#Mali : Violences faites aux filles : Un pédophile sexagénaire écope de 15 ans de prison

Les filles mêmes mineures n’échappent pas parfois à la violence. Pis quand il s’agit de la pédophilie. Une quinzaine de cas figure dans les dossiers de la Cour d’assises.

Par

Publié vendredi 09 février 2024 à 08:00
#Mali :  Violences faites aux filles : Un pédophile sexagénaire écope de 15 ans de prison

Le président de la cour (c) et ses conseillers

 

Un d’eux, Moussa Coulibaly, un sexagénaire, a comparu devant les juges en milieu de semaine dernière. Selon l’acte d’accusation, il a abusé sexuellement d’une fillette de 4 ans de son voisinage dans les toilettes de la mosquée du secteur de Yirimadio Zerny en Commune VI du District de Bamako.

Les faits ? Un jour du mois de février 2018, aux alentours de dix heures dans la matinée, Moussa Coulibaly domicilié à Yirimadio Zerny, rentre chez lui. Sur son chemin, il rencontre au niveau de la mosquée de ce secteur une fillette âgée de 4 ans se promenant seule dans la rue. Le sexagénaire l’entraîne dans les toilettes de la mosquée et tente sur elle une pénétration sexuelle.

Une personne suit la scène comme en atteste la photo annexée au procès-verbal d’enquête préliminaire montrant Moussa Coulibaly et la fillette dans des positions non équivoques. Les parents et le voisinage alertés accourent sur les lieux. L’inculpé a reconnu les faits qui lui sont reprochés tout au long de l’information. Il en a été de même à la barre. Il ne pouvait en être autrement vu qu’il avait été pris la main dans le sac. Évidemment, l’homme a manifesté des regrets.

La cause étant entendue, les juges n’ont pas vu la nécessité de faire traîner les débats. Le parquet, après avoir fait un récit des faits, a chargé l’accusé en requérant de le maintenir dans les liens de l’accusation. La défense face à la culpabilité incontestable de son client a plaidé coupable et sollicité de larges circonstances atténuantes. En réponses aux questions posées lors des débats, la Cour l’a reconnu coupable des faits.


Elle a, par la même occasion, refusé de circonstances atténuantes. Au terme des débats, la Cour l’a condamné à 15 ans de prison et au paiement de la somme de 100.000 Fcfa d’amende.

Tamba CAMARA

Lire aussi : #Mali : Kayes : Il poignarde son ami et prend la fuite

À la suite d’une banale dispute entre deux amis du même groupe, l’un a mortellement poignardé l’autre avant de s’enfuir. Il a été interpellé et remis à la justice.

Lire aussi : Kalaban-coro : Un cambiste tombe sous les balles de bandits armés

Ils l’ont poursuivi nuitamment jusqu’à son domicile et ont tiré sur lui à bout portant avant de s’évaporer dans la nature.

Lire aussi : #Mali : Viol collectif : Dix ans de réclusion criminelle pour un quatuor

Les quatre présumés auteurs de l’affaire dite de viol collectif de la petite Tenin Keïta connaissent désormais leur sort. Les juges de la Cour d’assises de Bamako leur ont infligé mardi dernier, une peine de 10 ans de réclusion criminelle chacun. Le quartuor est composé de Gagny Coulibaly.

Lire aussi : Cour d’assises de Bamako : 15 ans de réclusion pour des coupeurs de route

En milieu de semaine dernière, les juges avaient sous la main les dossiers de quatre coupeurs de route : Sékou Hamadoun Diagouraga, Amadou Barry, Moussa Barry et Bourama Bolly. Ce quatuor était inculpé pour des faits « d’association de malfaiteurs, vol qualifié, détention illégale d’arme.

Lire aussi : #Mali : Violences faites aux filles : Un maçon violeur condamné à 5 ans de prison

Les maisons en chantier sont les sites préférés de certains ouvriers pour commettre des agressions sexuelles à l’endroit des filles surtout les vendeuses ambulantes..

Lire aussi : La jalousie conduit au pire

Il soupçonnait son épouse d’entretenir une relation extraconjugale et supportait mal ses abandons de foyers. Pour avoir la paix, il l’a tout simplement poignardée à mort.

Les articles de l'auteur

#Mali : Kayes : Il poignarde son ami et prend la fuite

À la suite d’une banale dispute entre deux amis du même groupe, l’un a mortellement poignardé l’autre avant de s’enfuir. Il a été interpellé et remis à la justice.

Par Tamba CAMARA


Publié lundi 04 mars 2024 à 07:19

Kalaban-coro : Un cambiste tombe sous les balles de bandits armés

Ils l’ont poursuivi nuitamment jusqu’à son domicile et ont tiré sur lui à bout portant avant de s’évaporer dans la nature.

Par Tamba CAMARA


Publié lundi 26 février 2024 à 08:16

#Mali : Viol collectif : Dix ans de réclusion criminelle pour un quatuor

Les quatre présumés auteurs de l’affaire dite de viol collectif de la petite Tenin Keïta connaissent désormais leur sort. Les juges de la Cour d’assises de Bamako leur ont infligé mardi dernier, une peine de 10 ans de réclusion criminelle chacun. Le quartuor est composé de Gagny Coulibaly, Mamadou Konta, Badra Dembélé et Alfousseyni Dienta. Le plus jeune a 16 ans, le plus âgé 25 et les deux autres en ont 18..

Par Tamba CAMARA


Publié vendredi 23 février 2024 à 08:18

Cour d’assises de Bamako : 15 ans de réclusion pour des coupeurs de route

En milieu de semaine dernière, les juges avaient sous la main les dossiers de quatre coupeurs de route : Sékou Hamadoun Diagouraga, Amadou Barry, Moussa Barry et Bourama Bolly. Ce quatuor était inculpé pour des faits « d’association de malfaiteurs, vol qualifié, détention illégale d’arme à feu et complicité »..

Par Tamba CAMARA


Publié mercredi 21 février 2024 à 07:54

#Mali : Violences faites aux filles : Un maçon violeur condamné à 5 ans de prison

Les maisons en chantier sont les sites préférés de certains ouvriers pour commettre des agressions sexuelles à l’endroit des filles surtout les vendeuses ambulantes..

Par Tamba CAMARA


Publié vendredi 16 février 2024 à 09:35

La jalousie conduit au pire

Il soupçonnait son épouse d’entretenir une relation extraconjugale et supportait mal ses abandons de foyers. Pour avoir la paix, il l’a tout simplement poignardée à mort.

Par Tamba CAMARA


Publié jeudi 15 février 2024 à 09:27

Cour d’assises de Bamako : Les deux amis paient pour leurs comportements

Ils se promenaient librement avec une arme à feu dans leur voiture. L’un deux n’a pas hésité à en faire usage en tirant à bout portant sur une de leur connaissance.

Par Tamba CAMARA


Publié mardi 13 février 2024 à 08:08

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner