Fonds d’appui à l’industrie cinématographique : Les activités à l’épreuve de l’austérité budgétaire

C’est dans un contexte d’insuffisance de ressources budgétaires que le Fonds d’appui à l’industrie cinématographique (Faic) a tenu, hier au ministère de l’Artisanat, de la Culture, de l’Industrie hôtelière et du Tourisme, la 8è session ordinaire de son conseil d’administration.

Publié mardi 31 octobre 2023 à 09:38
Fonds d’appui à l’industrie cinématographique : Les activités à l’épreuve de l’austérité budgétaire

Le ministre Guindo (c) invite la direction générale à développer des approches novatrices dans le but de renforcer les mécanismes de financement

 

 La réunion présidée par le ministre de tutelle, Andogoly Guindo, a enregistré la présence du directeur du Faic, Bréhima Moussa Koné, et des administrateurs. L’ordre du jour portait sur l’examen et l’adoption du compte rendu de la précédente session, le rapport d’activités et financier à mi-parcours de 2023, l’exécution des recommandations de la précédente session. Les administrateurs ont aussi examiné et adopté le programme d’activités et le projet de budget pour l’exercice en cours.

Le ministre Andogoly Guindo a indiqué que le secteur de la culture et de l’industrie cinématographique en particulier continue de subir les dures conditions imposées par la double crise sécuritaire et sanitaire. Ajoutant que malgré les difficultés rencontrées, le Faic a obtenu quelques résultats encourageants. Selon lui, l’établissement reste confronté à des défis aussi nombreux que pressants parmi lesquels la problématique de la mobilisation de la dotation initiale de 6 milliards de Fcfa, la diversification des sources de financement de l’industrie cinématographique et la formation du personnel.

 Face à ces défis, dira le ministre Guindo, la direction générale ne doit pas demeurer dans l’attente d’une main providentielle. «Elle doit faire preuve de plus d’inventivité et d’esprit d’initiative. Elle doit également développer des plans d’affaires, de financement et aller à la recherche de partenariat, développer des approches novatrices dans le but de renforcer les mécanismes de financement de la production, de la distribution, des métiers du cinéma», a expliqué le ministre en charge de la Culture. Et de poursuivre que le défi principal consistera à relever l’industrie cinématographique de l’asthénie qui la frappe afin de lui donner un nouveau souffle et dans le dessein bien compris d’une relance du secteur.

Pour sa part, le directeur général du Faic a indiqué que le budget prévisionnel est d’environ 171,5 millions de Fcfa. Cette somme est insuffisante par rapport aux objectifs du Fonds, a-t-il déploré. «Nous n’avons pas réalisé grand-chose dans la mesure où nous sommes dans l’austérité budgétaire qui nous empêche d’aller concrètement à l’essentiel», a déploré Bréhima Moussa Koné. Il a aussi déclaré que sa structure a pu participer à certains événements notamment, la 28è édition du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (Fespaco), l’organisation d’une journée portes ouvertes ainsi que le soutien financier à certains festivaliers.

Yaya DIAKITE

Lire aussi : #Mali : Examens de BT1 ET 2 : C’est parti pour les épreuves

Cette année, ils sont 15.427 candidats inscrits, soit 12.209 pour le BT1 et 3.218 autres pour le BT2. Ces postulants seront évalués dans plusieurs disciplines, notamment secrétariat de direction, comptabilité, administration finances, commerce distribution, mécanique automobile-diesel, hydraul.

Lire aussi : #Mali : Enfants de Zorokoro : B2Gold offre une bibliothèque et une salle informatique équipées par L’USAID

La Société minière B2Gold Mali, en partenariat avec l’Agence des États-Unis pour le développement international (USAID), a offert un bâtiment équipé qui servira de bibliothèque et de salle informatique aux orphelins du Complexe pour enfants de l’ONG A Child for all (ACFA) de Zorokoro da.

Lire aussi : #Mali : Université privée Boubacar Saye : Le nouvel établissement de formation supérieur a ouvert ses portes

Située sur le long de la route de 30 mètres de Faladiè Séma en Commune VI du District de Bamako, l’Université privée Boubacar Saye (UPBS) répond parfaitement aux normes requises pour un enseignement de qualité des étudiants en quête de savoir et d’insertion professionnelle..

Lire aussi : #Mali : Journée internationale de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge : L’entraide au cœur du débat

«Faire vivre notre humanité». C’est sous ce thème qui appelle à la fraternité, à la bonté, à la bienveillance et à la tolérance que la Croix-Rouge malienne a célébré, samedi dernier à son siège à Djelibougou, la Journée internationale de la Croix-Rouge et du Croissant Rouge que c.

Lire aussi : #Mali : Santé et sécurité au travail : Une préoccupation au cœur du congrès de la Somasst

Le 1er congrès international de la Société malienne de santé et sécurité au travail (Somasst) se tient dans notre pays sous le thème : «La promotion de la santé et sécurité au travail, quels rôles pour les entreprises et les assurances ?»..

Lire aussi : #Mali : 1ère session de la Cour d’assises de Bamako : 275 accusés dont 225 détenus fixés sur leur sort

Les amendes prononcées s’élèvent à plus de 111 millions de Fcfa, contre 940 millions de Fcfa pour les remboursements ordonnés. Quant aux dommages et intérêts alloués, ils sont estimés à plus de 126 millions de Fcfa. Ce bilan a été jugé satisfaisant.

Les articles de l'auteur

#Mali : Examens de BT1 ET 2 : C’est parti pour les épreuves

Cette année, ils sont 15.427 candidats inscrits, soit 12.209 pour le BT1 et 3.218 autres pour le BT2. Ces postulants seront évalués dans plusieurs disciplines, notamment secrétariat de direction, comptabilité, administration finances, commerce distribution, mécanique automobile-diesel, hydraulique, travaux publics et chimie.

Par Yaya DIAKITE


Publié lundi 10 juin 2024 à 18:18

#Mali : Enfants de Zorokoro : B2Gold offre une bibliothèque et une salle informatique équipées par L’USAID

La Société minière B2Gold Mali, en partenariat avec l’Agence des États-Unis pour le développement international (USAID), a offert un bâtiment équipé qui servira de bibliothèque et de salle informatique aux orphelins du Complexe pour enfants de l’ONG A Child for all (ACFA) de Zorokoro dans la Commune rurale de Safo..

Par Yaya DIAKITE


Publié jeudi 30 mai 2024 à 18:52

#Mali : Université privée Boubacar Saye : Le nouvel établissement de formation supérieur a ouvert ses portes

Située sur le long de la route de 30 mètres de Faladiè Séma en Commune VI du District de Bamako, l’Université privée Boubacar Saye (UPBS) répond parfaitement aux normes requises pour un enseignement de qualité des étudiants en quête de savoir et d’insertion professionnelle..

Par Yaya DIAKITE


Publié lundi 27 mai 2024 à 09:06

#Mali : Journée internationale de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge : L’entraide au cœur du débat

«Faire vivre notre humanité». C’est sous ce thème qui appelle à la fraternité, à la bonté, à la bienveillance et à la tolérance que la Croix-Rouge malienne a célébré, samedi dernier à son siège à Djelibougou, la Journée internationale de la Croix-Rouge et du Croissant Rouge que consacre le 8 mai..

Par Yaya DIAKITE


Publié dimanche 12 mai 2024 à 16:54

#Mali : Santé et sécurité au travail : Une préoccupation au cœur du congrès de la Somasst

Le 1er congrès international de la Société malienne de santé et sécurité au travail (Somasst) se tient dans notre pays sous le thème : «La promotion de la santé et sécurité au travail, quels rôles pour les entreprises et les assurances ?»..

Par Yaya DIAKITE


Publié vendredi 19 avril 2024 à 08:54

#Mali : 1ère session de la Cour d’assises de Bamako : 275 accusés dont 225 détenus fixés sur leur sort

Les amendes prononcées s’élèvent à plus de 111 millions de Fcfa, contre 940 millions de Fcfa pour les remboursements ordonnés. Quant aux dommages et intérêts alloués, ils sont estimés à plus de 126 millions de Fcfa. Ce bilan a été jugé satisfaisant.

Par Yaya DIAKITE


Publié vendredi 19 avril 2024 à 08:42

#Mali : Concours sur l’hémophilie : L’Essor se taille la part du lion

Nos deux collègues Mohamed D. Diawara et Aminata Djibo ont respectivement occupé les deux premières marches du podium dans la catégorie presse écrite. Ils ont reçu, pour le premier, une moto Djakarta et une enveloppe de 250.000 Fcfa pour la deuxième.

Par Yaya DIAKITE


Publié mercredi 17 avril 2024 à 07:42

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner