Faits divers, Bamako : La prison pour un producteur de musique

Il imitait la signature du ministre pour bénéficier des visas auprès d’une ambassade de la place. Des agents plus malins que lui l’ont dénoncé

Publié mardi 03 octobre 2023 à 07:34 , mis à jour lundi 24 juin 2024 à 13:54
Faits divers, Bamako : La prison pour un producteur de musique

B. Diakité va devoir se tenir à carreaux pendant les douze prochains mois à venir. Il vient d’être condamné début septembre par le Tribunal de grande instance de la Commune IV de Bamako, à 24 mois de prison dont 12 ferme pour des faits de « faux délictuel »Celui qui a été identifié comme producteur de musique doit également s’acquitter de la somme de 500.000 Fcfa à titre de dommages et intérêts au compte de l’État.


Quant à ses coaccusés, ils ont été relaxés. B Diakité s’est rendu coupable de faux et d’usage de faux par introduction d’une fausse demande de visas pour son équipe technique auprès de l’ambassade du Venezuela, au nom du ministre de l’Artisanat, de la Culture, de l’Industrie hôtelière et du Tourisme.

Nos lecteurs les plus assidus se rappelleront sûrement de son cas en juillet 2022. À cette période, l’homme dont il est question, avait tenté d’imiter la signature du ministre aux fins d’une obtention de visas permettant à une dizaine d’individus (tous des Sri-Lankais) de voyager sur le Venezuela. Très audacieux, il a introduit une demande de visas, signée et cachetée auprès de l’ambassade d’un pays ami.


Dans son plan, une fois les visas obtenus, B.D alla les remettre à des amis étrangers pour que ces derniers puissent se rendre dans ledit pays au motif d’un festival. Et pour ce faire, selon nos sources, il avait sans crainte aucune, imité la signature du ministre de la Culture pour atteindre son but. Mais sa stratégie machiavélique a buté sur la vigilance des agents administratifs de ladite ambassade.

Ces derniers ont constaté le faux dans cette demande de visas sur toute la ligne. Les jours qui ont suivi, l’homme a été coincé et interpellé à Lafiabougou, en Commune IV du District de Bamako, par les éléments du commissariat de police du 14è arrondissement (actuel police de l’ACI 2000).

Depuis, le demandeur de visas et ses complices ont tous été interpellés et placés sous mandat de dépôt par le parquet du Tribunal de grande instance de la Commune IV en attendant d’être fixés sur leur sort. Pour en arriver là, il aura fallu aux limiers, la plainte du département victime contre X. C’est ainsi que le Haut fonctionnaire de défense du ministère de tutelle, le colonel Sibiry Konaté a introduit une plainte auprès du commissariat de police cité plus haut. Les policiers qui n’attendaient que çà ont très vite réagi.

Auparavant, précisément le 25 juillet de la même année, aux environs de 11 heures, les agents de l’ambassade victime qui avaient déjà sous la main le document suspect, ont joint le département au nom duquel le faussaire cherchait le précieux sésame pour ses amis et partenaires étrangers.

 
À la suite des vérifications, il a été facilement prouvé que le demandeur de visa avait imité la signature du ministre pour obtenir le sceau de l’ambassadeur au profit d’une dizaine d’individus, afin de permettre à ces derniers de voyager dans ce pays frère et ami d’Amérique du Sud.

 

D’après la demande, les bénéficiaires seraient des artistes musiciens, des techniciens du son, des cameramen, des cadreurs, des spécialistes du montage, des informaticiens, entre autres. Tout ce beau monde devrait prendre part à un soi-disant festival que leur pays hôte avait organisé.

Munis de ces informations, les enquêteurs ont traqué l’individu. Cette traque s’est avérée  porteuse en seulement quelques jours. Toujours en tandem avec le Haut fonctionnaire plaignant, les éléments de l’unité de recherches ont piégé B. Diakité.


Ils l’ont appâté pour qu’il se rendre dans les locaux de l’ambassade concernée. Sans attendre une seconde, il a agi dans ce sens. Une fois sur place, l’homme y a été cueillie sans grand ménagement avant d’être conduit dans les locaux du commissariat de police.

Interrogé, il n’a pas cherché à se disculper outre mesure. Il a reconnu les faits dans les moindres détails. Dès lors, sa cause était entendue.   Ses aveux ont conduit les limiers aux trousses de ses complices. Il s’agit de Shashikumarsan Jeevan, Srikanthan Survarnan, Kumarasamy Thanushan, Pathanathan Shanthabavan, Kaliyugavarathalinga Kajanathan, et Subramaniam Mithurshan. Le plus âgé de ceux-ci, selon leurs documents, est né en 1989.

Quant au plus jeune du groupe, il serait né courant 2000. En quelques heures seulement après leur interpellation, B. Diakité et ses complices ont tous été placés sous mandat de dépôt par le parquet du Tribunal de grande Instance de la Commune IV.


Tamba CAMARA

Lire aussi : #Mali : OpenAI : La tentation du gain facile conduit à la grosse désillusion

En six mois, les arnaqueurs patentés ont pu convaincre plus de 9.000 personnes à injecter plus de 2,6 milliards de Fcfa dans le système. Avec l’ouverture d’une enquête et des interpellations, les personnes grugées comptent sur la justice pour entrer en possession de leurs fonds.

Lire aussi : #Mali : Mme Maïga Aminata Traoré : La sentinelle des droits des albinos

La Communauté internationale a célébré hier la Journée internationale de sensibilisation à l’albinisme. Mme Maïga Aminata Traoré est une actrice engagée pour la cause des personnes atteintes de cette maladie.

Lire aussi : # Mali : Bamako : Vol raté d’un taxi en pleine rue

Le taximan gara sa voiture devant une boutique laissant le moteur en marche et la portière ouverte. C’était une aubaine pour un inconnu de s’emparer du véhicule.

Lire aussi : Forum sur l’éducation : Des perspectives de formations en Russie

Les universités dans le pays de Vladmir Poutine proposent aux étudiants maliens des programmes de formation dans différentes disciplines, notamment dans les professions médicales, techniques, naturelles voire humanitaires.

Lire aussi : #Mali : Le «Passeur» passe par la case prison

à deux, ils recherchaient et envoyaient les candidats à l’immigration pour regagner l’Europe via le Sahara. Un contrôle de routine a mis fin à leur activité illicite.

Lire aussi : #Mali : Livre : «Général Abdoulaye Soumaré, pans de vie d’un homme d’honneur» : Son écrivain de fils parle de lui

Cet ouvrage retrace la vie de cet ancien chef d’état-major de l’Armée malienne qui a toujours prêché par l’exemple, le sens de la loyauté, de la bravoure et le combat contre l’injustice.

Les articles de l'auteur

#Mali : OpenAI : La tentation du gain facile conduit à la grosse désillusion

En six mois, les arnaqueurs patentés ont pu convaincre plus de 9.000 personnes à injecter plus de 2,6 milliards de Fcfa dans le système. Avec l’ouverture d’une enquête et des interpellations, les personnes grugées comptent sur la justice pour entrer en possession de leurs fonds.

Par Tamba CAMARA


Publié jeudi 20 juin 2024 à 17:35

#Mali : Mme Maïga Aminata Traoré : La sentinelle des droits des albinos

La Communauté internationale a célébré hier la Journée internationale de sensibilisation à l’albinisme. Mme Maïga Aminata Traoré est une actrice engagée pour la cause des personnes atteintes de cette maladie.

Par Tamba CAMARA


Publié jeudi 13 juin 2024 à 18:20

# Mali : Bamako : Vol raté d’un taxi en pleine rue

Le taximan gara sa voiture devant une boutique laissant le moteur en marche et la portière ouverte. C’était une aubaine pour un inconnu de s’emparer du véhicule.

Par Tamba CAMARA


Publié lundi 10 juin 2024 à 17:17

Forum sur l’éducation : Des perspectives de formations en Russie

Les universités dans le pays de Vladmir Poutine proposent aux étudiants maliens des programmes de formation dans différentes disciplines, notamment dans les professions médicales, techniques, naturelles voire humanitaires.

Par Tamba CAMARA


Publié mardi 28 mai 2024 à 18:53

#Mali : Le «Passeur» passe par la case prison

à deux, ils recherchaient et envoyaient les candidats à l’immigration pour regagner l’Europe via le Sahara. Un contrôle de routine a mis fin à leur activité illicite.

Par Tamba CAMARA


Publié dimanche 19 mai 2024 à 18:44

#Mali : Livre : «Général Abdoulaye Soumaré, pans de vie d’un homme d’honneur» : Son écrivain de fils parle de lui

Cet ouvrage retrace la vie de cet ancien chef d’état-major de l’Armée malienne qui a toujours prêché par l’exemple, le sens de la loyauté, de la bravoure et le combat contre l’injustice.

Par Tamba CAMARA


Publié dimanche 19 mai 2024 à 18:41

#Mali : Cour d’assises de Bamako : Les propos compromettants d’un accusé

L'homme a été traîné devant les juges à cause de son indiscrétion à la suite d’un assassinat. Il aura la chance d’être lavé de tout soupçon.

Par Tamba CAMARA


Publié jeudi 16 mai 2024 à 09:29

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner