#Mali : Examen du Brevet de technicien en santé : 8.565 candidats inscrits

Cet examen se déroule dans 17 académies d’enseignement. Les postulants concourent dans les filières santé maternelle et infantile, laboratoire et pharmacie, ainsi que santé publique

Publié mardi 09 juillet 2024 à 10:09
#Mali : Examen du Brevet de technicien en santé : 8.565 candidats inscrits

Les candidats se disent confiants pour entamer l’examen


Le ministre de l’Éducation nationale, Dr Amadou Sy Savané, a lancé, hier au lycée Technique de Bamako, les épreuves écrites de l’examen du Brevet de technicien en santé. Il était  accompagné d’une forte délégation comprenant le directeur du Centre national des examens et concours de l’éducation nationale (CNECE), Mahamadou Keïta, et le président de l’Association des écoles de santé du privé, Dr Sidi Yaya Bah.


Cet examen de fin d’année qui enregistre 8.565 candidats inscrits, se tient dans 17 académies d’enseignement du pays. Celles de Bamako compte six centres. Les postulants sont repartis entre les filières santé maternelle et infantile, laboratoire et pharmacie et santé publique.
Aux environs de 7 heures 30 minutes, le ministre et sa délégation ont participé à la cérémonie de montée des couleurs exécutée par des militaires de réserve de la 3è cohorte du Service national des jeunes (SNJ). Ensuite, Dr Amadou Sy Savané a visité des salles d’examen pour encourager les candidats. Il les a assurés de son accompagnement et souligné l’importance que les autorités accordent au système de santé. Le visiteur de marque a ouvert la  première  enveloppe portant  sur l’épreuve de la  pathologie médicale dans la salle II  qui  accueille les candidats inscrits en santé publique.  Il a invité les futurs techniciens en santé à s’investir pour un système compétitif pouvant répondre aux besoins des populations en termes de soins de qualité.


Dans une interview accordée à la presse, le chef du département en charge de l’Éducation nationale, a indiqué que les examens se tiennent à date régulière avec la mobilisation des acteurs. Il a assuré que les épreuves se passent dans de très bonnes conditions grâce au travail de rigueur et de qualité que «nous faisons au quotidien pour un système éducatif solide». Dr Amadou Sy Savané a également souligné que notre système de santé en a besoin pour doter les villages reculés en agents de santé. Il dira qu’il est nécessaire d’organiser des examens pour renforcer les ressources humaines dans ce domaine.


Selon le directeur du CNECE, les examens obéissent au même dispositif d’organisation. Mahamadou Keïta a affirmé que  ces mesures leur ont permis d’endiguer toutes les tentatives de fraude et d’éviter les grabuges. Il a ajouté que c’est le même dispositif mis en place pour cet examen qui met en compétition ces futurs agents de santé chargés de s’occuper du bien-être des personnes. «Nous veillons à ce qu’il se passe dans de bonnes conditions», a déclaré  le patron du CNECE.


Quant au président de l’Association des écoles de santé du privé, il a salué la présence des autorités compétentes qui, selon lui, les rassure. «Nous sommes dans un pays qui veut que les choses se fassent de façon normale. Le métier d’agent de santé est très délicat. Nous voulons qu’un personnel valable nous soigne», a relevé Dr Sidi Yaya Bah. Cet examen du Brevet de technicien en santé durera cinq jours. Les candidats affichent un grand espoir face aux épreuves. Doussou Camara, une candidate inscrite en santé publique, est optimiste. Elle a dit avoir préparé suffisamment cet examen pour ne pas le refaire une troisième fois. Son camarade Mamadou Bouaré s’est dit prêt à affronter avec succès les épreuves.

Mohamed DIAWARA

Lire aussi : #Mali : Examen du #Brevet de technicien en santé : Une meilleure organisation

Les épreuves écrites de l’examen du Brevet de technicien (BT) en santé se poursuivent dans les 17 académies d’enseignement du pays. Bamako compte six centres d’examen. Notre équipe de reportage a fait, hier, le tour de quelques centres pour apprécier le déroulement de cet examen. Les .

Lire aussi : #Mali : Assaïta Sall : La promesse du meilleur pour l’agroéconomie

Pour un coup d’essai, ce fut un coup de maître. Ainsi, on pourrait qualifier la réussite exceptionnelle de la première expérience de la fondatrice de la start-up «Kodol», Assaïta Sall, à la Semaine du numérique..

Lire aussi : #Mali : Système de santé inclusif : La banque mondiale renforce la résilience

La Banque mondiale a approuvé un crédit de l’Association internationale de développement (IDA) d’un montant de 100 millions de dollars, environ un peu plus de 61 milliards de Fcfa..

Lire aussi : #Mali : La Journée panafricaine des femmes célébrée le 31 juillet prochain

«Des institutrices d’hier aux enseignantes d’aujourd’hui : les femmes à l’avant-garde de la refondation à travers l’Éducation », c’est le thème retenu pour l’édition 2024 de la Journée panafricaine des femmes..

Lire aussi : #Mali : Examen du baccalauréat : Beaucoup de changements depuis son adoption

Les examens de l’éducation ont démarré depuis quelques semaines. Celui du baccalauréat prend fin aujourd’hui. Notre équipe de reportage s’est intéressée à l’historique de cet examen qui retient le plus l’attention de nos concitoyens comme le soulignait récemment le Centre national.

Lire aussi : #Mali: Examen du Baccalauréat : Pas d’incident majeur

Dans les différents centres d’examen à Bamako règnent le calme et la sérénité. Tout se passe bien, même si par endroits certains élèves avaient tenté de tromper la vigilance des surveillants qui veillent au grain.

Les articles de l'auteur

#Mali : Examen du #Brevet de technicien en santé : Une meilleure organisation

Les épreuves écrites de l’examen du Brevet de technicien (BT) en santé se poursuivent dans les 17 académies d’enseignement du pays. Bamako compte six centres d’examen. Notre équipe de reportage a fait, hier, le tour de quelques centres pour apprécier le déroulement de cet examen. Les candidats sont évalués en santé maternelle et infantile (SMI), laboratoire et pharmacie (LP) et santé publique (SP)..

Par Mohamed DIAWARA


Publié mardi 09 juillet 2024 à 18:21

#Mali : Assaïta Sall : La promesse du meilleur pour l’agroéconomie

Pour un coup d’essai, ce fut un coup de maître. Ainsi, on pourrait qualifier la réussite exceptionnelle de la première expérience de la fondatrice de la start-up «Kodol», Assaïta Sall, à la Semaine du numérique..

Par Mohamed DIAWARA


Publié jeudi 04 juillet 2024 à 16:54

#Mali : Système de santé inclusif : La banque mondiale renforce la résilience

La Banque mondiale a approuvé un crédit de l’Association internationale de développement (IDA) d’un montant de 100 millions de dollars, environ un peu plus de 61 milliards de Fcfa..

Par Mohamed DIAWARA


Publié mardi 02 juillet 2024 à 17:02

#Mali : La Journée panafricaine des femmes célébrée le 31 juillet prochain

«Des institutrices d’hier aux enseignantes d’aujourd’hui : les femmes à l’avant-garde de la refondation à travers l’Éducation », c’est le thème retenu pour l’édition 2024 de la Journée panafricaine des femmes..

Par Mohamed DIAWARA


Publié jeudi 27 juin 2024 à 13:52

#Mali : Examen du baccalauréat : Beaucoup de changements depuis son adoption

Les examens de l’éducation ont démarré depuis quelques semaines. Celui du baccalauréat prend fin aujourd’hui. Notre équipe de reportage s’est intéressée à l’historique de cet examen qui retient le plus l’attention de nos concitoyens comme le soulignait récemment le Centre national des examens et concours de l’éducation (CNECE) dans une note adressée aux directeurs des Académies d’enseignement..

Par Mohamed DIAWARA


Publié mercredi 26 juin 2024 à 16:23

#Mali: Examen du Baccalauréat : Pas d’incident majeur

Dans les différents centres d’examen à Bamako règnent le calme et la sérénité. Tout se passe bien, même si par endroits certains élèves avaient tenté de tromper la vigilance des surveillants qui veillent au grain.

Par Mohamed DIAWARA


Publié mardi 25 juin 2024 à 18:10

#Mali : Examen du Baccalauréat : 234.609 candidats en lice

Le Premier ministre Choguel Kokalla Maïga a donné, hier au lycée Prosper Kamara, le coup d’envoi des épreuves avant d’exprimer ses encouragements à l’endroit des postulants, repartis entre 506 centres sur toute l’étendue du territoire national. 17.485 surveillants sont déployés pour veiller au bon déroulement des épreuves dans les salles d’examen.

Par Mohamed DIAWARA


Publié lundi 24 juin 2024 à 17:50

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner