#Mali : Bagadadji Rail-Da : Triste fin d’un dealer très connu dans le milieu

La victime et son bourreau étaient deux amis qui vivaient dans le même milieu des drogués depuis un certain temps. L’un se débarrassera définitivement de l’autre, sans autre forme

Publié lundi 27 mai 2024 à 17:18 , mis à jour jeudi 20 juin 2024 à 22:13
#Mali : Bagadadji Rail-Da : Triste fin d’un dealer très connu dans le milieu

Il est généralement admis que les bisbilles sont monnaie courante dans le cercle des adolescents et des jeunes. Mais lorsque ces derniers partagent la même passion pour la drogue, dans certains cas les  conséquences peuvent être dramatiques. Cette histoire en est une illustration. Elle met en scène deux jeunes que nous désignerons par leurs initiales D et X. 

 Bagadadji est un quartier de la Commune II  en plein centre ville du district de Bamako. Ce quartier a la triste réputation d’abriter des nids de jeunes délinquants qui s’adonnent à la drogue, sans retenue. Cet état de fait est surtout favorisé par la présence de la gare des minibus Sotrama communément appelé Rails-Da.

Cet endroit situé au cœur de la ville grouille d’individus aux comportements louches. En outre, c’est un endroit où dealers et consommateurs de drogue se côtoient au quotidien. Malheureusement la cohabitation entre ces différentes catégories de personne ne se passe toujours sans difficulté.

 

Histoire de drogue- C’était le 06 avril dernier au Rail-Da. En plein jour, les policiers du Commissariat de police de Quinzambougou ont été alertés par des témoins choqués par une scène à la quelle ils venaient d’assister, impuissants. A la suite d’une banale dispute, celui qui a été identifié plus tard comme D, a poignardé son ami X. Aux limiers, les témoins sont allés loin en leur expliquant que l’auteur des faits a poignardé sa victime en pleine poitrine. Cette dernière s’est évanouie et a chuté de tout son corps devant la foule éberluée avant de rendre l’âme sur le champ.

Entre temps, profitant de la confusion créée par son acte, le présumé auteur a pris la poudre d’escampette laissant sa victime gisant dans une mare de sang. Avant de raccrocher, l’appelant a précisé aux limiers que les deux protagonistes en étaient venus aux mains à la suite d’une histoire de drogue.

Une fois qu’ils ont reçu ces informations, quelques éléments du commissariat de police cité  plus haut, accompagnés d’un médecin légiste, ont rapidement rallié les lieux pour en savoir d’avantage, et agir en conséquence. Les policiers seront rejoints quelques instants plus tard par une délégation des familles fondatrices de Bamako et des représentants des jeunes dudit quartier. Par la suite, les informations ont fait état d’un certain nombre de constats chez les deux protagonistes.

 Il a été établi qu’ils étaient tous du même milieu vente/consommation de drogue au Rail-Da depuis plusieurs années. Le présumé auteur de ce crime, selon les informations, est un jeune résident de Kati qui vient d’ailleurs de sortir de la Maison Centrale d’Arrêt (MCA) de Bamako. Quant à la victime, il s’agit d’un dealer très connu dans le milieu.

Tiedié DOUMBIA

Lire aussi : #Mali : Ségou : Un fabriquant d’armes et son complice déférés

L’un s’était spécialisé dans la fabrication d’armes artisanales améliorées et l’autre dans leur mise sur le marché noir. Les policiers ont fini par casser cette entreprise illégale.

Lire aussi : #Mali: Korofina Nord : Des braqueurs aux arrêts

Un client sollicite les services d’un conducteur de mototaxi. Ce dernier accepte sans savoir que c’était pour le livrer à ses complices braqueurs.

Lire aussi : #Mali : Niamakoro : Des faussaires de documents mis hors d’etat de nuire

Évoluant dans la fabrication de faux documents, ils assuraient également la formation et l’initiation de nouveaux faussaires dans cette pratique illégale. Les policiers ont mis fin à leur entreprise.

Lire aussi : #Mali : Kolokani : La fillette a payé pour son père

Pour faire mal à son créancier il a tout simplement assassiné sa fillette de six ans. Il est ensuite recherché, interpellé par la police et renvoyé chez les juges.

Lire aussi : #Mali : 2è édition de la Semaine professionnelle de l’Ispric : Une belle initiative

L’Institut des sciences politiques, relations internationales et communications (Ispric) a clôturé, jeudi dernier dans ses propres installations sur la colline de Badalabougou, la 2è édition de sa Semaine professionnelle sous le thème : «Comment trouver son stage ou emploi étant étudiant?.

Lire aussi : #Mali : Kati Kôkô : Braqeurs malchanceux

Les deux individus avaient presque réussi leur opération. Mais celle-ci a échoué grâce au courage de leur victime.

Les articles de l'auteur

#Mali : Ségou : Un fabriquant d’armes et son complice déférés

L’un s’était spécialisé dans la fabrication d’armes artisanales améliorées et l’autre dans leur mise sur le marché noir. Les policiers ont fini par casser cette entreprise illégale.

Par Tiedié DOUMBIA


Publié mercredi 12 juin 2024 à 18:44

#Mali: Korofina Nord : Des braqueurs aux arrêts

Un client sollicite les services d’un conducteur de mototaxi. Ce dernier accepte sans savoir que c’était pour le livrer à ses complices braqueurs.

Par Tiedié DOUMBIA


Publié lundi 10 juin 2024 à 07:27

#Mali : Niamakoro : Des faussaires de documents mis hors d’etat de nuire

Évoluant dans la fabrication de faux documents, ils assuraient également la formation et l’initiation de nouveaux faussaires dans cette pratique illégale. Les policiers ont mis fin à leur entreprise.

Par Tiedié DOUMBIA


Publié lundi 03 juin 2024 à 18:21

#Mali : Kolokani : La fillette a payé pour son père

Pour faire mal à son créancier il a tout simplement assassiné sa fillette de six ans. Il est ensuite recherché, interpellé par la police et renvoyé chez les juges.

Par Tiedié DOUMBIA


Publié lundi 03 juin 2024 à 09:11

#Mali : 2è édition de la Semaine professionnelle de l’Ispric : Une belle initiative

L’Institut des sciences politiques, relations internationales et communications (Ispric) a clôturé, jeudi dernier dans ses propres installations sur la colline de Badalabougou, la 2è édition de sa Semaine professionnelle sous le thème : «Comment trouver son stage ou emploi étant étudiant?»..

Par Tiedié DOUMBIA


Publié lundi 03 juin 2024 à 09:08

#Mali : Kati Kôkô : Braqeurs malchanceux

Les deux individus avaient presque réussi leur opération. Mais celle-ci a échoué grâce au courage de leur victime.

Par Tiedié DOUMBIA


Publié jeudi 23 mai 2024 à 17:40

#Mali : Cour d’assises de Bamako : Les accusés retournent à la maison

Inculpés d’infractions criminelles, ils se sont défendus bec et ongles pour échapper à la rigueur de la loi. Le salut est finalement venu de la légèreté de leurs dossiers.

Par Tiedié DOUMBIA


Publié mercredi 22 mai 2024 à 19:09

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner