#Mali : Le gouvernement suspend les activités des partis politiques

Les activités des partis politiques et celles à caractère politique des associations sont interdites jusqu'à nouvel ordre au Mali pour raison d'ordre public.

Publié mercredi 10 avril 2024 à 21:53 , mis à jour mardi 28 mai 2024 à 14:22
#Mali : Le gouvernement suspend les activités des partis politiques

Les autorités de la Transition ont pris cette décision à travers un projet de décret adopté en Conseil des ministres de ce mercredi 10 avril et lu à la télévision dans un flash spécial par le porte-parole du gouvernement, le colonel Abdoulaye Maïga. Selon le gouvernement, cette mesure restrictive fait suite au constat de multiplication «des activités à caractère subversif de partis et associations, face aux multiples défis auxquels le pays est confronté».


Ainsi, le gouvernement rappelle qu'au sens de ces lois, les partis politiques sont des organisations de citoyens unis par un idéal, prenant la forme d'un projet de société, pour la réalisation duquel ils participent à la vie politique par des voies démocratiques. Quant à l'association, elle est la convention par laquelle plusieurs personnes mettent en commun d'une façon permanente leurs connaissances ou leurs activités dans un but autre que de partager des bénéfices.


Qu'en ce sens, la loi relative aux associations n'autorise pas les partis politiques à former des regroupements sous la forme associative. Alors que «ces regroupements sont constitués sous la forme d'associations non déclarées qui n'ont plus d'existence légale depuis l'adoption de l'Ordonnance n°2024-008/PT-RM du 28 mars 2024 portant modification de la loi relative aux associations», explique le document.


Avant de souligner que face aux multiples défis auxquels le pays est confronté, les autorités de la Transition ont engagé des actions holistiques prenant en compte aussi bien les questions sécuritaires que celles de développement pour assurer le bien-être des populations. 


Malgré la volonté et la disponibilité des autorités à agir avec le consensus du peuple et la clarté des dispositions législatives et règlementaires qui encadrent les actions des partis politiques et des autres formes d'organisations à caractère politique, «les actions de subversion des partis politiques et de leurs alliés ne font que se multiplier», dénonce le gouvernement de Transition.


Au regard de ces constats, pour raison d'ordre public, «le projet de décret adopté suspend les activités des partis politiques et les activités à caractère politique des associations jusqu'à nouvel ordre sur toute l'étendue du territoire national», annonce le communiqué. 


Il convient de signaler que cette suspension des activités des partis politiques intervient dans un contexte crucial de la vie de notre pays marqué par le débat politique sur la fin de la Transition. En effet une partie de la classe politique dans un regroupement a indiqué le 31 mars dans une déclaration commune avoir acté la fin de la Transition conformément au décret présidentiel du 06 juin 2022 qui fixait la durée de la Transition à 24 mois à compter du 26 mars 2022 après des négociations intenses avec la Cédeao.


En réaction, le Premier ministre Choguel Kokalla Maïga a dénoncé un faux débat et apporté des éclairages vendredi dernier à l'occasion de la rencontre du Comité de pilotage du Dialogue inter-Maliens avec les membres du gouvernement à la Primature. Dans son élément de réponse, il ressort que la Transition en cours prendra fin avec l’investiture d’un président élu.


Selon lui, il y a trois référentiels qui guident la Transition à nos jours. Il s'agit de la Constitution, la Charte révisée de la Transition et le décret présidentiel du 06 juin 2022 qui sont claires sur l'issu de la Transition qui prend fin avec l'investiture du nouveau président élu à travers l'élection présidentielle organisée par les autorités de la Transition. 


Notamment l'article 190 de la nouvelle Constitution qui dispose : «Jusqu'à la mise en place de nouvelles institutions, les institutions établies continuent d'exercer leurs fonctions et leurs attributions». Aussi, la mesure restrictive intervient-elle à quelques jours du début du Dialogue inter-Maliens initié par le chef de l’État dont la phase communale est prévue du 13 au 15 avril prochain. 

Aboubacar TRAORE

Lire aussi : #Mali : Mourdiah : La déroute des terroristes

Les Forces armées maliennes (FAMa) poursuivent inéluctablement les opérations de sécurisation de toutes les voies de ravitaillement des populations conformément à leur mission de protection des populations et de préservation de la libre circulation des personnes et de leurs biens..

Lire aussi : #Mali : Symposium annuel sur la sécurité nationale au Rwanda : Le ministre Diop et le général Aliou Boï Diarra portent haut la voix du Mali

Sur invitation du ministère de la Défense de la République du Rwanda, le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Abdoulaye Diop, à la tête d’une importante délégation, a pris part aux travaux du «Symposium annuel sur la sécurité nationale»..

Lire aussi : #Mali : Commémoration de la journée de l’Afrique : Sous le signe d’une journée panafricaine d’hommage à Adama Samassékou

En célébrant ce panafricaniste convaincu, le gouvernement malien voulait inviter les peuples africains à poursuivre leur travail de mobilisation et de sensibilisation pour la réalisation de l’unité africaine. Cette commémoration consacrait également le lancement de la Semaine nationale de l.

Lire aussi : #Mali : Les FAMa repoussent avec succès une attaque kamikaze à Mourdiah (Nara)

Tôt ce dimanche 26 mai, les Forces armées maliennes (FAMa) ont vigoureusement repoussé une attaque terroriste complexe avec l'emploi de véhicules kamikazes et des tirs d'obus contre une position de l'armée à Mourdiah dans la Région de Nara, a annoncé dimanche le haut commandement militaire .

Lire aussi : #Mali : Sale temps pour les terroristes dans les Régions de Ségou, Douentza et Ménaka

Dans la nuit du 23 au 24 mai dernier, les Forces armées maliennes (FAMa) ont mené des opérations d'envergure dans plusieurs localités des Régions de Ségou et Douentza avec des résultats très satisfaisants, a annoncé samedi la Direction de l'Information et des relations publiques des armées.

Lire aussi : #Mali : Le vice-président du CNT Assarid Ag Imbarcaouane tire sa révérence

Le Mali en deuil. Cette main ne se lèvera plus jamais. Le vice-président du Conseil national de Transition (CNT) et l'ancien député de Gao, Assarid Ag Imbarcaouane, quitte définitivement le perchoir et la scène politique..

Les articles de l'auteur

#Mali : Mourdiah : La déroute des terroristes

Les Forces armées maliennes (FAMa) poursuivent inéluctablement les opérations de sécurisation de toutes les voies de ravitaillement des populations conformément à leur mission de protection des populations et de préservation de la libre circulation des personnes et de leurs biens..

Par Aboubacar TRAORE


Publié lundi 27 mai 2024 à 18:52

#Mali : Symposium annuel sur la sécurité nationale au Rwanda : Le ministre Diop et le général Aliou Boï Diarra portent haut la voix du Mali

Sur invitation du ministère de la Défense de la République du Rwanda, le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Abdoulaye Diop, à la tête d’une importante délégation, a pris part aux travaux du «Symposium annuel sur la sécurité nationale»..

Par Aboubacar TRAORE


Publié lundi 27 mai 2024 à 08:58

#Mali : Commémoration de la journée de l’Afrique : Sous le signe d’une journée panafricaine d’hommage à Adama Samassékou

En célébrant ce panafricaniste convaincu, le gouvernement malien voulait inviter les peuples africains à poursuivre leur travail de mobilisation et de sensibilisation pour la réalisation de l’unité africaine. Cette commémoration consacrait également le lancement de la Semaine nationale de l’intégration africaine qui se tient du 25 au 31 mai à Bamako.

Par Aboubacar TRAORE


Publié lundi 27 mai 2024 à 08:44

#Mali : Les FAMa repoussent avec succès une attaque kamikaze à Mourdiah (Nara)

Tôt ce dimanche 26 mai, les Forces armées maliennes (FAMa) ont vigoureusement repoussé une attaque terroriste complexe avec l'emploi de véhicules kamikazes et des tirs d'obus contre une position de l'armée à Mourdiah dans la Région de Nara, a annoncé dimanche le haut commandement militaire via un communiqué publié sur les réseaux sociaux..

Par Aboubacar TRAORE


Publié dimanche 26 mai 2024 à 22:00

#Mali : Sale temps pour les terroristes dans les Régions de Ségou, Douentza et Ménaka

Dans la nuit du 23 au 24 mai dernier, les Forces armées maliennes (FAMa) ont mené des opérations d'envergure dans plusieurs localités des Régions de Ségou et Douentza avec des résultats très satisfaisants, a annoncé samedi la Direction de l'Information et des relations publiques des armées (Dirpa) sur ses plateformes digitales..

Par Aboubacar TRAORE


Publié dimanche 26 mai 2024 à 03:25

#Mali : Le vice-président du CNT Assarid Ag Imbarcaouane tire sa révérence

Le Mali en deuil. Cette main ne se lèvera plus jamais. Le vice-président du Conseil national de Transition (CNT) et l'ancien député de Gao, Assarid Ag Imbarcaouane, quitte définitivement le perchoir et la scène politique..

Par Aboubacar TRAORE


Publié dimanche 26 mai 2024 à 03:21

# Kigali : Le ministre Diop porte la voix du Mali au Symposium annuel sur la sécurité nationale au Rwanda

Sur l'invitation du ministère de la Défense de la République du Rwanda, le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Abdoulaye Diop à la tête d'une importante délégation à pris part aux travaux du «Symposium annuel sur la sécurité nationale » tenu à Kigali du 22 au 24 mai dernier.

Par Aboubacar TRAORE


Publié samedi 25 mai 2024 à 15:50

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner