Mali-Burkina-Faso-UNHCR : à la recherche d’une solution durable pour le retour des réfugiés

Ils sont 36.372 réfugiés maliens à avoir trouvé gîte et couvert au Burkina Faso. Leur retour au pays était au centre des échanges de la 12è réunion de la commission tripartite Mali-Burkina-Faso-UNHCR, mercredi dernier dans un hôtel de la place.

Par

Publié vendredi 17 novembre 2023 à 07:44
Mali-Burkina-Faso-UNHCR : à la recherche d’une solution durable pour le retour des réfugiés

La ministre de la Santé et du Développement social, colonel Assa Badiallo Touré, préside les travaux

 

La rencontre de deux jours a été présidée par la ministre de la Santé et du Développement social, colonel Assa Badiallo Touré, en présence de son homologue délégué auprès du ministre  des Affaires étrangères, de la Coopération régionale et des Burkinabés de l’extérieur, chargé de la Coopération régionale et des Burkinabés de l’Extérieur, Karamoko Jean Marie Traoré, et le représentant de l’UNHCR, Mohamed Askia Touré.

La session s’est attachée à discuter des réformes dans les missions tripartites à travers un  réaménagement de l’ensemble des textes qui organisent la mise en œuvre des décisions afin de prendre en compte le retour volontaire des réfugiés.

Le ministre délégué a déclaré qu’il était crucial de pousser la réflexion sur le renforcement de l’efficacité des sessions en lien avec les cycles de rencontre appropriés, mais aussi sur la prise en compte des évolutions institutionnelles au Burkina Faso. Il s’est dit disponibilité à aborder toutes les questions qui permettront d’arriver à des outils et procédures suffisamment affinés pour des résultats à la mesure des attentes

Le représentant de l’UNHCR considère que le rapatriement volontaire des refugiés est une solution à privilégier en réponse aux déplacements forcés et aux conséquences dramatiques que ceux-ci entrainent sur les populations. Malgré les défis qui prévalent dans le Nord et le Centre du Mali, la commission tripartite recommande d’une part la poursuite de la facilitation du rapatriement volontaire des refugiés maliens qui en expriment le souhait et invitent d’autre part le gouvernement à poursuivre avec les pays d’asile le partage d’informations traitant des situations sécuritaires et humanitaires prévalant dans les zones de retour. Mohamed Askia Touré a réaffirmé la disponibilité de son organisation à renforcer les capacités des ses partenaires.

Si actuellement les conditions dans certaines zones de retour ne permettent pas d’envisager le rapatriement organisé des réfugiés maliens en exil,  il faut toutefois être mobilisés pour soutenir les efforts du Mali et du Burkina Faso et s’assurer que les candidats au retour puissent prendre des décisions éclairées concernant leur rapatriement dans la sécurité et la dignité.

Quand à la ministre en charge de la Santé, elle a tenu a rappelé que nombre de réfugiés maliens à la date du 30 septembre 2023 est de 85.484. Le colonel Assa Badiallo Touré a aussi déclaré qu’au regard des points inscrits à l’ordre du jour de la session et des résultats attendus, les travaux permettront de trouver des solutions durables au rapatriement de nos compatriotes. C’est pourquoi, la ministre Assa Badiallo Touré a exhorté les participants à apporter une contribution efficiente pour la réussite de cette mission.

Elle espère vivement sur le retour définitif de la paix et de la sécurité afin que nos braves populations se consacrent en toute quiétude aux tâches qui les attendent. La cheffe du département en charge de la Santé par la même occasion a souligné que les autorités demeurent attentives à toutes initiatives dans l’exécution de la noble et délicate mission de la commission.

Fatoumata NAPHO

Lire aussi : Fonds de solidarité nationale : L’insuffisance des ressources financières a plombé les activités

Le Fonds de solidarité nationale est confronté à une insuffisance de ressources financières. C’est le principal enseignement que l’on peut retenir de la 23è session ordinaire de son conseil d’administration tenue vendredi dernier dans les locaux de l’établissement. Les travaux étaient.

Lire aussi : #Mali : Paralysie obstétricale du plexus brachial : Quand un bras du bébé ne bouge pas après la naissance

La Paralysie obstétricale du plexus brachiale (POPB) est une perte de la mobilité d’un membre supérieur qui survient lors de la naissance de l’enfant. Le chirurgien orthopédiste et traumatologue, Dr Aliou Bah, précise que c’est à la naissance qu’on remarque qu’un bras bouge et l’au.

Lire aussi : #Mali : Notre santé, La dialyse : Un traitement pour épurer le sang

La fonction rénale est vitale et nécessaire au maintien de la vie. Pour les personnes qui n’ont pas cette fonction, ils font recours à une méthode qu’on appelle dialyse..

Lire aussi : #Mali : Hôpital de dermatologie de Bamako : Dans la continuité de la qualité

Plus de 2,9 milliards de Fcfa! C’est le budget estimé en recettes et en dépenses de l’Hôpital de dermatologie de Bamako. C’est ce qui ressort de la 5è session ordinaire du conseil d’administration de cet établissement hospitalier, tenue hier dans ses propres installations..

Lire aussi : Notre santé, le Noma : Maladie qui détruit le visage

Récemment reconnue par l’Organisation mondiale de la santé (l’OMS) comme une maladie tropicale négligée (MTN), le Noma, parfois appelé Cancrus Oris, est une gangrène foudroyante qui touche principalement les enfants qui vivent dans une pauvreté extrême..

Lire aussi : Mali: Gingivite : Une inflammation des gencives

La gingivite est une inflammation générale ou locale au niveau de la gencive. C’est une inflammation d’origine bactérienne. Les bactéries responsables de la maladie sont les streptocoques et les staphylocoques..

Les articles de l'auteur

Fonds de solidarité nationale : L’insuffisance des ressources financières a plombé les activités

Le Fonds de solidarité nationale est confronté à une insuffisance de ressources financières. C’est le principal enseignement que l’on peut retenir de la 23è session ordinaire de son conseil d’administration tenue vendredi dernier dans les locaux de l’établissement. Les travaux étaient dirigés par le président du conseil d’administration (PCA), Sékouba Diarra, en présence du directeur général du Fonds de solidarité nationale, Modibo Koné..

Par Fatoumata NAPHO


Publié mardi 27 février 2024 à 09:11

#Mali : Paralysie obstétricale du plexus brachial : Quand un bras du bébé ne bouge pas après la naissance

La Paralysie obstétricale du plexus brachiale (POPB) est une perte de la mobilité d’un membre supérieur qui survient lors de la naissance de l’enfant. Le chirurgien orthopédiste et traumatologue, Dr Aliou Bah, précise que c’est à la naissance qu’on remarque qu’un bras bouge et l’autre est allongé..

Par Fatoumata NAPHO


Publié lundi 26 février 2024 à 08:04

#Mali : Notre santé, La dialyse : Un traitement pour épurer le sang

La fonction rénale est vitale et nécessaire au maintien de la vie. Pour les personnes qui n’ont pas cette fonction, ils font recours à une méthode qu’on appelle dialyse..

Par Fatoumata NAPHO


Publié lundi 19 février 2024 à 08:40

#Mali : Hôpital de dermatologie de Bamako : Dans la continuité de la qualité

Plus de 2,9 milliards de Fcfa! C’est le budget estimé en recettes et en dépenses de l’Hôpital de dermatologie de Bamako. C’est ce qui ressort de la 5è session ordinaire du conseil d’administration de cet établissement hospitalier, tenue hier dans ses propres installations..

Par Fatoumata NAPHO


Publié mercredi 14 février 2024 à 08:37

Notre santé, le Noma : Maladie qui détruit le visage

Récemment reconnue par l’Organisation mondiale de la santé (l’OMS) comme une maladie tropicale négligée (MTN), le Noma, parfois appelé Cancrus Oris, est une gangrène foudroyante qui touche principalement les enfants qui vivent dans une pauvreté extrême..

Par Fatoumata NAPHO


Publié lundi 12 février 2024 à 08:21

Mali: Gingivite : Une inflammation des gencives

La gingivite est une inflammation générale ou locale au niveau de la gencive. C’est une inflammation d’origine bactérienne. Les bactéries responsables de la maladie sont les streptocoques et les staphylocoques..

Par Fatoumata NAPHO


Publié lundi 05 février 2024 à 08:46

#Mali : Lutte contre les maladies : LE CDC assure une continuation de son partenariat avec le Mali

Le directeur adjoint principal du Centre de contrôle et de prévention des maladies (CDC), Nirav D. Shah, est en visite dans notre pays pour évoquer les prochaines 60 années de partenariat entre sa structure et le gouvernement du Mali..

Par Fatoumata NAPHO


Publié vendredi 02 février 2024 à 09:02

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner