Mali : Programme entrepreneuriat TEF-Pnud-Mali : 50 meilleurs entrepreneurs en formation

Dans sa vocation d’améliorer les performances professionnelles des entreprises en matière de gouvernance, l’Institut malien des administrateurs des dirigeants sociaux (Imads), a débuté hier dans un hôtel de Bamako, sa 2è session de formation portant sur les thèmes : «Les pouvoirs et responsabilités du gérant ou chef d’une PME/PMI/TPE» ainsi que le «Financement d’une PME/PMI/TPE : Défis et limites»

Par

Publié mercredi 06 décembre 2023 à 09:20 , mis à jour mardi 05 mars 2024 à 14:59
Mali : Programme entrepreneuriat TEF-Pnud-Mali : 50 meilleurs entrepreneurs en formation

Ces formations visent à renforcer le leadership entrepreneurial de 50 jeunes et femmes entrepreneurs des PME/PMI



Ces sessions de formation de deux jours sont dirigées par le directeur des opérations de l’Imads, Mamadou Keïta. Elles visent à renforcer le leadership entrepreneurial de 50 jeunes et femmes entrepreneurs des Petites et moyennes entreprises, des Petites et moyennes industries (PME/PMI) ayant bénéficié d’un accompagnement du Programme entreprenariat jeunesse Mali du Programme des Nations unies pour le développement (Pnud-Mali) à travers la Fondation Tony Elumelu (TEF).


Habituellement dédié à l’accompagnement des administrateurs de sociétés anonymes, l’Institut se tourne aujourd’hui vers les responsables de PME/PMI. Son directeur des opérations, a exprimé que cette formation représente une étape significative dans le renforcement des compétences et des connaissances indispensables pour le succès de nos Petites et moyennes entreprises. L’entrepreneuriat, selon Mamadou Keïta, joue un rôle crucial dans le développement économique et social de notre communauté. «Les chefs d’entreprises, en tant que moteurs de ces entreprises, portent une lourde responsabilité, et nous sommes ici pour vous accompagner dans cette démarche», a déclaré le directeur des opérations de l’Imads.


La formation sur : «Les pouvoirs et responsabilités du gérant ou du chef d’une PME/PMI/TPE» vise à armer les bénéficiaires de connaissances approfondies pour qu’ils assument leurs responsabilités avec confiance et compétence. À ce sujet, Mamadou Keïta a fait savoir que le leadership ne se limite pas à la prise de décisions, mais englobe également la vision, la motivation des équipes et la gestion stratégique des ressources. «En tant que dirigeants, vous êtes les architectes du succès de votre entreprise. Vous façonnez sa culture, définissez ses objectifs et prenez des décisions qui auront un impact sur l’ensemble de la structure», a-t-il confié.


Quant à la seconde session qui aborde le thème crucial du «Financement d’une PME/PMI/TPE : Défis et limites», le directeur des opérations de l’Imads a souligné les défis auxquels sont confrontées les entreprises, en particulier lorsqu’il s’agit d’assurer le financement nécessaire à leur croissance.
L’idée principale de l’Imads et ses partenaires, selon le directeur exécutif de Impact Hub Bamako, est de former les leaders de demain. «Aujourd’hui, tous les entrepreneurs ont vraiment besoin de non seulement de solutions de financement, mais aussi, de renforcement des capacités pour comprendre l’écosystème dans lequel ils sont, notamment sur l’aspect fiscal et juridique d’où le choix des deux thématiques», a expliqué éric Agbogbe.


Rappelons que dans le cadre d’un soutien à la relance économique au Mali, le Pnud et la Fondation Tony Elumelu (TEF), leader de l’entrepreneuriat en Afrique, ont ouvert les inscriptions pour le Programme entreprenariat jeunesse Pnud-TEF visant à former, encadrer et financer 10.000 jeunes entrepreneurs maliens sur une période de 3 ans. Les activités du programme ont permis de sélectionner 2.560 jeunes dont les projets ont été financés et réalisés dans les localités de Bandiagara, Bougouni, Gao, Kayes, Kidal, Kita, Koulikoro, Koutiala, Ménaka, Mopti, Ségou, Sikasso, Taoudéni, Tombouctou et dans le District de Bamako. Les bénéficiaires, exclusivement jeunes, évoluent dans un secteur productif essentiellement caractérisé par la prédominance des PME/PMI pourvoyeuses d’emplois, de revenus, de microprojets, microcrédits, etc.

Makan SISSOKO

Lire aussi : #Mali : Recensement général agricole : Un nouveau repère pour les acteurs

L’opération permettra d’obtenir les données fondamentales de référence du secteur rural, des agrégats macroéconomiques qui serviront de repères aux estimations futures.

Lire aussi : #Mali : Projet d’éducation inclusive : C’est parti pour la phase II

La phase II du Projet d’éducation inclusive du Fonds des Nations unies pour l’enfance (Unicef) a été officiellement lancé, jeudi dernier dans un hôtel de Bamako, à la faveur d’un atelier, organisé par l’ONG Sightsavers..

Lire aussi : #Mali : Sécurité alimentaire : La quête de résolutions idoines

La 19è session ordinaire du comité de coordination et de suivi des politiques et programmes de sécurité alimentaire s’est tenue, hier dans un hôtel de la place. Cette session statutaire prépare la tenue annuelle du Conseil national de sécurité alimentaire, l’instance qui valide le bilan .

Lire aussi : #Mali : Cuniculteurs : Entre passion et défis

L’activité est d’autant plus contraignante que ces petits mammifères ont besoin de soins spécifiques au quotidien. Des jeunes en ont fait leur gagne-pain.

Lire aussi : #Mali :Pacao-Mali : Remise de chèques aux 23 bénéficiaires des filières cibles

Au total, 23 entreprises et coopératives bénéficiaires de trois filières cibles (mangue, karité et bétail-viande) du Programme d’appui à la compétitivité de l’Afrique de l’Ouest (Pacao-Mali), retenus dans le cadre des financements des projets pilotes (subventions), ont reçu symboliqu.

Lire aussi : #Mali : Fonds climat Mali : Des réflexions en cours pour améliorer sa gouvernance

Cette structure est aujourd’hui confrontée à d’énormes défis qui ont entravé son bon fonctionnement et sa capacité à mobiliser des ressources.

Les articles de l'auteur

#Mali : Recensement général agricole : Un nouveau repère pour les acteurs

L’opération permettra d’obtenir les données fondamentales de référence du secteur rural, des agrégats macroéconomiques qui serviront de repères aux estimations futures.

Par Makan SISSOKO


Publié mardi 05 mars 2024 à 07:51

#Mali : Projet d’éducation inclusive : C’est parti pour la phase II

La phase II du Projet d’éducation inclusive du Fonds des Nations unies pour l’enfance (Unicef) a été officiellement lancé, jeudi dernier dans un hôtel de Bamako, à la faveur d’un atelier, organisé par l’ONG Sightsavers..

Par Makan SISSOKO


Publié lundi 04 mars 2024 à 07:44

#Mali : Sécurité alimentaire : La quête de résolutions idoines

La 19è session ordinaire du comité de coordination et de suivi des politiques et programmes de sécurité alimentaire s’est tenue, hier dans un hôtel de la place. Cette session statutaire prépare la tenue annuelle du Conseil national de sécurité alimentaire, l’instance qui valide le bilan et le Programme du plan national de réponses, au bénéfice des populations les plus vulnérables du pays..

Par Makan SISSOKO


Publié jeudi 29 février 2024 à 09:09

#Mali : Cuniculteurs : Entre passion et défis

L’activité est d’autant plus contraignante que ces petits mammifères ont besoin de soins spécifiques au quotidien. Des jeunes en ont fait leur gagne-pain.

Par Makan SISSOKO


Publié jeudi 29 février 2024 à 08:57

#Mali :Pacao-Mali : Remise de chèques aux 23 bénéficiaires des filières cibles

Au total, 23 entreprises et coopératives bénéficiaires de trois filières cibles (mangue, karité et bétail-viande) du Programme d’appui à la compétitivité de l’Afrique de l’Ouest (Pacao-Mali), retenus dans le cadre des financements des projets pilotes (subventions), ont reçu symboliquement des chèques hier, au cours d’une cérémonie organisée par le projet dans un hôtel de la place..

Par Makan SISSOKO


Publié mercredi 28 février 2024 à 09:04

#Mali : Fonds climat Mali : Des réflexions en cours pour améliorer sa gouvernance

Cette structure est aujourd’hui confrontée à d’énormes défis qui ont entravé son bon fonctionnement et sa capacité à mobiliser des ressources.

Par Makan SISSOKO


Publié vendredi 23 février 2024 à 08:00

#Mali : Office de protection des végétaux : Les recettes prévisionnelles en hausse de 13,89 %

Au titre de l’exercice 2024, les recettes globales prévisionnelles de l’Office de protection des végétaux (OPV) s’élèvent à la somme de 1,290 milliard de Fcfa contre 1,111 milliard de Fcfa en 2023, soit une augmentation de 13,89 % due à l’apport des appuis attendus du Programme de résilience du système alimentaire (PRSA-Mali)..

Par Makan SISSOKO


Publié vendredi 16 février 2024 à 09:40

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner