

#Mali : Communiqué du conseil des ministres du 28 février 2024

Le Conseil des Ministres s’est réuni en session ordinaire, le mercredi 28 février 2024, dans sa salle de délibérations au Palais de Koulouba, sous la présidence du Colonel Assimi GOITA, Président de la Transition, Chef de l’Etat..

Par Rédaction Lessor


Publié jeudi 29 février 2024 à 08:35

#Mali : Inclusion des écoles coraniques dans le système éducatif : Les bons résultats du projet «Anw Ka Taa»

L’atelier de clôture du projet «Anw ka taa!», financé par Secours islamique France (SIF) s’est tenu, hier dans un hôtel de la place. L’ouverture était présidée par le chef de section des normes académiques à la direction nationale de l’enseignement fondamental, Harouna Traoré, en présence du chef de mission de SIF, Crispin Nchancanve, et du chef de coopération de l’Union européenne (UE), Michel De Knoop..

Par Rédaction Lessor


Publié mercredi 28 février 2024 à 08:43

#Mali : L’artiste Adji One placé sous mandat de dépôt

Interpellé vendredi dernier pour détention et consommation de stupéfiants, l’artiste Makan Dagnoko alias Adji One Centhiago a été placé sous mandat de dépôt ce lundi 26 février en compagnie de dix autres personnes par le parquet de la Commune I de Bamako.

Par Rédaction Lessor


Publié mardi 27 février 2024 à 14:30

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner