#Mali :Festival Ir Ganda : Un cadre de retrouvailles pour consolider le vivre-ensemble à travers la culture

«Communion et résilience pour le Mali», tel était le thème de la 1ère édition du Festival des communautés de culture songhay qui s’est déroulée les 15, 16 et 17 février derniers au Palais de la culture Amadou Hampâté Ba.

Publié lundi 19 février 2024 à 08:43 , mis à jour mardi 28 mai 2024 à 14:44
#Mali :Festival Ir Ganda : Un cadre de retrouvailles pour consolider le vivre-ensemble à travers la culture

Manifestation de solidarité aux victimes du bateau «Tombouctou» à travers une prestation artistique


Placée sous la présidence du ministre de la Justice et  des Droits de l’Homme, Garde des Sceaux, Mamoudou Kassogué, en présence de plusieurs membres du gouvernement, cette édition a été marquée par des dédicaces musicales et poétiques aux vaillantes Forces armées maliennes (FAMa), des hommages aux martyrs du bateau «Tombouctou» et aux victimes du terrorisme dans l’ensemble. Il y a eu aussi le colloque scientifique sur la langue songhay, des soirées culturelles avec prestations artistiques, des démonstrations de gastronomie ainsi que l’exposition des produits issus du génie créatif songhay. Les parrains de l’évènement étaient Mme Haïdara Aïchata Cissé et Mossadek Bally.

À l’issue des présentations et des échanges, les participants ont recommandé de placer «Ir Ganda» au centre de la résolution de la problématique de l’instrumentalisation de la langue songhay comme médium dans l’enseignement et la vie administrative, politique et économique. Il a été demandé aussi de poursuivre la réflexion sur la problématique de l’utilisation du songhay dans les systèmes éducatifs, de susciter l’implication des locuteurs locaux du songhay dans la recherche et la vulgarisation des savoirs, d’engager une réflexion globale sur l’écriture et la réécriture de l’histoire et de l’appropriation de la langue songhay, d’élargir l’identification des enjeux nationaux et internationaux à partir d’une vision stratégique sur l’essor de la langue songhay.

Les participants ont recommandé aussi la collaboration avec les universités notamment dans l’encadrement de la recherche sur la langue et la culture songhay, l’organisation des équipes pluridisciplinaires associant des chercheurs travaillant en arabe et en français et la mise en place d’un cadre de collaboration entre les radios et les télévisions d’expression songhay. Dans ce chapitre, l’on retient également la poursuite du plaidoyer dans le contexte d’officialisation des langues nationales.

Le Garde des Sceaux a soutenu que ce festival est à l’image d’un Mali pluriel et uni par les liens sociaux immémoriaux. Pour lui, chaque Malien se révèle à lui-même, à travers l’autre. «C’est cela qui a guidé des populations de l’espace Ir Ganda. Ces populations, songhoy, peulh, touareg, arabe, bozos, somonos vivant dans votre espace ont toujours été mues, à l’instar de celles des autres parties du pays, par l’idéal d’un Mali uni et solidaire», a fait remarquer Mamoudou  Kassogué.


Elles ont bravé, a-t-il relevé,  l’adversité de la rébellion et du terrorisme et elles ont toujours clamé leur appartenance à la patrie Mali. C’est pourquoi, le ministre chargé de la Justice a reconnu qu’à travers la culture Ir Ganda renaîtront nos valeurs sociétales et humaines au cœur de la construction de l’unité, de la cohésion sociale,  de la paix et du vivre-ensemble. Il a promis que les auteurs de l’attaque contre le bateau «Tombouctou» seront recherchés et traduits devant la justice.

De son côté, le ministre de l’Artisanat, de la Culture, de l’Industrie hôtelière et du Tourisme a indiqué que ce festival crée des passerelles entre toutes les communautés de culture songhay. Andogoly Guindo a ajouté que c’est un cadre de retrouvailles pour fédérer les efforts, partager les expériences, favoriser le rapprochement et l’intégration des communautés à travers la culture.

Pour sa part, le président de Ir Ganda a déploré le fait que la parenté soit mise entre parenthèses, la fratrie fracassée, le tissu social effiloché. Selon Ousmane Issoufi Maïga, l’aîné, l’étranger et le voisin ne sont plus sacrés. Il a fallu qu’Ir Ganda existe pour conforter la résilience de cette communauté autour de «l’unité nationale et la cohésion sociale». 

Namory KOUYATE

Lire aussi : #Mali : Sécurité, genre et développement en Afrique : L’école de maintien de la paix suscite la réflexion

En prélude à la journée de l’Afrique célébrée le 25 mai de chaque année, l’École de maintien de la paix Alioune Blondin Bèye (EMP-ABB) a organisé, hier, un symposium sur le thème : «Vers une paix durable : quelles actions de l’Union africaine pour la sécurité, le genre et le dév.

Lire aussi : #Mali : Pr Younouss Hamèye Dicko : «En 2019, les rebelles nous ont refusé la thématique Géopolitique et environnement international»

En sa qualité de président de cette Commission lors du Dialogue inter-Maliens pour la paix et la réconciliation nationale, Pr Younouss Hamèye Dicko relève les particularités et les atouts de notre pays à mieux tirer profit de ses richesses et trouver une solution définitive à notre crise.

Lire aussi : #Mali : Mali-Nations unies : La coopération ne faiblit pas

L’ONU entend aider notre pays à mobiliser des moyens pour augmenter sa capacité de lutte contre le terrorisme et apporter des soutiens humanitaires aux populations.

Lire aussi : #Mali : Dialogue inter-Maliens : Les mécanismes endogènes pour le Mali Kura

Ouverts lundi dernier au Centre international de conférences de Bamako (CICB) par le président de la Transition, le colonel Assimi Goïta, les travaux du Dialogue inter-Maliens pour la paix et la réconciliation nationale prennent fin ce vendredi.Le maître-mot de la rencontre demeure le renouveau.

Lire aussi : #Mali : Aspects sécuritaires et défense du territoire, géopolitique et environnement international : Des propositions constructives

Les travaux se déroulent au sein de la commission thématique 4 en charge des «aspects sécuritaires et défense du territoire» sous l’égide du général à la retraite Ismaël Cissé..

Lire aussi : #Mali : Bilan de 100 jours de la délégation spéciale de Bamako : Des résultats notables dans un contexte difficile

Suite à la dissolution du Conseil du District de Bamako, l’arrêté n° 2024-0001/MATD-SG du 15 janvier 2024 portant nomination des membres de la délégation spéciale a été pris par le ministre d’état, ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation pour s’atte.

Les articles de l'auteur

#Mali : Sécurité, genre et développement en Afrique : L’école de maintien de la paix suscite la réflexion

En prélude à la journée de l’Afrique célébrée le 25 mai de chaque année, l’École de maintien de la paix Alioune Blondin Bèye (EMP-ABB) a organisé, hier, un symposium sur le thème : «Vers une paix durable : quelles actions de l’Union africaine pour la sécurité, le genre et le développement en Afrique ?»..

Par Namory KOUYATE


Publié jeudi 23 mai 2024 à 19:57

#Mali : Pr Younouss Hamèye Dicko : «En 2019, les rebelles nous ont refusé la thématique Géopolitique et environnement international»

En sa qualité de président de cette Commission lors du Dialogue inter-Maliens pour la paix et la réconciliation nationale, Pr Younouss Hamèye Dicko relève les particularités et les atouts de notre pays à mieux tirer profit de ses richesses et trouver une solution définitive à notre crise.

Par Namory KOUYATE


Publié lundi 20 mai 2024 à 18:22

#Mali : Mali-Nations unies : La coopération ne faiblit pas

L’ONU entend aider notre pays à mobiliser des moyens pour augmenter sa capacité de lutte contre le terrorisme et apporter des soutiens humanitaires aux populations.

Par Namory KOUYATE


Publié lundi 20 mai 2024 à 18:12

#Mali : Dialogue inter-Maliens : Les mécanismes endogènes pour le Mali Kura

Ouverts lundi dernier au Centre international de conférences de Bamako (CICB) par le président de la Transition, le colonel Assimi Goïta, les travaux du Dialogue inter-Maliens pour la paix et la réconciliation nationale prennent fin ce vendredi.Le maître-mot de la rencontre demeure le renouveau du Mali.

Par Namory KOUYATE


Publié vendredi 10 mai 2024 à 08:37

#Mali : Aspects sécuritaires et défense du territoire, géopolitique et environnement international : Des propositions constructives

Les travaux se déroulent au sein de la commission thématique 4 en charge des «aspects sécuritaires et défense du territoire» sous l’égide du général à la retraite Ismaël Cissé..

Par Namory KOUYATE


Publié mercredi 08 mai 2024 à 08:43

#Mali : Bilan de 100 jours de la délégation spéciale de Bamako : Des résultats notables dans un contexte difficile

Suite à la dissolution du Conseil du District de Bamako, l’arrêté n° 2024-0001/MATD-SG du 15 janvier 2024 portant nomination des membres de la délégation spéciale a été pris par le ministre d’état, ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation pour s’atteler à la mise en œuvre de la feuille route..

Par Namory KOUYATE


Publié lundi 29 avril 2024 à 09:02

#Mali : Ministère de la Justice et des Droits de l’Homme : Six véhicules offerts par le président de la transition

Le ministère de la Justice et des Droits de l’Homme, Garde des Sceaux Mahamadou Kassogué, a remis, hier dans les locaux de son département, six véhicules aux nouvelles structures relevant de son ministère, au nom du président de la Transition, le colonel Assimi Goïta..

Par Namory KOUYATE


Publié vendredi 26 avril 2024 à 09:03

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner