Salon des médias : Un rendez-vous à ne pas manquer

La 3è édition du Salon des médias du Mali (Sam Mali) ouvre ses portes du 30 mai au 2 juin au Palais de la culture de Bamako, sous le thème «la professionnalisation des médias au Mali et en Afrique».

Publié mardi 14 mai 2024 à 19:49 , mis à jour mardi 28 mai 2024 à 14:21
Salon des médias : Un rendez-vous à ne pas manquer

Le ministre Alhamdou Ag Ilyène (c) présidant la conférence de lancement, lundi 13 mai à la Maison de la presse

 

 L’événement est placé sous le co-parrainage du président de la Transition, le colonel Assimi Goïta, du ministre de la Communication, de l’Économie numérique et de la Modernisation de l’administration, Alhamdou Ag Ilyène et de la ministre de la Santé et du Développement social, le colonel Assa Badiallo Touré.

La conférence de lancement des activités de la 3è édition du Sam eu lieu lundi à la Maison de la presse. Présidée par le ministre Alhamdou Ag Ilyène, la cérémonie a enregistré la présence du président de la Maison de la presse, Bandiougou Danté, du président de la commission d’organisation, Issa Kaba, et du représentant du département de la Santé, Mamadi Fofana
.

Les médias occupent une place prépondérante dans le pays, surtout en ces temps de crise. De ce fait, le respect de l’éthique et la déontologie est très important pour les pratiquants de ce métier, a rappelé Alhamdou Ag Ilyène. Il a conseillé aux nationaux de prendre acte de la présence des étrangers dans ce rendez-vous des médias, en les accueillant cordialement et échanger avec eux sur les perspectives de la sous-région. Le ministre n’a pas manqué de saluer la presse malienne pour la réussite de la couverture médiatique du Dialogue inter-Maliens.    
    

Pour Bandiougou Danté, cet évènement est devenu important dans l’agenda médiatique au Mali. C’est  une véritable cadre d’échanges entre les hommes de médias du Mali, de la sous-région et du monde. Beaucoup de questions importantes y sont abordées. Le président de la Maison de la presse dira qu’au cours des éditions, des recommandations pertinentes sont faites et un rapport est produit.

Ce rapport sert de boussole pour les gouvernants afin de les aider à prendre des décisions importantes. La faîtière de la presse ne reste pas en marge dans l’organisation de cette activité, «elle sera toujours impliquée pour le succès de ce Salon qui est un évènement pour le Mali et pour tous les Africains», a-t-il fait savoir.

Le président de la commission d’organisation, Issa Kaba, a expliqué que cette édition met un accent particulier sur les techniciens et les doyens de la presse pour parler de la professionnalisation des médias. Les pays de l’Alliance des États du Sahel (AES), en particulier le Mali, seront au cœur du débat pour montrer quel rôle les médias peuvent jouer dans la communication et la réussite de cette Alliance. Issa Kaba a également informé que ce Salon tourne autour de trois volets.

Le premier est l’exposition des organes de médias (environ 200 organes nationaux et étrangers seront présents) qui animeront des émissions et des débats. Le deuxième volet porte sur les panels, présentés par les techniciens et les doyens de la presse. Et enfin, le troisième concerne l’école du Salon, qui a été initiée l’année dernière pour permettre à des hommes de médias ayant appris le métier sur le tas d’être formés au professionnalisme. Le président de la commission d’organisation a annoncé que le Salon aura comme innovation cette année, l’organisation d’activités nocturnes à travers l’animation dans des radios, la culture et des soirées d’hommage.

N'Famoro KEITA

Lire aussi : #Mali : Employabilité des jeunes : L’ANPE maintient le cap

Le directeur général de l’Agence nationale pour l’emploi (ANPE), Ibrahim Ag Nock, a conduit une mission conjointe de deux jours (mercredi et jeudi derniers) avec les membres du conseil d’administration pour visiter les réalisations de certains bénéficiaires de l’appui de l’Agence à B.

Lire aussi : #Mali : Crise énergétique au Mali : Le cri de cœur du Comité syndical de l’Amap

Le bureau syndical de l’Agence malienne de presse et de publicité (Amap) a tenu ce vendredi, dans ses locaux, un point de presse sur les difficultés liées à la crise énergétique que traverse actuellement le service..

Lire aussi : #Mali : Environnement médiatique : Bèn Kunafoni ouvre le débat sur les défis

Le projet médias citoyens pour la paix et le vivre ensemble au Mali «Bèn Kunafoni» a organisé, les 6 et 7 mai à la Maison de la presse, un Forum sur les défis de l’environnement médiatique au Mali..

Lire aussi : #Mali : Circulation routière : Un panneau à messages variables pour informer les usagers

La ministre des Transports et des Infrastructures, Mme Dembélé Madina Sissoko, a inauguré, mardi dernier sur l’avenue de l’OUA (ancêtre de l’Union africaine) à Badalabougou, le premier panneau à messages variables. C’était en présence du directeur général de l’Agence nationale de.

Lire aussi : #Mali : Accident sur le pont des Martyrs : Un véhicule saute dans le fleuve

Les Bamakois qui doivent regagner les services sur la rive gauche ont été pris, hier matin, dans un bouchon infernal. La faute à un accident de voie publique survenu vers 5 heures du matin sur le pont des Martyrs..

Lire aussi : #Mali : Restauration des terres dégradables : Les gros efforts de PRTD-Mali

Le Projet de restauration des terres dégradables au Mali (PRTD-Mali) dispose d’un budget d’un peu plus de 16,3 millions de Fcfa et vise à accroître l’adoption de pratiques intelligentes de restauration des terres dégradées et à accroître aussi l’accès aux opportunités de revenus aux.

Les articles de l'auteur

#Mali : Employabilité des jeunes : L’ANPE maintient le cap

Le directeur général de l’Agence nationale pour l’emploi (ANPE), Ibrahim Ag Nock, a conduit une mission conjointe de deux jours (mercredi et jeudi derniers) avec les membres du conseil d’administration pour visiter les réalisations de certains bénéficiaires de l’appui de l’Agence à Bamako..

Par N'Famoro KEITA


Publié lundi 27 mai 2024 à 18:05

#Mali : Crise énergétique au Mali : Le cri de cœur du Comité syndical de l’Amap

Le bureau syndical de l’Agence malienne de presse et de publicité (Amap) a tenu ce vendredi, dans ses locaux, un point de presse sur les difficultés liées à la crise énergétique que traverse actuellement le service..

Par N'Famoro KEITA


Publié vendredi 17 mai 2024 à 17:24

#Mali : Environnement médiatique : Bèn Kunafoni ouvre le débat sur les défis

Le projet médias citoyens pour la paix et le vivre ensemble au Mali «Bèn Kunafoni» a organisé, les 6 et 7 mai à la Maison de la presse, un Forum sur les défis de l’environnement médiatique au Mali..

Par N'Famoro KEITA


Publié mercredi 08 mai 2024 à 09:08

#Mali : Circulation routière : Un panneau à messages variables pour informer les usagers

La ministre des Transports et des Infrastructures, Mme Dembélé Madina Sissoko, a inauguré, mardi dernier sur l’avenue de l’OUA (ancêtre de l’Union africaine) à Badalabougou, le premier panneau à messages variables. C’était en présence du directeur général de l’Agence nationale de la sécurité routière (Anaser), Ousmane Maïga et du Maire de la Commune V du District de Bamako, Amadou Ouattara..

Par N'Famoro KEITA


Publié vendredi 03 mai 2024 à 08:27

#Mali : Accident sur le pont des Martyrs : Un véhicule saute dans le fleuve

Les Bamakois qui doivent regagner les services sur la rive gauche ont été pris, hier matin, dans un bouchon infernal. La faute à un accident de voie publique survenu vers 5 heures du matin sur le pont des Martyrs..

Par N'Famoro KEITA


Publié mardi 30 avril 2024 à 07:58

#Mali : Restauration des terres dégradables : Les gros efforts de PRTD-Mali

Le Projet de restauration des terres dégradables au Mali (PRTD-Mali) dispose d’un budget d’un peu plus de 16,3 millions de Fcfa et vise à accroître l’adoption de pratiques intelligentes de restauration des terres dégradées et à accroître aussi l’accès aux opportunités de revenus aux populations vulnérables..

Par N'Famoro KEITA


Publié vendredi 26 avril 2024 à 09:42

#Mali : Circulation routière : La discipline doit être de mise

Des usagers de la voie publique circulent sur certaines artères de la capitale en double voire triple file pour se soustraire du piège des embouteillages. Le phénomène peut représenter un gros risque pour les autres.

Par N'Famoro KEITA


Publié mercredi 24 avril 2024 à 07:29

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner