Festival artistique culturel et économique de Kourémalé : Rendez-vous est pris pour le 27 octobre prochain

La 2è édition du Festival artistique culturel et économique de Kourémalé (Face-K) est prévue du 27 au 29 octobre prochain à Kourémale. L’annonce a été faite, vendredi dernier au Palais de la culture Amadou Hampâté Ba, lors d’une conférence de presse, animée par le promoteur de l’événement, l’artiste-chanteur Salif Keïta. C’était en présence de ses proches collaborateurs dont le coordinateur général de l’événement, Mohamed Keïta.

Publié lundi 28 août 2023 à 07:29
Festival artistique culturel et économique de Kourémalé : Rendez-vous est pris pour le 27 octobre prochain

Le promoteur du Face-K, l’artiste-chanteur Salif Keïta animant la conférence de presse


Il convient de préciser que cet évènement, organisé à l’initiative de l’artiste-chanteur Salif Keïta pour raffermir davantage les liens entre les communautés malienne et guinéenne, mais aussi promouvoir un climat de paix, de vivre ensemble de part et d’autre des frontières des deux pays, figure en bonne place dans l’agenda culturel de notre pays. Selon les initiateurs, ce festival vise aussi à réunir les deux pays autour d’un intérêt commun à travers la culture.

 Le coordinateur général de l’évènement a tout d’abord remercie les autorités des deux pays avant de faire le bilan de la précédente édition qui a été un succès éclatant. Selon lui, ce rendez-vous a permis de tisser un lien fort entre les communautés, mais aussi a apporté un plus dans le développement des économies locales. Mohamed Keïta a déclaré que la mairie a attribué un espace d’un hectare au festival pour la construction du Vestibule du savoir (Donya Blon).

Pour lui, il ne fait aucun doute que le Face-K a contribué à réduire les tracasseries frontalières entre les deux pays. Et de dire qu’il faut surtout mentionner la volonté affichée par les  autorités des deux pays à converger vers la stabilité et la  paix durable. Il a aussi noté, en termes d’acquis, le réveil de l’économie locale avec les prestataires, des hôtels et restaurants, des transporteurs et autres. Tous se sont frottés les mains pendant plus d’une semaine à la frontière entre les deux pays et dans une ambiance de kermesse et de bon vivre ensemble.

Salif Keïta a expliqué que l’objectif du Face-K est de cultiver la paix, le vivre ensemble, mais aussi de poser les jalons d’un développement économique des deux pays. L’artiste a aussi soutenu que le Mali et la Guinée constituent un seul pays. Et c’est ensemble que nous pouvons gagner le pari du développement, a expliqué le conférencier. Il a aussi témoigné de sa gratitude aux autorités maliennes et guinéennes pour leur accompagnement.

 Harouna Barry, un autre conférencier, a assuré que toutes les dispositions seront prises par les autorités compétentes pour assurer la sécurité des festivaliers, avant d’inviter la population à s’investir pour la pérennité de ce rendez-vous dont la vision est de maintenir un climat de vivre ensemble dans la paix.

 L’invité d’honneur de la 2è édition sera le Burkina Faso. Ce choix se justifie par plusieurs raisons, notamment l’histoire, la géographie, mais aussi la vision des autorités des trois pays. Les conférenciers ont expliqué qu’une innovation a été apportée au Face-K. La durée de ce rendez-vous culturel a été ramenée de 7 à 3  jours avec une programmation artistique qui met l’accent sur les manifestations folkloriques, mais des prestations d’artistes locaux.


Il y aura Salif Keïta lui-même et d’autres artistes de renom. Et l’invité d’honneur de cette deuxième édition sera le Burkina Faso. Un choix justifié par l’histoire et la géographie, mais aussi par l’identité de vue des autorités de ce pays partageant avec celles du Mali et de la Guinée. Rendez-vous est pris pour le 27 octobre à Kourémalé afin de magnifier la culture des deux pays.

Amadou SOW

Lire aussi : #Mali : N’golo Fassi Sogoba : Un arrière-goût d’inachevé

Cet artiste aux multiples facettes a marqué l’histoire musicale de sa communauté, sans pour autant enregistrer un seul album. Il espère un jour réaliser ce rêve.

Lire aussi : #Mali: Transport en commun : Un casse-tête

Certains passagers se plaignent de voir les apprentis s’octroyer le droit de leur imposer des tarifs. Ils en appellent aux autorités compétentes en vue de mettre de l’ordre dans ce secteur.

Lire aussi : #Mali : Festivals culturels : Des outils de développement

Ces rendez-vous culturels boostent l’économie des régions ou cercles d’accueil. Au cours des activités, les habitants réalisent des business intéressants avec des produits locaux qu’ils proposent aux festivaliers.

Lire aussi : #Mali : Forum de la jeunesse en Chine : Le plaidoyer du Malien Amadou Biga

La 8è édition du Grand rassemblement de la jeunesse Chine-Afrique s’est tenue du 20 au 27 mai dernier à Beijing dans la capitale chinoise et Jinhua dans la province de Zhejiang (en Chine) sous le thème : «Rassembler les forces de la jeunesse et construire la modernisation Chine-Afrique»..

Lire aussi : #Mali : Sankè-Mô : Un patrimoine à préserver

La valorisation et la sauvegarde du patrimoine culturel matériel et immatériel sont toujours au cœur des préoccupations des autorités. Celles-ci s’inscrivent dans une vision de notre savoir-faire et savoir-vivre.

Lire aussi : #Mali : Fête des masques et marionnettes à Koulouninko : La tradition se perpétue

Samedi dernier, la place publique de Koulouninko, un quartier périphérique de Bamako, avait revêtu ses plus beaux atours, en plus du drapeau national : vert, or et rouge, pour accueillir la 16è édition de la fête traditionnelle et folklorique du quartier qui s’est tenue sous le thème : «En.

Les articles de l'auteur

#Mali : N’golo Fassi Sogoba : Un arrière-goût d’inachevé

Cet artiste aux multiples facettes a marqué l’histoire musicale de sa communauté, sans pour autant enregistrer un seul album. Il espère un jour réaliser ce rêve.

Par Amadou SOW


Publié jeudi 20 juin 2024 à 17:45

#Mali: Transport en commun : Un casse-tête

Certains passagers se plaignent de voir les apprentis s’octroyer le droit de leur imposer des tarifs. Ils en appellent aux autorités compétentes en vue de mettre de l’ordre dans ce secteur.

Par Amadou SOW


Publié mardi 11 juin 2024 à 17:51

#Mali : Festivals culturels : Des outils de développement

Ces rendez-vous culturels boostent l’économie des régions ou cercles d’accueil. Au cours des activités, les habitants réalisent des business intéressants avec des produits locaux qu’ils proposent aux festivaliers.

Par Amadou SOW


Publié lundi 10 juin 2024 à 18:05

#Mali : Forum de la jeunesse en Chine : Le plaidoyer du Malien Amadou Biga

La 8è édition du Grand rassemblement de la jeunesse Chine-Afrique s’est tenue du 20 au 27 mai dernier à Beijing dans la capitale chinoise et Jinhua dans la province de Zhejiang (en Chine) sous le thème : «Rassembler les forces de la jeunesse et construire la modernisation Chine-Afrique»..

Par Amadou SOW


Publié lundi 10 juin 2024 à 09:16

#Mali : Sankè-Mô : Un patrimoine à préserver

La valorisation et la sauvegarde du patrimoine culturel matériel et immatériel sont toujours au cœur des préoccupations des autorités. Celles-ci s’inscrivent dans une vision de notre savoir-faire et savoir-vivre.

Par Amadou SOW


Publié mercredi 05 juin 2024 à 19:14

#Mali : Fête des masques et marionnettes à Koulouninko : La tradition se perpétue

Samedi dernier, la place publique de Koulouninko, un quartier périphérique de Bamako, avait revêtu ses plus beaux atours, en plus du drapeau national : vert, or et rouge, pour accueillir la 16è édition de la fête traditionnelle et folklorique du quartier qui s’est tenue sous le thème : «Ensemble pour le développement de Koulouninko»..

Par Amadou SOW


Publié lundi 03 juin 2024 à 09:02

#Mali : Métiers des arts : Le collectif des organisations professionnelles réclame le renouvellement des instances

On sent une colère diffuse au niveau du Collectif des organisations professionnelles d’artisans du Mali. Celui-ci estime que les mandats sont expirés depuis plus d’une décennie et réclame donc légitimement le renouvellement des instances des chambres de métiers du Mali. Le Collectif a animé, la semaine dernière à la Bourse du travail, un point de presse sur la question..

Par Amadou SOW


Publié mercredi 29 mai 2024 à 18:18

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner