#Mali : Examens de fin d’année scolaire : Les dispositions renforcées contre la fraude

Le ministère de l’Éducation nationale tient à organiser des examens de fin d’année scolaire crédibles. Pour relever ce défi, l’accompagnement de la communauté éducative est de taille.

Publié dimanche 19 mai 2024 à 18:24 , mis à jour jeudi 20 juin 2024 à 21:21
#Mali : Examens de fin d’année scolaire : Les dispositions renforcées contre la fraude

 C’est pourquoi, le ministre Amadou Sy Savané a organisé, samedi dernier au Centre international de conférences de Bamako (CICB), un déjeuner de presse visant à informer les acteurs de l’école sur les conséquences de certaines pratiques comme la fraude et la diffusion de faux sujets pendant les examens.

Selon le ministre de l’Éducation nationale, ces fléaux ont miné notre système éducatif au fil des années et contribué à jeter le discrédit sur les diplômes du pays à l’extérieur. Dr Amadou Sy Savané a invité toute la communauté à s’impliquer urgemment pour les combattre. Il a souligné que les examens constituent le meilleur moyen de jauger la qualité des ressources humaines d’un pays. Au nombre des innovations de cette année, Dr Amadou Sy Savané a cité l’anticipation du passage des épreuves pratiques des examens du Certificat d’aptitude professionnelle (Cap) et du Brevet de technicien (BT).

Il dira que cette innovation s’inscrit dans un souci de raccourcissement des délais entre la fin des examens et la proclamation des résultats. Pour des raisons liées à la célébration de la fête de la Tabaski, a-t-il annoncé, notre pays n’a pu respecter les dispositions de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (Uemoa) portant instauration d’une période unique de tenue du baccalauréat dans ses États membres.

Les candidats maliens débutent les épreuves du baccalauréat le 24 juin alors que l’Uemoa prévoit le déroulement des siennes dans la période du 18 au 21 juin. Par ailleurs, le chef du département en charge de l’Éducation a rappelé que les États généraux de l’éducation (EGE) traduisent la ferme volonté des autorités de refonder le système éducatif national.

La rencontre a été l’occasion de faire l’état des préparatifs des examens. Le directeur du Centre national des examens et concours de l’éducation (CNECE) a assuré que le chronogramme des examens est en train d’être respecté. À titre d’exemple, Mahamadou Keïta a cité le lancement des épreuves anticipées de l’enseignement fondamental et professionnel le 17 mai dernier. Un autre acquis, a-t-il poursuivi, est que toutes les zones difficiles d’accès disposent de tous les matériels nécessaires pour passer les examens.

Au niveau des autres Académies, l’acheminement des matériels est en cours. Le premier responsable du CNECE a affirmé que le démarrage des premières épreuves écrites prévues le 27 mai doit trouver en principe que les structures déconcentrées sont déjà en possession de tous les matériels pour tenir les examens.

Concernant les zones d’insécurité, Mahamadou Keïta a dit que des dispositions sont prises pour déplacer les candidats dans des zones sécurisées où ils pourront passer leurs examens. Les mesures visant à sécuriser les sujets ont également été renforcées, tout comme les sanctions contre d’éventuels fraudeurs. Pour mémoire, 10.763 candidats sont en lice cette année pour le Cap, contre 349.080 pour DEF.

Mohamed DIAWARA

Lire aussi : #Mali : Offre de soins et de services de santé de qualité : 11 Cscom accrédités

Ces centres de santé ont été évalués sur des critères en rapport avec la gouvernance et la redevabilité, le personnel et la qualification, mais aussi sur les protocoles et les procédures ainsi que la qualité et la sécurité. Ils doivent boxer désormais dans la cour des grands à l’éche.

Lire aussi : Malawi : Le vice-président et neuf autres personnes portés disparus

L'avion des Forces de défense du Malawi transportant le vice-président, Dr. Saulos Klaus Chilima et neuf autres personnes, est porté disparu depuis le lundi 10 juin 2024. L'information a été rendue publique le même jour à travers un communiqué de presse signé par la secrétaire du présiden.

Lire aussi : #Mali: Promotion des langues nationales : L’Immense contribution de Dr N’Do Cissé

Ce professeur d’enseignement supérieur à la retraite œuvre depuis des lustres pour la promotion de nos langues nationales. Le pédagogue a conçu une nouvelle méthode d’apprentissage de la lecture et de l’écriture de ces langues intitulée : «Doclee».

Lire aussi : #Mali : Mme Konan Mariam Dicoh : L’ivoirienne sur la pièce de 25 Fcfa tire sa révérence

L’Ivoirienne, Mme Konan Mariam Dicoh, dont l’image est gravée sur la pièce de 25 Fcfa est décédée mercredi 5 juin à l’âge de 80 ans. L’information a été confirmée par plusieurs médias de son pays. La défunte était la première femme chimiste de Côte d’Ivoire..

Lire aussi : #Mali : Conférence internationale du travail : Notre pays révèle ses acquis

Les travaux de la 112è session de la Conférence internationale du travail (CIT) ont démarré, lundi dernier à Genève en Suisse. Notre pays est représenté par une délégation, conduite par le ministre du Travail, de la Fonction publique et du Dialogue social, Dr Fassoun Coulibaly..

Lire aussi : #Mali : L'ancienne ministre Mme Berthé Aïssata Bengaly tire sa révérence

L'ancienne ministre de la Femme, de l’Enfant et de la Famille, Mme Berthé Assaïta Bengaly, est décédée ce vendredi 31 mai, à l'âge de 67 ans, à la suite d'une courte maladie. Ses obsèques auront lieu le dimanche prochain à Magnambougou en Commune VI du District de Bamako..

Les articles de l'auteur

#Mali : Offre de soins et de services de santé de qualité : 11 Cscom accrédités

Ces centres de santé ont été évalués sur des critères en rapport avec la gouvernance et la redevabilité, le personnel et la qualification, mais aussi sur les protocoles et les procédures ainsi que la qualité et la sécurité. Ils doivent boxer désormais dans la cour des grands à l’échelle du premier niveau de la pyramide sanitaire.

Par Mohamed DIAWARA


Publié jeudi 13 juin 2024 à 18:23

Malawi : Le vice-président et neuf autres personnes portés disparus

L'avion des Forces de défense du Malawi transportant le vice-président, Dr. Saulos Klaus Chilima et neuf autres personnes, est porté disparu depuis le lundi 10 juin 2024. L'information a été rendue publique le même jour à travers un communiqué de presse signé par la secrétaire du président et du cabinet..

Par Mohamed DIAWARA


Publié mardi 11 juin 2024 à 09:58

#Mali: Promotion des langues nationales : L’Immense contribution de Dr N’Do Cissé

Ce professeur d’enseignement supérieur à la retraite œuvre depuis des lustres pour la promotion de nos langues nationales. Le pédagogue a conçu une nouvelle méthode d’apprentissage de la lecture et de l’écriture de ces langues intitulée : «Doclee».

Par Mohamed DIAWARA


Publié lundi 10 juin 2024 à 07:18

#Mali : Mme Konan Mariam Dicoh : L’ivoirienne sur la pièce de 25 Fcfa tire sa révérence

L’Ivoirienne, Mme Konan Mariam Dicoh, dont l’image est gravée sur la pièce de 25 Fcfa est décédée mercredi 5 juin à l’âge de 80 ans. L’information a été confirmée par plusieurs médias de son pays. La défunte était la première femme chimiste de Côte d’Ivoire..

Par Mohamed DIAWARA


Publié jeudi 06 juin 2024 à 16:13

#Mali : Conférence internationale du travail : Notre pays révèle ses acquis

Les travaux de la 112è session de la Conférence internationale du travail (CIT) ont démarré, lundi dernier à Genève en Suisse. Notre pays est représenté par une délégation, conduite par le ministre du Travail, de la Fonction publique et du Dialogue social, Dr Fassoun Coulibaly..

Par Mohamed DIAWARA


Publié mercredi 05 juin 2024 à 19:09

#Mali : L'ancienne ministre Mme Berthé Aïssata Bengaly tire sa révérence

L'ancienne ministre de la Femme, de l’Enfant et de la Famille, Mme Berthé Assaïta Bengaly, est décédée ce vendredi 31 mai, à l'âge de 67 ans, à la suite d'une courte maladie. Ses obsèques auront lieu le dimanche prochain à Magnambougou en Commune VI du District de Bamako..

Par Mohamed DIAWARA


Publié vendredi 31 mai 2024 à 22:46

#Mali : L'Onu offre plus de 6,6 milliards de Fcfa pour lutter contre l'insécurité alimentaire

Les Nations-unies ont alloué ce mardi 28 mai, au Mali, plus de 6,6 milliards de Fcfa soit 11 millions de dollars américains de leur Fonds d’urgence humanitaire pour répondre aux besoins urgents des personnes menacées par l’insécurité alimentaire et nutritionnelle et des réfugiés..

Par Mohamed DIAWARA


Publié mercredi 29 mai 2024 à 11:48

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner