Solidarité : La BNDA au chevet des enfants malades du cœur

Le geste de la BNDA s’inscrit dans le cadre des soins des patients touchés par les maladies cardiovasculaires

Publié vendredi 11 mars 2022 à 08:07
Solidarité : La BNDA au chevet des enfants malades du cœur

Dans le cadre de sa responsabilité sociale d’entreprise, la Banque nationale de développement agricole (BNDA) a décidé d’apporter un bol d’air aux personnes atteintes de cardiopathie, en exprimant une solidarité agissante. Elle a remis  à la Chaîne de l’espoir (une organisation qui intervient dans la prise en charge des cardiopathie chez les enfants) une enveloppe de 23 millions de Fcfa pour la prise en charge chirurgicale de 10 enfants malades du cœur.

La remise officielle de ce chèque s’est déroulée, jeudi dernier à l’hôpital Mère-enfant «Le Luxembourg», sous la présidence du représentant du ministère de la Santé et du Développement social, Mahamadou Lamine Camara, en présence du directeur général de l’établissement, Abdoul Kader Baby, du directeur général de la BNDA, Mary Keïta. Le président du conseil d’administration de la BNDA, Moussa Alassane Diallo, le représentant de la Chaine de l’espoir, M. Patrick, étaient aussi présents.

La Chaîne de l’espoir est une ONG basée en France et en Belgique qui cherche des partenaires pour la prise en charge des soins des malades touchés par des maladies cardiovasculaires. Elle se bat aussi pour relever le plateau technique, autrement dit pour améliorer les conditions et les capacités de prises en charge. Le geste de la BNDA s’inscrit dans cette vision globale de solidarité.

Le directeur général de l’hôpital Mère-enfant a rappelé que son établissement est un centre hospitalo-universitaire appartenant à la Fondation pour l’enfance de l’ancien président, feu Amadou Toumani Touré, et reconnu d’utilité publique. Pour lui, c’est l’exemple probant du partenariat public/privé dans notre pays.

Et d’ajouter qu’au Mali, les cardiopathies représentent une charge de mortalité et de morbidité importante. Le service de chirurgie cardiovasculaire, selon Abdoul Kader Baby, enregistre une moyenne de deux interventions chirurgicales par jour. Nonobstant ces efforts, le nombre d’enfants sur la liste d’attente s’accroît d’année en année, car des enfants naissent tous les jours avec cette malformation. Il a  aussi rappelé qu’à ce jour, plus de 3.500 enfants attendent d’être opérés. 

Le directeur de l’hôpital Mère-enfant «Le Luxembourg» a rendu un hommage appuyé à la BNDA qui accompagne pour la 3è fois consécutive les enfants malades du cœur. Cet accompagnement a porté sur la prise en charge des interventions chirurgicales de 5 enfants en 2020, 10 en 2021 et autant enfants cette année.  Tous, sans exception, sont issus de familles démunies. Il  a aussi témoigné de sa reconnaissance à la ministre en charge de la Santé pour la signature d’une convention de subvention pour la prise en charge de 100 enfants sur une période de 2 ans.

Selon l’organisation mondiale de la santé (OMS), a souligné le directeur général de la BNDA, les maladies cardiovasculaires sont responsables de 11% des décès au Mali et chaque année 800 à 1.000 nouveaux cas pédiatriques sont détectés sans pouvoir être pris en charge convenablement par manque de moyens. Et d’ajouter qu’en 2020, environ 300 enfants diagnostiqués étaient en attente d’une intervention chirurgicale pour avoir la vie sauve. Face à ce chiffre croissant et alarmant, a expliqué Mary Keïta, la banque s’est sentie interpellée. C’est pourquoi, elle a décidé de prendre en charge l’opération chirurgicale de 10 enfants.

Le président du conseil d’administration de la BNDA a souligné que  l’accès à la santé est une priorité de sa banque qui veut aussi aider ces personnes malades. Moussa Alassane Diallo a invité d’autres banques à s’inspirer de cet exemple pour soulager les enfants en nécessité d’une intervention chirurgicale pour cardiopathie.

Pour sa part, le représentant du ministère en charge de la Santé a remercié le personnel de l’établissement hospitalier pour son engagement en faveur des plus démunis et la BNDA pour son appui financier, une solidarité qui permet  d’aider ceux qui sont dans le besoin. 

Amsatou Oumou TRAORE

Lire aussi : #Mali : Lutte contre le travail des enfants : Le rôle protecteur des femmes

Dans le cadre de la célébration de la Journée mondiale contre le travail des enfants (JMTE), l’Association de bienfaisance pour l’enfance au Sahel et les initiatives citoyennes (Besic) a organisé, vendredi dernier à la Cité des enfants à Niamakoro, une journée de sensibilisation sur le t.

Lire aussi : #Mali : Bal de costume traditionnels : Un succès total

C’était indéniablement une belle fête. De nombreux invités ont répondu présent au Bal de costumes traditionnels organisé, le week-end dernier sur l’esplanade du Centre international de conférences de Bamako (CICB), à l’initiative de la direction générale de l’Office de radio et t.

Lire aussi : #Mali : Campagne nationale de planification familiale : Accélérer l’atteinte des objectifs de développement durable

Notre pays doit continuer à accomplir de gros efforts dans l’amélioration de la santé de la femme et de l’enfant pour répondre aux défis.

Lire aussi : #Mali : Fistule obstétricale : Le drame social qui détruit les foyers

Le défi de l’élimination de cette maladie est à portée de main. À condition que la prévention soit menée efficacement et que les malades soient prises en charge correctement dans des unités de soins appropriées.

Lire aussi : #Mali : Fistule obstétricale : Onasr s’engage pour l’élimination

En prélude à la Journée internationale pour l’élimination de la fistule qui sera célébrée demain, l’Office national de la santé de la reproduction (Onasr) a organisé, mercredi à son siège à l’ACI 2000, une conférence de presse sur la fistule obstétricale sous le thème : «Intens.

Lire aussi : #Mali : Chaîne autour de la cheville : Un accessoire de mode pour les femmes

L’origine de son port remonte à des siècles dans les sociétés africaines où elle symbolisait notamment la richesse. De nos jours, les femmes habillent leurs chevilles par plaisir et pour l’élégance.

Les articles de l'auteur

#Mali : Lutte contre le travail des enfants : Le rôle protecteur des femmes

Dans le cadre de la célébration de la Journée mondiale contre le travail des enfants (JMTE), l’Association de bienfaisance pour l’enfance au Sahel et les initiatives citoyennes (Besic) a organisé, vendredi dernier à la Cité des enfants à Niamakoro, une journée de sensibilisation sur le thème : «Le pouvoir des femmes : un rempart contre les pires formes de travail des enfants»..

Par Amsatou Oumou TRAORE


Publié lundi 15 juillet 2024 à 10:15

#Mali : Bal de costume traditionnels : Un succès total

C’était indéniablement une belle fête. De nombreux invités ont répondu présent au Bal de costumes traditionnels organisé, le week-end dernier sur l’esplanade du Centre international de conférences de Bamako (CICB), à l’initiative de la direction générale de l’Office de radio et télévision du Mali (Ortm)..

Par Amsatou Oumou TRAORE


Publié lundi 01 juillet 2024 à 17:02

#Mali : Campagne nationale de planification familiale : Accélérer l’atteinte des objectifs de développement durable

Notre pays doit continuer à accomplir de gros efforts dans l’amélioration de la santé de la femme et de l’enfant pour répondre aux défis.

Par Amsatou Oumou TRAORE


Publié jeudi 30 mai 2024 à 19:54

#Mali : Fistule obstétricale : Le drame social qui détruit les foyers

Le défi de l’élimination de cette maladie est à portée de main. À condition que la prévention soit menée efficacement et que les malades soient prises en charge correctement dans des unités de soins appropriées.

Par Amsatou Oumou TRAORE


Publié jeudi 23 mai 2024 à 19:59

#Mali : Fistule obstétricale : Onasr s’engage pour l’élimination

En prélude à la Journée internationale pour l’élimination de la fistule qui sera célébrée demain, l’Office national de la santé de la reproduction (Onasr) a organisé, mercredi à son siège à l’ACI 2000, une conférence de presse sur la fistule obstétricale sous le thème : «Intensifier la sensibilisation auprès des prestataires et des communautés pour renforcer la prévention et la prise en charge de la fistule obstétricale»..

Par Amsatou Oumou TRAORE


Publié mercredi 22 mai 2024 à 19:28

#Mali : Chaîne autour de la cheville : Un accessoire de mode pour les femmes

L’origine de son port remonte à des siècles dans les sociétés africaines où elle symbolisait notamment la richesse. De nos jours, les femmes habillent leurs chevilles par plaisir et pour l’élégance.

Par Amsatou Oumou TRAORE


Publié vendredi 10 mai 2024 à 09:04

#Mali : Personnes atteintes d’albinisme : L’Association philanthropie du Mali veut briser les tabous

En marge du Festival de la solidarité qui s’est tenu sous le thème : «Albinisme, brisons les tabous», l’Association philanthropie du Mali, en collaboration avec l’Association pour la promotion et l’insertion sociale des enfants atteints d’albinisme (SOS Albinos), a organisé, il y a quelques jours au Palais de la culture Amadou Hampâté Ba, une conférence sur les personnes atteintes d’albinisme..

Par Amsatou Oumou TRAORE


Publié mardi 07 mai 2024 à 07:32

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner