Coupe du monde U17 : Une défaite cruelle pour les aiglonnets

Après avoir fait vibrer les supporters lors de la phase de poules, en huitièmes et en quarts de finale, la sélection nationale cadette est tombée, hier en demi-finale du Mondial indonésien, s’inclinant 2-1 face à la France. Vendredi, les protégés du sélectionneur Soumaïla Coulibaly affronteront l’Argentine pour la troisième place du classement, synonyme de médaille de bronze

Par

Publié mercredi 29 novembre 2023 à 08:59 , mis à jour mardi 05 mars 2024 à 14:55
Coupe du monde U17 : Une défaite cruelle pour les aiglonnets

L’aventure s’est donc arrêtée en demi-finale pour les Aiglonnets. Les protégés du sélectionneur Soumaïla Coulibaly ont été éliminés du Mondial, suite à leur défaite 2-1 face à la France. C’est la deuxième fois que le Mali échoue aux portes de la finale, après celle de 2017 en Inde (défaite 3-1 face à l’Espagne). C’est dire qu’il n’y aura pas de deuxième finale pour la sélection nationale cadette qui avait réalisé cet exploit en 2015, avant de chuter face au Nigeria (2-0). Hier, au stade Manahan de Surakarta, le choc avec les Bleuets français avait pourtant bien commencé pour les Aiglonnets avec l’ouverture du score par le capitaine  Ibrahim Diarra dans les arrêts de jeu de la première période (45è min +4).


Le jeune international malien reprenait ainsi un ballon relâché par le gardien français Paul Argney. La mi-temps interviendra sur ce score à l’avantage du Mali et tous les espoirs étaient permis pour une qualification à la finale des protégés du technicien Soumaïla Coulibaly. Sauf qu’au retour des vestiaires, le latéral droit Souleymane Sanogo se fera expulser, suite à une vilaine faute sur un adversaire. La sanction est immédiate pour les Aiglonnets qui se font punir dans la minute suivante, Yvann Titi reprenant victorieusement de la tête un coup franc de son meneur de jeu, Ismail Bouneb (1-1, 56è min).


Dix minutes plus tard, le même Bouneb s’illustre à nouveau sur coup franc, en portant le score à 2-1 (69è min). Les Aiglonnets sont abattus et malgré les changements effectués par le staff technicien et les nombreuses occasions obtenues de part et d’autre, rien ne bougera plus au tableau d’affichage jusqu’au coup de sifflet final de l’arbitre uruguayen, Gustavo Tejera. Pas de finale donc pour la sélection nationale cadette qui tentera de terminer sur une note positive face à l’Argentine qu’elle affrontera ce vendredi à partir de 12h pour une place sur le podium (les Argentins sont tombés dans l’autre demi-finale face à l’Allemagne, 3-3 puis 4-2 aux tirs au but).




«Malgré la défaite, je félicite mes joueurs, ils ont fait un bon match. Je n’aime pas parler de l’arbitrage, mais il a été défavorable aujourd’hui (hier, ndlr) au Mali. Cette élimination ne va pas nous décourager, il faut continuer à travailler pour faire mieux la prochaine fois», a déclaré Soumaïla Coulibaly après la rencontre, avant de se projeter sur le match pour la troisième place. «Pour la suite du Mondial notamment le match contre l’Argentine, nous allons tout mettre en œuvre pour gagner et retourner au bercail avec la médaille de bronze» Le milieu offensif, Gaoussou Koné abondera dans le même sens que son sélectionneur. «On avait bien démarré la rencontre tout en respectant les consignes de notre sélectionneur.


On a dominé la première période et on est parvenu à marquer dans le temps additionnel. À la reprise nous sommes revenus avec la même intension mais dix minutes seulement après la reprise, l’arbitre a donné un rouge litigieux à Souleymane Sanogo. Pour moi, c’est ce carton rouge qui a fait basculer le match», a dit Gaoussou Koné  en promettant la médaille de bronze au peuple malien. Prévu samedi, le dernier acte du Mondial indonésien sera donc une finale 100% européenne entre la France, qui vise un deuxième sacre après celui de 2001 (victoire 3-0 contre le Nigeria) et l’Allemagne qui n’avait jusque-là jamais atteint ce stade de la compétition, à fortiori monté sur le toit du monde.


Toutefois, il convient de préciser qu’avant la réunification de l’Allemagne, la sélection cadette de l’ex-Allemagne de l’Ouest a disputé la finale de l’édition inaugurale contre le Nigeria). Jugé à travers le parcours des deux finalistes, les Bleuets de la France font figure de favoris logiques, mais face à une sélection allemande qui a tombé l’Espagne et l’Argentine, on ne peut jurer de rien. C’est la deuxième fois depuis le lancement de la Coupe du monde en 1985 (victoire du Nigeria en Chine face à l’ex-Allemagne de l’Ouest, 2-0) que deux pays européens se retrouvent en finale après la confrontation entre l’Angleterre et l’Espagne en 2017 (victoire 5-2 des Anglais).


Mardi 28 novembre au stade Manahan de Surakarta
France-Mali : 2-1
But d’Yvann Titi (56è min) et Ismail Bouneb (69è min) pour la France; d’Ibrahim Diarra (45è min + 4) pour le Mali.
Arbitrage de l’Uruguayen Gustavo Tejera, assisté de ses compatriotes Carlos Barreiro et Andrés Nievas.
Expulsion de Souleymane Sanogo (55è minu).


France : Paul Argney, Bastien Meupiyou Menadjou, Aymen Sadi, Nhoa Sangui (Tidiane Diallo, 45è min), Joachim Kayi Sanda (cap), Yvann Titi (Yoram Zagué), Fodé Sylla, Ismail Bouneb, Mathis Amougou, Tidiam Gomis, Mathis Lambourde Frontier. Sélectionneur : Jean-Luc Vannuchi.


Mali : Bourama Koné, Issa Traoré, Souleymane Sanogo, Mousa Traoré (Moussa Massiré Diop, 76è min), Sékou Koné, Ange Martial Tia (Gaoussou Koné, 60è min), Baye Coulibaly (Ousmane Thiero, 87è min), Mahamoud Barry, Hamidou Makalou, Ibrahim Diarra (cap) (Mamadou Doumbia, 61è min), Ibrahim Kanaté (Salif Noah Leintu). Sélectionneur : Soumaïla Coulibaly.

Boubacar THIERO

Lire aussi : #Mali : Grand prix AES : Les écuries maliennes frappent fort

À l’image de Fany qui a remporté, haut la main, le Drapeau de la course et la coquette somme de 10 millions de Fcfa, les chevaux du Mali ont été les plus en vue de la 1ère édition du Grand prix de l’Alliance des États du Sahel, courue dimanche 25 février au Champ hippique de Bamako.

Lire aussi : Assemblée générale de la FMHB : Affiliation de trois nouvelles ligues

L’Assemblée générale annuelle de la Fédération malienne de handball (FMHB) s’est tenue samedi 24 février dans la salle de réunion du stade du 26 Mars..

Lire aussi : Championnat national : ATS Koro à L’épreuve du Stade malien

La 18è journée du championnat national débute cet après-midi et se poursuivra jusqu’au dimanche 24 février..

Lire aussi : Sénégal-Cameroun : Quand deux lions se croisent dans la jungle...

Trois rencontres sont au programme de la CAN, aujourd’hui, mais il ne fait guère de doute que c’est la confrontation du Sénégal, premier de la poule C avec 3 points avec son poursuivant direct, le Cameroun (1 point) qui focalisera toutes les attentions. L’enjeu de cette rencontre est la pre.

Lire aussi : SMTD : Mort brutale de Sidy Mohamed Dagnon

La Société malienne de transmission et de diffusion (SMTD) vient de perdre l’un des grands artisans de la victoire de son équipe à la dernière édition de la Coupe du numérique. Sidy Mohamed Dagnon, puisqu’il s’agit de lui, est décédé vendredi 12 janvier en plein match de football, ap.

Lire aussi : Can2023: Les six poules à la loupe

Le Sénégal, champion d’Afrique en titre évoluera dans un groupe C très relevé qui comprend également le Cameroun, la Guinée et la Gambie. L’hôte de la compétition, la Côte d’Ivoire croisera le fer avec le Nigeria, la Guinée équatoriale et la Guinée-Bissau, alors que les Aigles du .

Les articles de l'auteur

#Mali : Grand prix AES : Les écuries maliennes frappent fort

À l’image de Fany qui a remporté, haut la main, le Drapeau de la course et la coquette somme de 10 millions de Fcfa, les chevaux du Mali ont été les plus en vue de la 1ère édition du Grand prix de l’Alliance des États du Sahel, courue dimanche 25 février au Champ hippique de Bamako.

Par Boubacar THIERO


Publié mardi 27 février 2024 à 08:47

Assemblée générale de la FMHB : Affiliation de trois nouvelles ligues

L’Assemblée générale annuelle de la Fédération malienne de handball (FMHB) s’est tenue samedi 24 février dans la salle de réunion du stade du 26 Mars..

Par Boubacar THIERO


Publié lundi 26 février 2024 à 08:21

Championnat national : ATS Koro à L’épreuve du Stade malien

La 18è journée du championnat national débute cet après-midi et se poursuivra jusqu’au dimanche 24 février..

Par Boubacar THIERO


Publié mardi 20 février 2024 à 09:00

Sénégal-Cameroun : Quand deux lions se croisent dans la jungle...

Trois rencontres sont au programme de la CAN, aujourd’hui, mais il ne fait guère de doute que c’est la confrontation du Sénégal, premier de la poule C avec 3 points avec son poursuivant direct, le Cameroun (1 point) qui focalisera toutes les attentions. L’enjeu de cette rencontre est la première place du groupe C..

Par Boubacar THIERO


Publié vendredi 19 janvier 2024 à 09:18

SMTD : Mort brutale de Sidy Mohamed Dagnon

La Société malienne de transmission et de diffusion (SMTD) vient de perdre l’un des grands artisans de la victoire de son équipe à la dernière édition de la Coupe du numérique. Sidy Mohamed Dagnon, puisqu’il s’agit de lui, est décédé vendredi 12 janvier en plein match de football, après avoir été victime d’un malaise..

Par Boubacar THIERO


Publié jeudi 18 janvier 2024 à 08:06

Can2023: Les six poules à la loupe

Le Sénégal, champion d’Afrique en titre évoluera dans un groupe C très relevé qui comprend également le Cameroun, la Guinée et la Gambie. L’hôte de la compétition, la Côte d’Ivoire croisera le fer avec le Nigeria, la Guinée équatoriale et la Guinée-Bissau, alors que les Aigles du Mali affronteront l’Afrique du Sud, la Tunisie et la Namibie.

Par Boubacar THIERO


Publié vendredi 12 janvier 2024 à 07:43

Championnat national : De belles affiches en perspective

Après quelques jours de repos pour cause de fêtes du Nouvel an, le championnat national reprend ses droits avec les rencontres de la 12è journée qui débute cet après-midi pour prendre fin dimanche..

Par Boubacar THIERO


Publié vendredi 05 janvier 2024 à 08:21

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner